Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 novembre 2010

Facebook-Google, la Guerre des Dieux...

Facebook s'apprête donc à déclencher les hostilités : Titan part à l'assaut de l'Olympe avec l'objectif de détrôner Gmail. Dans la mythologie grecque, ce sont les Olympiens qui ont détrôné les Titans, et pas l'inverse...

Je conçois que facebook fasse tout pour rendre sa messagerie très attractive, mais l'expérience que j'ai des pratiques de cette société m'inspirent la plus grande défiance. Facebook est une sorte de 1984 social à réseau ouvert. Rien de plus détestable. On ne sait pas ce que Mark Zuckerberg est capable de faire de nos données personnelles, puisqu'il a estimé un  jour qu'il n'y avait pas de domaine privé sur son réseau social. Titan serait capable de hiérarchiser et d'intégrer les courriels à d'autres fonctions. J'en blêmis d'avance, car je vois très bien les messageries déborder comme un fleuve en crue vers une série d'applications qui les dissémineront à tout va aux quatre coins de la planète électronique.

On trouve déjà sur facebook des applications qui permettent de "marquer" quelqu'un sur une photo sans son accord,  ou encore de voter , via une question, sur l'identité de l'auteur d'un site. En trouverons-nous bientôt autant avec des messages privés ?

En réalité, la combinaison des fonctions de courriel avec les pouvoirs faramineux que s'arroge l'hydre facebook me paraît la pire des associations.

Les quelques pas récents réalisés par le réseau social ne doivent pas faire illusion sur ses buts réels. Il y a deux camps, dans cette histoire, et j'ai choisi le mien...

18:39 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : facebook, google, gmail |  Facebook | | |

lundi, 14 décembre 2009

Cela perd combien de messages, Gmail ?

J'utilise Gmail depuis quelques temps, pensant qu'il s'agissait d'une application fiable, or, plusieurs personnes ont essayé en vain de m'écrire des courriels sans que ces derniers n'aboutissent.

Il faut  que je leur écrive moi-même pour commencer à pouvoir réceptionner leurs messages, et, a priori, il n'y a pas d'erreurs de saisie de mon adresse. Je pourrais, évidemment, m'imaginer aussi que ce sont les FAI, en amont, qui sont responsables de ces disparitions de courriel, mais cela paraît étonnant que plusieurs d'entre eux soient frappés d'une épidémie.

J'ai fait quelques recherches sur la Toile pour trouver des problèmes similaires, mais rien de récent dans cette catégorie.

13:37 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : gmail, internet |  Facebook | | |

mardi, 01 septembre 2009

Gmail à nouveau indisponible

gmail-panne.jpgDécidément, ça peine de plus en plus, google, avec Gmail. Erreur 502, depuis ce soir, impossibilité d'accéder à ses mails. Cela tombe plutôt mal pour moi qui attends un courrier urgent. Zut, alors.

Ce n'est pas la première fois. Les services offerts par google sont de bonne voire de très bonne qualité, mais quand il y a une panne quelque part sur un serveur, c'est une large partie de la planète qui est concernée. Cela fait depuis 22h00-22h30 environ que l'interface web est inaccessible. D'après les premiers échos que je reçois la récupération par un logiciel de messagerie ne fonctionne pas davantage.

Aucune communication de google pour l'instant...Bon, patientons, on verra bien quand ma BAL sera à nouveau accessible...J'ai cru comprendre que cette fois, c'est plus de 50% des utilisateurs qui sont touchés, et par un serveur pop, c'est envisageable de récupérer son courrier. Il semble que ce soient les serveurs web et non les serveurs mail qui soient KO. Donc, a priori, pas de dangers de pertes pour les courriels.

Ah, et tant que j'y suis : comme vous allez être des centaines (voire des milliers) à vous connecter sur mon article et qu'il ne faut pas gâcher l'aubaine, si vous voulez découvrir le Mouvement Démocrate, c'est par là. Ça n'a rien à voir mais autant profiter de l'aubaine pour se faire connaître :-)

Si vous êtes tentés, l'adhésion, c'est là :-) Et pour ne pas adhérer sans connaître, j'ai commencé à rédiger des synthèses sur le programme politique du MoDem.

Oui, je sais, je suis opportuniste, mais n'y voyez pas de la malice. Si j'ai du neuf sur gmail, évidemment, je vous informe.

Par exemple, à 23h19, j'ai du neuf : j'ai réussi à me connecter à nouveau sur Gmail : le service semble reparti. A confirmer !

22:58 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : google, gmail |  Facebook | | |

mercredi, 25 février 2009

Google brûlera-t-il comme Alexandrie ?

on le sait désormais, Gmail a été victime d'une gigantesque panne à cause d'un serveur européen saturé par un nouvel algorythme.

Il se trouve que j'ai failli écrire un billet il y a une bonne dizaine de jours après la lecture d'un article qui mettait en garde contre les dangers de la centralisation sur Internet.

Pourquoi la destruction par le feu de la Grande bibliothèque d'Alexandrie fut-elle une catastrophe ? Parce qu'elle centralisait en un seul lieu une somme monumentale de connaissances ! Peu importe, in fine, que ce fut la guerre civile entre César et Pompée, le christianisme naissant ou la conquête arabe qui en vinrent à bout, le fait est qu'il n'en resta absolument aucune trace. Aucune.

L'auteur de l'article que je cite en lien relève un passage du film Rollerball qui l'a marqué ; un scientifique peste contre son ordinateur qui vient de cramer : «cette saloperie m'a perdu tout le XIIIème siècle». La force d'Internet était , à ses débuts, d'être décentralisé, avec une très grande multiplicité de serveurs, or, le sens dans lequel nous allons, c'est une concentration de la connaissance et de  l'information sur de très gros serveurs entre les mains de quelques grosses entités. Je ne doute pas des bonnes intentions de google, mais, il n'en demeure pas moins qu'il concentre toujours plus d'informations, de circuits d'informations et de données tant électroniquement que matériellement, puisque tout ceci est stocké sur ses propres serveurs.

Comme le relève Astrid Girardeau, tout est fait actuellement, y compris dans le domaine technologique, pour empêcher l'individu lambda de détenir son propre réseau de distribution d'informations. Limitation des copies privées, technologies OGM (comme les semenciers, les majors d'Internet et de l'informatique mettent au point des formats non reproductibles et non échangeables, si bien que des données se perdent définitivement avec l'évolution des technologies : les semenciers font courir le même risque à la diversité végétale et biologique), centralisation sur de gros serveurs, blocage des réseaux (voir l'explication d'Astrid Girardeau sur l'ADSL).

Il y a là un danger sur les libertés et pour la connaissance que nous ne devrions pas négliger. Les deux récentes pannes de google en sont à mon sens un signe précurseur et avant-coureur...La loi Hadopi, par exemple,  mérite d'être reconsidérée à cette aune.

Il me semble qu'il y a là un vaste champ dont nous, au MoDem, qui nous battons tant pour les libertés, avons vocation à nous emparer et que nous devrions examiner de près.