Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« C'est pas une histoire de rom mais de racaille | Page d'accueil | Pauvres Musulmans, victimes de la racaille »

jeudi, 19 juin 2014

L'inanité

Les lecteurs de ce blogue l'auront constaté, j'ai eu du mal à écrire lors des élections européennes, et, depuis, c'est le silence-radio ou presque.

Pour être franc, la lassitude me gagne. Je n'ai plus vraiment le courage d'assurer des analyses un peu creusées. Au fond, je pense que mon blogue ne sert à rien. L'information surgit en mode éruptif sur internet mais le buzz alimente surtout les médias qu'une large part des Français méprisent, au fond.

Tenir un blogue ne sert à rien : on ne convainc personne, et au bout du compte, on alimente la polémique pour la polémique. Le contenu des blogues se raréfie d'autant que l'extrême-droite est devenue omniprésente dans la blogosphère.

Pour ma part, je demeure convaincu que les Français ont loupé une chance historique de pouvoir redresser leur pays en ne votant pas en nombre suffisant pour Bayrou afin de le porter à la tête de l'État.

Depuis, j'avoue être un peu démotivé. Je n'ai rien d'intéressant à dire, et, dans le cas contraire, j'ai la flemme de l'écrire. 

C'est peut-être le blogue politique, qui par essence, ne sert à rien, bien réfléchi. Il en va certainement autrement pour les réseaux d'une autre nature.

Je ne dis pas que je vais fermer mon blogue ou même simplement cesser d'écrire, mais le fait est que cela interroge que de poursuivre une activité que l'on juge vaine et emplie de vacuité...

22:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : blog politique |  Facebook | | |

Commentaires

Ah oui la politique ce n'est pas simple, quand tu vois le pognon qu'il faut claquer pour se rendre intéressant,.... !

Bien sûr le centre devrait être mieux considéré, mais voilà si je peux donner mon coup de polémique, la politique c'est de la fumisterie en bande organisée.

Nul gouvernance de par le monde, au mieux du gardiennage. Cela dit prend voir H16, même le blog d'ataraxia que j'ai vite fait lu un peu. Vanneste... y'a qu'une manière de retrouver un sens et c'est dans le travail de la terre, au plus loin des grandes concentrations de gens.

Jamais voté jamais cru qu'ils gouvernent. Jeu de dupes :-)Mais je peux me tromper.. A Tahiti c'est pire encore, et c'est les vendeurs de bagnoles qui gèrent ;)

Écrit par : Djef | vendredi, 20 juin 2014

Tu rencontres ce que tout le monde rencontre dans ce genre d'activité...

Peut être faut il simplement ne pas se poser de question et faire la chose humblement. En sachant que de toutes manières tu ne changeras rien. Ce n'est pas un blog qui changera les choses (une élection ne les fait pas changer...).

Faire la chose en essayant juste et simplement de se faire plaisir. Sans se prendre la tête.
Sans forcément perdre du temps avec les commentateurs qui t'emmerdent (le blog politique ammène toujours avec lui son lot de trolls et de militants sectaires qui contribuent à ce que l'univers politique soit d'un nauséabond détestable en ce moment). Juste te faire plaisir.

Mais oui, c'est une activité vaine et qui ne sert à rien. Alors autant qu'elle serve à se faire plaisir... (le reste...)

Amicalement

Écrit par : falconhill | vendredi, 20 juin 2014

Bonjour Djef,
Ne pas voter, c'est ouvrir la voie aux extrêmes, je m'y refuse.
@falconhill
les commentaires, désagréables ou non, sont consubstantiels du blog...
C'est vrai que je n'ai plus l'envie, même si je ne m'interdis pas de publier un billet de temps à autre.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 20 juin 2014

Blog intéressant à suivre...Dont on ne mesure évidemment jamais la portée réelle, mais le bouche à oreille fait souvent son effet, dans l'ombre...

Ceci étant prétendre changer le monde par un simple blog, c'est un peu ambitieux...Et pour se médiatiser un peu, il faut surfer sur un sujet que personne ne maitrise. Le droit par exemple comme Maître Eolas.

Il n'empêche que ce blog est intéressant et que je serais déçu s'il était amené à s'arrêter...

Écrit par : Maxwell | vendredi, 20 juin 2014

Merci Maxwell,
Oh, changer le monde : si j'étais parvenu à modifier ne serait-ce que l'avis d'une seule personne... :-(
Je n'arrêterais pas mon blog mais il y aura certainement des périodes de creux.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 20 juin 2014

j'aurais cru que ne pas voter est une hérésie... Tu abdiques ta responsabilité de citoyen comme dirait resistance71.
Ce que j'en dis c'est que le changement ne peut venir que d'un bon boycott et des têtes qui roulent. L'originalité n'étant pas de ce monde. Bien amicalement.

Écrit par : Djef | vendredi, 20 juin 2014

Bien que je ne commente pas très souvent, j'essaye de te lire régulièrement l'Hérétique. Ce serait dommage d'arrêter un blog si vivant !

C'est vrai que comme toi j'ai gardé l'espoir que François Bayrou soit enfin élu à la présidence, persuadée que les français verraient qu'il est le meilleur, qu'il avait les bonnes propositions, les plus équilibrées et sensées...
Mais gardons le moral, rien n'est encore perdu pour le centre ! Lorsque tout le monde aura vu les résultats obtenus dans sa ville de Pau, les français le verront d'un autre œil.

Pour le mien aussi -mon blog- j'ai parfois de grands doutes mais localement je me sens encore utile, même si mes lecteurs ne me laissent plus de commentaire. Ils me parlent dans la rue ou au téléphone ou sur Facebook pour certains.

Je crois qu'un blog comme le tien est précieux et reste une banque de données, avec des références possibles de dates, de déclarations de personnes...

C'est sûr il y a toujours les commentaires déplaisants ou loufoques mais il faut considérer que c'est le reflet de la société.
C'est la vie réelle : je le redis, ton blog est vivant !

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 20 juin 2014

Pourtant, tu as toujours des choses intéressantes à dire, et je suis toujours heureuse de te lire, ainsi que la plupart des commentaires.

Mais je comprends que cela demande une énergie importante, surtout quand la motivation de l'époque pionnière n'est plus là.

Mais faut-il laisser le terrain à la fachosphère ? Etre là, poursuivre, c'est déjà un acte de résistance contre la banalisation de leurs "thèses".

S'il-te-plaît, continue.

(j'écris cela mais je craque côté demos)

Écrit par : Miaou | dimanche, 22 juin 2014

Il n'y a pas que la politique dans la vie !
Tu as certainement beaucoup à dire sur le reste...
Bises et reste
Sinon, j'ai tellement à faire que plus de temps pour lire les blogs, encore moins pour alimenter le mien sauf nécessité...
Mais dès que j'ai enfin le temps, je viens faire un petit tour !
Isa

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 22 juin 2014

Chantecler ne fait lever le soleil que pour un village,

"Mais je chante pour mon vallon, en souhaitant
Que dans chaque vallon, un coq en fasse autant."

Pas de découragement, et pas d'illusions! ;-)

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 22 juin 2014

@Miaou
Oui, Demos bat aussi de l'aile. Je ne pense pas vraiment arrêter, mais tu vois, là, je suis resté presqu'un mois sans publier...
@luciolebrune
tout à fait et actuellement, j'avoue avoir d'autres occupations, pas vraiment politiques.
@Christian
Très joliment dit :-)

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 22 juin 2014

Retour de vacances, période de repos et de réflexion, je constate que l'Hérétique nous fait un coup de déprime que j'espère passager...
Ces élections
1/ 5% de participation de + par rapport aux précédentes et 5% de bulletins blancs (à peu près) et pas de commentaire sur ce point précis de la part des médias qui, il est vrai, sont restés bien silencieux sur cette nouveauté avant le scrutin.
2/ Notre vieux pays qui à la lumière déclinante de sa gloire passée se pose souvent comme donneur de leçons, qui prétend être en pointe en matière de démocratie ne propose pas aux électeurs un outil qui permette aux insatisfaits d'exprimer leur mécontentement, alors on se retrouve avec le score du FN et on se lamente de radio en télé, on fustige les abstentionistes et on dit que "cette fois on à bien compris et qu'on va en tirer les leçons" et 1 mois aprèe, on a déjà tout oublié.
Qui à dit il faut que tout change pour que rien ne change?

Écrit par : michel | lundi, 14 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.