Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 mai 2012

Écologie et histoire de la hyène centriste

M'a fait rigoler, l'Didier : le vieux réac est furieux. Il ne peut que constater, impuissant, la fin effective de la Sarkozie. Du coup, il en veut aux centristes qu'il compare à des hyènes.

Dans les steppes, Hyaenida crocuta crocuta se montre particulièrement utile : outre qu'elle débarasse la nature des charognes pourrissantes, assainissant ainsi son éco-système, Hyaenida crocuta crocuta tient tête aux lions eux-même, particuluièrement quand ils sont vieux et encroûtés.

Hyaenida crocuta centrica est une variante de la précédente. Hyaenida crocuta centrica était particulièrement honorée chez les Anciens Égyptiens au point qu'on la révérait en prononçant les paroles sacrées de sa divinité tutélaire : baï-ru, baï-ru.

Le clergé de cette divinité disposait du droit sans partage de confection et fabrication des sarcophages, art ancestral dans lequel il était passé maître.

Les historiens n'ont évidemment pas manqué de faire le lien entre les habitudes alimentaires de hyaenica crotula centrica et le privilège dont ses prêtres avaient l'usage exclusif.

Ainsi, en raison de leur attitude face à la pourriture, il est passé dans les moeurs de décrire cet utile nettoyeur comme un animal sarkophage plutôt que sarcophage. Il va de soi que l'innocent animal ne saurait être tenu pour comptable de la dégénérescence de l'orthographe au fil des siècles.

On pense également que le cri éponyme qui caractérisait les processions de ses fidèles, «baï-ru, baï-ru», serait en fait le grognement de ralliement de cet animal très social et solidaire. Cette hypothèse demeure toutefois discutée au sein des cénacles de spécialistes de la question.

Une variété particulière de hyaenida crocuta centrica, hyaenida crocuta centrica heretica a tout récemment été découverte par des zoologistes expers en leur art. En théorie, rien ne distinguerait hyaenida centrica heretica de hyaenida centrica, si ce n'est une attitude particulière envers une espèce de grosse espèce de phacochère : phacochoerus reacus gouxidus.

Il s'agit, en la circonstance, d'une espèce sauvage et difficilement domesticable dont la caractéristique externe principale est une sorte de long couinement plaintif qui oscille entre le grognement de Sus Crofa (plus communément appelé sanglier) et le cri de détresse de Porcis Khmeris (plus connu sous le nom de Cochon vietnamien).

Quand Hyaenida crocuta centrica heretica croise la piste de Phacochoerus Reacus Gouxidus (aisément décelable grâce aux excréments laissés çà et là), elle tend à le prendre en chasse. On a longtemps cru que Phacochoerus Reacus Gouxidus était la proie favorite de Hyaenida crocuta centrica heretica. Il n'en est rien. En fait, Hyaenida crocuta centrica heretica est un animal très joueur, et l'un de ses passe-temps, c'est de bousculer Phacochoerus Reacus Gouxidus pour le seul plaisir de le voir se débattre les quatre fers en l'air, bien incapable de se redresser tout seul.

 Ce comportement, tout à fait unique dans la nature, a fait dire aux spécialistes du monde animal que Phacochoerus Reacus Gouxidus n'avait d'autre utilité écologique que cette distraction particulière de la hyaenida heretica. 

 

mercredi, 19 octobre 2011

Rhââââ : j'ai trouvé un blogue de centre-droit, un vrai !

Ahhhh : je me pâme d'aise ! J'ai trouvé un autre blogue de centre-droit. C'est marrant, je connais depuis assez longtemps Doudette parce qu'elle est citée souvent sur d'autres blogues ou que je la vois sur Twitter, mais j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un vulgaire blogue de gauche comme on en voit tant désormais sur la Toile, et je n'avais encore jamais fait le déplacement jusqu'à la page d'accueil du blogue. Or, que vois-je : c'est une centriste ! Hop, dans le reader !

Alors c'est quoi un blogue de centre-droit ? Eh bien c'est d'abord ceci (cliquer sur le lien). Ensuite, sa taulière, son taulier a généralement voté pour Bayrou en 2002 et 2007. Au second tour de 2007 il/elle s'est abstenu(e) ou a voté Sarkozy. En 2012, il/elle cherchait un candidat de centre-droit et envisageait de voter Borloo, voire Morin. Le blogueur/la blogueuse de centre-droit n'exclut toutefois pas de voter à nouveau pour Bayrou en 2012, même si Bayrou porte son MoDem comme un gros boulet au pied. Le Blogueur de centre-droit aime évidemment l'Europe, la vérité, et l'absence de promesses inconsidérées. Tout comme moi, il raffolait de l'UDF (snif...).

En fait, j'avais posé une petite question à Val le Nain entre autres, et je ne m'attendais pas à ce qu'il renvoie la balle à Doudette puisque j'ignorais qu'elle tenait un blogue centriste (c'est bien, il faut continuer à le tenir : centrist power !!!).

22:57 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blogue, cente, centriste |  Facebook | | |

mardi, 05 juillet 2011

Je suis le site centriste de référence, moi ????

Il y avait beaucoup de visiteurs, hier, chez moi...Le Monde et link influence ont réalisé une cartographie du web politique. Manifestement, mon collègue A perdre la raison et moi-même avons largement squizzé les partis politiques. Lui, il figure au même titre que le site du PS sur la carte comme figure emblématique de la gauche, et moi, bingo, j'ai fait mieux, j'ai effacé tous les sites centristes à commencer par celui du Mouvement Démocrate ainsi que son réseau social.

Je suis donc un centriste z'influent. La gloire, quoi.

Du côté de la fachosphère, fdesouche a mis dedans le site du FN. Très bien fait, au demeurant, le site de ce parti, l'un des seuls dont le programme soit lisible et clair. On devrait s'en inspirer (de la présentation, pas des idées, évidemment) pour notre programme à nous autres centristes.

Eh bien s'il est vraiment z'influent, le centriste en question, ils feraient bien de l'écouter de temps en temps, les autres centristes, et particulièrement le MoDem. 

Parce que par les temps qui courent, ça diverge sérieusement de mon côté. Moi, ma Bible, mes Livres Sybillins, mon oracle, c'est ça (bayrou.fr). Certainement pas ça (projet humaniste).

11:13 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : centriste, bayrou, modem |  Facebook | | |

lundi, 15 novembre 2010

Ah, les centristes de la majorité...

Ouais. Les "centristes" de la majorité, comme on entend çà et là. Les centristes et la droite, quoi. Je ne veux pas être sarcastique, Dieu sait si j'en ai rêvé, moi, d'un rassemblement de centristes, mais objectivement, pourquoi tous ces gars-là cherchent à se recomposer ? Parce qu'ils n'ont pas obtenu de maroquins dans le nouveau gouvernement. C'est tout.

Bayrou, lui, au moins, on sait que c'est sur des bases philosophiques et programmatiques, qu'il n' a pas voulu la rejoindre, cette majorité : ce n'est pas une question de pouvoir ou de nonos à ronger. 

Comment voulez-vous que je fasse confiance à ces centristes-là dont la seule ambition semble de désirer des ministères. Des ministères ? Mais pour faire quoi, les amis, si vous vous couchez devant toutes les réformes de Nicolas Sarkozy comme vous l'avez fait depuis trois ans, même les plus iniques ? Même les plus absurdes ?

Le MoDem a bien des travers, mais lui qu'on a accusé d'être fluctuant, a finalement, tout comme Bayrou, son président, toujours maintenu une ligne indépendante, et somme toute, claire, au niveau des idées. Qui peut en dire autant de l'autre côté de la rive ?

Moi, je crois qu'une réunification pourrait être possible, mais si les "centristes de la majorité" déclarent d'ores et déjà qu'ils ne cherchent qu'à apporter une valeur ajoutée à la majorité actuelle, ce n'est pas la peine.

Le but du centre, ce n'est pas de servir de faire-valoir, mais de servir de force d'attraction, comme voulait le faire Bayrou en 2007 qui rêvait de faire travailler ensemble Borloo et DSK.

Tant que tous les centristes ne seront pas sur cette ligne-là, qui nous aime nous suive, c'est peine perdue, il n'y aura pas de force centriste digne de ce nom. Ouais, moi aussi je rêve d'un centre, mais pour l'instant, cela reste du domaine de l'onirisme...

23:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : centre, centriste, bayrou, modem |  Facebook | | |

lundi, 22 septembre 2008

Présidence du Sénat : mon candidat, c'est Alain Lambert

Bon, je le sais, tout le monde s'en fout de ce que pense le pékin moyen blogosphérien, a a fortiori s'il s'agit d'un militant MoDem, puisque ce mouvement n'a rien à gagner ni à perdre dans l'élection d'un président au Sénat. Mais voilà, je donne mon avis de citoyen éclairé : je soutiens la candidature d'Alain Lambert.

Je ne sais pas encore ce qu'il a finalement décidé de faire, mais j'ai regardé ses engagements pour le Sénat, et je les approuve. Comme nous autres centristes, n'avons aucune chance de faire élire l'un de nos candidats ( ni le MoDem, ni le Nouveau Centre, ni l'Union Centriste) nous aurions pu nous accorder avec un candidat de gauche ou un un candidat UMP proche de nos convictions et prêt à s'engager sur un certain nombre de points. Alain Lambert me semblait le plus proche de ce que nous défendons généralement au MoDem pour le Sénat. Je me retrouve tout particulièrement dans la nécessité de simplifier le droit ou encore de faire du Sénat le garant du retour à l'équilibre de nos comptes. A ce sujet, Alain Lambert pourrait donner l'exemple en entamant une grève de l'examen des textes de lois tant que ceux qui dorment parfois depuis plus d'un an ne sont pas traités pour être intégrés dans notre code civil et législatif. Voire tant de débats, et parfois de foires d'empoigne à l'Assemblée autour de textes jugés sulfureux par certains pour aboutir finalement à un gigantesque flop juridique faute de juristes pour mettre la loi en forme, c'est quelque peu rageant, et cela nie tout le travail des commissions parlementaires.

Alain Lambert a par ailleurs appelé immédiatement sa majorité à s'élargir à d'autres groupes que le seul groupe UMP. Peine perdue. J'ajoute que je suis depuis un moment tant le parcours politique que le blog d'Alain Lambert, et que je le considère comme un homme droit et compétent. Bref, je le vois comme un bon candidat. Je n'ai pas d'avis sur les autres candidats à la présidence du Sénat.

lundi, 28 juillet 2008

Classification des sénateurs MoDem

Il est difficile de se repérer dans les sénateurs centristes parmi lesquels le MoDem a des représentants. Mais j'ai trouvé cette classification sur le blog de Laurent de Boissieur à l'occasion d'une note sur la révision constitutionnelle. Je la copie :

Les douze sénateurs MoDem (décompte personnel, le flou étant entretenu sur l'appartenance partisane des sénateurs) se sont en effet coupés en trois :

  • 7 votes pour : Philippe Arnaud (MoDem-Bayrou), Didier Borotra (MoDem-Bayrou), Yves Détraigne (MoDem-Mercier/Arthuis), Françoise Férat (MoDem-Mercier/Arthuis), Michel Mercier (MoDem-Mercier/Arthuis), Catherine Morin-Desailly (MoDem-Mercier/Arthuis), Philippe Nogrix (MoDem-Mercier/Arthuis)
  • 3 abstentions : Denis Badré (MoDem-Bayrou), Marcel Deneux (MoDem-Mercier/Arthuis), Jean-Marie Vanlerenberghe (MoDem-Bayrou)
  • 2 votes contre : Jacqueline Gourault (MoDem-Bayrou), Jean-Jacques Jégou (MoDem-Bayrou) 
Il y a juste un point qui m'échappe dans le décompte de Laurent de Boissieu : il ne compte pas Daniel Soulage au nombre des MoDem. Or il me semble que c'est un MoDem-Bayrou, en suivant la classification de Laurent de Boissieu. Donc, je dirais plutôt 13 sénateurs MoDem.

lundi, 19 mai 2008

Les sénateurs centristes demeurent les bienvenus au MoDem

Hervé Morin a récemment menacé de ses foudres tout sénateur centriste qui ne se rallierait pas au Nouveau Centre, et précisé que son parti présenterait un candidat contre chacun dans ces conditions.

Je crois pouvoir affirmer sans me tromper que le MoDem, qui lui cherche vraiment à rassembler tous les centristes et non à les amener de force , et par la contrainte, dans ses instances, ne cherchera pas à forcer la main à ces sénateurs-là et se montrera compréhensif s'ils refusent de choisir par attachement au centre en général. Il n'y aura donc vraisemblablement pas de candidats contre ceux-là (dans la mesure, évidemment, où ils ne manifestent pas d'hostilité déclarée au MoDem).

J'imagine qu'entre Hervé Morin et François Bayrou, il y a clairement une différence d'appréciation sur les notions d'ouverture et de rassemblement au centre... 

samedi, 12 avril 2008

Sénateurs centristes, UDF,MoDem, calmons le jeu

C'est impressionnant de voir à quel point les esprits sont prompts à s'échauffer sur la blogosphère. Il suffit qu'UN, et UN SEUL sénateur centriste déclare quitter le MoDem pour que cela se transforme en TOUS les sénateurs centristes.

Au passage, même si je ne suis pas d'accord avec la stratégie de Michel Mercier, a-t-il écrit qu'il comptait quitter le MoDem ? En aucun cas. Il s'est au contraire présenté comme trésorier de l'UDF ET du MoDem.

Aucun autre sénateur ne s'est exprimé pour l'instant. Tout juste François Zochetto a-t-il dit qu'il penchait du côté d'Arthuis. Et même ainsi, Jean Arthuis, Thierry Benoît ou François Zcohetto demeurent tout de même des centristes très proches du MoDem ! Alors gare à l'hystérie.

Pour ce qui est de Michel Mercier, c'est un vieux renard de la politique, parfaitement capable de rouler dans la farine aussi bien Nicolas Sarkozy que son homme de paille (bon jeu de mot, non ?) Dominique Paillé. Attention aux apparences. Michel Mercier négocie le positionnement des sénateurs pour les prochaines sénatoriales. Est-ce anormal ? Pour ma part, je suis choqué quand il y a des discussions avec le MPF, et c'est cela que j'ai reproché à Mercier, à cause du positionnement de Perben à Lyon. Mais qu'il y ait des discussions avec l'UMP, cela n'est pas choquant, tant que nous conservons notre indépendance d'esprit.

Bien sûr, si certains ne se reconnaissent pas dans la démarche du MoDem, ils doivent être libres de partir, mais cela n'est pas un crime, d'autant que les sénateurs ont souvent été élus avec des voix de l'UMP par le passé.

Par ailleurs, le Sénat est un lieu où les débats sont souvent de qualité et dépassionnés. Donc qu'on y soit davantage sensible à la critique positive qu'à l'Assemblée Nationale n'est pas en soi un mal. Cela n'empêche pas nombre de sénateurs centristes au sein de l'UDF-MoDem d'avoir des positions intéressantes et utiles (je pense en revanche que ceux qui ont voté le texte sur les OGM se sont plantés).

Bref, attention à ne pas étouffer le débat au sein du MoDem. Il y a des désaccords avec la stratégie de François Bayrou, c'est normal que l'on puisse le dire et en discuter, dès lors que cela demeure courtois. 

Au final, je conseille à certains de se calmer avec LES sénateurs centristes, qui sont sans doute DES sénateurs centristes, et pour l'instant UN sénateur centriste.

Par ailleurs, pour moi qui ai fait la double adhésion MoDem ET UDF, croyez bien que je ne laisserai personne s'asseoir sur ma décision de militant UDF àla veille de Villepinte. Bien qu'attaché à l'UDF, j'ai choisi de faire confiance à François Bayrou lorsqu'il a organisé la mue de l'UDF en MoDem, et je ne reviendrai sur mon vote de militant que seulement si Bayrou décide de faire marche arrière sur ce sujet.

Jean Arthuis n'est pas propriétaire de l'UDF ni de ma voix, ni de celle des autres militants UDF. L'UDF, c'est à nous, anciens militants UDF, qu'elle appartient.

 

lundi, 26 novembre 2007

Les centristes en tête en Roumanie !

Voilà qui est une consolation pour nous autres démocrates de nos vicissitudes actuelles :  le parti d'opposition centriste l'emporte en Roumanie, devant les socialistes et devant les libéraux !

Le Parti démocrate du président Traian Basescu (opposition parlementaire centriste) est arrivé en tête dimanche lors des élections au parlement européen qui avaient lieu en Roumanie, selon les premiers résultats communiqués lundi matin.

Le Parti démocrate a obtenu 29,2% des suffrages, suivi par le PSD (Parti social-démocrate), à 21,7%, et les Libéraux du Premier ministre Calin Tariceanu sont à la traîne avec 13,2% des voix.


Ces premiers résultats portent sur les trois quarts des bureaux de vote. Les Roumains devaient élire 35 députés, et ce scrutin a pris valeur de test pour les grandes formations politiques à l'approche des élections législatives prévues fin 2008.

 Comme quoi ce n'est pas impossible, et il y a de l'espoir pour nous autres démocrates français !

 

mardi, 26 juin 2007

Un nouveau groupe centriste à l'Assemblée Nationale ?

Pierre Méhaignerie envisagerait  de créer un groupe centriste hors de l'UMP. Il a en effet estimé face à Nicolas Sarkozy et François Fillon  que la sensibilité centriste avait vocation à  être mieux prise en compte. En privé, il dit même aujourd'hui réfléchir à la création d'un groupe autonome à l'Assemblée regroupant la soixantaine de centristes et de libéraux de la majorité. Un scénario qui, s'il se réalisait, pourrait alors priver l'UMP, et donc François Fillon, de la majorité absolue au Parlement. 

Décidément, le centrisme a le vent en poupe...Les soucis de Nicolas Sarkozy ne font que commencer. Observons cela à distance, et rappelons que le seul véritable groupe centriste, actuellement, c'est le MoDem...