Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 octobre 2012

Trop drôle : la clique se rebelle !

Avertissement ! Il y a des billets que j'écris pour l'univers entier et d'autres qui ne touchent, au fond, que la petite coterie de blogueurs politiques que nous sommes sur la Toile française.

L'Nicolas prend la tête d'une rebellion trop drôle. La source de la grouille se trouve ici, chez Pierre Chappaz. Voilà, un authentique blogue facho figure à nouveau au tableau d'honneur du classement wikio. L'année passée, je m'étais étonné de leur subite montée en puissance et cela avait fait tout un pataquès au point qu'ils s'étaient fait éjecter du classement wikio pour tentative de faisandage des chiffres et des clics (l'habitude de réécrire l'histoire et les faits, sans doute : on ne se refait pas chez les fachos...). Cela dit, j'avais jugé un peu excessif de les virer.

Notez que j'utilise le terme de facho de manière générique, c'est à dire dans son sens connoté et non son sens dénoté. Je qualifie de facho les blogues FN ou assimilés en règle générale bien que les positions politiques exprimées n'aient pas grand chose à voir avec le fascisme comme idéologie mais se rapprochent plutôt du populisme et de ce qu'exprime traditionnellement l'extrême-droite française.

Bref, tout ça pour dire que l'Nicolas n'est pas content du tout et prend même la tête d'une fronde. Amusant. Les "Left" blogues ont prospéré sur la bête pendant des années et voilà qu'on n'y supporterait plus les vélléités d'indépendance du dit mulet ?

La clique, c'était le drôlatique épithète dont Jean Véronis avait affublé en son temps les blogueurs qui avaient parfaitement compris les mécanismes de hausse et de baisse de score dans les classements wikio et en jouaient au risque d'en pervertir l'esprit. Le principe en était assez simple au fond et les dernières réformes du classement visaient à éviter les effets d'aubaine et le copinage.

Du coup, le tovaritch frondgochovitch des Échos de la gauchosphère a embrayé bien qu'il soit généralement un ennemi juré du Nicolas. L'argumentation est hilarante au possible. Accuser Chappaz de copiner avec la fachosphère, faut quand même avoir de l'imagination. Mais le pompon, c'est de lui reprocher d'avoir participé à la révolte des pigeons : ben oui, mon camarade gochitsky, Chappaz est un entrepreneur. Un exploiteur du peuple. Un koulak, quoi. En régime soviétique, c'est un crime. Voilà , c'est ça qui fâche le camarade sovietoskov dont on connaît l'appétence pour le collectivisme sous toutes ses formes.

L'Nicolas, je le connais : c'est différent. C'est un combiné d'aspects techniques et philosophiques sur la nature du blogue et de mauvaise foi (l'individu a une forte allergie à la contradiction...). Sur les aspects philosophiques, il estime qu'un blogue se définit par sa propension à commenter l'actualité, or, fdsouche se contente en règle générale de la relayer. Toutefois, même si c'est court, il la commente de temps à autre. En fait, ce qui fait la "force" (z'aiment bien le mot force les fachos) du blogue ce sont ses commentateurs. Du coup, l'Nicolas renvoie la pratique des fachos à un aspect technique : se contenter de mettre en avant des articles pêchés çà et là sur le web, fissent-ils l'objet d'un tri thématique (qui ne dit pas son nom au demeurant), ce n'est pas bloguer. La mauvaise foi, elle commence quand l'Nicolas évoque une traditionnelle alliance entre l'extrême-droite et les libéraux. Les libéraux sont généralement au centre, c'est à dire bien loin de l'extrême-droite contrairement à ce qu'affirme Nikolaï Leftbloguevski.

Nicolas n'est évidemment pas le seul à protester. D'autres blogues de gauche mettent en avant les arguments techniques, mais on a bien compris que ce sont les "odeurs" qui les gênent...

En admettant que les critiques techniques voire philosophiques contre les fachos soient fondées il en va autrement de celles qui touchent Opposition républicaine, honnête blogue de droite. Ce qui choque l'Nicolas au fond et sans doute d'autres blogueurs de gauche c'est que ce blogue ne s'adonne pas à une écriture de liens et de réseaux comme nous l'avons à peu près tous fait au commencement de l'aventure wikio. On ne peut pas contraindre un blogue à créer du lien s'il n'en a pas envie. Juger qu'un blogue a vocation à créer du lien est un parti pris et ne vaut que pour ce qu'il est, c'est à dire une opinion, même si personnellement, j'adhère à ce point de vue.

11:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blogue, fdesouche |  Facebook | | |

lundi, 26 décembre 2011

On ne va pas payer les blogueurs, et puis quoi encore !?

Moi aussi je voulais réagir au billet de Seb Musset sur la rémunération des blogueurs. L'Nicolas m'a pris de vitesse, profitant traîtreusement de ce que je digérais la dinde, et m'interpelle de surcroît.

Seb Musset réagit à un billet d'Éric Mettout qui se vante de ne pas rémunérer les blogueurs dont l'Express reprend parfois des billets (avec leur accord, évidemment).

Seb Musset se demande, du coup si les blogueurs sont des cons. Ma réponse est claire, nette et tranchante : oui, assurément.

Franchement, je serais rédacteur en chef d'une webzine, cela ne me passerait pas par la tête de payer des blogueurs politiques. Franchement, bloguer, c'est une distraction pour nous, au fond, pas un job. Alors mettre en avant que cela constituerait des heures de travail...des heures d'effort, sans doute parfois, mais au fond, on se marre bien et on aime bien ça.

Et puis objectivement, est-ce qu'on apporte une vraie valeur ajoutée ? La plupart du temps, on commente du commentaire d'actualités. Je ne dis pas que quelques blogues n'apportent pas de vrais suppléments d'analyses, il y en a. Certains ont une qualité de plume, indéniablement, mais bon, au-delà de ça...

Franchement, on n'est pas monétisable : quelques milliers de lectures, au mieux de lecteurs par jour, ça vaut peanuts sur le marché de l'e-publicité et de l'information. On compterait nos audiences en dizaines de milliers, à la rigueur, je ne dis pas, mais là franchement...

Ils sont amusants, les blogueurs de gauche qui rêvent d'assistanat pour exposer leurs convictions politiques. Bordel, comme dirait l'Nicolas, nous autres blogueurs politiques, soit on se distrait, soit on milite. L'Nicolas est dans la première catégorie, et moi, à cheval sur les deux. Intox2007, lui, il voudrait être payé à militer. Berk, quelle horreur.

Vous imaginez, vous, payer du fric pour lire "va te faire enculer, hey, connard" ? Moi, je dis, chacun chez soi : les journalistes sur leurs journaux, et les blogueurs sur leurs blogues : on peut papoter et échanger de temps à autre des regards croisés, mais au fond, on ne fait pas la même chose.

Moi, j'aime assez bien la remarque d'Éric Mettout : 

Les blogueurs sont assez grands pour faire leurs calculs et décider en toute connaissance de cause si le jeu (encore une fois, s’exprimer, faire connaître leur opinion au public, SE faire connaître) en vaut la chandelle. Ou non. Auquel cas, ils sont aussi assez grands pour négocier (ça arrive, je le sais), monter leur petite entreprise, voire sauter le pas et devenir… journalistes (ça arrive aussi).

J'aime bien le "SE" majuscule. Au fond, les blogues, c'est un peu ça : moi je, personnellement mon égo et moi-même adorons tous les uns et les autres être flattés, regardés, admirés et conchiés (y'en a qui ont aussi le goût pour la querelle).

Perso, j'ai déjà dit non au moins 6 ou 7 fois à des gens qui me proposaient de me payer pour monétiser mon blogue, mais sur le principe, je n'ai rien contre. Vous voulez gagner du fric en écrivant, les gars ? Eh bien faites-le à la Hashtable, ouvrez boutique et vendez livres et tee-shirts à votre effigie.

Oups, Vade retro Satanas, pardon, c'est un libéral. Le Diable, quoi.

Bref, chacun fait ce qu'il veut et voilà. On contracte à titre privé. Si des journaux en ligne ont proposé à certains blogueurs de les payer, tant mieux pour eux. Et s'ils ont décidé de ne pas en payer d'autres, c'est bien leur droit.

08:00 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : blogue, journalisme |  Facebook | | |

samedi, 03 décembre 2011

Tatata (trompettes et tambours) 1er classement politique ebuzzing !

Il est beau, il est frais, il est tout nouveau mon premier classement des blogues politiques en version ebuzzing ! Allez savoir pourquoi, il a tout de même furieusement un parfum de wikio.

Cela dit, avec l'arrivée de François Hollande dans le top 20, cela commence à faire beaucoup de leaders de partis politiques en haut de l'affiche : Chevènement, Mélenchon, Hollande...hé, ho, foutez-nous la paix un peu, d'autant que ces blogues ne jouent absolument pas le jeu du réseau social : l'échange de liens. Constatez, en tout cas, que notre sympathique blogue d'un élu local MoDem de Puteaux est toujours là. Ce n'était donc pas un épiphénomène. Flûte, alors, CSP a disparu du top20. Grand retour d'Intox2007 qui ne devrait pas tarder à retrouver sa place, je pense. PMA a repris également la sienne. Bah pour les femmes et Hashtable pour les libéraux tiennent bon et s'accrochent. Les minorités visibles se défendent plutôt bien :-) Les échos de la gauchosphère semblent désormais bien installés dans les hautes sphères du top des blogues. Les autres sont tous des vieux de la vieille, même si certains font leur grand retour.

En parlant du site de François Hollande : je ne vois absolument pas ce qu'il fait dans ce classement. C'est désormais juste un relais de presse, et on ne s'y donne plus même la peine d'ouvrir des commentaires. Le format blogue ne correspond pas à ce site qui ne devrait donc plus, désormais, figurer dans cette liste. Il en va très différemment des blogues de Chevènement et Mélenchon qui demeurent d'authentiques blogues avec des commentaires et analyses tout à fait personnels. Je dis ça à propos du site de Hollande, mais cela n'a rien de politique : c'est juste une observation objective à propos de son site. C'était autrefois un blogue, c'est désormais un site de campagne, c'est tout.

Ah, une remarque : wikiogroup (en tout cas l'adresse) existe toujours. On m'a envoyé ce top avec une mention réalisé par wikio. Je me suis dit que cela paraissait adapté de mentionner "réalisé par ebuzzing", puisque désormais, wikio est fondu dans ebuzzing. Notez que tous les outils wikio n'en continuent pas moins de fonctionner, comme la backlinks factory, par exemple.

 

1 Partageons mon avis
2 MonPuteaux.com
3 Carnet de notes de Yann Savidan
4 Sarkofrance
5 A perdre la raison
6 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
7 Lyonnitude(s)
8 les échos de la gauchosphère
9 LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
10 intox2007.info
11 Les coulisses de Sarkofrance
12 Chevenement.fr
13 Arnaud Mouillard
14 Bah !
15 Hashtable
16 Le Blog de François Hollande
17 Une Autre Vie
18 SLOVAR les nouvelles - expressions libres
19 Piratage(s)
20 Plume de presse

Classement réalisé par Ebuzzing

 

mercredi, 19 octobre 2011

Rhââââ : j'ai trouvé un blogue de centre-droit, un vrai !

Ahhhh : je me pâme d'aise ! J'ai trouvé un autre blogue de centre-droit. C'est marrant, je connais depuis assez longtemps Doudette parce qu'elle est citée souvent sur d'autres blogues ou que je la vois sur Twitter, mais j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un vulgaire blogue de gauche comme on en voit tant désormais sur la Toile, et je n'avais encore jamais fait le déplacement jusqu'à la page d'accueil du blogue. Or, que vois-je : c'est une centriste ! Hop, dans le reader !

Alors c'est quoi un blogue de centre-droit ? Eh bien c'est d'abord ceci (cliquer sur le lien). Ensuite, sa taulière, son taulier a généralement voté pour Bayrou en 2002 et 2007. Au second tour de 2007 il/elle s'est abstenu(e) ou a voté Sarkozy. En 2012, il/elle cherchait un candidat de centre-droit et envisageait de voter Borloo, voire Morin. Le blogueur/la blogueuse de centre-droit n'exclut toutefois pas de voter à nouveau pour Bayrou en 2012, même si Bayrou porte son MoDem comme un gros boulet au pied. Le Blogueur de centre-droit aime évidemment l'Europe, la vérité, et l'absence de promesses inconsidérées. Tout comme moi, il raffolait de l'UDF (snif...).

En fait, j'avais posé une petite question à Val le Nain entre autres, et je ne m'attendais pas à ce qu'il renvoie la balle à Doudette puisque j'ignorais qu'elle tenait un blogue centriste (c'est bien, il faut continuer à le tenir : centrist power !!!).

22:57 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blogue, cente, centriste |  Facebook | | |

samedi, 13 mars 2010

Blogues et réseaux sociaux, ce que ne comprennent pas les politiques

La campagne régionale s'achève à peu près sur la Toile, et je me fais amèrement la réflexion qu'on ne peut décidément pas faire comprendre à notre classe politique comment fonctionnent Internet, les blogues et les réseaux sociaux.

Ils n'ont toujours pas compris que cela ne nous intéresse pas, nous autres internautes, qu'ils nous fassent l'agence de presse de leurs déplacements, invitations et passages dans les médias. Ça, on s'en fout.

En revanche, le fait qu'ils ne répondent jamais ou presque aux e-citoyens qui les interpellent me laisse souvent la désagréable impression d'être considéré comme un gueux ou dans le meilleur des cas, de la piétaille juste bonne à tracter.

Même chez ceux qui sont engagés de longue date sur la Toile, on retrouve le réflexe de sa seigneurie Louis XIV confortablement installée sur son trône et daignant à peine jeter un oeil de temps à autre sur les insignifiantes petites gens qui viennent à passer. Tout juste quelques mots échangés de temps à autres avec la cour, et encore.

Sur twitter, c'est le pompon : à la rigueur, ils peuvent répondre aux journalistes, et encore. A vrai dire, une bonne partie des dits journalistes (tout du moins ceux qui ont pignon sur rue) comme l'observe parfois Thierry Crouzet, nous voient comme une sorte de lumpen-prolétariat électronique, sale, abêti par le buzz et en haillons, qui ne mérite pas plus d'attention que cela.

Il reste toutefois quelques exceptions, à commencer par Marianne2, qui a engagé un véritable partenariat avec des blogueurs, mais également avec des commentateurs (par exemple, j'ai vu Élie Arié passer là-bas progressivement su statut de simple commentateur à celui d'auteur-commentateur). Mais Marianne demeure une exception.

Parmi les blogueurs, seul Alain Lambert semble avoir compris les enjeux des réseaux sociaux. Il répond à peu près sur twitter et intervient dans les commentaires sur son blogue (encore que...ces derniers mois, c'est sérieusement en baisse...). D'autres ont emprunté le chemin de la gloire, délaissant les compagnons des premières heures. J'ai connu le temps où on pouvait, en pleine campagne présidentielle, échanger avec Corinne Lepage. Les commentaires de sa part s'y sont fait de plus en plus rares, puis, avec les élections européennes et son nouveau statut d'euro-député, j'imagine qu'elle a jugé inutile de répondre à la piétaille : la possibilité de commentaires a disparu purement et simplement de son nouveau site. En son temps, François Fillon réagissait avec certains de ses commentateurs (c'est à dire ceux qui allaient dans son sens, pour dire clairement les choses) mais une fois devenu premier ministre, cela a été fini et bien fini.

C'est ça qu'ils n'ont pas compris, nos politiques et nos journalistes : internet, ce n'est pas vertical, c'est transversal. A chaque élection, on a le droit au cirque renouvelé de blogues et de forums qui jaillissent du néant pour retourner au néant une fois les élections finies. Et pendant les élections, pas la peine d'espérer recevoir une réponse en posant une question, il n'y en  aura pas, a fortiori si la question dérange.

L'homme politique qui percera sur la Toile, à condition que ses idées soient un minimum porteuses, c'est celui qui aura compris tout cela et acceptera une bonne fois pour toutes de descendre de son piédestal. C'est ce que semblait avoir compris le candidat Bayrou en 2007. Espérons qu'il reviendra à ses fondamentaux dans l'avenir.

10:17 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : internet, blogue |  Facebook | | |

mardi, 02 mars 2010

L'échiquier, MAJ très importante !

Salut à tous les membres de l'Échiquier. Une information très importante : l'adresse du flux change ! c'est désormais http://www.google.fr/reader/shared/user/10618186637961354...

Conséquemment, le script à ajouter dans l'habillage de votre blogue, pour ceux qui l'utiliseraient est désormais :

<img src="http://tbn0.google.com/images?q=tbn:FMEKH6nfrHgaeM:http://heresie.hautetfort.com/images/echiquier.jpg" />
<script type="text/javascript" src="http://www.google.fr/reader/ui/publisher-fr.js"></script>
<script type="text/javascript" src="http://www.google.fr/reader/public/javascript/user/10618186637961354659/label/L'Échiquier?<span style=">n=5</span>&callback=GRC_p (%7Bc%3A%22black%22%2Ct%3A%22%5C%22L'%5CxC9chiquier%5C%22%20via%20 Heretic%22%2Cs%3A%22false%22%2Cb%3A%22false%22%7D) %3Bnew%20GRC"></script>

Le flux actuel sera maintenu encore un mois, après quoi, il ne sera plus mis à jour. J'aimerais bien également en finir avec le widget box, trop lourd à afficher sur les blogues. Est-ce que certains d'entre vous y tiennent vraiment.

J'en profite également pour vous appeler à bien prendre garde à la charte éthique de l'Échiquier :

- respect de la législation française, notamment, pas d'anti-sémitisme, pas de racisme, pas d'homophobie, pas d'appel à la violence (ni contre les étrangers ni contre les patrons) et cetera...

- pas de diffamations les uns envers les autres

- respect du choix de l'expression (notamment de l'anonymat pour ceux qui désirent user de cette forme afin de s'exprimer plus à leur aise ou à l'abri d'éventuelles pressions de leurs employeurs, par exemple).

- affichage du flux sur son blog

- qualité de l'écriture (pas de texto, SMS, textes truffés de fautes d'orthographe et/ou de style et de syntaxe)

- billets originaux (les blogs participants ne doivent pas se limiter à être de simples relais de l'AFP, de la presse ou des communiqués d'un parti politique)

J'ajoute que vos synthèses sont les bienvenues dès lors qu'elles impliquent trois blogues au moins. Désolé, je n'ai pas eu le temps d'en publier de nouvelles depuis un moment, mais je vais essayer de m'y remettre.

Et puis bien sûr, s'il y a d'autres candidats à l'adhésion au flux, ils sont les bienvenus dès lors qu'ils s'engagent à en respecter la charte.

10:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : échiquier, blogue, flux |  Facebook | | |

vendredi, 12 février 2010

Arrêter de bloguer ? J'y pense aussi de temps à autre.

Parcourant la blogosphère, je suis tombé sur le dernier billet d'Hypos, une des stars de la blogosphère politique. Apparemment, elle en a ras l casquette, de la compétition effrénée et de l'appel à toujours plus de liens auxquels se livrent les principaux blogues politiques. Il n'y a pas que cela : elle a aussi l'envie de récupérer du temps pour elle, pour ses projets personnels, et puis aussi le sentiments que les lignes qu'elle jette de temps à autre sur son blogue ne changent pas grand chose à l'état du monde.

C'est marrant, parfois, moi aussi j'ai envie de lâcher l'affaire mais pas pour les mêmes raisons qu'elle ; tout d'abord, je n'ai jamais imaginé avoir vocation à changer le monde. J'ai ouvert ce blogue pour donner mon avis sur l'actualité, c'est à dire, sur le fond, me distraire, et aussi pour soutenir un homme, François Bayrou. Hypos en est revenu, du Béarnais. Personnellement, je ne m'aveugle pas sur les faiblesses de l'homme (il n'est jamais aussi mauvais que lorsqu'il panique et agit dans la précipitation ou sous le coup de l'énervement), mais chaque fois que je l'écoute, je me dis : "putain, merde, ce qu'il dit là, c'est exactement ce que je pense !". Et quand il parle, je retrouve ce qui m'a fait venir vers l'UDF et évidemment vers lui. Et puis je me dis aussi que c'est le seul, à l'heure actuelle, à proposer un modèle alternatif au monde qui se construit sous mes yeux.

C'est tout de même tentant de cesser de publier : le blogue a beau être une distraction, quand je compte le nombre d'heures que je lui consacre, je me dis que si j'avais pratiqué du kung-fu ou du karaté (je parlerai de ces deux disciplines prochainement) entre-temps, actuellement, c'est moi qui tournerais le prochain Bruce Lee...ça en fait du temps passé...

Il n'y a pas que cela. Il y a aussi les proches, la famille, les enfants : est-ce qu'ils ne valent pas plus, mille fois plus, finalement, que tous ces réseaux, dits sociaux, que l'on s'échine à cultiver ?

Je n'ai jamais eu grande illusion sur la nature humaine, mais, même ainsi, je dois conserver une part de naïveté : quand je considère le tombereau de fumier qui se déverse quotidiennement sur la Toile, ces buzz invérifiables et invérifiés qui font deux fois sur trois le tour des blogues sans que l'on puisse juger de la fiabilité de leurs sources, ces diffamations et insultes quotidiennes, je me dis vraiment que l'Internet, le journalisme citoyen, le libre, le collaboratif, qui veulent se parer de toutes les vertus qui feraient défaut au monde réel n'offrent décidément rien de plus que le quotidien dans tous ses aspects les plus grisâtres...

18:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : blogue, bayrou |  Facebook | | |

mercredi, 02 décembre 2009

Opération vérité du mois de novembre

Vite, vite, quelques minutes seulement pour rédiger un billet sur mes statistiques. Plus la peine de me fouler à faire des liens vers les apporteurs, ça en compte plus chez wikio ou si peu...

Bonne cuvée, ce mois-ci : selon google analytics, j'ai 20 536 visites. En données hautetfort, j'obtiens ceci :

14 334 visiteurs uniques, 33 287 visites, 126 720 pages vues, 4 224 pages en moyenne quotidenne/ avec un pic de 5 992 pages, 1 109 visiteurs par jour avec un pic de  1 797. Somme toute, quelque chose d'assez régulier.

J'ai 36% d'accès direct, 34% de google,3.8 de Marianne2 et 3.0 de wikio. Je ne sais pas ce qu'il se passe chez Antonin, mais sa fréquentation doit croître sérieusement. Il me fournit, à lui seul, sans liens directs, 1.4% de ma fréquentation. Ensuite, il y a Hashtable qui fait presque du 1% (je ne lui mets pas de lien cela va dévaloriser ceux que je ferai ensuite). Il y a Partageons mon avis (même chose que pour Hashtable) à 0.5%. Tous les autres blogs ont en-dessous d'un demi pour cent d'apport. Je ne les en remercie pas moins. Désolé, je ne peux pas tout afficher, j'ai plus de 400 affluents différents vers mon blog !

Olympe m'a indiqué qu'elle avait obtenu 16961 visites (données google analytics). Gaël en revendique 4912. Pas de nouvelles de Nicolas pour l'instant (je rééditerai le message quand j'en aurai)[EDIT : c'est moi qui suis bigleux. Il a fait un billet et annonce  22 127 visites] . Le privilégié en annonce 6736. Les bills sont à 2565. Laurent de Boissieu, enfin, est en nette progression avec 4104 visites.

Tant que j'y suis, je reviens sur la modification de l'algorithme de wikio : quelque part, j'ai tout de même le sentiment d'avoir été entendu. Le mois dernier, j'avais accusé leur système de classement d'assécher progressivement la blogosphère, dans mon opération vérité du mois d'octobre.

Pour rire, je me suis fait une étymologie rigolote de l'algorythme (l'orthographe que j'ai choisie dans mon billet précédent) : algéos, en grec, cela signifie la douleur. Alors l'algorythme, c'est le rythme douleureux, mot à mot :-)

Il me faudra du temps pour pouvoir évaluer et analyser les données que je recueille. J'observe simplement que pour l'instant, les différents blogs qui rendent compte de leurs statistiques en données Google Analytics subissent des variations, mais ne changent pas fondamentalement de catégories de fréquentation.

samedi, 12 septembre 2009

Un petit c.. peut-il faire fermer un blogue ?

Le blog Sarkofrance, l'un des plus fameux de la blogosphère, est à 18 jours d'une fermeture annoncée. Vraisemblablement, des petits c... se sont amusés à le signaler à google france comme recelant un contenu abusif.

Ce n'est pas admissible que des merdeux anonymes puissent obtenir la fermeture d'un blog sans-même avoir le courage de porter plainte. La légèreté de la plate-forme blogspot est inadmissible.

Ceci démontre la faillite du gratuit. Mieux vaut un hébergement payant et que les choses soient claires. Je vais d'ailleurs étudier la chose de près sur mon propre blog afin d'en finir avec les billets filtrés et autres choses de cet acabit.

Je crois que nous, blogs politiques, ne devons pas nous laisser faire. Il faut des règles, certes, mais dans les deux sens : qu'est-ce qui m'empêche d'utiliser cinquante proxy différents et, sous cinquante identités, d'aller faire des signalements à google ?

Et puis pour autant que je connaisse Sarkofrance, je n'ai pas le souvenir d'y avoir vu un contenu abusif. Il faudrait s'entendre sur une définition claire de la chose. Tout comme le Faucon, je rejoins Nicolas et Némo dans leurs analyses sur ce sujet (y compris sur l'affaire Hortefeux, largement montée en épingle, à ce détail près que, contrairement à Némo, je ne m'avancerais pas même sur la véritable teneur des propos de Brice Hortefeux : j'ai bien regardé la vidéo, et il répond à une personne que l'on ne voit pas et que l'on n'entend pas. Cela laisse le champ libre à toutes les supputations. Raison de plus pour ne pas en faire.).

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : blogue, censure, suspension |  Facebook | | |

jeudi, 03 septembre 2009

Audience des blogs, suite de l'opération vérité

Bon, ça ne s'est pas bousculé au portillon pour relever le gant de l'Opération Vérité. Nicolas et moi en avons été pour nos frais. Il y a tout de même quelques valeureux challengers qui ont rendu publiques leurs statistiques.

Évidemment, n'est comparable que ce qui peut être comparé. Je me limite donc à la publication d'un memorandum de ceux dont les statistiques proviennent de Google Analytics, non qu'elles soient exactes, mais que l'usage commun d'un même outil permet les comparaisons.

Honneur au Privilégié (qui publie régulièrement des chiffres). Ensuite, Gaël a répondu en se demandant qui a la plus grosse, à son tour. Il n'est pas le seul : il avait marché dans les traces d'un clavésien. Unhuman donne aussi ses chiffres (au fait, celui qui dit que GA bogue, ce n'est pas Nicolas, c'est moi, et je le prouve !)

Il y a ceux, ensuite, qui ont répondu, mais dont les chiffres ne s'appuient pas sur du Google Analytics. Claudio, par exemple, avec Xiti, ou encore Laurent de Boissieu (dont je parviens plus aisément à analyser le résultat puisque je suis sur hautetfort, moi aussi). Au fait, il a écrit un article intéressant dans le journal La Croix, sur le MoDem. Démocratix a aussi publié les siennes, mais c'est du overblog.

Ensuite, il y a ceux qui ont fait semblant de répondre mais qui n'ont donné aucun chiffre : Mon Muhouse, ou Nemo, par exemple :-) Il y a bien une sorte de vague graphique rouge pour le premier, mais franchement, pour savoir ce qu'on peut en tirer...Je me suis bien rendu tout en bas du blog de Mtislav pour consulter les statistiques d'apparition de Bernadette Soubirou, mais je n'ai rien vu. Un coup du Malin ?

Olympe, dans les commentaires m'a parlé de 2000 visites par jour en moyenne, avec XITI et n'a pas donné d'autres précisions. Il faut dire que les femmes, en avoir une plus grosse que les autres, elles s'en foutent un peu, je crois...Olivier a tout lâché en bloc aussi là-bas, et c'est du pur : c'est du google analytics ! Le Crapaud était tout rouge : on aurait juré que deux sales gosses lui avaient fait fumer un gros cigare, et il m'a menacé de publier ses chiffres :-) On attend toujours de nous prouver qu'il en a une grosse (ou une petite, ce dont personne ne lui tiendra rigueur).

Au final, puisqu'il s'agissait de comparer audience et influence (selon wikio, du moins) nous sommes cinq du nouveau top 10 politique à avoir répondu (Marc Vasseur a réagi au billet de Nicolas) présents au défi. En élargissant au top 20, il y a également Rimbus et Mon Mulhouse (que j'ai déjà cité).

Vous pensez bien que j'ai regardé les courbes de près, évidemment : dans ce top 20 là, on peut dire qu'en visites, Marc Vasseur, Nicolas et moi-même jouons à peu près dans le même registre, c'est à dire entre 10 000 et 20 000 visites mensuelles en google analytics.

Vient après, aux alentours de 6000 visites, Rimbus.

A pas loin de 4000 visites, il y a le clavésien, mais il n'a donné ses chiffres que sur un mois. Il est suivi à la trace par le privilégié qui oscille aux alentours de 3500 visites depuis quelques mois.

Gaël est à 3500 visites, mais on ne peut pas l'inclure dans le classement, c'est un "Divers". Pff : ça m'a demandé du boulot, tout ça, alors que ça va intéresser 50 lecteurs au maximum. Mais c'est tout de même intéressant.

15:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : blog, blogue, audience |  Facebook | | |