Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Relance : Bayrou propose des euro-obligations | Page d'accueil | Intervention dans le Gers, à quand la vérité ? »

lundi, 08 décembre 2008

Noël approche, je ne sais pas si j'achèterai des jouets chinois...

Je fais partie des Français qui commencent à "chauffer" devant les menaces de rétorsion économique de la Chine. Le gouvernement chinois serait bien avisé de regarder le solde de sa balance commerciale avec la France. Il me semble que nous importons plus de la Chine que nous y exportons. Noël approche, et 90% des jouets sont des fabrication chinoise, de même que les textiles. Si une campagne d'opinion démarre et s'attaque aux manquements de la Chine en matière de droits de l'homme au Tibet, et que cette campagne déborde dans tous les pays d'Europe, cela pourrait faire des dégâts au commerce chinois.

Le monarque Président de la République, Nicolas Sarkozy, peut avoir des divergences avec ses sujets administrés, ils n'en reste pas moins que ces derniers sont attachés à la fonction et apprécient très modérément qu'il soit qualifié de "criminel" et de "grand idiot de l'histoire" parce qu'il a rencontré le chef spirituel des Tibétains, le Dalaï-Lama. Le pouvoir chinois, lui, se comporte en "grand idiot économique et commercial" à l'approche de Noël, parce que ce n'est pas une bonne période pour énerver ses clients...

Au passage, j'ai cru comprendre qu'au même moment, les Carrefours étaient bondés en Chine. Je pense donc que le Chinois moyen se contre-fout des appels du gouvernement chinois, et il a bien raison...

 

14:53 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : chine, jouet, commerce, sarkozy |  Facebook | | |

Commentaires

Consommer Noël autrement....
choisir des cadeaux « responsables » assurer ce rôle de parent éducateur, ne pas tomber dans la surenchère des jeux et consoles diverses qui postent notre enfant face non pas à lui-même mais à rien, ce qui est pire, face à du virtuel qui le conduira peut-être plus tard à faire du virtuel avec bien d’autres choses, comme les relations humaines, la solidarité,…l’économie….comme nous le faisons aujourd’hui.

Comment rester concret, terre à terre, et aider nos enfants à faire autre chose de leurs loisirs que jouer à l’argent (monopoly, la bonne paye, destin….et autres jeux collectifs où le moteur est l’argent) ou à élever un chien virtuel, jouer par PS interposée entre copains (c’est sensé être plus marrant qu’en direct….) ou gesticuler devant un écran en s’illusionnant que l’on fait du sport( sans l’air frais, le doux amorti de la terre battue, le craquement des feuilles de sous-bois….), bref, comment rester des parents retord à tout ce qui tente de conditionner nos enfants d’aujourd’hui à être des traiders ou des moutons du système économique de demain.

Ce n’est pas facile, surtout dans les rayons de supermarchés inondés de jouets « made in china », brillants et clignotant, cliquant et très gourmands (en piles) à quelques exceptions prés (les plus classiques qui font encore appel à l’imagination, la créativité non conditionnée (comme les kits en tout genre pour faire des travaux manuels où tout est prévu, guidé et où l’imagination n’a plus vraiment sa place)….Un ouvrage conçu par Pascal CARRE a le mérite de nous sortir de ces sentiers : Le guide des jeux pour la planète (édition Yves Michel collection écologie). Doté de 5 préfaces, dont celle de Corinne LEPAGE , il sous-titre « le développement durable dans les mains de nos enfants ».
aMITiés démocrates de Noël!

Écrit par : puyguilhem | lundi, 08 décembre 2008

Bonjour puyguilhem

Merci pour votre commentaire et surtout, pour votre précieuse référence. Typiquement le genre de livre que j'achète quand on me l'indique. Mon libraire va devenir riche, car en moins d'un mois, ce sera le troisième livre que j'aurais acheté que l'on m'aura recommandé sur internet, au sein de la blogosphère MoDem. J'ai le livre de Prahalad en attente dont humaniste a fait une synthèse alléchante, mais bon, comme je lis souvent deux à trois bouquins en même temps, cela doit être du domaine du possible pour moi.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 08 décembre 2008

Moi ça fait longtemps que je pratique et que je prône le boycott individuel des produits chinois. Ceux qui achètent de la m.... en seront pour leurs frais, grand bien leur en fasse.

Écrit par : pastel | lundi, 08 décembre 2008

en ces temps de crise, perso j'achèterais français ou européen....afin d'aider les entreprises françaises et européennes à passer le cap.

c'est certes plus cher, mais de meilleure qualité.

il est nécessaire que l'argent injecté dans l'économie( souvent par l'intermédiaire de l'endettement)serve à soutenir l'économie européenne et non les étrangères.

on va me traiter de protectionniste et alors....

c'est partie pour cette raison que je soutiens partiellement le plan de relance de sarkozy( même s'il est loin d'être parfait) car il n'a pas fait la bêtise de faire un plan de relance par la consommation. A quoi cela aurait-il servi d'augmenter par exemple les salaires si c'est pour acheter des écrans plats "made in china"?

Écrit par : europium | mardi, 09 décembre 2008

@ Europium

Mouais. Sauf la prime à la casse...Cela dit, à première vue, et avant examen, en effet, pour une fois, il ne me semble pas avoir fait cette erreur.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 09 décembre 2008

de toutes façons, vu la qualité des produits chinois, autant acheter french ... heu, pardon, européen !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 10 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.