Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Vous ne ferez pas d'Assange et de son wikileaks des héros de la liberté. | Page d'accueil | Mais si la BNP aide aussi le Téléthon »

dimanche, 05 décembre 2010

Cantona veut faire sa Kredit-Anstalt...

J'ai suivi avec attention l'appel d'Éric Cantona, proposant de vider les banques des dépôts des particuliers. Ça va me faire tout drôle, mais je vais citer Nathalie Arthaud, chef de file de Lutte Ouvrière, un parti pas vraiment capitaliste : le problème c'est que les banques, on en a besoin, elles sont utiles. Ben oui, Canto, réfléchis deux secondes, bon sang. Évidemment, j'arrête là la reprise des propos de Nathalie Arthaud, puisqu'elle poursuit en rappelant la proposition traditionnelle du parti trotskiste qui est d'exproprier les banques. Mais pourquoi je citais la Kredit-Anstalt, au fait ?

Parce qu'il s'agit de la banque viennoise qui déclencha la crise économique la plus sévère que le monde ait connu. Une crise boursière violente sévissait alors depuis deux ans, très précisément depuis les jeudi et vendredi 24 et 25 octobre 1929. En 1931, les USA décidèrent de retirer leurs capitaux d'Europe. Les banques, ne disposant plus de liquidités, furent non seulement incapables de prêter, mais même d'assurer les dépôts dont elles avaient la garantie. Il s'ensuivit une dépression sans précédent avec toutes les conséquences que l'on connaît aujourd'hui.

L'appel d'Éric Cantona ne saurait faire vaciller le système financier, je n'ai aucun doute là-dessus, mais, en revanche, il dénote un raisonnement économique vicié pour ne pas dire déficient. Admettons que la solution de Cantona marche : que se passerait-il ? Eh bien ce qu'il s'est passé en 1929. Des millions de petites gens seraient alors ruinés, ceux-là même dont Éric Cantona prétend vouloir prendre la défense. 

A vouloir punir les banques, on finit par se punir soi-même. Même Mélanchon l'a compris, puisqu'il a rejeté l'appel du footballeur. 

Cantona a promis de retirer tout son argent le 07 décembre. Il a du gagner, au cours de sa carrière, des millions et des millions de livres, donc encore bien plus d'euros. Même si tout n'est pas converti en liquidités, cela doit faire un beau magot à la banque. Je prends le pari qu'il ne retirera pas toute son oseille. Faire de la provocation, c'est toujours amusant, cela a même ému notre Ministre de l'Économie et Baudoin Prot, le PDG de la BNP-Paribas, mais quand il va falloir passer à l'action, cela va être autre chose. 

Avec l'attente qu'il a suscité, Cantona risque surtout de générer une énorme contre-pub : il va se discréditer et montrer de surcroît que les banques sont indispensables pour gérer nos sous. Ce qui est une évidence. 

Tiens, j'ai une idée à la Cantona pour lutter contre le cancer : je propose d'euthanasier tous les cancéreux, comme ça, plus personne ne mourra du cancer. Astucieux, non ?*

* heureusement que des instituts de recherche aux fondamentaux scientifiques autrement plus rigoureux que les raisonnements de Cantona se penchent sur le problème depuis de longues années.

23:36 Publié dans Economie, Insolite | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : cantona, banque, football |  Facebook | | |

Commentaires

Guevara à Cantona…
J’ai visionné moi aussi la vidéo de Canto.
Qu’est-ce qu’il dit en gros ?
Primo : les banques et les banquiers sont la cause de tous nos maux.
Secundo : les banques ne vivent que de nos dépôts
Tertio : pour se débarrasser du fléau, il suffit de leur retirer nos dépôts.
Guevara écrit à Cantona : Salut mon frère…

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Canto

Écrit par : le journal des tueursnet | lundi, 06 décembre 2010

Le raisonnement de Cantona, pour simpliste qu'il soit n'est pas faux sur le fond, même si la forme laisse à désirer.
Car les banques privées ayant nos dépôts, replace cet argent qui sert aux spéculateurs pour appauvrir les pays européens endettés. Dans la cas de la dette grecque les spéculateurs ont perdu de l'argent, j'en suis fort aise; bien fait pour eux.
Pour l'Irlande, l'Espagne et le Portugal ce sont encore les banques privées qui s'enrichissent sur le dos des peuples.
Plaindre les banquiers ne me vient donc pas à l'idée, mais retirer tout son argent à la banque risque d'être une forme de "suicide". Tout se tient et c'est cette forme de mondialisation de l'argent qui est anormale puisque elle précipite les crises avec effet domino !

Écrit par : gilou | lundi, 06 décembre 2010

La dérive est presque excusable ceci dit: les gens en ont marre des banquiers.Et encore ils sont gentils: je n'imagine pas ce qui ce serait passé si la crise avait été causée par des fonctionnaires. On en aurait entendu des pires.

Écrit par : romain blachier | lundi, 06 décembre 2010

Après d'accord avec toi sur le danger et les conséquences néfastes...mais Cantona n'a pas dit que c'était sans risque. Question: combien vont réellement retirer leurs sous sur tous ceux qui proclament le faire?

Écrit par : romain blachier | lundi, 06 décembre 2010

Il va retirer 100 euros avec sa carte Gold...

Écrit par : marronnier | lundi, 06 décembre 2010

* heureusement que des instituts de recherche aux fondamentaux scientifiques autrement plus rigoureux que les raisonnements de Cantona se penchent sur le problème depuis de longues années."



...et l'article 104 du traité de Maastricht il dit quoi? .. signé en 1992 par Bérégovoy et Dumas

" En 2006, j'ai compris que le cœur nucléaire de nos impuissances était très probablement la création monétaire, incroyablement abandonnée aux banques privées par l'article 104 du Traité de Maastricht. Et ce hara-kiri monétaire qui est probablement une source importante de toutes nos impuissances politiques, au lieu d'être débattu tous les soirs à la télévision, n'est même pas connu des journalistes professionnels (pourtant, ce côté pro des journalistes de métier nous est souvent présenté comme un gage irremplaçable de compétence et d'honnêteté, une qualification nécessaire pour éviter les errances de l'amateurisme dangereux qui règne partout sur Internet). On se fout de nous.

► En 2007, une autre découverte confirme la direction que prenait mon analyse : l'éclairage précieux des années 30, fourni par les travaux d'Annie Lacroix-Riz, permet de prouver les intrigues gravissimes des industriels et des banquiers contre les institutions républicaines et contre la démocratie."

Écrit par : Guy | lundi, 06 décembre 2010

Un bank run" ça ne s'organise pas c'est spontané. Si on pense que le système va s'écrouler on n'attend pas une date précise pour retirer sont argent.

Alors la démarche du 7 décembre c'est plus un truc symbolique qu'autre chose. Un peu comme une manif. Démonstration de colère.

En 1973 la loi Rotschild interdit à la Banque de France de préter directement à l'Etat à des taux zéro. Le traité de Mastricht étend ça à l'Europe.

Donc aujourd'hui les banques centrales offrent des moyens de refinancement à taux zéro aux banques privées qui font des crédits à 7% à des nations souveraines!!

Rien que pour ça, je suis en colère.

Écrit par : lg | lundi, 06 décembre 2010

A ceux qui veulent « faire péter le système » sans rien avoir à mettre à la place, à ceux qui proposent des idées alternatives et qui souhaitent les confronter, le mouvement Socialisme & Souveraineté ( http://www.socialisme-et-souverainete.fr ) propose cette introduction à un système économique alternatif au capitalisme, par une série de vidéos à partir desquelles cette jeune formation entend construire un projet global, pour le coup vraiment révolutionnaire.

Voir ici : http://www.socialisme-et-souverainete.fr/article-changer-de-systeme-economique-pour-sortir-du-capitalisme-38422511.html

Écrit par : kamo | lundi, 06 décembre 2010

___________________________________________

Attention! BankRun 2010: Fascisme Déguisé:

BankRun 2010 est un retraits d'espèces de masse auprès des banques qui se produira le 7 Décembre qui est initié par l'ancien joueur de football Eric Cantona. Il est organisé sur Internet par un réseau d'événements Facebook et a indûment attiré l'attention des médias

J'ai pensé comme beaucoup d'autres que ce mouvement été spontané et naïf et que je pourrais m'y accrocher afin d'établir La Nouvelle Économie. Après une discussion sur Skype avec Géraldine Feuillien j'en suis venu à la conclusion que son cerveau manipulateur est encore inconnu et son but est d'établir un système économique sans doute fasciste qui apparaîtra par la terreur plutôt que d'un mouvement qui va favoriser les intérêts économiques des chacun d'entre nous.

Sous estimer l'ampleur de ce mouvement, à court et moyen terme, son caractère infâme et le pouvoir de ses sponsors serait suicidaire.


Afin de préempter les intentions maléfiques de BankRun 2010 je vais proposer le plus rapidement possible une économie après que l’inévitable crash financier ait eu lieu. Cette économie de marché sera libre de crédit. Elle dépouillera donc les banques de leur pertinence.

La page de notre communauté contient des instructions concernant les mesures à prendre avant le 7 Décembre pour préserver vos économies.

La Nouvelle Économie.

http://post-crash.com/fa/attention/

___________________________________________

Écrit par : V07768198309 | lundi, 06 décembre 2010

pourquoi tant d'arrogance ? Il ne fait que pointer du doigt un système totalement déficient qui nous asphyxie ... bien entendu que cela n'aura pas de conséquence, c'est juste un cri d'alarme ... oui on a besoin des banques, mais pas comme elles fonctionnent actuellement... ne sois pas basique l'Hérétique, tu le sais très bien ...

Écrit par : Mirabelle | mardi, 07 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.