Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 mai 2012

Ce n'était pas le pays des épées autrefois, la France ?

J'ai souvent pesté contre la camelote que l'on sert en jouets à nos enfants, à 90% issue des ateliers chinois alors quand je peux éviter de leur acheter de la m... j'évite. Tout récemment, comme je joue souvent avec mes petits, je me suis mis en tête de leur acheter des épées. Pas des saletés en plastique qui se tordent et se déchirent en moins de trois semaines, ni les sal...eries en mousse souple sans doute utiles comme marque-pages mais totalement inconséquentes pour se poursuivre en poussant des cris de guerre,  mais quelque chose de fiable et de testé.

Trouver une épée non-léthale de combat pour les enfants ? Eh bien il suffit de consulter les spécialistes : les joueurs de jeu de rôle Grandeur Nature ! Leurs boutiques mettent en vente des modèles de toute beauté, et on en trouve pour tous les goûts, même les plus improbables. Un petit tour sur le site de l'Atelier du GN, donc. A tout hasard, un oeil chez Armae.com (Attention, ils arrêtent les armes de GN et leur catalogue n'est pas à jour) et hop, me voilà avec des modèles financièrement accessibles.

Dommage pour Armae : leurs premières armes de mousse/pvc étaient à 20 euros seulement. Entre-temps, j'ai reçu la marchandise et j'ai testé : exceptionnel ! On peut vraiment bien rire et s'amuser avec sa petite famille, avec ces trucs-là :-)

Même quand on ne peut investir plus, faire le compte est aisé : les saletés de foire qui coûtent entre 5  et 10 euros voire plus, on a vite fait d'en acheter à la pelle au fil du temps.

Mes lecteurs le savent, quand je le peux, j'essaie d'acheter français. J'espérais donc trouver des armes de GN françaises. Raté. Enfin, pendant un certain temps du moins...Alors autant acheter de la qualité une fois et la garder !

Quand je pense que l'épée mérovingienne puis l'épée carolingienne ont été les modèles émérites de toutes les épées au haut Moyen-Âge...Ah, au moins, on savait produire français à l'époque...

Résultat des courses, ce sont bien des cousins de la France qui font encore les meilleures armes de ce type, mais ce sont ceux qui ont émigré au Canada, nos cousins Québecois. Callimacil, Némésis et sinon...les Danois ! Palnatoke a eu la riche idée, d'ailleurs, de concevoir une épée de GN pour enfant. Ils pensent à tout les Danois. Merci Hamlet ! On pense à tout au pays du lego. On trouve également là-bas Iron Fortress, nettement moins connu, toutefois. Cela aurait été surprenant de ne pas retrouver les Allemands : ils sont sur le marché avec Forgotten Dreams.

En farfouillant, j'ai tout de même trouvé quelques artisans français, mais surtout pour les armures : Karbanog, par exemple.

Il y a une boutique française, GN Boutyk, avec des prix compétitifs, de surcroît, mais je ne sais pas en termes de qualité ce que valent les armes ni même si elles sont vraiment de fabrication française. Pas de mention claire à ce sujet.

Mais, par chance, j'ai enfin trouvé un fabricant français : un amateur passionné qui réalise des productions de toute beauté : le Gonpat. Et en plus il fait des promotions. Là, je viens d'acheter une épée bâtarde magnifique en promotion. 

Mais bon sang ! On a un fabricant en France, il n'est pas plus cher (même moins) que les Québecois, les Danois, les Allemands et pourtant, il m'a fallu pas moins de dix recherches sur les mot-clefs associés pour tomber dessus, par hasard et pas de manière directe. J'ai récupéré l'adresse en visitant un site spécialisé sur le GN. C'est dire son positionnement sur Internet. Il ne risque pas de trouver des clients...

Et on retombe sur le problème du Made in France : on trouve des produits en France, mais personne ou presque n'est au courant, et, en règle générale, les revendeurs privilégient des produits qui ont pignon sur rue. Que je tape épée en mousse et je tombe presque toujours en priorité sur Calimacil (il faut toutefois reconnaître que leur travail est extraordinaire).

Frédéric Gonzalez est le jeune créateur/artisan qui réalise les armes de GN de Gonpat. A sa place, je commencerais par me faire référencer chez madeinfrance dans la catégorie jouet/loisirs, ce serait un bon début. Même chose chez Hexaconso, la Fabrique hexagonale et France référence.

Bon, heureusement, je suis persévérant, mais entre-temps, j'ai passé 4 commandes : si j'avais localisé tout de suite Gonpat, c'est sans doute à lui que je me serais adressé d'emblée...

Consolation, nous avons de quoi bien nous amuser les dimanche et l'été ma petite famille et moi et nous avons tout de même réussi à récupérer une arme française sur les 6 commandées en un mois...

10:40 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : épée, jouet, gn, made in france |  Facebook | | |

jeudi, 02 décembre 2010

Mais qu'est-ce que j'ai avec les playmobils, moi ?

Je ne sais pas si c'est ebay ou les playmobils, en fait, mais en ce moment, je ne cesse de faire des enchères sur ces sympathiques jouets. Indémodables, ces trucs. J'enchéris et surenchéris à tour de bras. Ah, une frustration de l'enfance. C'est pour mes petits, au fait, pas pour moi.

Il faut dire que c'est incroyable tout ce que ce fabricant de jouets à pu mettre au point comme univers. Par exemple, tout récemment, je me suis rendu compte qu'ils avaient créé un set maya : pyramide, homme-jaguar et tutti quanti. 

Je pensais que playmobil n'avait jamais habillé ses petites figurines des atours grecs ? erreur, nom de Zeus ? Pas tout à fait : il y a des astucieux qui "customisent", comme ils disent. Bref, qui font eux-mêmes leurs propres univers. Chapeau pour cette maman qui s'est décarcassée pour offrir une Méduse et un Minotaure playmobil à ses petits. J'ai même vu sur e-bay un autre doué qui avait réalisé un guerrier spartiate de toute beauté.

Encore mieux, j'ai vu une animation d'un exploit d'Hercule : le Lion de Némée. Le texte est truffé de fautes d'orthographe, mais l'idée est originale et amusante.

Il faut dire que la fabrication des playmobils, c'est toute une aventure ! :-) Tout est fabriqué dans 4 usines européennes (Espagne, Malte, Allemagne, République Tchèque), à l'exception de petites pièces nécessitant de nombreuses étapes manuelles, qui elles sont fabriquées en Chine. Elles ne représentent toutefois que 1% de la production.

Mieux que ça, en fait : Playmobil exporte en Chine ! Très prudente, l'entreprise se garde bien de viser une introduction en bourse, tant elle tient à son indépendance. Bref, des jouets qu'on peut acheter pour sa petite famille à Noël, d'autant que les possibilités de scénarisation sont infinies avec un tel matériel.

Et au fait : non, je n'ai pas d'actions chez Playmobil, de toutes façons, la société n'est pas cotée en bourse...

samedi, 02 janvier 2010

Et si on relocalisait les jouets ?

Je lisais le dernier Canard, il y a peu, et ce-faisant, je suis tombé sur un article où le volatile se gaussait des entreprises revenues penaudes de l'étranger, contraintes de relocaliser leur production en France. Délais dépassés, malfaçons, la liste des désillusions est longue pour nos valeureux capitaines d'industrie. Former décemment de bons ouvriers, c'est long, cela demande du savoir-faire, et cela coûte cher... Si les standards de qualité ne sont pas respectés, cela peut finir par coûter cher.

Je juge symptomatique de cet état de fait l'industrie du jouet : on dit de la Chine qu'elle est le grenier à jouets du monde. Certes, mais je constate que les grandes marques produisent à tire-larigot des jouets toujours différents chaque année. Il n'existe quasiment aucun service après-vente dès que l'imprimatur "made in China" figure au verso de l'objet. De la même manière, il n'existe quasiment pas de gammes de qualité pour les jouets. De toutes façons, tout le monde s'en fout : ce qu'il faut, c'est consommer et surconsommer : offrir toujours plus, toujours plus nouveau, et peu importe que le jouet finisse cassé ou oublié dans les 48 heures. Et puis pour les gnards, pas la peine de se donner la peine de prévoir de la qualité. Dans 15 jours, ce sera à la poubelle, dans le fond du coffre, ou remplacé, alors...

Personnellement, j'aimerais bien acheter français ou européen, sans être contraint de me coltiner les traditionnels jouets en bois et autres loisirs "créatifs", mais pas moyen de trouver l'objet recherché. Il y a évidemment des listes, mais comment je fais, moi, si je veux mon sabre-laser Dark Vador made in France ? Ou ma super 607 peugeot en métal avec toutes les portes qui s'ouvrent made in France ?

Ouf, j'ai fini par trouver un site qui a l'air de détailler plusieurs produits, relativement variés, en principe produits en France. Tiens, à ce sujet, Kapla, outre le fait d'être français, fabriquerait ses planchettes de bois en France. Une confirmation d'un lecteur ? Ils n'ont tout de même pas du pin maritime, les Chinois ? C'est le bois utilisé pour produire les kaplas. Voyons voyons, on lit sous les boites de kaplas que la maison-mère se trouve à Saint-Louis de Montferrand, en Gironde. Ah, ça tombe bien, on trouve ces pins-là au bord de l'Atlantique, entre autres, et notamment dans la forêt de la Double ainsi que dans les Landes (là, ça tombe bien, c'est pour une large partie en Gironde !).

Tant mieux si c'est vrai, je viens d'en offrir deux boîtes colorées à mes petits à l'occasion des fêtes de fin d'année (oui, je sais, ce sont des jouets en bois...).

01:23 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : kapla, jouet, commerce |  Facebook | | |

lundi, 08 décembre 2008

Noël approche, je ne sais pas si j'achèterai des jouets chinois...

Je fais partie des Français qui commencent à "chauffer" devant les menaces de rétorsion économique de la Chine. Le gouvernement chinois serait bien avisé de regarder le solde de sa balance commerciale avec la France. Il me semble que nous importons plus de la Chine que nous y exportons. Noël approche, et 90% des jouets sont des fabrication chinoise, de même que les textiles. Si une campagne d'opinion démarre et s'attaque aux manquements de la Chine en matière de droits de l'homme au Tibet, et que cette campagne déborde dans tous les pays d'Europe, cela pourrait faire des dégâts au commerce chinois.

Le monarque Président de la République, Nicolas Sarkozy, peut avoir des divergences avec ses sujets administrés, ils n'en reste pas moins que ces derniers sont attachés à la fonction et apprécient très modérément qu'il soit qualifié de "criminel" et de "grand idiot de l'histoire" parce qu'il a rencontré le chef spirituel des Tibétains, le Dalaï-Lama. Le pouvoir chinois, lui, se comporte en "grand idiot économique et commercial" à l'approche de Noël, parce que ce n'est pas une bonne période pour énerver ses clients...

Au passage, j'ai cru comprendre qu'au même moment, les Carrefours étaient bondés en Chine. Je pense donc que le Chinois moyen se contre-fout des appels du gouvernement chinois, et il a bien raison...

 

14:53 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : chine, jouet, commerce, sarkozy |  Facebook | | |