Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 21 septembre 2009

M... alors, il est passé où, H16 ?

Je ne sais pas ce que nous traffique free, là, mais j'aimerais bien savoir pourquoi mon blog libéral favori a disparu de la plate-forme : depuis hier, plus trace de hashtable autrement que par une erreur 403.

Qu'est-ce que c'est que cette connerie :

«Le serveur a compris la requête, mais refuse de la satisfaire.

Une démarche d'authentification n'y fera rien et cette requête ne doit pas être renouvelée. Si la méthode invoquée est différente de HEAD et le serveur souhaite rendre public la raison pour laquelle il refuse le traitement, il le fera dans l'entité liée à cette réponse. Ce code d'état est souvent utilisé lorsque le serveur ne souhaite pas s'étendre sur les raisons pour lesquelles il refuse un accès, ou parce que c'est la seule réponse qui convienne.

Vous tentez d'accéder à une ressource qui vous est interdite.
Il se peut que le compte concerné soit suspendu (Cf. Console de Gestion)
»

Sur le moment, j'avais cru à un problème technique passager, mais là, ça persiste, puisque Claudio en a même fait un billet, lui aussi. Alors ? Quid ? Il a publié un billet comportant trop de révélations ? Une première victime d'Hadopi II ? Qu'est-ce qu'il se passe ? En plus, comme je l'ai via le flux LHC, je ne l'ai pas direct dans mon reader. Je sais, en revanche, que son dernier billet concernait la chaîne de gauche. Peut-être que les Kiwis et LHC en savent un peu plus sur le sujet...

17:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : hashtable, blog, suspension |  Facebook | | |

samedi, 12 septembre 2009

Un petit c.. peut-il faire fermer un blogue ?

Le blog Sarkofrance, l'un des plus fameux de la blogosphère, est à 18 jours d'une fermeture annoncée. Vraisemblablement, des petits c... se sont amusés à le signaler à google france comme recelant un contenu abusif.

Ce n'est pas admissible que des merdeux anonymes puissent obtenir la fermeture d'un blog sans-même avoir le courage de porter plainte. La légèreté de la plate-forme blogspot est inadmissible.

Ceci démontre la faillite du gratuit. Mieux vaut un hébergement payant et que les choses soient claires. Je vais d'ailleurs étudier la chose de près sur mon propre blog afin d'en finir avec les billets filtrés et autres choses de cet acabit.

Je crois que nous, blogs politiques, ne devons pas nous laisser faire. Il faut des règles, certes, mais dans les deux sens : qu'est-ce qui m'empêche d'utiliser cinquante proxy différents et, sous cinquante identités, d'aller faire des signalements à google ?

Et puis pour autant que je connaisse Sarkofrance, je n'ai pas le souvenir d'y avoir vu un contenu abusif. Il faudrait s'entendre sur une définition claire de la chose. Tout comme le Faucon, je rejoins Nicolas et Némo dans leurs analyses sur ce sujet (y compris sur l'affaire Hortefeux, largement montée en épingle, à ce détail près que, contrairement à Némo, je ne m'avancerais pas même sur la véritable teneur des propos de Brice Hortefeux : j'ai bien regardé la vidéo, et il répond à une personne que l'on ne voit pas et que l'on n'entend pas. Cela laisse le champ libre à toutes les supputations. Raison de plus pour ne pas en faire.).

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : blogue, censure, suspension |  Facebook | | |