Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pas de chance pour Farid de la Maurelette : les Français aiment les animaux | Page d'accueil | Les réformes sociétales, il faut les faire quand le reste va bien »

mercredi, 05 février 2014

Quel ennui sur les réseaux sociaux !

Je ne sais pas si c'est de ma faute ou pas, mais je suis frappé d'un ennui des plus mortels. J'ai l'impression de lire et de ressasser toujours la même chose sur twitter, un peu moins sur facebook. 

Le parcours quotidien de Google Actualités et même des blogues me lasse.

On a parfois l'impression que tout est dit et que même quand ça ne l'est pas encore, de toutes façons, cela ne sert à rien de le dire.

Comme l'écrit en fait d'incipit d'un de ses blogs Jegoun (qui devient hystérique dès qu'on le contredit ces derniers temps sur les réseaux, comme quoi, ça ne favorise pas le débat d'idées , ces poubelles de la Toile), «nous étions accoudés, là, calmement. Nous refaisions le monde. Soudain, j'ai levé un œil vers la rue ; ce monde tournait sans nous.» Il a beau être parfois parano et souvent insupportable, je l'aime bien quand même jegoun, et j'aime bien le lire. Quand il ne s'énerve pas tout seul (pour des motifs parfois mystérieux) il écrit des choses plutôt sensées. Tout ça pour dire que je me suis toujours dit à peu près la même chose que lui à propos des blogues. Ouaip, le monde tourne sans nous...

Allez, ça ira mieux cette après-midi...

11:20 Publié dans Blog, Internet | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réseaux sociaux | |  Facebook | | | |

Commentaires

Idem ça tourne effectivement en rond comme les débats dans les différents médias qui cristallisent de plus en plus les rapports de force.....

Écrit par : Europium | mercredi, 05 février 2014

Un petit moment de découragement l'Hérétique ?! Tu sais la plupart de tes lecteurs sont engagés localement dans les municipales et sont donc moins disponibles pour te répondre. Surtout ne te décourage pas, nous avons trop besoin de ton regard !
Allez, hop, une bise...

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 06 février 2014

Écrire un commentaire