mercredi, 05 février 2014

Quel ennui sur les réseaux sociaux !

Je ne sais pas si c'est de ma faute ou pas, mais je suis frappé d'un ennui des plus mortels. J'ai l'impression de lire et de ressasser toujours la même chose sur twitter, un peu moins sur facebook. 

Le parcours quotidien de Google Actualités et même des blogues me lasse.

On a parfois l'impression que tout est dit et que même quand ça ne l'est pas encore, de toutes façons, cela ne sert à rien de le dire.

Comme l'écrit en fait d'incipit d'un de ses blogs Jegoun (qui devient hystérique dès qu'on le contredit ces derniers temps sur les réseaux, comme quoi, ça ne favorise pas le débat d'idées , ces poubelles de la Toile), «nous étions accoudés, là, calmement. Nous refaisions le monde. Soudain, j'ai levé un œil vers la rue ; ce monde tournait sans nous.» Il a beau être parfois parano et souvent insupportable, je l'aime bien quand même jegoun, et j'aime bien le lire. Quand il ne s'énerve pas tout seul (pour des motifs parfois mystérieux) il écrit des choses plutôt sensées. Tout ça pour dire que je me suis toujours dit à peu près la même chose que lui à propos des blogues. Ouaip, le monde tourne sans nous...

Allez, ça ira mieux cette après-midi...

11:20 Publié dans Blog, Internet | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réseaux sociaux | |  Facebook | | | |

lundi, 21 octobre 2013

Décès de Philippe Cohen : une immense tristesse

Je viens d'apprendre avec une très grande tristesse le décès de Philippe Cohen, le fondateur de marianne2. Jean-François Kahn a écrit un éloge funèbre sur le site, mais pour moi, les qualités de Philippe, que j'ai croisé à de multiples reprises puisqu'il m'avait proposé de devenir blogueur associé de marianne2.fr, c'étaient surtout l'ouverture d'esprit et la volonté de renouveler un métier qui s'enfonce dans le marasme depuis de longues années.

L'idée astucieuse d'inviter les acteurs de la Toile pour commenter l'actualité, en les recrutant parmi les leaders d'opinion, lui revient. Il en a été le promoteur, d'abord avec Vendredi puis avec Marianne2 qui a représenté à mes yeux une évolution et un progrès par rapport au premier : en effet, si vendredi concentrait la blogosphère de gauche et plus largement l'antisarkozysme sur la Toile, il y a eu par la suite avec Marianne2 une volonté d'élargir le spectre politique de ceux qui intervenaient même si Philippe aura toujours conservé la maîtrise d'ouvrage en sélectionnant soigneusement les articles publiés sur le journal.

C'était un peu le tour de force de cette époque que de parvenir à constituer un fil éditorial cohérent avec des blogueurs très différents. Songez donc : quoi de commun entre un Superno, un Slovar, un Sarkofrance, un Antidote, un Didier Goux et moi-même ? Tous différents, et pourtant, tous susceptibles d'être repris là-bas car tous blogueurs associés.

C'est ça que j'aimais chez Philippe : il savait où il allait certes, mais son éclectisme l'amenait à emprunter des chemins improbables, surtout quand on considère la ligne éditoriale de Marianne.  Malgré tout, s'il y a eu bien sûr bien plus de blogues que ceux que j'ai cités, dans cet ensemble, il a toujours manqué, à mon avis, un blog libéral. Je veux dire, pas un libéral cool comme moi, mais un libéral à la sauvage genre Hashtable ou Parisien Libéral (politiquement plus présentable :-) je dis ça sans vouloir vexer Hashtable, nettement plus radical). Mais bon, c'était aussi sa limite : je l'ai entendu plusieurs fois se revendiquer clairement de l'antilibéralisme ce qui fait que le libéralisme aura été le seul courant à manquer à l'appel pendant la grande époque de marianne2.fr

Par la suite, Marianne a changé son fusil d'épaule : la rédaction a installé définitivement quelques blogueurs sur son site et cessé complètement de relayer les autres. Ce faisant, elle a perdu, à mon avis, ce qui faisait sa richesse. Un tel choix n'est sans doute pas étranger au fait que Philippe avait démissionné de Marianne, lui qui en avait été un fondateur historique.

Avec la disparition de Philippe, j'ai le sentiment qu'achève de se refermer une parenthèse qui avait fait la part belle au journalisme citoyen et particulièrement aux blogs. J'ai souvent entendu dire que Guy Birenbaum avait été l'un des tous premiers promoteurs de la blogosphère mais on peut dire que Philippe, de son côté, ne volerait pas le titre d'Ami des blogueurs si j'avais le droit d'ajouter une épitaphe sur sa dalle funéraire.

Alors adieu l'ami : moi, je n'ai pas la foi pour te dire que tu me regardes de quelque part, mais je sais aussi que les plus grands héros (Achille, Gilgamesh entre autres) ont pensé que la vie éternelle ce n'était pas une vie quelque part ailleurs mais la gloire dont on se couvrait par ses actions.

Va, et repose en paix.

19:37 Publié dans Blog, Insolite | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : philippe cohen | |  Facebook | | | |

vendredi, 03 mai 2013

Avant-première classement politique e-buzzing du mois de mai 2013

Il y a décidément de plus en plus de blogues de droite, de droite extrême ou d'extrême-droite dans les hautes sphères du classement des blogues politiques. L'extrême-gauche est très bien représentée également. 

J'observe également une raréfaction croissante des liens réciproques entre blogs depuis le départ des Left blogues, ce qui fait que les blogues politiques ont perdu de leur poids dans les classements généraux.

Difficile de préciser si cela se traduit ou non en termes d'audience et de fréquentation. Les commentaires se font en tout cas plus rares.

1 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
2 Egalite et Réconciliation
3 Hashtable
4 Authueil
5 Ivan Rioufol
6 Politeeks
7 François Desouche
8 Arnaud Mouillard
9 Démocratie & Socialisme
10 A toi l'honneur !, la suite...
11 L'Hérétique
12 Jérôme Cahuzac
13 MonPuteaux.com
14 Le Blog d'Alain Juppé
15 Chevenement.fr
16 Le blog de François Fillon
17 Ma perception de l'actu au gré de mes humeurs..
18 Libertarien
19 Françoise Fressoz
20 Le blog de Canaille le Rouge

19:55 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : e-buzzing, classement, blog, politique | |  Facebook | | | |

mardi, 06 novembre 2012

23 blogues de gauche en moins...

Comme c'était trop tentant de rendre compte du dernier classement politique d'e-buzzing, je ne résiste pas et l'offre en prime time :-)

Une remarque, toutefois : 23 blogues de gauche classés dans les 100 premiers se sont désinscrits et, de ces 23, 8 figuraient dans les 20 premiers au mois d'octobre. 

Il est évident que leur retrait chamboule le classement. Au regard du nombre de blogues qui existent, ce total est presqu'insignifiant, mais à celui de ceux qui font l'actualité et nourrissent entre autres les médias, c'est presqu'un quart du classement qui se fait la malle...

Du coup, Mélenchon prend la tête du top politique suivi de peu par mon affreux libéral favori. La gauche, en dépit du retrait de plusieurs de ses champions, demeure en force dans le haut du top avec quatre blogues sur six dans les six premiers.

Paradoxalement, le classement devient assez représentatif de l'état des forces politiques dans la société française. Gauche et droite s'équilibrent à peu près harmonieusement (pour autant que l'on classe à droite les blogues libéraux, toutefois). Deux blogues centristes sur vingt dans le top, tous les deux bayrouistes, c'est notre score des présidentielles. Deux libéraux (eh oui, Libertarien fait une entrée en force aux côtés d'Hashtable), quatre blogues de la droite républicaine (je ne sais pas si je dois ajouter Rioufol dans le tas), un blogue de la droite souverainiste, un répondant de même nature à gauche avec Chevènement et enfin les fachos qui demeurent sous-représentés avec un seul blogue (à condition d'excepter Rioufol). On n'est pas loin du compte.

 

1 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
2 Hashtable
3 Lyonnitude(s)
4 Politeeks
5 OPPOSITION RÉPUBLICAINE
6 Variae
7 Libertarien
8 Ivan Rioufol
9 Le blog de SuperNo
10 Claude Goasguen : le Blog
11 François Desouche
12 Arnaud Mouillard
13 Ma perception de l'actu au gré de mes humeurs..
14 Marc Vasseur
15 L'Hérétique
16 Chevenement.fr
17 Blog de Nicolas Dupont-Aignan
18 MonPuteaux.com
19 Authueil
20 Bertrand Delanoë

Classement réalisé par Ebuzzing

00:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : e-buzzing, politique | |  Facebook | | | |

dimanche, 21 octobre 2012

Le blogue et ses lecteurs experts

Le sel du blogue, au fond, ce sont ses commentateurs. Sans commentaires et sans commentateurs, le blogue ne vit guère. Les commentaires, c'est un peu son sang, quelque part.

Des lecteurs qui commentent il y en a de toutes sortes, mais il y a une catégorie plutôt rare qui est précieuse : le lecteur expert.

Le lecteur expert est capable de contrôler l'information de et mettre assez vite l'auteur du blogue en défaut s'il se trompe. Lorsqu'il donne une information, on sait que l'on peut compter dessus. Il sait généralement de quoi il parle et s'abstient toujours d'intervenir quand il ne sait pas. Et de toutes façons, il vérifie, en règle générale sur la foi de sources fiables qu'il a éprouvées.

J'ai de la chance, j'en ai, moi, quelques lecteurs experts sur ce blogue. Il y a Christian (Romain) qui intervient souvent ici : en fait, si nous n'avions pas quelques divergences de vue à propos de Bayrou et sur le protectionnisme, pour le reste, on pourrait créer un parti à deux. Nous sommes souvent sur des positions proches. Quand Christian s'avance sur une info, pas la peine de tenter de le prendre en défaut. Il a fait subir un stress-test à ce qu'il écrit.

Côté MoDem, il y a Fred. L'un des plus anciennes figures de la blogosphère. Il tient un blogue, évidemment. Même rigueur, même humilité intellectuelle, même souci presqu'obsessionnel de l'exactitude. Mon gros défaut, personnellement, c'est de tendre à être assez approximatif. Je le sais. Je suis capable de creuser pas mal de sujets, mais par défaut de rigueur, je balance quelques grosses âneries de temps à autre sur le blogue. Heureusement, je suis bon en mauvaise foi :-)

Savoir que Christian ou Fred vont peut-être commenter, c'est une sécurité. Si je m'avance, mais que je sais qu'ils partagent mes vues, j'ai de bonnes chances qu'ils apportent les éléments dont mon billet aura manqué. Si ce n'est pas le cas, ça va être coton et j'ai intérêt à fourbir mes armes...

Il y a encore deux ans, il y avait Thierry, qui tenait autrefois le Scriptorium. Un lecteur indispensable. Rien ne lui échappait. Un perfectionniste. A vrai dire, je suis très inquiet et crains le pire : je sais qu'il était en mauvaise santé or, depuis plusieurs mois, j'ai essayé de l'appeler plusieurs fois, son numéro ne répond plus.

On crache souvent sur l'excellence, en France, c'est de bon ton de dénoncer les élites. Mais quelles élites ? Je ne dis pas que c'est un critère exclusif, mais nos grandes écoles sont tout de même une garantie évidente de qualité. Christian a fait HEC et Fred est polytechnicien. Ce n'est pas un hasard que ce soient mes deux principaux lecteurs experts...

Parfois, le commentateur peut être expert dans un domaine : je n'hésite pas alors à reprendre ce qu'il a écrit et à le publier en note de blogue.

Il existe évidemment d'autres catégories de commentateurs. Les groupies, par exemple (Caramba, je n'en ai pas moi, quelle tristesse...), les Trolls (argggghhhh...quand ils trollent, ils trollent : ne jamais oublier que dans la mythologie médiéval-fantastique, un troll régénère et saccage tout partout où il passe...), les copains (généralement d'autres blogueurs), les ennemis jurés (ils ne viennent que pour critiquer ce que vous écrivez et peuvent se montrer authentiquement malfaisant : j'en ai eu une, ouf, elle a fini par partir après deux années de squat ininterrompu) et bien d'autres espèces encore, mais voilà qui mériterait un billet à part entière :-) ...

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : lecteur, expertise | |  Facebook | | | |

vendredi, 12 octobre 2012

Trop drôle : la clique se rebelle !

Avertissement ! Il y a des billets que j'écris pour l'univers entier et d'autres qui ne touchent, au fond, que la petite coterie de blogueurs politiques que nous sommes sur la Toile française.

L'Nicolas prend la tête d'une rebellion trop drôle. La source de la grouille se trouve ici, chez Pierre Chappaz. Voilà, un authentique blogue facho figure à nouveau au tableau d'honneur du classement wikio. L'année passée, je m'étais étonné de leur subite montée en puissance et cela avait fait tout un pataquès au point qu'ils s'étaient fait éjecter du classement wikio pour tentative de faisandage des chiffres et des clics (l'habitude de réécrire l'histoire et les faits, sans doute : on ne se refait pas chez les fachos...). Cela dit, j'avais jugé un peu excessif de les virer.

Notez que j'utilise le terme de facho de manière générique, c'est à dire dans son sens connoté et non son sens dénoté. Je qualifie de facho les blogues FN ou assimilés en règle générale bien que les positions politiques exprimées n'aient pas grand chose à voir avec le fascisme comme idéologie mais se rapprochent plutôt du populisme et de ce qu'exprime traditionnellement l'extrême-droite française.

Bref, tout ça pour dire que l'Nicolas n'est pas content du tout et prend même la tête d'une fronde. Amusant. Les "Left" blogues ont prospéré sur la bête pendant des années et voilà qu'on n'y supporterait plus les vélléités d'indépendance du dit mulet ?

La clique, c'était le drôlatique épithète dont Jean Véronis avait affublé en son temps les blogueurs qui avaient parfaitement compris les mécanismes de hausse et de baisse de score dans les classements wikio et en jouaient au risque d'en pervertir l'esprit. Le principe en était assez simple au fond et les dernières réformes du classement visaient à éviter les effets d'aubaine et le copinage.

Du coup, le tovaritch frondgochovitch des Échos de la gauchosphère a embrayé bien qu'il soit généralement un ennemi juré du Nicolas. L'argumentation est hilarante au possible. Accuser Chappaz de copiner avec la fachosphère, faut quand même avoir de l'imagination. Mais le pompon, c'est de lui reprocher d'avoir participé à la révolte des pigeons : ben oui, mon camarade gochitsky, Chappaz est un entrepreneur. Un exploiteur du peuple. Un koulak, quoi. En régime soviétique, c'est un crime. Voilà , c'est ça qui fâche le camarade sovietoskov dont on connaît l'appétence pour le collectivisme sous toutes ses formes.

L'Nicolas, je le connais : c'est différent. C'est un combiné d'aspects techniques et philosophiques sur la nature du blogue et de mauvaise foi (l'individu a une forte allergie à la contradiction...). Sur les aspects philosophiques, il estime qu'un blogue se définit par sa propension à commenter l'actualité, or, fdsouche se contente en règle générale de la relayer. Toutefois, même si c'est court, il la commente de temps à autre. En fait, ce qui fait la "force" (z'aiment bien le mot force les fachos) du blogue ce sont ses commentateurs. Du coup, l'Nicolas renvoie la pratique des fachos à un aspect technique : se contenter de mettre en avant des articles pêchés çà et là sur le web, fissent-ils l'objet d'un tri thématique (qui ne dit pas son nom au demeurant), ce n'est pas bloguer. La mauvaise foi, elle commence quand l'Nicolas évoque une traditionnelle alliance entre l'extrême-droite et les libéraux. Les libéraux sont généralement au centre, c'est à dire bien loin de l'extrême-droite contrairement à ce qu'affirme Nikolaï Leftbloguevski.

Nicolas n'est évidemment pas le seul à protester. D'autres blogues de gauche mettent en avant les arguments techniques, mais on a bien compris que ce sont les "odeurs" qui les gênent...

En admettant que les critiques techniques voire philosophiques contre les fachos soient fondées il en va autrement de celles qui touchent Opposition républicaine, honnête blogue de droite. Ce qui choque l'Nicolas au fond et sans doute d'autres blogueurs de gauche c'est que ce blogue ne s'adonne pas à une écriture de liens et de réseaux comme nous l'avons à peu près tous fait au commencement de l'aventure wikio. On ne peut pas contraindre un blogue à créer du lien s'il n'en a pas envie. Juger qu'un blogue a vocation à créer du lien est un parti pris et ne vaut que pour ce qu'il est, c'est à dire une opinion, même si personnellement, j'adhère à ce point de vue.

11:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blogue, fdesouche | |  Facebook | | | |

samedi, 22 septembre 2012

Le crépuscule de la blogosphère politique ?

Et un blogue de plus qui ferme, un. Ci-gît le blog de Yann après 298 notes de bons et loyaux services. Tout de même, depuis que j'ai commencé à bloguer, j'ai vu nettement plus de blogues fermer qu'ouvrir et le mouvement pourrait s'accélérer dans la catégorie politique. Il y a bien eu quelques blogues de droite apparus cette dernière année comme Noix vomique ,  le mal-pensant (silencieux depuis le 18 juin) ou plus récemment Opposition républicaine, et puis quelques blogues d'autres obédiences idéologiques comme Affichage libre, par exemple mais dans l'ensemble, c'est la berezina.

Des déffricheurs il ne reste plus grand monde. Avec une ouverture en mai 2006, je crois faire partie des plus anciens avec des blogueurs comme Partageons mon avis (décembre 2005), Authueil (février 2006), Seb Musset (janvier 2006) Démocratie sans frontière (depuis 2005),Xerbias (novembre 2005) Dupont-Aignan (octobre 2005)  Arnaud Mouillard (septembre 2005), Polluxe (apparue à la même date), Hashtable (idem, même date), Lait d'Beu (juin 2005), Koz (même date),  Laurent de Boissieu (mai 2005) le Faucon (novembre 2004), Mélenchon (octobre 2004), Objectif Liberté (2003) ou encore Alain Lambert (là, c'est un grand Ancien : juin 2001 !).

Je ne dis pas que je n'en oublie pas quelques uns, mais si l'on considère les centaines de blogues qui constituent la blogsphère politique et la quantité non moins nombreuse qui est désormais silencieuse ou disparue, cela fait comme un coup de vieux...

Moi, je sais pourquoi j'ai commencé à bloguer : a) j'avais envie d'exprimer publiquement quelque part ce que je pensais de l'actualité b) j'étais fermement (et le suis toujours) à soutenir Bayrou. Mais les autres, je ne sais pas. Les motivations sont sans doute différentes d'un blogueur à l'autre et j'imagine qu'ils ont dû un jour expliciter leurs motivations dans une note. Si jamais ce n'était pas le cas, ils peuvent encore le faire :-)

09:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : blogs politiques | |  Facebook | | | |

jeudi, 07 juin 2012

Arrêter la politique ?

Je m'interroge sur mon avenir de citoyen à l'issue des législatives. Je pense que je continuerai à tenir ce blogue, mais je ne suis pas certain de demeurer dans un parti. Nous verrons quel sera l'état des forces centristes après le 17 juin. Je continuerai à soutenir Bayrou jusqu'au bout et même après car aucune personnalité politique n'incarne à ce point les aspirations qui sont les miennes.

Aujourd'hui, ni le MoDem ni le Nouveau Centre ne défendent des valeurs et surtout un programme qui soient vraiment ce en quoi je crois. Le MoDem s'est mis à ressembler au PS et le Nouveau Centre à l'UMP.

Ce n'est que tout le poids personnel de Bayrou et celui des idées qui a pu infléchir la vision programmatique du MoDem. En participant à diverses commissions et en suivant certains forums, j'ai compris qu'au fond, je ne partageais pas les vues de nombre de militants du MoDem, ou, du moins, de tous ceux qui sont dans les commissions de ce parti.

En me rendant sur le site du Nouveau Centre, j'ai vu qu'il ne restait rien de ce qu'avait été la Nouvelle UDF dans ses idées ou presque, beaucoup d'entre elles étant un vulgaire copié-collé de celles de l'UMP, ou, pire encore, un alignement imbécile sur la doxa commune.

Seul Bayrou, ces dix dernières années, aura su doter le centre de propositions vraiment originales. Pourquoi il n'en existe pas 10 comme lui, des hommes de cette trempe ?

Je continuerai pour ma part à le soutenir contre vents et marées mais pour le reste, c'est très certainement dans le secteur associatif ou para-associatif que j'escompte m'investir.

Je suis de très près le travail qu'effectue Yves Jégo du Parti Radical pour la promotion de nos productions locales. Je pense que j'adhérerai à son association Pro France après les législatives, et que je m'engagerai pour tenter de promouvoir son label "Origine France Garantie". J'espère que Yves Jégo sera réélu là où il se présente car je crois ses idées nécessaires dans le paysage politique français.

Faisant table rase du passé, j'espère aussi que Bayrou et lui pourront trouver des convergences et des jonctions sur des projets qui leur sont chers à tous deux. Ceci suppose que Jégo soit capable d'effacer les clivages partisans.

Je vais continuer à bloguer, mais sans doute en élection libre plutôt qu'au sein d'une formation politique dans laquelle je ne me reconnais pas. Au fond, ce qui importe, ce sont les individus et ce qu'ils défendent.

Ainsi, si je soutiens Béatrice Lecouturier pour ces élections législatives, j'ai pris bonne note de tous les efforts qu'a entrepris David Alphand pour empêcher la destruction sauvage des fleurs et plantes des serres d'Auteuil : une élection législative dépasse le local, mais aux prochaines municipales, je me souviendrai du courage du candidat Alphand ces dernières années. Si, d'ici là, les forces centristes n'ont pas su prendre clairement, y compris dans leurs votes, la défense d'un patrimoine menacé, je n'aurai aucune hésitation à soutenir l'ex-élu UMP à ces prochaines échéances électorales.

Bref, pour être clair, finies les étiquettes : je soutiendrai qui j'ai envie de soutenir et quand j'en ai envie, qu'il s'agisse d'hommes et de femmes de gauche ou de droite pour peu que je les juge courageux et indépendants et, bien sûr, que je sois en phase avec leur projet politique.

12:43 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (77) | Tags : législatives | |  Facebook | | | |

lundi, 04 juin 2012

Et voilà le classement e-buzzing politique de juin

Il est loin, au fond, le bon temps de la clique. Saluons un rééquilibrage ce mois-ci avec un peu plus de diversité politique. François Fillon fait manifestement l'actualité e-buzzing. Il reste un gros effort à faire pour redonner à son blogue son lustre. Pour l'instant, c'est juste un relevé de ses déplacements et soutiens, bien loin des billets denses comme il savait les écrire avant d'être nommé premier ministre en 2007.

La voix d'Ivan Rioufol assure la présence d'une droite dure à souhait.

 

Pour ceux que les classements intéressent, Politeeks est en fait Intox2007 qui s'est relooké.

Les blogues gauchistes tiennent désormais solidement le manche en altitude avec Mélenchon, leur porte-voix et le désormais reconnu écho de la gauchosphère.

La réaco-fachosphère se fait une place au soleil avec les Souchiens désormais solidement arrimés au haut du tableau et un nouveau venu certifié Made in Reac garanti, Gérard Brazon.

En fait, il y a quelque chose qui manque dans ce classement. Vous l'avez remarqué, je suppose (snif) : plus un centriste là-dedans. Ni centriste, ni démocrate-chrétien, ni libéral qui pourraient apporter gaîté, sagesse et un souffle d'air pur dans ce monde de brutes :-) 

1 Variae
2 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
3 Le blog de François Fillon
4 Partageons mon avis
5 François Desouche
6 Sarkofrance
7 les échos de la gauchosphère
8 Le Kiosque aux Canards
9 Politeeks
10 Carnet de notes de Yann Savidan
11 Arnaud Mouillard
12 Lyonnitude(s)
13 Les coulisses de Sarkofrance
14 A perdre la raison
15 Le Cri du Peuple
16 Ivan Rioufol
17 Bah !
18 Gerard Brazon
19 LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
20 Ma perception de l'actu au gré de mes humeurs..

Classement réalisé par Ebuzzing

22:58 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ebuzzing, blog, politique | |  Facebook | | | |

vendredi, 16 mars 2012

Électeur de Gauche, que feras-tu si Sarko est en mesure de battre Hollande ?

J'ai l'impression qu'une nouvelle question va bientôt s'imposer dans cette campagne : les courbes d'intention de vote de Sarkozy ne cessent de s'améliorer. Il est en passe désormais de l'emporter au premier tour sur Hollande, mais surtout, au second tour, il ne cesse de grignoter l'écart qui les sépare.

J'ai un travers : je sous-estime à chaque fois Sarkozy. En campagne, c'est un super-bon. Comme aucun scrupule ne l'étouffe, il est près à porter n'importe quoi sur la place publique qui puisse faire débat. C'est l'avantage de ne pas avoir de fond.

Là, il a touché le jackpot avec l'Europe et l'immigration. Forcer la main de l'Europe, cela ne peut que plaire à l'esprit frondeur des Français. Et malheureusement, en face, Hollande n'est pas bon, même si je juge intelligente, en revanche, son idée de faire voter par l'Assemblée Nationale le nombre d'admissions pour l'immigration économique. On devrait simplement en faire autant pour le regroupement familial et se montrer plus sévère sur ses conditions d'exécution.

Cela dit, là n'est pas la question : je me demande si ne commence pas à rejouer 2007. Je crois que nous sommes nombreux à estimer que Sarkozy ne doit pas demeurer à la tête de l'État français. Mais peut-être les Français seront-ils encore plus nombreux à penser qu'il ne faut pas non plus que cela soit François Hollande...

Dans ce cas, le risque zéro s'appelle...nous les savons tous...François Bayrou. Ses idées font globalement consensus, ou, tout du moins, rassemble une adhésion assez large, comparée à celles des autres. C'est un honnête homme et un modéré. Évidemment, s'il dispose du soutien de la gauche au second tour, il ne fait pas de doute que le prochain pouvoir seran constitué d'une alliance entre le centre et la gauche. Cela me paraît logique. La gauche n'y perd donc pas tant qu'elle pourrait le craindre.

Mais bon, le mieux est de poser la question à quelques blogueurs de gauche fameux...Yann, Nicolas, Melclalex, SarkoFrance, Arnaud Mouillard, Ruminances, Homer par exemple

12:58 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (51) | Tags : gauche, bayrou, sarkozy, hollande | |  Facebook | | | |