Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 février 2012

Du rififi au top politique d'e-buzzing

L'un de mes jeux favoris, à chaque début de mois, c'est de faire mon quarté-quinté plus du top e-buzzing des blogues politiques. Généralement, je suis bon dans les pronostics.

Par exemple, ce mois-ci, il va y avoir une révolution. PMA va descendre à la 4ème place du classement, tandis que le blogue d'Éva Joly et celui du tovaritch Gauche de Combat prendront respectivement les 2ème et 1ère places. Pensez donc : l'un et l'autre dépassent 300 points, avec un pic à près de 350 pour le Comrad Gauche de Combat. La pravdasphère n'en tient pas moins la corde avec  quelques blogues qui franchissent le cap des 200 points.

J'aurais pu titrer splendeur et misère des blogues : je tendais à penser récemment que leur temps était fini, et d'ailleurs, l'un des plus emblématiques de la grande époque ferme. C'en est fini de Diner's room. Cela ne nous rajeunit pas.

Mais dans le même temps, la presse courtise les blogueurs les plus influents. Europe 1 avec son lab,  Taddeï avec son ring, Anne Sainclair avec son Huffington, L'express, le Nouvel Obs avec son plus, Marianne de longue date, et, tout récemment, un agrégateur de news pour mobile et smartphone courtisent les blogueurs, leur proposent parfois des contrats et les glissent en une de leur webzine.

Pourtant, je ressens, pour ma part, un tassement significatif de l'audience des blogueurs. J'oscille pour ma part entre 15 000 et 20 000 visiteurs uniques mensuels (données hautetfort) depuis trois quatre mois. C'est mon audience "naturelle" dès lors que j'écris un à deux billets par jour. Mais ce que je constate, c'est qu'en dépit des liens d'autres blogueurs qui peuvent affluer vers mon blog, leur apport en audience est devenu complètement marginal à l'exception de PMA et de Hashtable qui m'apportent aux alentours de 1%  de mes visites chacun.

Marianne2, en revanche, tient désormais une place considérable puisque 15% de mes visites proviennent de cette revue en ligne. J'ai un peu moins de 30% d'accès direct, un peu plus de 30% pour google (mais 1.5% seulement pour google actualités !) et je vois en revanche monter en puissance facebook et twitter qui m'amènent à eux deux près de 7-8% de trafic. A une ou deux exceptions près, la plupart des autres blogueurs ne m'amènent pas plus de 0.2% de visites.

Il n'en a pas toujours été ainsi. Autrefois, on cherchait le lien du blogue influent tant il faisait croître le trafic. Aujourd'hui, il n'a d'impact que sur les classements de blogues. 

Ce sont ces trajectoires divergentes qui ont trompé, à mon avis, ceux qui voyaient dans les blogues un nouvel eldorado, et au premier chef Pierre Chappaz (mais Vendredi est tombé dans le même panneau). L'échec de wikio, c'est précisément de s'être laissé prendre à l'illusion de blogues qui se liaient entre eux sans jamais confirmer par l'audience ce qu'ils étaient censés porter en termes d'influence. Associer twitter à l'évaluation de leur poids s'est avéré bien trop tardif et insuffisant (et Facebook ?). 

Il a été une politique de wikio d'abandonner la comptabilité des blogrolls puis  de refuser de prendre en compte les liens d'une partie des pure-players. Moi, je crois qu'il faut tout considérer si l'on veut être exhaustif, et, pour ce qui concerne les blogrolls, particulièrement celles qui sont dynamiques. Prenez Didier Goux (que Le monde vient de classer à ma grande hilarité comme blogue de gauche) : figurer dans sa blogroll, c'est l'assurance de recevoir au moins 250 à 300 visites supplémentaires chaque semaine.

Considérons fdesouche (tiens, il est en panne ce soir), le site emblématique de la fachosphère, c'est à l'évidence le seul blogue véritablement influent que je connaisse : un lien chez eux, c'est 2000 à 3000 visiteurs dans la journée au minimum. Pourtant, ni Didier Goux ni fdesouche ne figurent dans la base de liens d'e-buzzing. Ce serait pourtant nécessaire.

Bref, à trop vouloir distinguer influence et audience sous prétexte que la seconde était trop complexe à appréhender, on a noyé le bébé avec l'eau du bain.

S'il fallait vraiment établir le classement des blogues politiques les plus influents de France, il ne serait pas celui qui figure actuellement au top d'e-buzzing, et, sans doute bien moins mono-colore. Le FN et ses soutiens y feraient certainement une entrée en force. Nicolas Dupont Saint-Aignan figurerait sans doute au côté de Mélenchon dans le top10, et des icônes comme Koz et peut-être Authueil pourraient réintégrer le top 20.

Il reste, à la fin, et pour se consoler, le plaisir de bloguer. Parce que bloguer, c'est aussi beaucoup et avant tout un jeu. Je le prends, en tout cas, comme tel, pour ma part, même si je suis conscient des incidences de ce que j'écris dans le monde réel.

Si les blogueurs étaient des financiers, nul doute qu'ils nous auraient mis au point la troisième génération de subprimes, tant ils excellent à s'introduire dans les failles de tout système de classification pour mieux le travestir et le falsifier. Mais...c'est sans doute aussi la règle du jeu :-)

00:40 Publié dans Blog, Programme du MoDem | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : blogues, audience, influence | |  Facebook | | | |

mardi, 01 février 2011

Gloria in excelsis meo (et wikio)

Record de fréquentation battu : 19 106 visiteurs uniques selon hautetfort, 150317 pages consultées, 53 111 visites. 22839 visites selon Google Analytics. Si j'en crois wikio, le site, toute catégories confondues, que j'ai lié le plus souvent depuis mon inscription est mon affreux libéral favori, j'ai nommé hashtable... Je ne fais pas un jegounotron, j'ai la flemme, et puis cela fout en l'air la valeur des liens que l'on fait ensuite. 

Ce sont clairement des souchiens qui ont constitué le surcroît de visites ce mois-ci. Sans leur venue, j'aurais eu une bonne fréquentation, mais sans doute pas de record battu, ou alors de justesse. Plutôt une bonne nouvelle, cette arrivée massive, puisque c'est un lectorat qui n'était a priori jamais passé par ici, or, l'objectif d'un blogue comme celui-ci, c'est de toucher un public le plus large possible.

La plaisanterie n'aura qu'un temps. Je ne pourrai pas indéfiniment demeurer parmi les blogues les mieux positionnés des divers classements. Concourir pour la palme wikiesque est chronophage au possible. Je ne tiens qu'un seul blogue, et à grand peine, de surcroît. Pas de réseau non plus pour assurer les fins de mois wikiesques et la ration de backtweets, et, à côté de cela, une concurrence de plus en plus vive qui ruine le petit commerce :-)

La vérité c'est que mon fonds de commerce est à peu près le même depuis un an, en dépit de l'augmentation apparente des chiffres. On se heurte à un écueil, finalement : la seule manière d'accroître la fréquentation du blogue, c'est d'écrire plus d'articles, ou alors de gagner considérablement en notoriété. Pas le temps d'augmenter la cadence, et pour la notoriété, ma foi, pas les moyens de faire mieux en termes de communication.

Pas envie non plus de monétiser le blogue (pour ce que cela vaut, de toutes façons...), mais en revanche, j'avais trouvé assez sympa l'idée du compère Hashtable : il a sa propre boutique , l'animal (libéral) !!! Mais il ne perd rien pour attendre. Il va avoir de la concurrence gauloise, puisqu'il se fournit chez l'Anglois. Si je me trouve un producteur français, produisant en France, prêt à rentrer dans le deal, j'ouvre ma propre boutique.

Cela dit, je consultais le dernier baromètre de la confiance politique du CEVIPOF, et je me disais qu'on est vraiment de moins en moins de choses, nous autres blogueurs. Ils ne sont plus que 4%, les Français, si l'on en croit ce sondage, à penser que les blogues, les forums, les discussions sur Internet peuvent avoir un impact pour changer le monde. Je me demande parfois si les blogues, ce n'est pas fini. Oh, cela n'a jamais été une grande force, de toutes façons ; ou alors que le rôle des blogues n'est peut-être pas de contribuer à changer le monde dans lequel nous vivons (d'ailleurs, a-t-il nécessairement besoin d'être changé, comme si le changement était forcément un bien...).

23:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : audience, influence | |  Facebook | | | |

dimanche, 02 janvier 2011

Décembre 2010, record...pas battu !

Le mois de décembre a été faste en fréquentation sur le blog de l'hérétique. En novembre, il affichait14 736 visiteurs uniques. Ce mois-ci, le compteur affiche 15 701, mais, il se trouve que le moteur de hautetfort a débloqué le 1er décembre et n'a compté que 200 visites. Comme je peux rétablir les chiffres grâce à  deux autres compteurs, je sais qu'il y a eu environ 1400 visites ce jour-là. Et pour les visiteurs uniques sur le mois, je n'ai guère le choix que de faire une péréquation sur trente jours. On peut calculer qu'en gros, le blog a 500 visiteurs uniques mensuels par jour. Il a donc du avoir aux alentours de 16 200 visiteurs uniques ce mois-ci. Le record sur ce blog date de juin 2010,  16 682, mais, cela fait de décembre 2010 la seconde plus grosse fréquentation jamais réalisée sur ce blogue.

Il est très difficile de calculer ses chiffres annuels avec hautetfort, qui en rend des décomptes que mensuels. Google analytics laisse passer de nombreuses visites sans les compter, mais c'est une référence reconnue pour établir des comparaisons. 

Sur l'année 2010, selon Google Analytics, il y a eu 109 894 visiteurs uniques différents annuels, et 211 586 visites uniques quotidiennes. Google analytics compte 325 929 pages vues, mais, si j'en crois hautetfort, ce serait plutôt de l'ordre de 1 500 000. C'est, je le suppose que ce qui est comptabilisé n'est pas identique : hautetfort compte le nombre de pages chargées, et peu importe qu'une même page soit chargée plusieurs fois, y compris par le même visiteur. Google Analytics compte le nombre de pages lues, ne comptabilisant qu'un seul chargement par page. En somme, si je fais une moyenne arithmétique, mais cela n'a guère de sens, chaque visiteur unique annuel venu sur le site consulte trois pages différentes. Il en charge certainement plus, mais ce n'est pas ce que mesure Google Analytics.

Ceci est cohérent avec le taux de rebond qui décroît progressivement.  Selon Google analytics, annuellement, 12,55% des visiteurs uniques annuels du blogue sont revenus plus de 200 fois. Cela signifie qu'il a un lectorat vraiment très fidèle d'environ 13 000 lecteurs, selon Google analytics. Probablement plus, au total, je pense qu'il faut l'estimer à 15 000. Il y a encore environ 10% qui sont venus entre 50 et 200 fois. Si je les ajoute aux 15 000, le lectorat fidélisé comporte plus de 25 000 individus.

MAJ : oulah, je crois que je me suis lourdement emmêlé les pinceaux. Reprenons : GA compte 211 586 visites et 109 894 visiteurs uniques.

Sur toutes les visites, 107 000 sont le fait de visiteurs venus une seule fois. Donc, en théorie, ils devraient représenter 107 000 visiteurs uniques. Mais si tel est le cas, je dépasse très largement les 109 000 visiteurs uniques, puisque 11 863 visites sont le fait de visiteurs venus deux fois. Si l'on divise par deux, on obtient donc environ 6 000 visiteurs uniques de plus. Décidément, ces chiffres sont de vrais casse-têtes. Merci à lorenzo d'avoir attiré mon attention, en commentaires, sur l'incohérence de mes assertions. Venus plus de 50 fois, si j'applique ses calculs, sur l'année, ce serait en fait entre 300  et 500 lecteurs très réguliers, qui viendraient sur ce blogue, ce qui me paraît plutôt cohérent

A cela s'ajoute les lecteurs de Marianne2 qui a repris beaucoup d'articles du blogue cette année, qui se comptent en dizaine de milliers, ceux d'AgoraVox qui a repris certains de mes billets, et les readers qui ne sont pas comptabilisés dans les visites. Difficile d'estimer le total, mais cela fait un valeur ajoutée non négligeable.

J'aimerais un jour parvenir à comptabiliser 20 000 lecteurs uniques ici. Mais je crois que c'est très difficile pour un format blogue de ce type. Il faudrait une véritable équipe rédactionnelle et passer au format journal. A ce prix, on pourrait envisager une progression bien plus importante. La mise en page ne serait plus celle d'un blogue, bien sûr, mais d'un webzine.

wikio mesure l'influence. Je ne parle que rarement du classement de l'hérétique sur cette plate-forme. La concurrence y devient rude...Wikio établit des ratios qui lui servent ensuite à définir le classement des blogues les plus influents. Il y a quelques mois encore, avec un score de 60, on figurait aisément parmi les 20 premiers du top politique. Aujourd'hui, on peine à s'y maintenir à moins de 80, voire 90. Je prévois une sortie de ce blogue à plus ou moins court-terme du top 20. Il ne dispose pas des relais, ni dans dans la blogosphère, ni sur twitter des gros blogues. Quand il aura disparu, il ne restera plus qu'Hashtable pour défendre les couleurs libérales et plus personne celle du centre...

Nous autres, blogueurs politiques, touchons, je le pense, un public considérable, si nous considérons nos lectorats. Sur la suggestion de Laurent qui commentait chez moi, je me suis rendu chez un congénère britannique qui a fait lui aussi de l'hérésie l'emblème de son écriture politique. Il vient d'ailleurs d'écrire un billet assez amusant sur l'ordonnancement du cortex de l'individu et ses allégeances politiques.

Je regardais par ailleurs les témoignages que notre hérésiarque affiche sur son blog. On y lit des témoignages de membres du parlement, de journalistes des grands journaux, un ambassadeur et même l'évêque de Canterbury, lui-même  blogueur !

Quand je songe au mépris, ou, tout du moins, à l'indifférence dans lesquels nous tiennent et notre presse et notre classe politique...Tout au plus servons-nous parfois de source d'inspiration, parfois de source d'information en vue d'éphémère épiphénomènes. Il est vrai qu'il y a aussi une question de calibre : le blogueur anglais que je cite a davantage la stature d'un Versac de la grande époque que de nos pauvres blogues de bistrot.

Il n'empêche, nous existons. La classe politique se défie de nous sur le fond, et, quand les hommes politiques ouvrent un blogue, ce n'est souvent que pour s'entourer d'une cour d'admirateurs. La plupart ne prennent pas la peine de répondre aux commentaires, et la quasi-totalité d'entre eux se garde bien de lier un blogue autre que celui d'une autre personnalité politique de même envergure. Et encore : s'il est dans son propre camp seulement.

Il révolutionnerait le rapport de la sphère politique à internet, l'homme politique d'envergure qui choisirait d'aller commenter chez les blogueurs, et qui n'hésiterait pas à entrer dans leurs polémiques de blog à blog.

Ce temps n'est manifestement pas venu. Et ne viendra peut-être jamais, d'ailleurs.

00:26 Publié dans Blog, Internet, Politique | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : blog, audience, influence, l'hérétique | |  Facebook | | | |

jeudi, 01 juillet 2010

Record de fréquentation battu chez l'hérétique (juin 2010)

Bon, j'avais dit que je ne devais plus publier mes stats. Sauf si je perçais un plancher ou crevais un plafond. C'est le cas ce mois-ci.

21619 visites Google analytics du 1er au 30 juin. 16682 visiteurs uniques d'après mon compteur hautetfort. Plus de 150 000 pages vues dans le mois (153 396 très précisément).

J'ai la flemme de signaler les apporteurs de liens, c'est long. En gros, un peu plus d'un tiers d'accès directs, et côté blogueurs, c'est Didier Goux, en premier, Hashtable en second et PMA en troisième qui envoient le plus de visiteurs. Pour Didier Goux, la manne s'est tarie, il m'a viré de sa blogroll (je devais la polluer, je subodore, à force de publier des notes sur un rythme intensif...). Sinon, il y a Marianne2, wikio, facebook et twitter qui m'amènent aussi des visiteurs.

En ce qui concerne le mois de juillet 2010, je vais essayer de faire un effort pour écrire des notes plus courtes et plus synthétiques...

16:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : l'hérétique, fréquentation, audience, influence | |  Facebook | | | |

mercredi, 26 mai 2010

J'ai oublié mes stats du mois d'avril

Très court billet pour signaler que j'ai oublié de préciser mes statistiques du mois d'avril. 13 500 visiteurs uniques. Pour être franc, je commence à me lasser passablement de la chose. J'espérais que nous serions nombreux à les dévoiler, quand j'ai lancé l'opération vérité sur l'audience et l'influence des blogues, et au final, nous sommes vraiment une toute petite minorité.

J'ai l'impression d'écrire un billet à blanc qui n'intéresse de toutes façons pas grand monde à chaque fois, et de plus, c'est fastidieux à élaborer. Tout ça pour dire que je ne pense pas en écrire à nouveau sur le sujet sauf si je descends en-dessous des 10 000 visiteurs uniques par mois ou si, au contraire, je dépasse une fois encore les 15 000 visiteurs uniques. Pour faire simple, le blogue oscille entre 10 000 et 15 000 visiteurs uniques chaque mois avec une moyenne globale qui tend vers 13 000 en somme.

23:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : fréquentation, audience | |  Facebook | | | |

samedi, 03 avril 2010

Record battu !

Selon google analytics 23 518 visites, selon hautetfort 15 958 visiteurs uniques absolus. La plus grosse fréquentation sur un mois enregistrée depuis que ce blogue existe. Plus de 150 000 pages vues.

Je vois que Neumbeur Ouâne a déjà publié ses chiffres. Le problème, c'est que j'ai la flemme de commenter le reste, d'autant que le mois a été assez équilibré, avec quelques pointes parfois, mais, globalement, une bonne répartition par journée du nombre de visites. Un peu plus de 39% d'accès directs, marianne2 à 4.2, wikio à 2.1 facebook et twitter qui m'envoient de plus en plus de visiteurs (1.9 et 1.6) et puis mon h16 de qui je reçois 1.2% de mes visites à lui seul. Démos suit à 0.9, Antonin à 0.8, Laurent à 0.7, puis mon socialo favori à 0.6.

Pas de stats du côté de tout et de rien, mais ça devrait sortir. En revanche, Mon Puteaux, le blog de Christophe Grébert, fait un véritable carton avec 15 000 visiteurs uniques. Si c'est du Google Analytics, on peut facilement en ajouter 2 à 3000 de plus pour avoir le nombre de visites exactes. Belle fréquentation à la hauteur de l'engagement politique du taulier.

N.B j'espère toujours disposer de participants plus nombreux à cette opération pour essayer de dégager des tendances de fréquentation des blogues...

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : stats, audience, fréquentation | |  Facebook | | | |

mardi, 09 mars 2010

Fidélité du lectorat de l'hérétique

 

statsheretica1an.jpgJe n'ai pas compris la méthode utilisée par Narvic et Thierry Crouzet (il me semble qu'ils confondent visites et visiteurs, ou alors c'est moi qui interprète mal les chiffres données par Google Analytics, mais, si je m'appuie sur les chiffres donnés par ce compteur, et que j'applique la même méthode qu'eux (visiteurs revenus au moins 9 fois sur un an) j'obtiens 75 088 lecteurs fidèles. Aymeric Pontier qui a tenté le même calcul détecte une incohérence avec le nombre de pages vues.

Mais bon, je confonds peut-être deux choses distinctes. Ce qui me paraît tout de même bizarre, c'est que le total de la seconde colonne donne le nombre de visites et non le nombre de visiteurs uniques absolus. En revanche, en tentant d'appliquer les pourcentages obtenus à mes visiteurs uniques absolus sur un an (107 310) je suis à 35% environ de visiteurs revenus plus de 9 fois, soit, environ, 40 000 lecteurs fidèles. Avec les failles qui sont propres à Google Analytics pour comptabiliser les venues sur le blogue, je pense que je suis en fait aux alentours de 50 000.

Difficile d'établir des comparaisons avec d'autres blogues quand ils n'utilisent pas au minimum Google Analytics.

 

15:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : audience, influence | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 décembre 2009

Opération vérité du mois de novembre

Vite, vite, quelques minutes seulement pour rédiger un billet sur mes statistiques. Plus la peine de me fouler à faire des liens vers les apporteurs, ça en compte plus chez wikio ou si peu...

Bonne cuvée, ce mois-ci : selon google analytics, j'ai 20 536 visites. En données hautetfort, j'obtiens ceci :

14 334 visiteurs uniques, 33 287 visites, 126 720 pages vues, 4 224 pages en moyenne quotidenne/ avec un pic de 5 992 pages, 1 109 visiteurs par jour avec un pic de  1 797. Somme toute, quelque chose d'assez régulier.

J'ai 36% d'accès direct, 34% de google,3.8 de Marianne2 et 3.0 de wikio. Je ne sais pas ce qu'il se passe chez Antonin, mais sa fréquentation doit croître sérieusement. Il me fournit, à lui seul, sans liens directs, 1.4% de ma fréquentation. Ensuite, il y a Hashtable qui fait presque du 1% (je ne lui mets pas de lien cela va dévaloriser ceux que je ferai ensuite). Il y a Partageons mon avis (même chose que pour Hashtable) à 0.5%. Tous les autres blogs ont en-dessous d'un demi pour cent d'apport. Je ne les en remercie pas moins. Désolé, je ne peux pas tout afficher, j'ai plus de 400 affluents différents vers mon blog !

Olympe m'a indiqué qu'elle avait obtenu 16961 visites (données google analytics). Gaël en revendique 4912. Pas de nouvelles de Nicolas pour l'instant (je rééditerai le message quand j'en aurai)[EDIT : c'est moi qui suis bigleux. Il a fait un billet et annonce  22 127 visites] . Le privilégié en annonce 6736. Les bills sont à 2565. Laurent de Boissieu, enfin, est en nette progression avec 4104 visites.

Tant que j'y suis, je reviens sur la modification de l'algorithme de wikio : quelque part, j'ai tout de même le sentiment d'avoir été entendu. Le mois dernier, j'avais accusé leur système de classement d'assécher progressivement la blogosphère, dans mon opération vérité du mois d'octobre.

Pour rire, je me suis fait une étymologie rigolote de l'algorythme (l'orthographe que j'ai choisie dans mon billet précédent) : algéos, en grec, cela signifie la douleur. Alors l'algorythme, c'est le rythme douleureux, mot à mot :-)

Il me faudra du temps pour pouvoir évaluer et analyser les données que je recueille. J'observe simplement que pour l'instant, les différents blogs qui rendent compte de leurs statistiques en données Google Analytics subissent des variations, mais ne changent pas fondamentalement de catégories de fréquentation.

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : blogue, influence, audience, fréquentation | |  Facebook | | | |

jeudi, 05 novembre 2009

Opération vérité du mois d'octobre

J'ai attendu, cette fois, quelques jours avant de débuter l'opération vérité du mois d'octobre : les deux dernières fois, j'ai raté les publications de plusieurs blogueurs. Cette fois, je crois que j'ai le compte, espérons ne pas avoir à rééditer mon billet.

En google analytics, j'obtiens donc 17538 visites. Je suis en baisse et largement distancé par Nicolas : 25 570 visites pour son seul avis...

Le privilégié grimpe à 4636 visites. Les bills, eux, peinent davantage : 2070 visites. Mais ils n'ont pas beaucoup publié. De tout et de rien est à 5099 visites, donc en progression. C'est embêtant, Nemo ne donne que ses visiteurs absolus, soit 3 500. Là, difficile faute de connaître son taux de rebond de déterminer le nombre de visites : à mon avis, entre 4 500 et 7 000, c'est ce qui me paraît le plus vraisemblable.

Je dois confesser une erreur de taille sur mes statistiques par méconnaissance de mon compteur : je ne m'étais pas rendu compte que l'on pouvait obtenir le taux d'accès direct. Ainsi, depuis le début, je crois que Google m'apporte un peu plus de 50% de mon traffic, or, j'ai un peu plus de 40% d'accès directs sur mon blog : tout le reste est donc à relativiser considérablement. Il faut donc retrancher 2/5ème à tous les pourcentages que j'ai donnés depuis quelque temps.

Avec ces nouvelles statistiques, je sais donc que google ne m'apporte que 25% de mes visites (en incluant google actualités). Marianne2 m'amène ce mois-ci un très grand nombre de visites avec 3.6% suivi par wikio à 2.9%. Ce qui est impressionnant, ensuite, c'est le poids d'Hashtable, qui m'apporte à lui seul, 2% de mes visites ! Je me demande parfois si les lecteurs de Christophe ne viennent pas voir ici si je réagis à ses aigreurs d'estomac sur le MoDem et Bayrou. Sans liens directs autres que celui de sa blogroll, 1.4% des visites, c'est conséquent ! Loin d'être négligeable, avec 1% on vient aussi de chez Antonin, toujours sans liens directs autres que la blogroll et le flux démocrate. Une reprise de billet (sur Israël) par le suite desinfos.com et voilà 0.9% de visites. lesdemocrates.fr suivent à 0.8%. Paris16.info est à nouveau fidèle au rendez-vous avec 0.7% des visites, talonné par l'incontournable Nicolas à 0.6%. Claudio , Démos et Bob m'assurent 0.5% de visites chacun.

En données hautetfort, je suis à 11 606 visiteurs uniques, 29 836 visites et 119 371 pages lues au mois d'octobre. Par ailleurs, tous mes compteurs convergent pour constater que le taux de rebond moyen sur mon blog n'est plus que de 50%. l'hérétique, hérésie, démocratie et hérésie économique  constituent le plus gros noyau de mots-clef en requête pour accéder à mon blog, et du coup, quand ils sont choisis, le taux de rebond descend considérablement, entre 10 et 20%.

Quelques billets m'ont apporté beaucoup de visites, évidemment, mais il n'y a pas de fortes disparités, ce mois-ci, et la fréquentation est donc assez équilibrée.

Ils sont toujours aussi peu nombreux, les blogueurs qui publient leurs statistiques et pour compliquer les choses, certains n'utilisent pas google analytics, si bien qu'il est difficile d'avoir des éléments de comparaison. Toutefois, je persiste à estimer qu'audience et influence sont liées, et, à cet égard, je suis de plus en plus dubitatif devant le classement wikio qui diverge toujours plus des fréquentations des blogs : comment ne pas s'étonner que le blog de Christophe Ginisty, qui revendique près de 20 000 visiteurs uniques au mois d'octobre, ou encore Alain Lambert qui publiait près de 100 000 visiteurs en mars dernier, pointent, loin derrière des blogs souvent cinq à six fois moins fréquentés ?

Wikio entretient à mon avis une illusion dangereuse, induit la presse en erreur et entretient un inquiétant huit-clos qui risque d'assécher progressivement la blogosphère. Je m'étonnais de la quasi-disparition des blogs UMP il y a quelques jours : il ne s'agit pas de jeter exclusivement la pierre à wikio, mais je pense que son mode de classement y est pour quelque chose ; c'est nuisible à la fois pour la diversité des blogs, mais également pour wikio lui-même. On m'a dit qu'une google dance était imminente : je confirme qu'elle s'est produite, et je viens de constater que le page rank de wikio.fr vient de passer de 8 à 7. Beaucoup de raisons peuvent expliquer cette baisse, entre autres le pari dangereux (mais courageux) de wikio de placer les blogs en avant sur sa page d'information principale. Mais le fait est aussi que les blogs sont en perte de vitesse, et très vraisemblablement parce qu'ils ne se lient plus qu'entre eux, par réseaux. Les réseaux les moins forts s'amenuisent progressivement, voire disparaissent.

wikio doit à mon avis revoir et pondérer son algorythme de manière à intégrer des données plus pertinentes pour élaborer ses classements. Pour plagier le Crapaud, je dirais simplement que les moches dans les soirées dansantes, c'est ce qui en fait le sel : à ne se retrouver qu'entre beaux, et à nous mirer dans nos miroirs, nous autres blogueurs, pourrions-bien un jour connaître le destin funeste de la belle-mère de Blanche-neige...

23:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : statistiques, blog, audience, influence, fréquentation | |  Facebook | | | |

lundi, 05 octobre 2009

Audience et influence des blogs (septembre)

Quelques blogs ont à nouveau répondu précent afin de me permettre de continuer mon étude sur l'audience et l'influence des blogs. Afin de disposer d'un référent commun, et en dépit de ses imperfections, j'ai choisi de ne traiter que les données Google Analytics.

Mathieu : 4 333 visites. Gaël : 4562 visites. Olympe : 16 216 visites . Les trois bills : 2 455 visites . Partageons mon avis : 20 040 visites. l'hérétique : 18 575.

Très difficile de traiter ces nouveaux résultats, car je disposais de bien plus de données pour le mois d'août (1 et 2). Ce que je constate, c'est que Partageons mon avis oscille dans une moyenne stable à peu près toute l'année, c'est à dire en 15 000 et 20 000 visites par mois. En revanche, Olympe, les privilégiés et moi-même avons été très sensibles aun retour de l'actualité et aux rythmes scolaires puisque nous doublons tous nos totaux de visites. Mais le nombre de nos billets a également été sérieusement augmenté. Pour ce qui me concerne, la variation en nombre de lecteurs par billet en temps de vacances est en fait moins importante que ne pourraient le laisser penser les chiffres bruts. De l'ordre de 30% environ, pas plus.

J'observe tout de même un élément qui me semble avoir un fort impact en termes de visites : Partageons mon avis, Olympe et moi-même disposons d'un page rank google à 5. Cela s'en ressent en termes de visites. Et pour ce que je peux avoir d'échos et de fuites, il semble bien que les blogs politiques qui disposent d'un page rank similaire ou supérieur ont une proportion de visites similaire ou supérieure. Il y a là, a priori, un élément très important, sinon déterminant. Bien plus que le classement de wikio, en tout cas. Les accès directs (abonnements, réputation) jouent certainement un rôle important. Pour ma part, ils représentent 38% des visites.

Je ne peux pas dire grand chose de plus dans l'immédiat. Si jamais un blog avec un page rank de 4 a de très nombreuses visites, son témoignage m'intéresse. D'une certaine manière, cela signifierait que passé les habitués, c'est tout de même le moteur de recherche qui fait la requête et donc la visite...

16:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : blog, audience, influence | |  Facebook | | | |