Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 janvier 2012

Facebook lit mon blog ? 1ère réaction sur les identifications indésirables

Tiens, je me lève tout guilleret ce matin pour consulter mes infos bayrouesques quotidiennes, fait un petit tour des blogues puis de la presse en ligne, jette un oeil sur twitter puis finit en ouvrant mon compte facebook. Oh, divine surprise ! D'emblée ce petit message de facebook apparaît sur ma page en tête de colonne : 

Facebook facilite l’identification des photos en suggérant les noms des amis que vous souhaiteriez identifier. Quand une personne est identifiée, Facebook utilise cette information pour regrouper des photos similaires et, lorsque cela est possible, suggérer les noms de vos amis dans vos photos. Vous pouvez contrôler si votre nom est suggéré ou non. En savoir plus

Ah, tout de même : figurez-vous que cela fait un moment que je les attaque à coups de missiles thermo-nucléaires sur le sujet puisque j'ai appelé plusieurs fois à une Class action contre leurs procédés. Je subodore que je ne dois pas être le seul.

Tenez, si jamais vous tapez en premier "faut-il quitter facebook ?" sur googleweb, devinez sur quoi vous tombez en premier ? Mais il est vrai que j'avais ciblé spécifiquement le fait de pouvoir identifier quelqu'un contre sa volonté dans des billets précédents.

Nous sommes encore loin du compte et Facebook a de grands progrès à accomplir avant de devenir une société respectueuse de la vie privée, mais, l'avertissement qui figure aujourd'hui sur le haut de la page, l'existence d'un paramétrage qui permette de contrôler en partie ce que l'on dit ou affiche de vous est un premier pas dans la bonne direction.

Post Scriptum (MAJ) : Antonin vient de m'informer qu'Internet Sans Frontières met en place une plate-forme pour faciliter les actions en justice contre Facebook quand ses pratiques sont attentatoires à la vie privée. Je rappelle à cet effet qu'ISF a porté plainte contre facebook auprès de la CNIL en novembre dernier.

lundi, 02 janvier 2012

Faut-il quitter Facebook ?

Antonin a pris la décision de se passer de Facebook. Je me pose les mêmes questions que lui depuis un moment. Je n'aime pas facebook : je déteste ce modèle conçu pour d'un côté favoriser toutes les dérives, de l'autre faire taire les gêneurs tout en lâchant le maximum d'informations sur la vie privée de chaque individu. 

En même temps, il me paraît très difficile de ne pas être présent sur ce réseau où se forgent nombre d'opinions. Il existe, à mon avis, une autre parade que le départ pur et simple : l'anonymat intégral. Cela ne facilite évidemment pas les contacts familiaux, mais c'est toujours cela de relativement à l'abri pour sa propre vie privée. 

Je pense que Facebook se calmera sur ses pratiques le jour où il se sera pris une méga Class Action pour pratique commerciale illégale, de préférence avec des amendes monumentales comme seule la Commission européenne sait en infliger, c'est à dire en centaines de millions d'euros, voire en milliards.

jeudi, 10 novembre 2011

Facebook déclare la guerre aux blogues et aux flux...

Voyons voyons, chers utilisateurs de Facebook qui viendraient à passer chez l'hérétique : avez-vous remarqué cette petite note qui figure en haut de votre page d'accueil sur facebook, depuis quelques jours ? 

Changes to How You Share Content in Notes
You currently automatically import content from your website or blog into your Facebook notes. Starting November 22nd, this feature will no longer be available, although you'll still be able to write individual notes. The best way to share content from your website is to post links on your Wall. En savoir plus... about notes.

Si jamais vous ne savez pas lire l'anglais, je vous informe que Facebook à partir du 22 novembre, supprimera la possibilité d'importer vos notes sur sa plate-forme. Finis les feedbacks...

Fort obligemment, facebook vous invite à revenir l'Âge de pierre (le Web 0,1.0), c'est à dire à faire figurer vos liens sur vos murs, ou, sinon, à rédiger vos articles sur une page facebook dédiée.

Le prétendu réseau social qu'est facebook va très exactement à contre-courant du sens de l'évolution d'Internet en décidant de couper purement et simplement les flux. Et ça se veut social...Laissez-moi rigoler doucement. 

MAJ : l'un de mes commentateurs m'indique également qu'on ne peut plus faire de copier-coller sur les articles. Vérification faite, on ne peut que coller du texte brut.

Peut-être devra-t-on bientôt commander un burin pour graver sur écran, quand on voudra écrire une note sur facebook, maintenant : ce serait amusant et moderne au possible...

09:24 Publié dans Blog, Internet | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : facebook, flux, blogs |  Facebook | | |

jeudi, 27 janvier 2011

L'entrée fracassante de twitter et de Facebook dans les révolutions politiques

Je me demande si les réseaux sociaux ne sont pas en train de se constituer comme un réel 5ème pouvoir. J'avais déjà été fort frappé de l'impact de twitter dans la révolte de la jeunesse en Iran. Mais pour la Tunisie, on peut dire que twitter et facebook ont été l'arme de la population pour renverser le régime. Un monde nouveau semble surgir sur les décombres des despotismes, prenant son élan grâce à l'essor irrésistible d'Internet.

Cela fait maintenant près de 10 ans qu'Internet se propage massivement dans les populations, et pas seulement les populations occidentales. La combinaison imparable de ce pouvoir électronique avec la multiplication des mobiles est en train de faire exploser l'ancien monde.

Bien sûr, pour que ces nouveaux médias puissent faire leur oeuvre, une société un minimum ouverte est nécessaire. Je crains, hélas, que twitter ou facebook ne puissent rien pour les malheureux Nord-coréens. 

En ce qui concerne la Tunisie, l'impact des blogues a également été conséquent en servant de points de ralliements. Toutefois, c'est la possibilité d'échanger de l'information par micro-réseaux qui paraît déterminante, me semble-t-il, dans des circonstances de révolte populaire.

Fabrice Epelboim a analysé en profondeur la genèse de la révolte sur Internet, en Tunisie. Facebook a en fait superposé une structure sociale sur la structure sociale existante, bien plus rigide.

Les réseaux sociaux pourraient devenir les cauchemar des dictatures. A moins de maintenir les peuples dans la misère et l'ignorance la plus totale, il ne sera pas possible de les empêcher de s'emparer de ces nouveaux biens. 

Mark Zuckerberg s'est-il avisé que son immense réseau constituait désormais l'un des chaînons géo-stratégiques des relations internationales ?

lundi, 17 janvier 2011

Nom de Zeus ! La concurrence au wikio devient sans pitié !

Tiens, voilà un sujet qui va intéresser l'Nicolas, et, qui sait, peut-être le grand sorcier de l'algorithme wikiesque, Jean Véronis. Tenir son rang devient une gageure au top wikio des blogues politiques. Je jetais un oeil sur les wikioscores (eh oui, chers lecteurs, songez que je suis aussi consultant politique pour l'wikio) et observais alors avec mélancolie que dans les 20 premiers, y'a plus rien en-dessous de 85 de wikioscore ! et attendez, on n'est qu'à la moitié du mois !!! Ça devient impitoyable. Même dans le top 30, faut encore être à plus de 60 ! Comment voulez-vous qu'un petit blogue résiste à une pareille concurrence ? Pire encore : sur les 30 premiers blogues, y'a un libéral (l'affreux hashtable), un réaco-nationaliste et un centriste (votre serviteur). Le reste, c'est que du gaucho pur porc (c'est affectueux, hein, pas d'embrouille). Allez, si on monte à 40 dans le top, on trouve un UMP (enfin de la droite, quoi), Authueil, et une autre centriste, Polluxe. Le reste, que du gaucho, du gaucho et encore du gaucho. Il ne reste rien de la MoDemo-sphère qui a volé en éclats depuis belle lurette, et le seul autre réseau qui faisait contre-poids autrefois aux Left-Blogs, LHC, n'a même plus de blog dédié. 

Il y a bien Barbier qui flotte en apesanteur dans ce top40, le directeur de l'Express. Assurément, c'est un blogue qui parle de politique. Est-ce pour autant un blogue politique ? On ne sait jamais trop quoi penser ni quoi faire, au demeurant, de ces blogues de journalistes, pas plus mêlés au petit peuple de la blogosphère que les politiques.

Ce type de billet sur wikio n'intéresse typiquement que quelques initiés : c'est l'archétype de l'anti-billet populaire par excellence. Il ne va guère m'amener de lecteurs, mais cela permet de taper la discut' avec quelques blogueurs intéressés.

C'est amusant, finalement, d'avoir pu s'imaginer que des réseaux comme facebook ou twitter pourraient entraîner l’amuïssement progressif des blogues ; considérez le contenu, dans sa substance, qu'offrent facebook et twitter : ce sont des relais. Rien d'autre. Ou quasiment rien d'autre. Bons relais, mais en aucun cas magma d'idées et d'analyses turgescents comme le sont les blogues. C'est cela la valeur ajoutée, des blogues, finalement : le bouillonnement intellectuel.

Tiens, allez, un petit scoop : je sais, de source bien informée, que Bayrou a longuement parcouru la blogosphère (toutes tendances), l'auscultant comme un haruspice étrusque qui farfouille désespérément les entrailles encore fumantes de sa victime sacrifricielle pour trouver ne serait-ce que les prémices d'un signe des dieux. Il fait partie, je le pense, à l'heure actuelle tout du moins, de ces très rares hommes politiques, à penser que la blogosphère politique était un lieu propice au surgissement d'idées. Je sais qu'il continue à lire des blogues, mais je ne sais pas exactement lesquels. Je ne connais aucun autre homme politique de cette envergure qui en fasse autant.

Parmi les journalistes, ils sont rares, même très rares à scruter la blogosphère. Il y a évidemment Guy Birenbaum, connu chez les z'influents pour cette pratique, le discret Laurent de Boissieu, expert politique du Journal La Croix, quelques journalistes qui suivent au moins ce qui se dit sur Marianne2, et je crois que c'est à peu près tout.

dimanche, 21 novembre 2010

C'est pas privé, facebook !

Encore des types qui se sont fait pincer sur facebook : ils flinguaient en bonne et due forme leur boîte.

Facebook,  c'est une sorte d'immense 1984 voyeuriste. Y'a rien de privé, là-dedans. Tu crois être avec tes potes, et en fait, tu discutes à la face du monde, parce que ton mur, il apparaît chez les autres, y compris quand tu pisses dessus.

Les Prud'hommes ont tranché sur la nature de la barrière qu'est facebook entre vie professionnelle et privée.

Sans chercher à juger l'affaire sur le fond, sur la forme, je ne suis pas fâché de ce jugement, parce que j'estime que facebook fait partie de ces supports qui servent bien plus sûrement le dénigrement que l'information.

dimanche, 14 novembre 2010

Facebook-Google, la Guerre des Dieux...

Facebook s'apprête donc à déclencher les hostilités : Titan part à l'assaut de l'Olympe avec l'objectif de détrôner Gmail. Dans la mythologie grecque, ce sont les Olympiens qui ont détrôné les Titans, et pas l'inverse...

Je conçois que facebook fasse tout pour rendre sa messagerie très attractive, mais l'expérience que j'ai des pratiques de cette société m'inspirent la plus grande défiance. Facebook est une sorte de 1984 social à réseau ouvert. Rien de plus détestable. On ne sait pas ce que Mark Zuckerberg est capable de faire de nos données personnelles, puisqu'il a estimé un  jour qu'il n'y avait pas de domaine privé sur son réseau social. Titan serait capable de hiérarchiser et d'intégrer les courriels à d'autres fonctions. J'en blêmis d'avance, car je vois très bien les messageries déborder comme un fleuve en crue vers une série d'applications qui les dissémineront à tout va aux quatre coins de la planète électronique.

On trouve déjà sur facebook des applications qui permettent de "marquer" quelqu'un sur une photo sans son accord,  ou encore de voter , via une question, sur l'identité de l'auteur d'un site. En trouverons-nous bientôt autant avec des messages privés ?

En réalité, la combinaison des fonctions de courriel avec les pouvoirs faramineux que s'arroge l'hydre facebook me paraît la pire des associations.

Les quelques pas récents réalisés par le réseau social ne doivent pas faire illusion sur ses buts réels. Il y a deux camps, dans cette histoire, et j'ai choisi le mien...

18:39 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : facebook, google, gmail |  Facebook | | |

lundi, 21 juin 2010

Équipe de France de football sur facebook

Bon, Rubin n'ose pas la publier, moi, j'ose...Voilà, c'est la dernière page facebook (cliquez dessus pour agrandir) de l'équipe de France. Notez, ce serait vraiment drôle si l'équipe de France se qualifiait, et encore plus si elle gagnait le Mondial. Y'en a qui étudient tous les scénarii possibles, d'autres qui se recyclent ailleurs, d'autres encore qui sont complètement largués, d'autres qui y voient le signe d'une justice immanente (PS : acquis avec un S, pas un t...) ; certains se sentent des humeurs moyennâgeuses et regrettent le bon temps du pilori, et puis des vétérans qui évoquent le bon temps... Je ne vous parle même pas des femmes de mauvaise vie qui trouvent que finalement, le foot ce n'est pas si mal parce que cela commence à ressembler aux Voici qu'elles lisent en cachette...

 

mondial2010.jpg

Faut pas avoir peur, quoi...

 

lundi, 31 mai 2010

A quand la première Class Action contre facebook ?

L'une des questions que je me posais, tout récemment, à propos de facebook, c'était de déterminer ce qu'en droit on peut faire contre ce réseau. Non seulement son principe même ne protège pas la confidentialité des informations, mais, de surcroît, des informations véhiculées par d'autres peuvent très bien vous toucher à votre insu. Le seul moyen de contraindre Facebook et ses créateurs à respecter des évidences éthiques, c'est de taper là où ça fait mal, c'est à dire au porte-monnaie. Or, pour cela, rien de tel qu'un très gros procès, de préférence devant la justice américaine, plus prompte à protéger le consommateur que la justice française.

10:40 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : facebook, class action |  Facebook | | |

mardi, 25 mai 2010

Eh, le Mossad, faudrait s'occuper de Facebook...

C'est vraiment une merde, Facebook. Déjà que ça ne respecte rien ni personne, dévoilant à tout va les données privées, stigmatisant à l'insu ou au vu et su de tous tout un chacun, ça devient en plus une plaie pour les services secrets des États. C'est par un compte twitter de veille technologique fort utile, @ordineo que je l'apprends : Tsahal n'est décidément plus ce qu'elle était...

babe.jpgces futés du Hezbollah ont imaginé de prospecter du renseignement du côté des militaires en service via une belle à la généreuse poitrine. La dénommée Reut Zukerman aurait ainsi pompé une foultitude de renseignements auprès de militaires de réserve, mais aussi de gradés : horaires de garde, mots de passe, lancements d'opération, et cetera... M'est avis que ça va chauffer en Israël, après un coup comme celui-là. Quant au Hezbollah, ça a beau être des intégristes, dès qu'il s'agit d'être pragmatique, finies les bonnes résolutions religieuses...

D'une certaine manière, c'est rassurant : quand une organisation politico-religieuse commence à utiliser ce genre de stratagèmes, c'est aussi le signe qu'elle se laïcise...

Tiens, c'est Antonin qui va être content, je vais en profiter pour embrayer et parler de Movim : Movim, c'est un projet qui vise à mettre en place un projet de réseau social entièrement libre. Cocorico, les Français sont en pointe sur le sujet. Côté éthique, cela changera de Facebook qui balance à tout va les informations privées à votre insu. En fait, bien qu'utilisateur, j'ai décidé d'entrer en guerre contre cette plate-forme, quintessence de la nocuité pour ses utilisateurs. J'y reste, faute de mieux, pour l'instant, mais comme un agent double opérerait à l'intérieur des frontières de l'ennemi.

Bon, Movim n'en est qu'au stade du développement, mais je crois que toutes les bonnes volontés y sont les bienvenues. Espérons que nous saurons, le moment venu, écraser l'infâme (©Voltaire).

17:45 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : facebook, movim |  Facebook | | |