Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Périphérique à 50 km/h ? Entre lubie et folie | Page d'accueil

mercredi, 23 octobre 2019

Quel bilan pour Anne Hidalgo ?

Quand je considère le bilan d'Anne Hidalgo sur les six années écoulées, je suis partagé.

Très clairement au passif :
- le niveau d'encombrements et de travaux sur l'ensemble de Paris et même d'une partie de l'île de France. 
Je veux bien admettre que certains travaux sont indispensables (sécurité électricité, gaz et eau, entretien de la voirie) mais d'autres sont tout à fait surnuméraires.
- l'endettement de la ville de Paris passé de 3.6 à 5.7 milliards d'euros. Ça retombera tôt ou tard sur le dos des Parisiens, c'est inévitable.
 
Mitigé 
- la pollution. Je regarde l'historique global d'Airparif entre 2011 et 2018 pour couvrir une période pertinente. C'est vrai qu'il y a une évolution positive, c'est assez net  mais j'émets un doute sur la qualité de l'analyse : si on met des capteurs toujours au même endroit mais qu'on y coupe la circulation, évidemment on a l'impression que cela s'améliore. Les reports de circulation n'ont jamais été analysés avec des données réelles. Les estimations ne sont pas fiables.
Plus grave : on parle des automobiles mais on omet le métro à l'intérieur duquel les taux de saturation de l'air en particules sont gravissimes et bien plus importants que dans les automobiles. Or, sur ce terrain-là, Anne Hidalgo et son équipe n'ont strictement rien fait.
- autolib et velib
J'aimais bien autolib (après avoir pas mal râlé dessus à sa création, je l'avoue). Rien ne la remplace et surtout, les opérateurs privés ne couvrent que Paris. Autant dire qu'ils ne servent à rien du tout. Velib, on a vu la catastrophe au changement d'opérateur mais le fond du problème, c'est l'absence de sanctions contre les vandales. 
- la hausse de l'immobilier
J'ai du mal à accuser Anne Hidalgo de ce phénomène. Je pense que le problème est plus large. Tant qu'on n'aura pas des transports en commun extrêmement rapides et accessibles pour gagner la grande banlieue voir la province proche et du télétravail très développé, on ne s'en sortira pas. Paris est petite et même si elle était plus grande, il suffit de voir ce qu'il se passe à New York ou Londres pour comprendre que les prix augmenteraient dans tous les cas de figure. 
Je tiens à préciser que la plupart des logements sociaux qui ont été construits ces dernières années (exemple, ceux qui se trouvent à côté de la piscine Montherlant) sont tout simplement hideux. D'une laideur sans nom, sans aucun respect pour le paysage environnant.
 
A l'actif
- Il y a eu une modernisation globale des services de la ville avec un paris.fr de plus en plus efficace et complet, la possibilité de régler le stationnement par mobile et de manière générale bien plus de services et d'informations dématérialisés.
- la végétalisation de la ville va, me semble-t-il dans le bon sens. J'aime bien l'idée de pouvoir y faire participer les citoyens par des votes et des propositions, notamment sur paris.fr. C'est une manière astucieuse de faire appel à l'intelligence collective.
- les aménagements sportifs : je trouve que cela progresse vraiment sauf pour les piscines. Leurs horaires d'ouverture sont très notoirement insuffisants et pas du tout adaptés à la réalité du temps de travail des Parisiens.
- l'offre culturelle demeure de bon niveau. Je regrette la fermeture de plusieurs salles de théâtre pas franchement soutenues, toutefois.
 
Mea culpa
Il y a des choses contre lesquelles j'ai râlé et fort, notamment la transformation du Jardin d'Acclimatation et la construction de la Fondation Vuiton (plus ancienne). Mea culpa, c'est magnifique. Vraiment chouette.
 
L'avenir
Je frémis des projets en cours : Paris 2024 contre lequel Anne Hidalgo s'était pourtant engagée en 2014 va faire de notre ville un enfer. 
Quand j'entends qu'il est également question de faire du périphérique un boulevard urbain, c'est un cauchemar. Comme si le niveau de bouchons et d'encombrements n'était pas suffisant ! 
 

16:48 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.