Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'âge d'or de l'Université française est révolu. | Page d'accueil | Toujours des adhésions, au MoDem »

lundi, 15 novembre 2010

Ah, les centristes de la majorité...

Ouais. Les "centristes" de la majorité, comme on entend çà et là. Les centristes et la droite, quoi. Je ne veux pas être sarcastique, Dieu sait si j'en ai rêvé, moi, d'un rassemblement de centristes, mais objectivement, pourquoi tous ces gars-là cherchent à se recomposer ? Parce qu'ils n'ont pas obtenu de maroquins dans le nouveau gouvernement. C'est tout.

Bayrou, lui, au moins, on sait que c'est sur des bases philosophiques et programmatiques, qu'il n' a pas voulu la rejoindre, cette majorité : ce n'est pas une question de pouvoir ou de nonos à ronger. 

Comment voulez-vous que je fasse confiance à ces centristes-là dont la seule ambition semble de désirer des ministères. Des ministères ? Mais pour faire quoi, les amis, si vous vous couchez devant toutes les réformes de Nicolas Sarkozy comme vous l'avez fait depuis trois ans, même les plus iniques ? Même les plus absurdes ?

Le MoDem a bien des travers, mais lui qu'on a accusé d'être fluctuant, a finalement, tout comme Bayrou, son président, toujours maintenu une ligne indépendante, et somme toute, claire, au niveau des idées. Qui peut en dire autant de l'autre côté de la rive ?

Moi, je crois qu'une réunification pourrait être possible, mais si les "centristes de la majorité" déclarent d'ores et déjà qu'ils ne cherchent qu'à apporter une valeur ajoutée à la majorité actuelle, ce n'est pas la peine.

Le but du centre, ce n'est pas de servir de faire-valoir, mais de servir de force d'attraction, comme voulait le faire Bayrou en 2007 qui rêvait de faire travailler ensemble Borloo et DSK.

Tant que tous les centristes ne seront pas sur cette ligne-là, qui nous aime nous suive, c'est peine perdue, il n'y aura pas de force centriste digne de ce nom. Ouais, moi aussi je rêve d'un centre, mais pour l'instant, cela reste du domaine de l'onirisme...

23:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : centre, centriste, bayrou, modem |  Facebook | | |

Commentaires

Le problème est assez simple : quel est l'impact de Bayrou sur la politique nationale menée depuis 13 ans ? On pourra penser ce qu'on veux sur leur bilan, mais les autres centristes, eux, ont moins essayé de faire quelque chose.

Écrit par : xerbias | mardi, 16 novembre 2010

Personnellement, je n'ai rien vue venir de ses alliés de droites à part de dire amen.

Ils ne sont plus des centriste car ils ont préférer rester silencieux à la grande messe de l'UMP et il donnait un ton différent simplement dans des discours quand se rapproche les présidentielles pour rabattre vers l'UMP pour suivre encore la grande messe. Ils sont des personnes de droite et on peut dire qu'ils sont l'aile gauche de la droite qui correspond plus à la réalité.

Aujpourd'hui, il est clair qu'il existe qu'un seul centre, celui de l'indépendance et il y a que le Modem et Bayrou qui l'incarne.

Écrit par : ag59 | mardi, 16 novembre 2010

@ L'heretique

Là vous me faites vraiment plaisir !

L'indépendance, il n y a que çà de vrai :o)

Écrit par : serge92 | mardi, 16 novembre 2010

Pour l'instant les "exclus" sont dans une posture pour tenter de garder la tête haute. Une fois la déception passée,on verra exactement ce qu'ils pensent et on les jugera aux actes....

"Docteur es grenelle" organisera peut-être un grenelle du centre?

En ce moment, les centristes se tapent dessus dans une logique d'affrontement franco/française niveau combat cristallisant gauche/droite.

Les centristes, ces soit-disant grands Européens, peuvent-ils développer une pratique politique du genre de celle pratiquée au PE c.a.d de rechercher le consensus et la plus grande majorité possible dans l'un l'intérêt non partisan mais dans l'intérêt de tous....

Écrit par : europium | mardi, 16 novembre 2010

Je ne dis rien d'autre dans ma petite chanson :

(farce de politique-fiction)

Ils étaient à Neuilly-sur-Seine
A critiquer sur toutes les chaînes.
François Bayrou.

Autour d’la star élyséenne,
Ils faisaient les beaux comme des chiennes
Rock à Bayrou.

On attendit comme l’Arlésienne
Leur révolte copernicienne
Rock à Bayrou.

Pour des raisons politiciennes,
Ils avaient tous quitté l’enseigne
D’François Bayrou.

Au nom d’leur amitié ancienne,
Ils voudraient venir au MoDem
D’François Bayrou.

Pas besoin d’être cartomancienne
Pour voir qu’ils veulent piquer la scène
De François Bayrou.

Alors vraiment la coupe est pleine.
Y’a vraiment rien qui les retienne,
François Bayrou !

Y’a un qui connaît pas le peigne
Et qui est toujours à la traîne
De François Bayrou.

Quand il était à Valencienne,
Il faisait pas encore des siennes
A François Bayrou.

Qu’ils aillent donc chez Ségolène,
Qui leur chante le chant des sirènes.
Pas comme Bayrou.

Paraît que c’est une magicienne
Et qu’elle fait un tabac sur scène
Mieux que Bayrou.

Et en plus elle est pas vilaine,
Ils la trouveront, ces éoliennes,
Mieux que Bayrou.

Ta bravitude et puis la mienne
C’est sûr qu’on passera à l’antenne
Devant Bayrou.

Nos qualités tribunitiennes
Feront pour toi comme un diadème.
Pas pour Bayrou.

Borloo lève son verre “à la tienne !”
Et il se jette sur Ségolène
(Pas sur Bayrou).

Mais comme il a mauvaise haleine,
Elle lui lance alors, cette teigne :
“Va chez Bayrou !”

Il est vexé qu’elle le dédaigne
Et tout-à-coup la trouve obscène,
Appelle Bayrou.

Il lui dit “salut toi çà baigne ?
Je voudrais que tu te souviennes…”
Oui mais Bayrou,

Il lui ce n’est pas la peine
De pleurer comme une Madeleine,
Comme un mérou

Je trouve ta démarche très moyenne
Il est trop tard pour qu’tu reviennes,
Lui dit Bayrou.

Écrit par : Taverne des Poètes | mardi, 16 novembre 2010

Je les trouvais lâches de laisser marcher dessus par l'UMP, je les trouve nuls d'avoir attendu l'humiliation ultime pour se forger une opposition en carton contre Sarkozy.
Si ce qui les choque le plus - au point d'envisager une certaine indépendance - dans le bilan de Sarko c'est leur non-reconduction ou non-promotion, alors la France n'a pas besoin d'eux.

Écrit par : Aurélien | mardi, 16 novembre 2010

je partage totalement ton analyse ... les faux culs de droite qui se font passer pour des centristes me font gerber ...

Écrit par : Mirabelle | mardi, 16 novembre 2010

"Le MoDem, lui, au moins, a une ligne d'indépendance".

Mmmouais. A condition de ne pas trop s'attacher au comportement ni au vote de ses sénateurs !

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 16 novembre 2010

Je plagie sans peine
Mais ne suis pas chienne
Je sais que je lui dois tout !

Il distribue les beignes
À toutes les hyènes
Vive notre poète à nous !

Écrit par : luciolebrune | mardi, 16 novembre 2010

Les centristes de la majorité sont indépendants mais seulement l'objectif diffère. Au lieu de l'intérêt général ils préfèrent leurs carrières personnelles.

Écrit par : atlantic | mardi, 16 novembre 2010

Madame ou monsieur l'hérétique

Comment fais tu pour écrire ce que je pense quasiment au mot près ?

et puis sois gentil avec Morin en une nuit il à découvert que le bouclier fiscal devait sauter, a croire que d'avoir le titre de ministre rend con et de se faire viré rend intelligent ?

samedi on avait un Morin caniche et lundi un Morin pitbull.......... sous valium tout de même Lol

Écrit par : Eric Jousse | mardi, 16 novembre 2010

Madame ou monsieur l'hérétique

Comment fais tu pour écrire ce que je pense quasiment au mot près ?

et puis sois gentil avec Morin en une nuit il à découvert que le bouclier fiscal devait sauter, a croire que d'avoir le titre de ministre rend con et de se faire viré rend intelligent ?

samedi on avait un Morin caniche et lundi un Morin pitbull.......... sous valium tout de même Lol

Écrit par : Eric Jousse | mardi, 16 novembre 2010

Pfiouou, il n'est pas très original là^^^
So whatelse? Va-t-il rendre à César ce qui lui appartient?
Arthuis et Borloo et CL et Bourlange (faut pas l'oublier chui là) itou?
Quand au grand fou^^^ :oDDDD
Oups, je sors, je sais pas très fédérateur, mais ils nous ont un peu, gravement quand meme "c..." dans les bottes!

Écrit par : Martine | mardi, 16 novembre 2010

@L' hérétique,
Suis passée chez Guy, donc ai jeté un oeil à la tv, de facon distraite pas que ca à faire^^^Tombée sur DDV en direct des Antilles...Que dire: un énorme fou rire !!!
:DDDDDD

Écrit par : Martine | mardi, 16 novembre 2010

@tous
bon, si on a tous le même sentiment sur le sujet, je crois que c'est parce que les motivations des "centristes" de la majorité sont patentes...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 16 novembre 2010

Oui, l'Hérétique, je crois qu'il y a un tournant et que la ligne de Bayrou devient plus forte.

Mais il faut constater le retour des partis dans le jeu politique présidentiel, c'est le point faible de Bayrou sans doute.

Bref, je viens de donner quelques réflexions sur ces sujets sur mon blog.

Écrit par : Hervé Torchet | mercredi, 17 novembre 2010

@Hervé
ah, je vais aller voir ça, alors.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 17 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.