« Coca-cola produit en France ! | Page d'accueil | L'UDI ? Un partenaire possible pour le MoDem »

dimanche, 21 octobre 2012

Le blogue et ses lecteurs experts

Le sel du blogue, au fond, ce sont ses commentateurs. Sans commentaires et sans commentateurs, le blogue ne vit guère. Les commentaires, c'est un peu son sang, quelque part.

Des lecteurs qui commentent il y en a de toutes sortes, mais il y a une catégorie plutôt rare qui est précieuse : le lecteur expert.

Le lecteur expert est capable de contrôler l'information de et mettre assez vite l'auteur du blogue en défaut s'il se trompe. Lorsqu'il donne une information, on sait que l'on peut compter dessus. Il sait généralement de quoi il parle et s'abstient toujours d'intervenir quand il ne sait pas. Et de toutes façons, il vérifie, en règle générale sur la foi de sources fiables qu'il a éprouvées.

J'ai de la chance, j'en ai, moi, quelques lecteurs experts sur ce blogue. Il y a Christian (Romain) qui intervient souvent ici : en fait, si nous n'avions pas quelques divergences de vue à propos de Bayrou et sur le protectionnisme, pour le reste, on pourrait créer un parti à deux. Nous sommes souvent sur des positions proches. Quand Christian s'avance sur une info, pas la peine de tenter de le prendre en défaut. Il a fait subir un stress-test à ce qu'il écrit.

Côté MoDem, il y a Fred. L'un des plus anciennes figures de la blogosphère. Il tient un blogue, évidemment. Même rigueur, même humilité intellectuelle, même souci presqu'obsessionnel de l'exactitude. Mon gros défaut, personnellement, c'est de tendre à être assez approximatif. Je le sais. Je suis capable de creuser pas mal de sujets, mais par défaut de rigueur, je balance quelques grosses âneries de temps à autre sur le blogue. Heureusement, je suis bon en mauvaise foi :-)

Savoir que Christian ou Fred vont peut-être commenter, c'est une sécurité. Si je m'avance, mais que je sais qu'ils partagent mes vues, j'ai de bonnes chances qu'ils apportent les éléments dont mon billet aura manqué. Si ce n'est pas le cas, ça va être coton et j'ai intérêt à fourbir mes armes...

Il y a encore deux ans, il y avait Thierry, qui tenait autrefois le Scriptorium. Un lecteur indispensable. Rien ne lui échappait. Un perfectionniste. A vrai dire, je suis très inquiet et crains le pire : je sais qu'il était en mauvaise santé or, depuis plusieurs mois, j'ai essayé de l'appeler plusieurs fois, son numéro ne répond plus.

On crache souvent sur l'excellence, en France, c'est de bon ton de dénoncer les élites. Mais quelles élites ? Je ne dis pas que c'est un critère exclusif, mais nos grandes écoles sont tout de même une garantie évidente de qualité. Christian a fait HEC et Fred est polytechnicien. Ce n'est pas un hasard que ce soient mes deux principaux lecteurs experts...

Parfois, le commentateur peut être expert dans un domaine : je n'hésite pas alors à reprendre ce qu'il a écrit et à le publier en note de blogue.

Il existe évidemment d'autres catégories de commentateurs. Les groupies, par exemple (Caramba, je n'en ai pas moi, quelle tristesse...), les Trolls (argggghhhh...quand ils trollent, ils trollent : ne jamais oublier que dans la mythologie médiéval-fantastique, un troll régénère et saccage tout partout où il passe...), les copains (généralement d'autres blogueurs), les ennemis jurés (ils ne viennent que pour critiquer ce que vous écrivez et peuvent se montrer authentiquement malfaisant : j'en ai eu une, ouf, elle a fini par partir après deux années de squat ininterrompu) et bien d'autres espèces encore, mais voilà qui mériterait un billet à part entière :-) ...

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : lecteur, expertise | |  Facebook | | | |

Commentaires

justement, t as t on signalé le fait que parfois, les commentaires postés n'apparaissent pas ?

Écrit par : Le Parisien Libéral | dimanche, 21 octobre 2012

Salut Parisien
Oui, j'ai quelqu'un qui me l'a dit mais je ne sais pas pourquoi. Je crois que c'est un bug de hautetfort : de temps en temps, il demande un capcha mais ne l'affiche pas. Du coup, le message est rejeté.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 21 octobre 2012

En tout cas, même si j'suis pas une groupie, grâce à News Republic je lis -presque- tous vos articles (il en va de même pour h16, contrepoints, quelques leftblogs...) et même si je ne laisse pas de messages vous avez tout mon soutien !

(Et j'espère ne pas parler que pour moi !)

p.s. : si vous voulez plus de commentaires, sortez un truc gros comme une maison et totalement hors de sens. Habillez-vous en marinière ou clamez la fin proche de la crise !

Écrit par : Elphyr | dimanche, 21 octobre 2012

@Elphyr
Merci ! La marinière, déjà achetée. Mon blogue est origine France garantie :-)
Franchement, là-dessus, je diverge totalement des libéraux. Je ne comprends absolument pas ce qu'ils reprochent à une campagne de promotion du made in France. Tant qu'il n'y a pas de protectionnisme, où est le problème ?

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 21 octobre 2012

"Les faits sont sacrés, les commenaires sont libres"

Carbone 12.

Écrit par : Carbone 12 | dimanche, 21 octobre 2012

On peut reprocher beaucoup de choses. Mais une phrase que j'ai entendu sur BFM TV (la seume chaîne avec deux commentateurs économiques assez doués (dont les noms m'échappent mais un peu de pub ne fait pas de mal)) résume assez bien la chose : il ne faut pas que les francais aient envi d'acheter francais, il faut que le monde entier ait envi d'acheter francais. Redonner au paysage productif francais (des voitures jusqu'aux services internet en passant par les calissons) une envergure et ne pas l'enfermer aux seuls "francais".

Honnêtement, dans ma logique pro-européenne, je trouve l'idée de Montebourg rétrograde. Pas idiot (ca buzz), mais j'aurai préféré un "achetez européen" et de la solidarité pour nos amis au lieu d'un chauvinisme ô-combien de fois déplorable (ie on en fait toujours trop).

Écrit par : Elphyr | dimanche, 21 octobre 2012

J'ai des petites idées pour les noms des personnages cités à la fin... :)

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 21 octobre 2012

Si c'est pas un appel du pied, ça ! Je ne passe plus très souvent par ici (débordé de travail, même le blog est en hibernation), mais là, un afflux de visiteurs venant de chez L'Hérétique… voyons voir… oh, un billet louangeur à la gloire de Polytechnique !

Oui, enfin bon, nous voilà mis dans le même sac qu'HEC…

[ci-dessus, une vanne pour Ch. Romain non assortie du smiley de rigueur].

Merci donc à L'Hérétique pour son appréciation. Il a tout juste sur un point au moins : mon blog est un blog de commentateur. http://demsf.free.fr/index.php?post/2009/03/11/un-blog-de-commentateur

Bravo à lui qui, comme Nicolas et d'autres, sait faire un billet sur un coup de sang. C'est parfois approximatif, d'accord, mais ça lance la discussion et c'est exactement ce dont les internautes et les citoyens ont besoin — une discussion ouverte, constructive, qui part de quelque part et qui souvent aboutit, malgré les trolls.

Justement, merci au passage à Elphyr pour "il ne faut pas que les Francais aient envie d'acheter francais, il faut que le monde entier ait envie d'acheter francais." J'ai une vidéo à faire demain sur la compétitivité de la France, je vais m'en resservir.

Écrit par : FrédéricLN | dimanche, 21 octobre 2012

Sans être "tapageuse" sur ton blog je veux bien me déclarer une de tes plus fidèles fans ! D'ailleurs à FrédéricLN que j'admire également je rajouterai Hervé Torchet qui est lui aussi un expert extrêmement précieux. Avoir déjà eu sur mon blog des commentaires d'un historien tel que lui est pour moi une grande fierté.
Je rajouterai une autre experte en la personne d'Isabelle Resplendino. Entre elle et Christian Romain il se passe quelquefois des échanges pas piqués des hannetons ! 
Quant à Thierry P, tout comme toi, ses analyses si incisives me manquent terriblement...    

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 21 octobre 2012

merci pour ces articles si bien écrits!
Une lectrice régulière qui ne commente que pour la 2ème fois!

Écrit par : christiane | dimanche, 21 octobre 2012

merci pour ces articles si bien écrits!
Une lectrice régulière qui ne commente que pour la 2ème fois!

Écrit par : christiane | dimanche, 21 octobre 2012

Il y a un bug, mon message reste bloqué, j'espère qu'il ne va pas faire des triplés :

Françoise, je suis surtout "experte" dans des domaines restreints, touchant à l'inclusion scolaire des enfants à besoins spécifiques, et c'est déjà tellement vaste que je n'ai guère la possibilité d'en explorer d'autres.

Mais merci d'avoir pensé à moi.

Isa

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 21 octobre 2012

   Contente d’avoir bien vu l’Hérétique ! Je n’avais pas encore lu le billet datant de mars 2009 cité par FrédéricLN dans son commentaire juste au-dessus du mien lorsque j’ai parlé d’Hervé Torchet comme étant un autre de tes experts (mon commentaire est parti quelques secondes après le sien, depuis mon IPhone d’ailleurs, car de mon PC il y a un blocage qui persiste…).
Aussi quand Frédéric parle de l’Express -qui lui-même le commente- et qu’il conclue en disant…
- « Nous avions tous les deux raison sur les chiffres (surtout lui) : l'État est bien dans le rouge d'environ 11000 euros par Français, mais les administrations publiques dans leur ensemble sont dans le vert, d'à peu près autant. Grâce, surtout, aux bâtiments des communes et autres administrations. »
… je n’ai pas été étonnée de voir le commentaire fort judicieux d’Hervé l’historien se référant à la révolution…
- « Sur le calcul des actifs immobilisés de l'État, il ne faut pas oublier que leur mise sur le marché globale et brutale produirait une forte dépréciation (on en a vu l'exemple lors de la nationalisation des biens du clergé en 1790, où, dans un pays déjà en crise de liquidités, l'énorme appel de fonds nécessaire à la vente du patrimoine de l'Église a aggravé la crise de liquidité sans résoudre celle des finances publiques, mais en faisant plonger la valeur des biens en question qui ont, pour une large part, été bradés, faute de mieux). C'est donc un calcul particulièrement artificiel, même si son idée est justifiée. »
… que FrédéricLN entérine évidemment…
- « @ Hervé : oui ! Et franchement, valoriser un actif non marchandable comme une mairie (qui l'achèterait ?), comment on fait ? J'imagine qu'on le valorise au coût de construction, mais ça n'est pas un gage valable pour la dette. Les bâtiments du XVIIIème siècle avaient le mérite de pouvoir être revendus pierre par pierre. »
 Tout ça pour redire encore une fois que des experts comme eux nous sont très précieux. Je vais même te dire quelque chose qui va sans doute paraître étonnant à beaucoup. Finalement je suis très contente que certains carriéristes aient fait barrage à des personnes aussi lumineuses qu’eux. Car ces carriéristes se sont démasqués d’eux mêmes en allant rejoindre l’UDI. 
(Exact je pense entre autre à Eric Azières, qui encore en poste au MoDem a osé me dire au téléphone depuis son bureau qu’il abandonnait la politique. Il peut m’attaquer s’il le veut : ce sera sa parole contre la mienne. Parce que moi je n’ai pas hésité à dire du bien de lui sur Facebook et à écouter une vingtaine de ses interviews sur les villes. Bien sûr que je le trouve talentueux mais il n’a pas le droit de confier toute sa connaissance du réseau UDF et MoDem à un Borloo qui a soutenu un Tapie. Je le redis encore c’est de la malhonnêteté. De la magouille écoeurante ! Qu’ils m’attaquent s’ils en ont le courage !)

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 21 octobre 2012

Y'a quand même de plus en plus de carriéristes alors :
http://www.i-democrates.org/2012/10/pas-de-politique-sans-les-idees-id.html?spref=fb

Chantal Jouanno vient aussi de rejoindre l'UDI, depuis longtemps lassée des dérives droitières de l'UMP. D'autres seraient prêts à lui emboîter le pas si Copé est élu à la tête du parti.

Entendons nous bien : je ne plaide ni pour l'UDI, ni pour le MoDem. Je regarde tout cela avec un certain détachement. Si Bayrou avait bien fait les choses comme il se devait, il n'assisterait pas à une hémorragie de responsables et militants du MoDem vers l'UDI ou ailleurs ou nulle part en politique...

Il faut un peu assumer ses actes aussi, comment voulez-vous que les Français élisent pour président un homme qui n'assume jamais ses erreurs ? C'est toujours la faute aux autres, avec lui ! Pourtant, cela est humain de faire des erreurs, tout le monde peut en faire et tout le monde en fait, pour qui se prend-il ? Superman ? Qui croit qu'il est Superman à part lui ?

C'est toujours la faute aux autres :

- "C'est la faute de l'UMP, du PS" (ben oui mais pourtant c'est de bonne guerre ça fait partie de la politique de lutter contre un adversaire, pourquoi vouloir qu'ils cèdent leur place chaque fois pour que le MoDem remporte les élections ?)
- "C'est la faute des journalistes qui nous critiquent" (Et alors ? Ils font leur boulot !)
- C'est la faute des militants qui font des bêtises (Merci pour les militants ils ont bon dos !)
C'est la faute des électeurs qui n'ont rien compris et qui sont stupides puisqu'ils croient les mensonges des autres. (Oui d'ailleurs comme vous pensez qu'ils sont cons ils vont même continuer à ne pas voter pour quelqu'un qui les méprise)

Et si, pour une fois, il regardait en arrière et analysait ses erreurs pour les corriger ??? Hum ? Trop dur de lui demander ? Trop dur pour lui de le faire ??? Pourquoi ? POURQUOI les gens du MoDem vont à l'UDI ? Tous des carriéristes dites-vous ? Ben s'ils étaient carriéristes et que Bayrou avait bien fait son boulot, ils resteraient chez lui. Dans un cas comme dans l'autre, il a sa part de responsabilité. Lui ou son entourage au MoDem, qu'importe ! Il est dans ce cas coupable de n'avoir pas su s'entourer. Pour quelqu'un qui a des ambitions présidentielles, c'est impossible.

D'ailleurs César a assez dit qu'il allait dans le mur ainsi... l'a-t-il écouté ? A-t-il écouté tous ceux qui ont voulu l'alerter ? C'est facile de jeter des pierres sur eux s'ils partent, maintenant...

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 21 octobre 2012

@ Françoise Boulanger : le coup de "j'abandonne la politique", je l'ai déjà entendu ; la fois précédente, c'était le lendemain matin que la personne en question soutenait un parti concurrent. En fait je pense cette phrase est une ellipse pour "j'abandonne ce parti politique pour la concurrence".

Ceci dit, je n'ai rien à reprocher, personnellement, à Eric Azière. Il faut mesurer qu'une personne qui a travaillé toute sa carrière en politique, est presque incasable sur le marché du travail, sinon dans le lobbying. Or il n'y a plus d'emplois au MoDem (enfin, il en reste 6, si j'ai bien lu : ça doit être accueil + secrétariat + fichier + gestion des locaux + webmestre + compta, il ne reste pas de place pour un cadre politique). Donc, aller où ?

Contribuer à caser, dans les municipalités, les élus "centristes" compatibles avec la droite, je trouve ça plutôt plus sympa que de fourguer aux parlementaires ACTA, de nouvelles augmentations de tarifs pour les médecins ou une politique industrielle toujours plus favorable à la culture massive de variétés médiocres — et j'en passe.

Écrit par : FrédéricLN | dimanche, 21 octobre 2012

@ L'Hérétique

Oh ben, c'est un véritable hommage ! Merci de tout cœur, mais ça me met une sacrée pression pour l'avenir...

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 21 octobre 2012

Vous souhaite bon courage avec vos "esperts Manhattan".

Écrit par : Martine | dimanche, 21 octobre 2012

@ Ch. Romain :

A part Martine on est tous d'accord pour dire que c'est toujours intéressant d'échanger avec toi.


@ L'hérétique :

T'as oublié une catégorie; les jeunes ignares qui doivent souvent se cultiver pour contredire tes experts ;)

Écrit par : skunker | dimanche, 21 octobre 2012

@skunker,
Le poids du passé...Je suppose^^^.
Pour le reste, les diplomes ne sont aucunement un gage contre la "c".

Écrit par : Martine | dimanche, 21 octobre 2012

Très bon article, l'héritique.
Je pourrais être rangé du côté de tes ennemis politiques. Clairement, je suis du Parti de Gauche et nous prenons régulièrement, à dessein politique, pour cible le MoDem.
Tes propos sont toujours frappés d'honnêteté intellectuelle. Tu ne pervertis jamais la réalité et emploie, très largement, le ton de l'argumentaire. Tu défends ta vision du monde présent et futur en exposant ce que tu crois juste.

Force est de constater que nous ne voyons pas les choses de la même façon (même si nous partageons une même analyse des libertarés ^^ et nos ennemis communs de l'Extrême droite et ses affiliés à l'UMP), mais je sens que je peux porter la polémique avec toi, dans ce que ce terme a de plus noble.

Je continuerai à porter la contradiction, parfois rudement. Mais saches que je respecte tes propos pour ce qu'ils sont : celui d'un militant honnête du MoDem, du centre droit ;)

Écrit par : MetalKing | lundi, 22 octobre 2012

Salut MetalKing
L'hommage me va droit au coeur. Avec les militants du Front de Gauche, j'ai souvent des échanges sans concession, mais francs.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 22 octobre 2012

Bonsoir l'Hérétique et tutti,
Je découvre ton billet avec un certain décalage (que je précise temporel) en venant faire le ménage dans une ancienne boite mail où je reçois encore de temps à autre des commentaires sur des fils de discussion de ton blog auxquels je m'étais inscrit à la haute époque... Par curiosité, je me suis dit après m'être désabonné "tiens tiens si j'allais voir ce que devient l'Hérétique"...
Bah comme tu vois, je suis encore de ce monde. J'ai tout simplement changé d'opérateur téléphonique ;-)
Au sens premier, j'ai donc quitté Orange grâce notamment à la Loi Chatel qui est une bonne chose pour les consommateurs (comme quoi, le ci-devant gouvernement n'aura pas fait que des mauvaises choses).
Politiquement, et nous en avions parlé en son temps, si j'ai pris du recul, j'ai quand même gardé un oeil sur le devenir de cet espace d'équilibre central du juste milieu comme l'aurait dit le père Guizot. Espace qui, à mon sens, méritait d'être mieux "traité" par les tenants d'une ligne médiane et modérée. Les petits pas valent mieux que les grands soirs où on rase gratis.
A priori, je ne rejette pas le concept de l'UDI, loin s'en faut... Mais je vois cette force émergente être animée d'un net mouvement dextrogyre qui la condamne à faire long-feu comme toutes les initiatives qu'il y a eu ces dernières années.
Au centre gauche, aussi tendrait à vouloir s'installer sur l'échiquier une force d'appoint à l'actuelle gouvernance. Pourquoi pas... mais ne seraient-ce pas des ralliés de la 25ème heure qui ne seraient avant-tout que motivés par les futures échéances électorales ? Je ne saurais dire, mais la question vaudrait presque réponse.
Pour résumer le temps présent, je ne peux que constater le gâchis (actuel et à venir) résultant des querelles byzantines d'égos-centrés aussi vaniteux que les paons de la fable. C'est dommage car il y a dans cet espace, qui aurait pu devenir central au lieu de se prétendre du centre, des personnalités de grande valeur.
Qui sait... On ne réécrit pas l'histoire. Pourtant nous ne saurons jamais si Bayrou aurait fait un bon chef d'Etat. Il avait sans doute l'étoffe pour endosser le costume présidentiel. Mais pour paraphraser Baudelaire, "ses ailes de géant l'ont empêché de voler"... de ses propres ailes, rajouterais-je. Car la dure loi de ce système représentatif condamne le débat public à se cantonner au bloc contre bloc. Les murs purent tomber, mais la "représentation mentale" qu'ont de nombreux concitoyens de la res publica continue à ce résumer à un combat gauche contre droite aussi désuet que ridicule.
Voilà donc quelques nouvelles d'un citoyen qui est retourné "au middle of nowhere" comme l'a si bien écrit l'éminent Bob... que tu as omis de citer (comme quelques autres d'ailleurs) ;-)

Je souhaite bonne chance à ceux qui persévèrent à continuer la recherche de la voie étroite du juste milieu en politique. Mais cette quête ne doit pas virer à la quête d'un Graal qui ferez d'eux des chevaliers errants à l'instar d'un Don Quichotte rompant ses lances sur de chimériques moulins à vent.

Salut à toi l'Hérétique (et tutti) qui me donne l'occasion de délaisser un temps ma charrue... Tu as mon mail attaché avec le présent commentaire, alors à plus tard qui sait.

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 24 octobre 2012

"Je souhaite bonne chance à ceux qui persévèrent à continuer la recherche de la voie étroite du juste milieu en politique. Mais cette quête ne doit pas virer à la quête d'un Graal qui ferez d'eux des chevaliers errants à l'instar d'un Don Quichotte rompant ses lances sur de chimériques moulins à vent."

Heu... Est-ce vraiment toi, Thierry P., avec une aussi "énorme" faute telle que celle contenue dans cette phrase (qui "ferez" d'eux...) ? Il se peut évidemment que tu aies juste commencé une autre phrase et oublié de corriger... Et puis cette histoire de charrue ??

Si c'est bien toi, je m'en réjouis sincèrement.
En tout cas l'emploi du terme "dextrogyre" m'a bien amusée, et plutôt que de t'opposer "lévogyre" je dirais "sinistrisme". Concept que j'ai découvert il n'y a pas si longtemps et qui permet je crois de relativiser toutes nos chamailleries sur nos différents positionnements. (Sauf le "centre très au centre" qui finalement est bien pratique !)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sinistrisme

Reviens souvent commenter Thierry, tu nous manquais. :-)

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 24 octobre 2012

Salut Thierry

Tu sais que tu me fais plaisir là. Pour être sincère, je t'ai cru six pieds sous terre et comme ton téléphone ne répondait plus...
Je suis bien content de te revoir parmi nous !
Amitiés
l'hérétique

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 24 octobre 2012

@ FB40 (tu vois comme ça que c'est moi) oui une énorme bourde d'inattention après remaniement d'une phrase. Pour la charrue, je pensais sans doute à un brave citoyen romain ;-) / @ l'Hérétique amitiés itou.

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 24 octobre 2012

@Francoise,
Tu n'as pas compris l'allusion à la charrue? Vais te la traduire: allusion à Lamassoure, Barrot qui ont toujours révé de lever de nouveaux impots pour financer LEUR europe, pas obligatoirement celle des peuples^^^.
Pour preuve les dernières interventions de Van Pouilly fuissé...
Bon courage, salut!!!

Écrit par : Martine | dimanche, 28 octobre 2012

Tardivement, Thierry P., bonjour et bonne année !

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 07 janvier 2013

@Fred,
Si vous voulez vous faire entendre, mieux le: "Bien le bonjour chez vous^^^!"
Voyez à quel point ne suis ni rancunière ni jalouse.
Bon courage et bonne année à vous.

Écrit par : Martine | lundi, 07 janvier 2013

@Fred,
Il restera toujours pour moi un sinistre clown, qui naviguait entre une ump (Villemachin et consorts prèts à toutes compromissions y compris Udmachin) EELV et à l'occasion cap21.
C'est tout.

Écrit par : Martine | lundi, 07 janvier 2013

Écrire un commentaire