Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 octobre 2012

Trop drôle : la clique se rebelle !

Avertissement ! Il y a des billets que j'écris pour l'univers entier et d'autres qui ne touchent, au fond, que la petite coterie de blogueurs politiques que nous sommes sur la Toile française.

L'Nicolas prend la tête d'une rebellion trop drôle. La source de la grouille se trouve ici, chez Pierre Chappaz. Voilà, un authentique blogue facho figure à nouveau au tableau d'honneur du classement wikio. L'année passée, je m'étais étonné de leur subite montée en puissance et cela avait fait tout un pataquès au point qu'ils s'étaient fait éjecter du classement wikio pour tentative de faisandage des chiffres et des clics (l'habitude de réécrire l'histoire et les faits, sans doute : on ne se refait pas chez les fachos...). Cela dit, j'avais jugé un peu excessif de les virer.

Notez que j'utilise le terme de facho de manière générique, c'est à dire dans son sens connoté et non son sens dénoté. Je qualifie de facho les blogues FN ou assimilés en règle générale bien que les positions politiques exprimées n'aient pas grand chose à voir avec le fascisme comme idéologie mais se rapprochent plutôt du populisme et de ce qu'exprime traditionnellement l'extrême-droite française.

Bref, tout ça pour dire que l'Nicolas n'est pas content du tout et prend même la tête d'une fronde. Amusant. Les "Left" blogues ont prospéré sur la bête pendant des années et voilà qu'on n'y supporterait plus les vélléités d'indépendance du dit mulet ?

La clique, c'était le drôlatique épithète dont Jean Véronis avait affublé en son temps les blogueurs qui avaient parfaitement compris les mécanismes de hausse et de baisse de score dans les classements wikio et en jouaient au risque d'en pervertir l'esprit. Le principe en était assez simple au fond et les dernières réformes du classement visaient à éviter les effets d'aubaine et le copinage.

Du coup, le tovaritch frondgochovitch des Échos de la gauchosphère a embrayé bien qu'il soit généralement un ennemi juré du Nicolas. L'argumentation est hilarante au possible. Accuser Chappaz de copiner avec la fachosphère, faut quand même avoir de l'imagination. Mais le pompon, c'est de lui reprocher d'avoir participé à la révolte des pigeons : ben oui, mon camarade gochitsky, Chappaz est un entrepreneur. Un exploiteur du peuple. Un koulak, quoi. En régime soviétique, c'est un crime. Voilà , c'est ça qui fâche le camarade sovietoskov dont on connaît l'appétence pour le collectivisme sous toutes ses formes.

L'Nicolas, je le connais : c'est différent. C'est un combiné d'aspects techniques et philosophiques sur la nature du blogue et de mauvaise foi (l'individu a une forte allergie à la contradiction...). Sur les aspects philosophiques, il estime qu'un blogue se définit par sa propension à commenter l'actualité, or, fdsouche se contente en règle générale de la relayer. Toutefois, même si c'est court, il la commente de temps à autre. En fait, ce qui fait la "force" (z'aiment bien le mot force les fachos) du blogue ce sont ses commentateurs. Du coup, l'Nicolas renvoie la pratique des fachos à un aspect technique : se contenter de mettre en avant des articles pêchés çà et là sur le web, fissent-ils l'objet d'un tri thématique (qui ne dit pas son nom au demeurant), ce n'est pas bloguer. La mauvaise foi, elle commence quand l'Nicolas évoque une traditionnelle alliance entre l'extrême-droite et les libéraux. Les libéraux sont généralement au centre, c'est à dire bien loin de l'extrême-droite contrairement à ce qu'affirme Nikolaï Leftbloguevski.

Nicolas n'est évidemment pas le seul à protester. D'autres blogues de gauche mettent en avant les arguments techniques, mais on a bien compris que ce sont les "odeurs" qui les gênent...

En admettant que les critiques techniques voire philosophiques contre les fachos soient fondées il en va autrement de celles qui touchent Opposition républicaine, honnête blogue de droite. Ce qui choque l'Nicolas au fond et sans doute d'autres blogueurs de gauche c'est que ce blogue ne s'adonne pas à une écriture de liens et de réseaux comme nous l'avons à peu près tous fait au commencement de l'aventure wikio. On ne peut pas contraindre un blogue à créer du lien s'il n'en a pas envie. Juger qu'un blogue a vocation à créer du lien est un parti pris et ne vaut que pour ce qu'il est, c'est à dire une opinion, même si personnellement, j'adhère à ce point de vue.

11:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : blogue, fdesouche |  Facebook | | |

jeudi, 27 janvier 2011

fdesouche et wikio, pas de fatwa

Une petite mise au point est nécessaire quant au sort de fdesouche dans les bases wikio. Une chose tout d'abord : CE N'EST PAS MOI QUI DÉCIDE QUI ENTRE ET SORT DE/DANS LES BASES WIKIO. Que cela soit dit. Je ne suis que consultant à titre gratuit, et, par définition, un consultant, on ne fait que le consulter. D'ailleurs, l'essentiel de mon action est au contraire de signaler des blogues qui ne figurent pas dans la base, pas d'en faire sortir...

Ensuite, Denis, Antidote, Philippe et même Nicolas (envisageant une désindexation si fdesouche avait pris la tête du top wikio politique, tout en reconnaissant la légitimité du dit blogue) peuvent bien penser et faire ce qu'ils veulent, cela ne change rien au fond de l'affaire.

Wikio n'a pas désindexé fdesouche en raison de ses options politiques, certainement pas, même pas parce que le contenu ne serait pas original, comme je le suggérais, mais tout simplement parce qu'il y a eu des phénomènes anormaux et inexplicables aux niveau des backtweets du mois de janvier.

Quand j'ai consulté le relevé de backtweets de fdesouche le 20 janvier dernier, j'ai constaté qu'entre le mois de décembre et le mois de janvier, le nombre de retweets était passé subitement de près de 500 à plus de 5500. C'est ce point qui a éveillé l'attention du service d'indexation de wikio. Bien sûr, rien ne dit que fdesouche ait volontairement utilisé des robots pour augmenter sa notoriété. Mais faute de pouvoir le déterminer (et ce n'est de toutes façons pas le job de wikio), wikio a désindexé le blogue pour ne pas risquer de fausser le classement politique qu'il élabore chaque mois.

Il n'y a absolument aucune autre raison. Le risque de voir Nicolas de quitter la base de données n'y est pour rien, et, s'il l'avait fait, eh bien cela aurait fait plus de place pour les autres et c'est tout...A noter, au demeurant, que Nicolas a ajouté par la suite qu'il n'y avait songé sérieusement à aucun moment.

Wikio a choisi de ne pas communiquer sur ce sujet (je prends donc une initiative toute personnelle), convaincu que de toutes façons, on leur ferait un procès en sorcellerie quoi qu'ils diraient.

Les blogues de toutes les obédiences sont les bienvenus sur la base wikio, dès lors, bien sûr, qu'ils respectent les lois de la République française.

 

13:20 Publié dans Internet, Politique | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : fdesouche, wikio |  Facebook | | |