Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 novembre 2011

Mort-vivant

Épouvantable. Je viens de lire l'article Bombe à neutrons sur wikipedia, et, ce faisant, j'ai découvert l'existence la Walking Ghost Phase (la phrase du fantôme qui marche).

J'ai découvert que la bombe à neutrons était considérée comme une arme nucléaire tactique, et je suis ainsi revenu d'une idée reçue selon laquelle cette arme ne tuerait que le vivant laissant les infrastructures intactes. 

Ce qui est terrifiant, c'est que sa létalité repose essentiellement sur son niveau et son genre de radiations. En effet, ce n'est pas le rayonnement gamma en tant que tel qui fait le pouvoir de cette bombe mais son émission de neutrons capables de modifier les structures atomiques en éjectant les électrons de l'orbite des noyaux.

Les troupes visées deviennent d'abord un gros amas de cations (ions positifs), or, les atomes devenus des cations désagrègent ainsi les molécules dont ils sont parties prenantes.  Comme ces nucléons traversent la matière minérale sans trop de pertes, l'effet dévastateur est maximal d'autant qu'ils touchent en priorité les molécules d'eau (dont les corps humains sont consitués à 70%).

Bon, faisons dans le vocabulaire utilisé en SF bien que valide scientifiquement : en somme les troupes au sol se font canarder de rayons ionisants. On mesure ça avec l'unité appelé le sievert.

Entre 5 et 50 sievert d'exposition, la mort n'est pas immédiate : pire, après des nausées initiales, les troupes exposées vont connaître un état de bonne santé apparente pendant quelques jours, voire quelques semaines. A l'issue de cet état, la mort est inéluctable. En somme, une fois touchées, les soldats sont des morts en sursis. Des mort-vivants, quoi...

Saletés de bombes...

Housses de compression

C'est drôlement pratique ces machins-là, les housses de compression. En fait, j'ai découvert ça dans un norauto. En principe, c'est plutôt prévu pour les voyages, stockées sur une grille de toit de voiture. En pratique, avec un compactor (c'est la marque que j'ai), incroyabble comment on peut stocker une pile de draps, de couettes et d'oreillers en les réduisant à 20% de leur volume ordinaire.

J'ai essayé de retrouver la société qui commercialise ces produits, et là, j'ai eu vachement de mal à trouver. Il y un site, bien sûr, et même des informations légales, mais elles ne fournissent pas d'éléments viables.

Après avoir farfouillé en vain sur la Toile, je me suis souvenu que le site vantait le prix obtenu chez les Trophées de la Maison en 2007 et du coup, je me suis rendu sur le site de cette association de consommateurs-testeurs. Et là, paf, j'ai trouvé le nom de la société (qui figurait toutefois partiellement dans le mail de contact du site compactor) : CIE EUROPE. Hop, nouvelle recherche sur la Toile, et cette fois, j'obtiens une fiche d'identité.

Bon, c'est une société du nord de la France, des Lillois, apparemment. Elle fait du commerce de gros. Ce  que je ne parviens pas à savoir, c'est si elle produit bien les compactor, elle-même, et, si c'est le cas, où exactement. En principe, les Trophées de la Maison récompensent des fabricants, donc, normalement, si la méthodologie affichée par cette association mancelle a été respectée, c'est bien CIE EUROPE qui produit les compactors.

Si j'en crois une discussion débutée en 2005 sur un forum, à l'origine, ces machins-là avaient une tendance fâcheuse à se regonfler tous seuls. Avec le compactor, sans vouloir faire de pub pour la chose, pas de souci : j'utilise ça depuis deux ans, et ça ne bouge pas d'un pouce. Bien évidemment, pas d'effets d'humidité non plus.

En tout cas, il semble bien que ce soient deux frérots italiens astucieux qui aient trouvé le moyen de proposer une version de la housse de compression fonctionnelle et efficace. Notez toutefois que je n'ai utilité que la version voyages. Je ne sais pas ce que cela donne pour les autres.

mardi, 01 novembre 2011

Nafissatou a sauvé la France et...les Socialistes !

Quand j'y pense, tout de même, et que je vois le tombereau de boue qui environne DSK, j'imagine ce qu'il se fût passé s'il eût été le candidat socialiste pour l'élection présidentielle ou pire encore, le président de la France. Je comprends, maintenant, pourquoi à l'UMP, on disait qu'on disposait de bombes nucléaires en cas de candidature DSK.

On devrait lui décerner la légion d'honneur et la citoyenneté française, à Nafissatou, pour le service immense qu'elle a rendu à notre pays. Sans oublier Tristane Banon qui a été la première à avoir le courage de rompre l'omerta.

Vous imaginez un second tour DSK-Marine Le pen et des révélations tombant à ce moment ? Je n'aurais pas aimé être socialiste ce jour-là...

Les DSK, les Berlusconi, les Jacob Zuma, ces gens-là, je ne peux pas les voir en peinture.

Moi, je crois que la France a vraiment besoin de sobriété, d'honnêteté et de retenue.

C'est clair que quand j'oppose un Bayrou d'un côté avec son attachement à la terre et son bon sens paysan, et les Fouquets et Carlton d'un Sarkozy ou d'un DSK de l'autre, il n'y a pas photo : quel soulagement de pouvoir apporter sa voix à un homme de bien !

23:04 Publié dans Insolite, Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : bayrou, dsk |  Facebook | | |

mercredi, 05 octobre 2011

Jeux sociaux...

J'écris moins depuis un moment. Je le sais. Je ne regarde même plus mes courbes. Enfin, si, un peu de temps en temps, tout de même : on ne se refait pas. J'écris moins mais je joue plus.

C'est amusant les jeux sociaux : quand je vois toutes les alertes et les invitations que je reçois sur facebook pour participer à un jeu social, j'ai l'impression que la France entière y consacre la majeure partie de son temps.

Au début, je me suis inscrit à plusieurs jeux, mais l'activité concernée est si chronophage que je me suis assez rapidement résolu à faire des arbitrages.

Pour moi, cela a été Dragons of Atlantis, le jeu de guerre et de stratégie de Kabam. Ce qui est étonnant, c'est la diversité des profils de joueurs qui se livrent à la noble tache de tenter d'anéantir les armées virtuelles de son prochain. Il y a vraiment de tout : employés de bureau, cadres, retraités, chômeurs, étudiants, femmes au foyer, entrepreneurs, développeurs, techniciens, gendarmes, impressionnant, cette diversité.

Pourquoi ce jeu marche plus qu'un autre ? Je ne sais pas. En termes de moteur de jeu, il n'est pas différent de tant d'autres dont on voit la signalétique sur sa page facebook. C'est très certainement le graphisme qui doit attirer l'attention.

Il existe plusieurs royaumes de jeu : personnellement, je ne fréquente qu'Alexandrite et, occasionnellement, Bollaert (tiens au fait, celui-là, il doit son nom à un supporter du racing-club de Lens qui ferait partie de l'équipe des développeurs ?).

Le principe du jeu, c'est de taper sur un voisin en s'alliant, si possible, avec un autre voisin. On appelle cela, une alliance, et certaines deviennent particulièrement redoutables et redoutées. Sur Alexandrite, ce sont les Dogs of Atlantis qui tiennent le haut du pavé, même si la mienne, les Seigneurs du règne du feu se défend plutôt bien.

Certaines alliances répondent à noms aussi folkloriques que sarcastiquement calculés. Ainsi, sur Bollaert, la Soupe au Choux et son (sa) leader, le Grand Seigneur Patate, sème la terreur parmi ses voisins. You're next ou encore "jJe viens dîner chez toi ce soir" sont encore d'autres invitations au pillage...

Mais ce qui est marquant par dessus tout ce sont les liens qui se nouent entre alliés, entre seigneurs et vassaux liges. On bavarde, on échange des noms puis des adresses, on s'invite même à prendre un pot autour duquel on devisera de la prochaine embuscade à tendre à l'ennemi juré...

C'est tout un petit monde qui fourmille de concentrés de haines ponctuelles, chacune appelant son châtiment, mais ce sont aussi des amitiés qui se forgent dans la lutte commmune contre l'ennemi.

La grande affaire, c'est la Carte Bleue : elle divise les puristes, qui assurent qu'elle n'est pas nécessaire, et les pragmatiques, prêts à de menus achats d'add-on pour s'assurer la suprématie. In fine, dans chaque alliance, on trouve des joueurs qui l'utilisent et d'autres qui s'en passent. Evidemment, pour Kabam, l'intérêt est d'amener le joueur à la dépense...

Qui dit jeu dit triche, bien entendu : des développeurs malins ont mis au point des scripts qui permettent pillages, recherches de nourriture et développement des bâtiments dans les cités automatiques. Kabam leur mène une guerre éternelle en modifiant sa plate-forme de manière à bloquer les scripts, mais les spécialistes du hacking que sont ces développeurs s'empressent de trouver la parade et mettent en ligne de nouvelles versions toujours plus sophistiquées de leurs add-on (pas officiels, ceux-là...).

Kabam est face à eux dans une position difficile : ceux qui utilisent massivement les scripts sont les mêmes qui assurent ses revenus en réalisant de menus achats à intervalles réguliers. Il faut donc à la fois réfréner leur consommation effrénée de ressources sur les serveurs de l'entreprise, et de l'autre, ne pas décourager ces précieux clients.

C'est finalement tout un petit monde qui s'agite et qui bourdonne, et moi, je m'y plais beaucoup. Alors j'y consacre du temps, et, du coup, je délaisse mon blogue...

samedi, 01 octobre 2011

Dette et budget : que réduire ?

Tiens, mon confrère de centre-droit Crapoto me signale un jeu amusant en flash, mis au point par le Figaro. Dans le principe, cela me rappelle le fameux cyber-budget mis en ligne par Copé il y a 5 ans.

En la circonstance, j'ai choisi l'objectif "Très rigoureux" d'un déficit public ramené à 3%. Je dois trouver 52 milliards d'euros en jouant sur la réduction des dépenses et l'augmentation des recettes (les impôts, quoi...).

Bon, l'action extérieure de l'État, ne pas la diminuer, c'est notre Soft power ! Hop, j'augmente de 9% le budget : ça commence bien ! Une dépense en plus !!!

Bon, l'aide publique au développement, bon, désolé, mais on a notre propre déficit, alors je taille dans les dépenses : suppression de la moitié des aides directes aux pays en développement et suspension de l'aide aux pays d'où viennent les immigrés. En fait, sur ce point, on devrait plutôt inciter des entreprises à sous-traiter là-bas certaines tâches pour créer du développement que de filer du cash.

La culture, ensuite. Le problème, avec la culture, c'est ce que l'on appelle "culture". Moi j'ai toujours trouvé la culture d'état hypertrophiée. La sensibilisation à la culture, elle se fait plutôt à l'école. Bref : paf, finies les subventions au spectacle vivant. Toc, supprimées. Ensuite, baisse du budget de la culture de 10%. Cessons de financer notamment les spectacles du show-bizz, réduisons à néant ou presque le coût des émissions de variété sur les chaînes publiques : Reservoir Prod ira trouver d'autres gogos. En fait, j'ai même une meilleure idée : privatisons complètement France 2. On pourra réaffecter une petite partie des sommes au spectacle vivant, tiens.

La défense : on se barre d'Afghanistan. Hélas, on ne peut rien pour les Afghans à l'heure actuelle, cela nous coûte une fortune et des morts pour rien car l'opinion afghane ne nous est nullement reconnaissante de notre présence, au final. Ce n'est que lorsque les peuples se soulèvent qu'on peut les aider.

Développement durable : pas besoin de personnel qui ne sert qu'à édicter toujours plus de normes impraticables. Allez, hop, purge de 10% des effectifs. Tant pis aussi pour les routes et les autoroutes pour un an. Les mesures écolo-blabla, elles vont devoir se financer un peu plus : au bout d'un moment, les solutions, pour s'imposer, il faut aussi qu'elles soient un minimum rentables et pas des pompes à finances publiques.

L'enseignement scolaire : oulah, lui, il a déjà tellement pris dans la g... qu'on n'y touche plus pour l'instant.

La Justice, ça merde vraiment trop : on a des procès qui durent des années et des années. J'aimerais bien l'augmenter, mais là, ce n'est vraiment pas possible. On verra quand on aura réduit le déficit.

Recherche et enseignement supérieur : ce sont les parents pauvres ! 3% d'augmentation mais il faut vraiment développer les partenariats entreprises-universités.

Sécurité : on en a beaucoup fait pour la sécurité routière, je trouve, et ça bouffe beaucoup de moyens pendant que les petites gens sont terrorisées sur de larges parcelles de la république. Allez, toc, on divise par deux les moyens de cette niche budgétaire, et encore, je suis bon...ça ne tiendrait qu'à moi...

Solidarité/Insertion : on ne peut décemment pas y toucher. A la limite, il faudrait même presque l'augmenter, mais bon, s'il faut veiller au grain sur les dépenses, on ne peut pas pour l'instant.

Travail et emploi : supprimer Pôle emploi ? ça merde déjà tellement...Le chômage est important, donc ce n'est sans doute pas le moment de tailler là-dedans, mais je suis convaincu que les sommes qui y sont déversées ont vocation à être réparties différemment.

Ville et logement : La politique de la ville, c'est la ville, au fond, pas l'État. Je laisse les aides au logement, encore que...il y aurait beaucoup à dire, mais je baisse le budget d'au moins 10% et encore, je suis bon.

Autres missions de l'État : 5% en moins sauf sur la Santé qui demeure un objectif prioritaire.

La Sécurité Sociale : là, en revanche, hausse de la CSG, hausse des cotisations retraites et je baisse de 10% les médicaments remboursés. Ça fait des sous, tout ça !

Les impôts

J'augmente l'impôt sur le revenu des plus riches : la tranche supplémentaire que veulent créer Jean Arthuis et François Bayrou, quoi. Je ne touche pas au reste.

TVA : +2 points. Indispensable pour financer notre modèle social.

ISF : je taxe les très grandes fortunes d'un point de plus.

Niches fiscales : ça va raboter ! Les niches en faveur de l'Outre-mer, c'est généralement une grosse arnaque qui n'amènent aucun développement. Tac, supprimées.

Fini le taux réduit de TVA pour la restauration rapide : en plus ça nous coûte en problèmes de santé toute cette junk-food !

La TVA à 5.5 sur la restauration rapide, trop basse : je la remonte, mais à 21.6 comme tout le reste. UN taux intermédiaire à 12% me paraîtrait correct. Dommage, le flash du Figaro ne permet pas de subtilité dans les ajustements.

Nom de Zeus, j'y suis presque ! Il faudrait que j'arrive à 52 milliards, et je 50.92...voyons voyons, que faire d'autre ? Ah, trouvé : le taux de 5.5% sur l'amélioration des bâtiments anciens, terminé. Pas une urgence, ça...Aaaaah : je suis à 55.95 milliards. Un peu de marge de manoeuvre. L'an prochain, je réaffecterai quelques fonds à la justice.

Blood'n nuts : 246 de score, on me dit que je pénalise la croissance pour deux ans et que je manque de clairvoyance ! Ben ouais, mais les gars, tant qu'on aura une dette mastodontesque, on ne peut pas trop faire autrement...

12:31 Publié dans Economie, Insolite | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : budget, dette, déficits |  Facebook | | |

mercredi, 28 septembre 2011

Sacré perroquet de Churchill...!

On voit tout de même des choses étonnantes, parfois. Tenez, j'ai appris récemment que Winston Churchill entretenait une ménagerie chez lui, et, entre autres,  un perroquet auquel il apprenait à jurer à et insulter les nazis. Winston Churchill est allé rejoindre ses ancêtres depuis fort longtemps, mais son perroquet, lui, est toujours vivant !!!

L'animal, un ara, vit à l'état sauvage une soixantaine d'années. La captivité semble pourtant réussir à la santé du volatile : songez donc, il avait 105 ans en 2004.

Mais l'animal se portait toujours comme un charme en 2007, si l'on en croit le reportage réalisé par une équipe télévisée britannique. Et il continue à insulter les nazis et Hitler, même si la fille de Churchill aurait fait valoir que son père avait eu en réalité deux perroquets, et que ç'aurait été un gris du Gabon et non un ara qui se serait spécialisé dans le juron.

C'est étonnant, les oiseaux. Par exemple, une tourterelle, cela vit une vingtaine d'années, normalement. Eh bien je me souviens avoir vu une reportage dans lequel un couple de retraités veillait jalousement sur leur petite compagne ailée, recueillie 40 années auparavant alors qu'elle était déjà adulte.

Tout près de chez moi, je connais des gardiens qui ont recueilli un oiseau issu d'un chardonnier et d'un serin. Son espérance de vie est de 6 ans, théoriquement. Mais cela fait 15 ans qu'il vit avec eux...

Je me demande s'il n'y a pas toute une branche de l'ornithologie qui est à revoir radicalement...

15:39 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : oiseau, churchill, perroquet |  Facebook | | |

mardi, 13 septembre 2011

Un gros enc... a mis au point une application i-phone antisémite

Bon, je ne pouvais pas écrire enculé dans le titre ça n'aurait pas passé les filtres de hautetfort. En revanche, dans le corps du message, c'est possible.

Laurent a été beaucoup plus soft que moi, il s'est contenté de parler de connerie. C'est lui qui vient de lever le lièvre. Un enculé de sa race, donc, disais-je, a créé une application qui s'appelle "juif ou pas juif" : l'application marche pour i-phone et est payante. Un jour, il faudrait peut-être qu'Apple commence à se soucier des services qu'il laisse à disposition sur son mobile.

Je cite Laurent, voici les fonctionnalités de l'application :

"- Recherche avec juste une partie du Nom, avec résultats instantanés.
- Voir toutes les personnalités d'une catégorie, triées par nationalité.
- Découvrez qui sont les Juifs les plus populaires du moment !
- Mode aléatoire pour découvrir une nouvelle personnalité juive.
- Liens direct vers Wikipedia pour en apprendre plus sur une personnalité.
- Recherche de la filmographie des acteurs ou réalisateurs avec Allociné.
- Recherche d'images avec Bing.
- Des données mises à jour constamment pour éviter au maximum les erreurs.
- Rajoutez votre Nom dans le "Hall of Fame" en trouvant des erreurs ou des personnes manquantes !
- En bonus : une collection de faits étonnants ou amusants sur les Juifs dans le monde."

Ça pue clairement le super-gros facho, genre qui va se recueillir sur le bunker d'Hitler à Berlin ou qui adore se filmer en uniforme de furhër.

Ça pourrait aussi être un islamiste, j'y ai pensé, mais le mode opératoire ressemble tout de même drôlement plus au facho bien de chez nous. Les fachos de chez nous adorent la délation et tous les stratagèmes adjacents. Faire des listes, ça leur rappelle le bon temps de la Gestapo.

Bon, comme le fric va quelque part, ça doit être possible de retrouver les fumiers qui ont mis au point cette petite plaisanterie. En étant de bonne humeur on doit pouvoir se contenter de les signaler aux autorités compétentes, en étant de mauvaise humeur, si on trouve leurs coordonnées, à un mouvement du genre la Ligue de Défense Juive. Bon, après, faudra recoller les morceaux avant de les juger, évidemment...

Cela dit, faudrait peut-être pas non plus en rester là avec Apple : un bon gros buzz là-dessus, pour rappeler à la firme de Steve Jobs ses obligations éthiques. 

Ah, pour conclure, je ne sais pas où Laurent est allé chercher cette histoire de communautarisme anglo-saxon : comme je l'ai dit, ça sent plutôt son gros Protocole des Sages de Sion à la sauce nazifiante, ce machin...

MAJ : Bon, apparemment, je me suis ramassé. C'est Laurent qui a eu du flair. Il y avait des niveaux de neuneuisme que je ne pensais pas pouvoir être atteints. Ben si. C'est un jeune ingénieur juif qui a créé l'application. Mèkilékon II, le retour. Je vais me lancer dans la production de connomètre, ça se bouscule au portillon, en ce moment...

lundi, 25 juillet 2011

Ils ont passé le mur du çon...

Ami lecteur, tu dois bien connaître, j'espère, le fameux et hilarant hebdomadaire le Canard Enchaîné ; en règle générale, en première page, mon palmipède favori consacre toujours un petit entrefilet à la plus grosse c....erie de la semaine, proférée généralement par de doctes et dignes représentants de notre classe politique.

En vil plagiaire que je suis, je vais prolonger ce petit rituel sur mon blogue. Voilà, toute la presse s'en est fait l'écho, un cas lourd pour la psychiatrie a pété un câble et massacré 93 jeunes gens. 

Mais voilà, la presse voulait à tout prix politiser la chose, alors on s'est empressé aussi bien en Norvège qu'en France, et, je le présume, dans toute l'Europe, de bien préciser qu'il s'agissait d'un Norvégien " de souche". Mon Dieu mon Dieu, on aurait pu penser tout de suite à un immigré islamiste. Soyons honnête, c'est la première chose qui m'est venue à l'esprit, et je ne suis pas le seul,  car dans l'attente, quelques médias ont rappelé que la Norvège participait à certaines opérations militaires mal vues des djihadistes de tout poil.

Le caractère méticuleux et narcissique de la préparation du taré dénote un esprit maniaque et illuminé. Le camarade CSP s'est empressé d'éructer sur les droites populistes, nationales et extrêmes qui sévissent sous nos latitudes. Le camarade CSP n'a rien compris. Et il n'est pas le seul, pour une fois, EGEA n'est guère perspicace. Y'a pas d'embrigadement dans cette histoire. Le gars, un peu (beaucoup) illuminé, s'est monté la tête tout seul. CSP n'a rien compris : on ne devient pas malade à force de fréquenter l'extrême-droite ! c'est parce qu'on est malade qu'on commence à la fréquenter !

Mais bon, y'en a un autre qui a fait fort, c'est l'Didier. Imaginez : le crime provient de ce que la Norvège serait féminolâtre. Oh, j'ai déjà lu de belles conneries à la gauche de la gauche, mais là, l'Didier les a tous battus d'un seul coup à plat de couture. Et puis il en ajoute une couche, en plus, après : la Scandinavie a sur une carte l'aspect d'une bite molle ce qui explique le carnage qui s'est produit près d'Oslo. L'Didier devrait postuler à l'Université Paris-V Descartes pour une chaire de socio ou de psycho. Ou alors peut-être à l'IRIS. A moins que nous ne soyons à l'orée d'une nouvelle science humaine. Révolutionnaire, je vous dis.

Sérieusement, moi, ce n'est pas le modèle Scandinave qui m'indispose, mais les bêlements de mouton de toute obédience qui nous en vantent les mérites et veulent nous l'imposer, en nous expliquant que là-bas c'est mieux (ben ils n'ont qu'à y rester, tiens...). Chacun son modèle, nous c'est le modèle Latin, point à a ligne. 

Bref, on ne va pas gloser indéfiniment sur l'individu : c'est un fou. S'il n'avait pas agi au nom des thèses réactionnaires de la droite populiste, il l'aurait fait au nom d'une secte millénariste ou toute autre connerie dans le genre.

Fondamentaliste chrétien, c'est l'épithète ridicule qu'on lui a accolé, alors même que le type s'apprêtait à basculer du protestantisme vers le catholicisme (il ne savait plus où il en était, en somme). Tu parles d'un fondamentaliste. Ah, on les sentait dans la presse bien-pensante : ouf ! Ils avaient trouvé enfin l'incident qui allait remettre les pendules à l'heure face à l'islamisme radical. Enfin un attentat chrétien ! Le bonheur ! Quel tas d'abrutis crétinoïdes...

Il n'y a en définitive aucun enseignement politique à tirer de cet évènement isolé : il n'y avait pas d'organisation ni d'embrigadement derrière les délires de ce malade, et sa mère ne l'avait pas castré au nom d'un féminisme scandinave triomphant.

C'est hélas un fait divers tristement tragique et rien d'autre.

01:11 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (425) | Tags : norvège, crime, attentat |  Facebook | | |

mercredi, 20 juillet 2011

Un DSKgate ?

Je sens que ça va mal finir, toutes ces affaires avec DSK. Le problème du ver quand il est dans le fruit, c'est qu'on ne le voit pas toujours. Tiens rien qu'il y a deux jours, j'ai croqué dans une apétissante mirabelle, et...scrotch la tête du ver qui se trouvait dedans...berk, berk, berk...

Bref, s'il y avait des gens qui étaient au courant de l'affaire Tristane Banon et qu'ils ont tenté de se couvrir en affirmant le contraire aujourd'hui, mais qu'ils doivent faire marche arrière ensuite, ça va être sanglant.

En tout cas, moi, c'est très clair : je ne vote pas pour ceux qui mentent dans cette histoire, y compris au second tour contre Sarkozy.

L'éthique personnelle est une dimension fondamentale de mon vote. Les individus qui ne comportent pas bien avec les femmes ou ignorent leurs souffrances n'auront jamais ma voix.

Je récuse par avance tous ceux qui dénoncent une prétendue récupération politique, genre Bertrand Delanoë qui doit sentir le vent mauvais se lever.

La génération bunga bunga, moi, je ne peux plus la voir en peinture. Qui sème la pourriture récolte la pourriture, et c'est bien fait.

Je ne veux pas comme d'un président d'un individu qui ne respecterait pas les femmes ou qui ferait la politique de l'autruche dans ce domaine, c'est très clair. Cela va bien à certains socialistes de parler de dignité. La dignité, c'est d'abord d'être digne soi-même, point à la ligne.

Post Scriptum : je viens de réaliser subitement que mon billet prête à confusion pour qui connaît un peu la blogosphère politique. Mon image (la mirabelle) ne vise en aucun cas l'excellente et cultivée blogueuse Mirabelle ! J'ai vraiment croqué récemment un ver en mangeant une mirabelle délicieuse - d'ailleurs, les Mirabelle sont toujours délicieuses :-) - . Je tiens donc à couper court à tout quiproquo, particulièrement envers Mirabelle pour laquelle j'ai, de longue date, la plus grande estime.

16:48 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (63) |  Facebook | | |

mardi, 05 juillet 2011

Nafissatou n'a pas menti...

Bon, c'est un petit entre-filet dans la presse, mais je reprends l'information qui mérite largement diffusion : les cartes magnétiques de Nafissatou Diallo ont été analysées, et, contrairement à ce que répandait les presses américaine et française hier, il s'avère qu'elle n'a pas menti sur le déroulé des évènements après son départ de la chambre de DSK. Elle n'est pas partie faire le ménage ailleurs et s'est bien réfugiée dans une autre suite.

Il faut songer que cette femme est soumise à une pression énorme dans cette histoire. On peut donc comprendre qu'elle soit hésitante et que son témoignage commence à varier, comme cela se produit souvent dans de tels cas.

Le New York Post affirme que les charges contre DSK vont être abandonnées, moi, je dis que ce n'est pas encore joué...

10:57 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : dsk, sofitel, nafissatou |  Facebook | | |