Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Congrès du Nouveau Centre, la fin de soirée d'un militant MoDem | Page d'accueil | Les 3 B aux européennes, pourquoi pas M.Baylet ? »

lundi, 19 mai 2008

Les sénateurs centristes demeurent les bienvenus au MoDem

Hervé Morin a récemment menacé de ses foudres tout sénateur centriste qui ne se rallierait pas au Nouveau Centre, et précisé que son parti présenterait un candidat contre chacun dans ces conditions.

Je crois pouvoir affirmer sans me tromper que le MoDem, qui lui cherche vraiment à rassembler tous les centristes et non à les amener de force , et par la contrainte, dans ses instances, ne cherchera pas à forcer la main à ces sénateurs-là et se montrera compréhensif s'ils refusent de choisir par attachement au centre en général. Il n'y aura donc vraisemblablement pas de candidats contre ceux-là (dans la mesure, évidemment, où ils ne manifestent pas d'hostilité déclarée au MoDem).

J'imagine qu'entre Hervé Morin et François Bayrou, il y a clairement une différence d'appréciation sur les notions d'ouverture et de rassemblement au centre... 

Commentaires

tout ce que morin réussira en faisant ça sera de ridiculiser encore un peu plus la galaxie centriste. C'est quand même amusant, je trouve, que les sénateurs, même ceux hostiles à FB rechignent tant à rejoindre le NC...

Écrit par : le fond du bocal | lundi, 19 mai 2008

La différence entre Bayrou et Morin est que le premier cherche à rassembler au centre - quitte à passer un peu au dessus des étiquettes partisanes - tandis que l'autre veut rassembler à droite, et n'utilise le vocable "centre" que comme une enseigne.
Bref, sa position dans cette affaire est idiote.

Écrit par : Bertrand | lundi, 19 mai 2008

2 choses:
-que le NC présente un candidat face à chaque sénateur ayant des velléités modemiste ce n'est pas forcément grave, pour peu qu'il y ait aussi un candidat de l'UMP, mais ne rêvons pas...

-tu dis que les sénateurs demeurent les bienvenus au Modem, c'est pour moi une évidence, encore faudrait-il le leur montrer, et faire du lobbying en ce sens. Pourquoi ne pas les inviter aux journées démocrates quand il y en a? ou bien, dans les régions où l'on a un sénateur, que les sections en ordre de marche (il doit bien en avoir quelques unes) organisent un débat sur un thème dont le sénateur en question serait familier et où il pourrait intervenir. Si on veut qu'ils restent, ils faut aussi qu'ils se sentent "en famille" ou du moins qu'ils ne se sentent pas méprisés ou en milieu hostile.

Écrit par : le Poussin Masqué | lundi, 19 mai 2008

En tant que néocentriste convaincu, j'ai cependant trouvé regrettable cette vision des sénatoriales. Il me semble que cette stratégie est calculée... Plus par rapport à la droite qu'au centre mais bon ! Qui vivra verra !

Écrit par : Maxime Mangeot | lundi, 19 mai 2008

Le 'big boss' d'Hervé Morin doit déteindre certainement...ou alors il se sent en danger...! riiiires

Écrit par : Champomy | mardi, 20 mai 2008

Les commentaires sont fermés.