Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 05 décembre 2010

Cantona veut faire sa Kredit-Anstalt...

J'ai suivi avec attention l'appel d'Éric Cantona, proposant de vider les banques des dépôts des particuliers. Ça va me faire tout drôle, mais je vais citer Nathalie Arthaud, chef de file de Lutte Ouvrière, un parti pas vraiment capitaliste : le problème c'est que les banques, on en a besoin, elles sont utiles. Ben oui, Canto, réfléchis deux secondes, bon sang. Évidemment, j'arrête là la reprise des propos de Nathalie Arthaud, puisqu'elle poursuit en rappelant la proposition traditionnelle du parti trotskiste qui est d'exproprier les banques. Mais pourquoi je citais la Kredit-Anstalt, au fait ?

Parce qu'il s'agit de la banque viennoise qui déclencha la crise économique la plus sévère que le monde ait connu. Une crise boursière violente sévissait alors depuis deux ans, très précisément depuis les jeudi et vendredi 24 et 25 octobre 1929. En 1931, les USA décidèrent de retirer leurs capitaux d'Europe. Les banques, ne disposant plus de liquidités, furent non seulement incapables de prêter, mais même d'assurer les dépôts dont elles avaient la garantie. Il s'ensuivit une dépression sans précédent avec toutes les conséquences que l'on connaît aujourd'hui.

L'appel d'Éric Cantona ne saurait faire vaciller le système financier, je n'ai aucun doute là-dessus, mais, en revanche, il dénote un raisonnement économique vicié pour ne pas dire déficient. Admettons que la solution de Cantona marche : que se passerait-il ? Eh bien ce qu'il s'est passé en 1929. Des millions de petites gens seraient alors ruinés, ceux-là même dont Éric Cantona prétend vouloir prendre la défense. 

A vouloir punir les banques, on finit par se punir soi-même. Même Mélanchon l'a compris, puisqu'il a rejeté l'appel du footballeur. 

Cantona a promis de retirer tout son argent le 07 décembre. Il a du gagner, au cours de sa carrière, des millions et des millions de livres, donc encore bien plus d'euros. Même si tout n'est pas converti en liquidités, cela doit faire un beau magot à la banque. Je prends le pari qu'il ne retirera pas toute son oseille. Faire de la provocation, c'est toujours amusant, cela a même ému notre Ministre de l'Économie et Baudoin Prot, le PDG de la BNP-Paribas, mais quand il va falloir passer à l'action, cela va être autre chose. 

Avec l'attente qu'il a suscité, Cantona risque surtout de générer une énorme contre-pub : il va se discréditer et montrer de surcroît que les banques sont indispensables pour gérer nos sous. Ce qui est une évidence. 

Tiens, j'ai une idée à la Cantona pour lutter contre le cancer : je propose d'euthanasier tous les cancéreux, comme ça, plus personne ne mourra du cancer. Astucieux, non ?*

* heureusement que des instituts de recherche aux fondamentaux scientifiques autrement plus rigoureux que les raisonnements de Cantona se penchent sur le problème depuis de longues années.

23:36 Publié dans Economie, Insolite | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : cantona, banque, football |  Facebook | | |

jeudi, 02 décembre 2010

Mais qu'est-ce que j'ai avec les playmobils, moi ?

Je ne sais pas si c'est ebay ou les playmobils, en fait, mais en ce moment, je ne cesse de faire des enchères sur ces sympathiques jouets. Indémodables, ces trucs. J'enchéris et surenchéris à tour de bras. Ah, une frustration de l'enfance. C'est pour mes petits, au fait, pas pour moi.

Il faut dire que c'est incroyable tout ce que ce fabricant de jouets à pu mettre au point comme univers. Par exemple, tout récemment, je me suis rendu compte qu'ils avaient créé un set maya : pyramide, homme-jaguar et tutti quanti. 

Je pensais que playmobil n'avait jamais habillé ses petites figurines des atours grecs ? erreur, nom de Zeus ? Pas tout à fait : il y a des astucieux qui "customisent", comme ils disent. Bref, qui font eux-mêmes leurs propres univers. Chapeau pour cette maman qui s'est décarcassée pour offrir une Méduse et un Minotaure playmobil à ses petits. J'ai même vu sur e-bay un autre doué qui avait réalisé un guerrier spartiate de toute beauté.

Encore mieux, j'ai vu une animation d'un exploit d'Hercule : le Lion de Némée. Le texte est truffé de fautes d'orthographe, mais l'idée est originale et amusante.

Il faut dire que la fabrication des playmobils, c'est toute une aventure ! :-) Tout est fabriqué dans 4 usines européennes (Espagne, Malte, Allemagne, République Tchèque), à l'exception de petites pièces nécessitant de nombreuses étapes manuelles, qui elles sont fabriquées en Chine. Elles ne représentent toutefois que 1% de la production.

Mieux que ça, en fait : Playmobil exporte en Chine ! Très prudente, l'entreprise se garde bien de viser une introduction en bourse, tant elle tient à son indépendance. Bref, des jouets qu'on peut acheter pour sa petite famille à Noël, d'autant que les possibilités de scénarisation sont infinies avec un tel matériel.

Et au fait : non, je n'ai pas d'actions chez Playmobil, de toutes façons, la société n'est pas cotée en bourse...

samedi, 27 novembre 2010

Bayrou, je le kiffe...

J'ai trouvé très sympa ce témoignage, sur le bondy blog, d'une jeune policière, à propos des diverses personnalités politiques qu'elle a pu croiser. Bayrou, par exemple (citation) :

Et François Bayrou, le président du Modem ? Bayrou, je le kiffe. Qu’il soit à la bourre ou en avance, il est toujours le même. Il va vers les gens. Limite si tu ne le tutoies pas. Il est très agréable. A l’aéroport où je travaille, tout le monde le kiffe. Les hôtesses de l’air d’Aire France, je ne t’en parle même pas… La première fois que je l’ai vu, il était à la bourre. C’était il y a huit mois je crois. Je suis allée le chercher à sa voiture, au niveau des départs. Il était avec son garde du corps armé, un grand Antillais, lui aussi adorable. Bayrou était souriant. Son « bonjour mademoiselle » est sincère. Il te pose des questions sur les conditions de ton travail, il te demande si « tout se passe bien ». Un moment donné, lorsqu’on est entré dans l’aéroport, il a entouré mon épaule de son bras. Sur le coup, je n’ai pas compris ce qu’il était en train de faire, mais ça m’a trop fait kiffer. On a traversé le hall jusqu’au PIF (poste d’installation filtrage). Ensuite je l’ai monté au salon Air France, un salon VIP. Il m’a remerciée. Il a égayé ma journée.

J'ai déjà eu l'occasion de rencontrer Bayrou une fois. Je reconnais assez le personnage, et cela correspond aussi à ce que me disent ceux qui ont eu l'occasion de le croiser. 

Je crois que ce contact avec nous, Français ordinaires, il aime ça. Ce n'est pas un homme de salon et de clubs (je ne pense pas qu'il s'y sente à l'aise) mais vraiment de contact avec les vrais gens.

11:27 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : bayrou |  Facebook | | |

Débordée mais hilarante

Je lis actuellement le livre de Zoé Shepard, Absolument débordée. Hilarant. Écroulé de rire à la seule lecture d'une phrase, imaginez un spasme qui vous secoue à chaque page, tellement vous rigolez à la relation des tribulations de Cocone (l'un des nombreux personnages bigarrés et incompétents qui peuplent et arpentent les couloirs d'une administration régionale).

Bon, ça m'a l'air d'une bonne planque la fonction publique territoriale. Il paraît d'ailleurs que c'est dans ce secteur de la fonction publique que les dépenses ont explosé depuis 20 ans. Si l'on en croit le récit de Zoé, pas étonnant en considérant la quantité de bras cassés qui y ont trouvé un refuge aussi douillet que sûr...

En tout cas, pour une franche détente dans la bonne humeur et la rigolade, je recommande vivement le parcours des pages du livre, et, corollairement, son achat comme oeuvre de référence.

dimanche, 21 novembre 2010

C'est pas privé, facebook !

Encore des types qui se sont fait pincer sur facebook : ils flinguaient en bonne et due forme leur boîte.

Facebook,  c'est une sorte d'immense 1984 voyeuriste. Y'a rien de privé, là-dedans. Tu crois être avec tes potes, et en fait, tu discutes à la face du monde, parce que ton mur, il apparaît chez les autres, y compris quand tu pisses dessus.

Les Prud'hommes ont tranché sur la nature de la barrière qu'est facebook entre vie professionnelle et privée.

Sans chercher à juger l'affaire sur le fond, sur la forme, je ne suis pas fâché de ce jugement, parce que j'estime que facebook fait partie de ces supports qui servent bien plus sûrement le dénigrement que l'information.

vendredi, 19 novembre 2010

Un âne a classé l'Échiquier à l'extrême-droite...

Je me suis rendu aujourd'hui sur un blogue qui m'a presque fait rire. Au départ, je venais de chez l'ami Hashtable qui venait de découvrir avec stupeur mais amusement qu'on l'avait rangé aux franges de l'extrême-droite.

Curieux de tempérament, voilà que m'est alors venue l'idée de regarder quels blogues on rangeait ainsi dans la fachosphère, et, à ma grande surprise, en grossissant l'image, juste au-dessus de h16, à l'extrême-droite de l'infographie, en vert, devinez ce que j'ai découvert :

Ça. Ça, c'est l'Échiquier, les amis.

Vous avez entendu, Adrien DEBEVER , ataraxosphere , Aurélien Véron , Criticus , dans la besace de Nelly Margotton , Des mots grattent , Double-entendre , Démocratie Durable , Détours à Tours , Exigence démocratique , Georges Fernandes , Graine de Centriste , Humeurs de vaches , J'ai rarement tort ... , La France de toutes nos forces , La Maison du Faucon , La troisième voie... , Bob , Geneviève - B , polluxe , SOS Éducation , Mirabelle  , Médiastique , Quindi... , Une marguerite en Provence , Unique et commun à la fois , Éloge de la liberté de parler , on est des fachos...

Trop drôle. Un ramassis de blogs centristes, libéraux,  républicains et verts...Trop drôle, mais bon, ça ne me fait quand même pas vraiment rire. Le seul blogue qui aurait des ponts avec la fachosphère, ce serait Criticus à la rigueur, que je classe à la droite nationale, mais qui a tout de même bien des différences avec les fachos purs de dur (pas antisémite, pas raciste, pas anti-européen, ça fait quelques divergences tout de même).

En dehors de ça, les blogueurs de l'Échiquier risquent de s'étrangler, parce que le blog l'Échiquier, il se contente de rédiger des synthèses de blogues issus du flux.

Bref, faut se renseigner un minimum avant d'écrire n'importe quoi et de réaliser n'importe quelle carte...

Au fait, tant que j'y suis, je rappelle la charte éthique de l'Échiquier :

- respect de la législation française, notamment, pas d'anti-sémitisme, pas de racisme, pas d'homophobie, pas d'appel à la violence (ni contre les étrangers ni contre les patrons) et cetera...

- pas de diffamations les uns envers les autres

- respect du choix de l'expression (notamment de l'anonymat pour ceux qui désirent user de cette forme afin de s'exprimer plus à leur aise ou à l'abri d'éventuelles pressions de leurs employeurs, par exemple).

- affichage du flux sur son blog

- qualité de l'écriture (pas de texto, SMS, textes truffés de fautes d'orthographe et/ou de style et de syntaxe)

- billets originaux (les blogs participants ne doivent pas se limiter à être de simples relais de l'AFP, de la presse ou des communiqués d'un parti politique)

Nouveaux blogues bienvenus sur le flux s'ils s'engagent à en respecter l'esprit...

 

mardi, 16 novembre 2010

Toujours des adhésions, au MoDem

Tiens, une sollicitation insolite mais sympathique aujourd'hui, sur mon lieu de travail. Un collaborateur vient vers moi : nous discutons souvent, c'est un socialiste social-démocrate, et moi, je suis centriste d'obédience.

Je fourbis déjà mes armes, songeant que nous allons certainement croiser le fer, quand il me demande soudainement les coordonnées des Jeunes Démocrates à Paris : sa fille de 17 ans s'y intéresse, et plus généralement a envie de s'engager politiquement. Il m'avoue alors ne pas avoir eu le coeur de la renvoyer vers les MJS... :-)

Sympa. Ça m'a mis de bonne humeur. Bon, le tout est de ne pas l'envoyer n'importe où : après les Régionales, il a fallu se compter et serrer les coudes.

Hop, j'ai mis la main sur le site des Jeunes Démocrates de Paris. M'ont l'air sympas comme tout, les jeunots, et dynamiques, en plus.

Bon, j'ai plus qu'à envoyer l'adresse du site à la jeune fille.

jeudi, 11 novembre 2010

Et si je me présentais à la présidence du MoDem ? (moi l'hérétique, je veux dire)

Histoire de rigoler, évidemment, ok ? Non, parce que j'ai lu les appels désespérés de ce pauvre Jacky Majda pour récupérer des signatures afin de parrainer sa candidature, alors je me suis, ben tiens, pourquoi pas moi :-) Oui, je précise que le 12 décembre a lieu le Congrès du MoDem avec élection de son président ( au fait, on devrait se pencher aussi sur le sort de l'UDF, à ce Congrès...)

Y'a quand même un inconvénient : faudrait que le lève officiellement mon anonymat et, à vrai dire, je n'y tiens pas plus que cela. Tenez, par exemple, une chaîne m'a convié récemment pour un reportage, mais comme je voulais préserver ce dernier petit coin de tranquillité, elle a reculé, faisant valoir que d'autres blogueurs faisaient le même choix que moi et qu'ils en avaient ras la casquette de filmer en flouté.

Bon, moi, je l'aurais fait rigolo : en houppelande avec un tison enflammé ou un truc dans le genre. Z'ont pas voulu...

Si on change les statuts du MoDem et qu'on peut être président et anonyme, cela me branche bien de me présenter, sinon, bon, tant pis, je renonce...

Sérieusement, pour que je parraine une candidature, il faut que j'aie le sentiment qu'elle ait tout de même un poids politique. 

Si Gilles Artigues se présentait, par exemple, je pourrais en effet soutenir sa candidature. Ce pourrait être le cas de deux ou trois autres têtes du MoDem (Robert Rochefort, pour donner un autre nom) et puis ça serait à peu près tout. Je n'évoque pas Marielle qui ne se présenterait pas face à François, cela va de soi.

mercredi, 10 novembre 2010

Pagny, tu te fous de nous...

Il est trop drôle ce Florent Pagny. Bien sûr, il ne s'agit pas de faire une affaire d'état pour les propos qu'il a tenu. Ce gars-là n'est pas raciste, il faut cesser de dire n'importe quoi. En revanche, lui, il pourrait déjà commencer par apprendre à utiliser des termes exacts avant de tomber sur son fiston.

Bon, qu'il arrête de nous prendre pour des cons :

a) pas besoin de s'exiler à Miami pour éviter au fiston de parler le langage "racaille". Même dans les zones difficiles les Catholiques ont mis en place des écoles privées qui permettent d'y échapper et les familles d'origine immigrée qui accordent de l'importance à l'école ne se privent pas d'y inscrire leurs enfants.

b) le "rebeu", comme dit Pagny, c'est du français transformé. Ridicule de parler de "re-beu" dans ces conditions.

c) Pour finir, mon gars, assume un peu ton rôle de parent : les enfants qui reviennent avec des vilains mots de l'école, c'est dans toutes les écoles. Quand on n'en veut pas à la maison, il suffit de le leur dire et d'être clair. Utiliser le langage qui convient quand il faut et avec qui il faut, cela s'appelle s'adapter à la situation de communication. Une compétence sociale apprise en principe grâce à la famille...

J'aurais pu comprendre qu'une famille modeste coincée dans le 93 dérapât ainsi, mais Pagny qui est pété de tunes, c'est trop drôle. Arrête de te payer notre tête, mon gars : si tu te barres à Miami, c'est pas pour ton fiston, c'est pour ne pas payer tes impôts, point à la ligne.

13:38 Publié dans Insolite, Société | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : pagny, impôt, école |  Facebook | | |

mardi, 09 novembre 2010

Quel est votre niveau d'intelligence ?

En surfant, je suis encore tombé sur une invitation débile à tester mon QI. J'ai donc décidé de faire mon demeuré et de répondre aux questions. On va évidemment de question en question, la plupart testant votre logique et votre sens de l'observation, mais, cela s'arrête assez vite avec une proposition pour recevoir un SMS. Oh, il y a tout de même une petite étoile à côté de la proposition, et mieux vaut lire à quoi elle renvoie, parce que ça, ce n'est pas dans le test de QI :

En nous répondant avec un SMS de confirmation, vous acceptez de vous abonner à notre Service et de recevoir un contenu de téléchargement de lancement gratuit. Vous recevrez 2 contenus-articles par semaine qui seront facturés 1,50 EUR chacun (+ coûts d‘utilisation de votre téléphone) jusqu‘à ce que vous envoyiez stop mundo au 88021. Vous recevez chaque semaine 2 nouveaux contenus-articles. Les frais seront facturés sur votre compte mobile ou déduits de votre solde. Votre téléphone doit être compatible avec Internet, doit disposer d'une fonction SMS et doit pouvoir recevoir le contenu de mobile. Pour vous abonner et/ou utiliser le service, vous devez être l‘abonné/titulaire du compte et être âgé d‘au moins dix-huit ans ou avoir la permission explicite de l‘abonné/titulaire du compte. Support : appelez le 0141275795 ou contactez-nous par email info.fr@mundome.com. MundoMe, P.O. Box 8196, 3503RD, Pays-Bas. Dutch Chamber of Commerce 30245542, VAT NL8198.46.119.B01. Veuillez cliquer ici pour voir les Conditions générales. 

Ils prennent vraiment les gens pour des cons. En fait, j'ai compris ce qu'est le vrai test : les questions sont un leurre. Les usagers vraiment fûtés ne se font pas avoir comme des bleus et se gardent bien de refiler leur numéro de portable, les autres se retrouvent avec une note de téléphone astronomique à la fin du mois. Le jeu et dernier test, en fait, c'est de comprendre pourquoi ça leur tombe dessus.

'tain, je crois que j'ai découvert mon niveau d'intelligence, moi. Ben oui, y'a un copyright en bas de la page : 

All rights reserved 2009 IQ test service. Faites notre test de QI rapide et découvrez votre niveau d'intelligence.

Trop drôle : je vais mettre au point mes propres tests à base de parcours sur des pages de ce type...Tenez, fins observateurs, jetez un oeil sur mes mots-clef pour commencer.