Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 10 juin 2011

Ils rêvent de fumette...

Pas mieux que Nora Berra en ce qui concerne la légalisation du canabis : je crois qu'elle a fait le tour de la chose.

On les entend, à gauche et les chez les Verts, glapir à la répression inutile contre les gentils fumeurs de canabis. Mais le canabis est une drogue, pas un apéritif convivial comme certains chez les Verts aimeraient le faire accroire. 

Ajouter que la pénalisation du canabis favorise les trafics en tout genre comme jadis la Prohibition aux USA dans les années 30, c'est l'archétype de l'argument imbécile et démago (spécieux, comme le dit Nora Berra, c'est encore trop gentil).

Le propre du délinquant, c'est de franchir la limite qui sépare légalité et illégalité. Repoussez la limite et le délinquant ajoutera les pas nécessaires pour la franchir à nouveau. Il faut vraiment être c... comme un vert pour s'imaginer que les gentils délinquants vendeurs de hasch vont cesser leur trafic du jour au lendemain. Si on légalise le hasch, eh bien ils vendront de la coke, et c'est tout. 

Bref, comme l'expliquait à juste titre Marielle de Sarnez tout récemment, il faut distinguer les vendeurs des consommateurs de canabis et soigner les seconds, car, qu'on se le dise bien, en dépit des glapissements des adeptes écologisés de la fumette, fumer du canabis (consommer un psychotrope, quoi) n'est pas une attitude normale.

Moi, je n'ai pas envie de voir déferler sur la France le tourisme de la fumette, et encore moins de croiser dans la rue des zombies imbéciles et/ou atteints venant chercher béatement leur dose quotidienne de paradis artificiel. 

Le plus comique, c'est que les plus "culturés" de nos amis de la fumette invoquent parfois Charles Baudelaire comme caution de leur obsession, en raison du thème de son essai les Paradis artificiels. Je l'ai lu (et relu) ce livre : Baudelaire y démonte sans conteste le lien supposé entre création poétique et drogues. Mieux, il y décrit les grotesques simagrées qui animent les faces abêties du fumeur de haschich.

Je crois que le mieux, c'est finalement de laisser la parole à mon poète favori, sa conclusion est édifiante : 

Mais le lendemain ! le terrible lendemain ! tous les organes relâchés, fatigués, les nerfs détendus, les titillantes envies de pleurer, l'impossibilité de s'appliquer à un travail suivi, vous enseignent cruellement que vous avez joué un jeu défendu. La hideuse nature, dépouillée de son illumination de la veille, ressemble aux mélancoliques débris d'une fête.

La volonté surtout est attaquée, de toutes les facultés la plus précieuse. On dit, et c'est presque vrai, que cette substance ne cause aucun mal physique, aucun mal grave, du moins. Mais peut-on affirmer qu'un homme incapable d'action, et propre seulement aux rêves, se porterait vraiment bien, quand même tous ses membres seraient en bon état? Or, nous connaissons assez la nature humaine pour savoir qu'un homme qui peut, avec une cuillerée de confiture, se procurer instantanément tous les biens du ciel et de la terre, n'en gagnera jamais la millième partie par le travail. Se figure-t-on un état dont tous les citoyens s'enivreraient de haschisch? Quels citoyens! quels guerriers! quels législateurs!

mardi, 07 juin 2011

Borloo candidat, oui, mais pas du centre...

Les sondages suivent et se ressemblent : Jean-Louis Borloo, même si je lui reconnais une sensibilité centriste, ne peut se réclamer d'une candidature centriste alors qu'il voulait encore être le ministre de Nicolas Sarkozy il y a quelques mois et qu'il annonce d'ores et déjà son ralliement à ce dernier au second tour. On attend d'un centriste autre chose qu'une candidature de témoignage.

Alors, certes, le personnage est sympathique mais il n'est pas crédible.

Par ailleurs, évidemment à droite qu'on trouve que ce serait un bon candidat, il est de droite. Mais au centre, que l'on regarde exactement ce que pensent les électeurs centristes : chaque fois qu'ils sont spécifiquement interrogés, ils donnent la prééminence à François Bayrou.

Autre chose : le projet ! Que propose Jean-Louis Borloo pour sortir la France de la gabegie dans laquelle l'ont plongé les différents gouvernements auxquels il a participé ?

Je me suis rendu sur son site de soutien, borloo 2012 et j'y ai lu ses propositions fiscales. Raisonnables et plutôt sensées, mais pas franchement révolutionnaires, d'autant que Bayrou faisaient les mêmes en 2007. Pourquoi, dans ces conditions Borloo a-t-il alors choisi de soutenir dès le premier tour Sarkozy plutôt que Bayrou ? Et comment se fait-il que le poids politique qu'il est s'est montré incapable de faire valoir ses vues pendant les 4 années qui viennent de s'écouler ?

Je vais lire son livre, le pari d'un gouvernement mondial, mais j'avoue d'ores et déjà mon scepticisme. Je suis favorable à une gouvernance mondiale, pas à un gouvernement mondial.

En tout cas, le site du  parti radical a repris vie, avec la possible candidature de Jean-Louis Borloo. Les Jeunes radicaux s'organisent à leur tour, à l'approche des présidentielles, avec un site tout beau tout neuf. Ils ont même un tout nouveau magazine et...un forum ! On attend les premiers blogueurs radicaux avec impatience.

17:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : borloo, parti radical, bayrou |  Facebook | | |

vendredi, 03 juin 2011

Wikio politique de juin 2011

Bon, j'avais envoyé les codes du classement politique du mois de juin 2011 au camarade CSP il y a deux jours contre promesse d'un supplément de soupe pour le jour où en application du programme politique des rouges tous les libéraux et autres salauds d'exploiteurs du peuple seraient envoyés au goulag, mais, apparemment, ce garçon ne s'intéresse pas à la chose et c'est encore moi qui suis contraint de m'y coller. C'est du stakhanovisme à ce stade-là...

Sans grande surprise, je disparais du top 20. Je dois être honnête, j'ai perdu la foi et je n'ai plus très envie de bloguer dans l'immédiat. Je viens pourtant de battre mon record de fréquentation en atteignant 24500 visiteurs uniques.

Hashtable est devenu le dernier des Mohicans. Que vont bien pouvoir se dire tous ces gauchistes entre eux, je vous le demande...

Franchement, la seule façon de mettre de l'ambiance, c'est de réintégrer françoisdesouche dans le classement, histoire de rigoler. Cela suppose une surveillance vigilante des comptes twitter, évidemment, mais bon, ça mettrait de la couleur dans le classement (oui, je sais, eux, ils ne l'aiment pas la couleur...).

En ce qui me concerne, je retrouverai certainement la foi tôt ou tard, mais à vrai dire, pour être sincère, actuellement je me distrais agréablement sur facebook dans des occupations que plus d'un ne jugerait guère sérieuses mais qui moi m'amusent bien dans l'immédiat.

Bref, longue vie au wikio et à la blogosphère politique !

1 Partageons mon avis
2 Sarkofrance
3 Carnet de notes de Yann Savidan
4 intox2007.info
5 Les coulisses de Sarkofrance
6 LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
7 Lyonnitude(s)
8 lepost.fr/perso/bruno-roger-petit
9 A perdre la raison
10 Piratage(s)
11 Hashtable
12 Le coucou de Claviers
13 Bah !
14 Voie Militante
15 Arnaud Mouillard
16 Le blog de Pierre-Alain
17 les échos de la gauchosphère
18 Rimbus le blog
19 Marc Vasseur
20 Une Autre Vie

Classement réalisé par Wikio

jeudi, 02 juin 2011

Je n'aurais pas aimé connaître Joffrin sous l'Occupation...

Joffrin vient de faire exploser le connomètre. La machine est hors d'usage. Imaginez que cet abruti a déclaré, à la suite des révélations de Luc Ferry, qu'il n'aurait pas aimé connaître ce dernier sous l'Occupation.

Ah. C'est donc mieux de celer la vérité avec la complicité de tout le landernau médiatico-politique dont Monsieur Joffrin est si friand ?

Alain Juppé a finalement bien raison : ce qu'on peut reprocher à Luc Ferry, c'est de bavasser dans la presse plutôt que de saisir la justice.

A vrai dire, si l'on procède par élimination...Avant 2002, Ministre de l'Éducation Nationale, habitué de Marrakech...Qui cela peut être ?

Jean-François Kahn (j'espère qu'il ne va pas faire une nouvelle Kôahnnerie) assure que ce n'est pas Jack Lang mais que tout le monde sait. Eh bien qu'il parle, bon sang, parce que dans ces conditions, l'étau se resserre, et en lançant une telle affirmation, il fait planer le doute sur les ministres précédents. Donc si il sait, que la justice le saisisse au même titre que Luc Ferry. 

Bref que tous ces gens-là parlent.

mercredi, 01 juin 2011

L'effet papillon appliqué aux retraites...

On sait ce qu'est l'effet papillon : un battement d'aile de papillon à Paris provoque quelques jours après une tornade à San Francisco. 

En politique, on trouve des phénomènes similaires. C'est ce que Xerbias appelle l'effet de cliquet.

Tenez, imaginez une discussion dans un café entre un communiste et un socialiste au lendemain des législatives de 1978. Ils l'ont mauvaise, nos deux gauchos ; songez donc : la gauche est majoritaire en voix, mais la droite giscardienne l'a emporté. Tout ça parce que cocos et socialos ne se sont pas entendus. 

Alors germe une lumineuse idée : un programme commun ! Et dans le dit programme, on baissera l'âge de la retraite de 65 à 60 ans. Voilà, ça, cela se déroule il y a 40 ans. Et maintenant, notre système de retraites, conçu à la Libération pour une retraite à 65 ans se casse la figure parce qu'il n'y a plus de financement suffisant pour en assurer la pérénité. Sauf que si l'âge légal de départ à la retraite était resté à 65 ans, à l'heure actuelle, il se porterait à merveille.

samedi, 21 mai 2011

Une rose pour Ophélia

andrew-stephanie-rose-blanche-i.jpgChère Ophélia,

 

Une rose pour nous excuser de ne pas avoir assez pensé à vous.

Nous avons beaucoup parlé de notre compatriote, de ses conditions de détention, de ses émotions, pas assez des vôtres.

C'est pourquoi, sans préjuger du jugement qui sera rendu et dans le respect de la présomption d'innoncence, nous vous envoyons ces fleurs.

Tous les trente clics sur le site Une rose pour Ophélia, une rose blanche sera envoyée à Ophélia, victime présumée de l'agression présumée de Dominique Strauss-Kahn.

Merci aux libéraux français qui sont à l'initiative de cette timide mais sincère et délicate réparation pour le traitement indigne vis à vis de Nafissatou Diallo que les médias et intellectuels français font de cette affaire en France.

A l'heure où j'écris ces lignes, 119 roses ont déjà été envoyées à Ophélia. Puisse-t-elle pardonner à notre peuple.

mercredi, 18 mai 2011

Un complot ? Contre DSK ? Et puis quoi encore !

Parmi les assertions ridicules que j'ai entendues depuis les débuts de l'affaire DSK, la théorie du complot bat son plein. Ce qui est inquiétant, c'est que 57% des Français y croient. Au lieu de s'affliger du tort que cet individu porte à la France, à la gauche et aux Socialistes, au FMI et plus généralement à la classe politique, voilà que fleurissent les théories les plus débiles, celles que généralement on  voit circuler plutôt du côté de l'alter-gauche ou de l'extrême-droite.

Voilà un individu qui s'est cru tout-puissant et qui a déjà changé de ligne de défense trois fois. Ses avocats ont d'abord laissé entendre que les horaires ne concordaient pas ; lui-même a nié les faits. Aujourd'hui il déclare, face aux évidence, que la relation sexuelle était consentie. Il se moque du monde et tente de mener en bateau l'opinion.

Côté Socialistes, ils seraient inspirés de ne pas rappeler trop fort que DSK est un "ami". Les faits ne sont pas nouveau. J'ai par exemple entendu que dans une grande compagnie aérienne que je ne nommerai pas, on donne des instructions très fermes pour ne pas laisser seules des femmes avec DSK dans les carrés VIP.

Les Jacob Zuma, les Silvio Berlusconi et les Dominique Strauss-Khan, ils n'ont rien à faire en politique. 

Ce qui me met hors de moi, c'est que l'on qualifie ces ignobles individus de séducteurs. Le premier a été impliqué dans un viol, le second détourne des mineures qu'il fait venir du Maghreb à grands renforts de fric et de bling-bling, quant au troisième, on sait ce qu'il en est.

Un séducteur de femmes (pas forcément une espèce que j'aime non plus vraiment, au demeurant) fait tout de même preuve d'une certaine forme d'empathie : il prend un vrai plaisir à se sentir désiré par la femme qu'il cherche à séduire. Il n'en est rien d'un violeur ou un harceleur qui n'a de seul objectif que la domination de sa proie.

Ce type-là prétendait "aimer" les femmes : tu parles, Charles. Moi aussi j'aimais bien les mouches quand je leur arrachais les ailes, petit (je ne l'ai jamais fait, c'est juste pour l'image). Si Tristane Banon n'a finalement pas porté plainte contre DSK quand ce dernier l'a agressée, c'est parce que la fille de DSK était une de ses amies et que sa propre mère était la présidente du Conseil Général de Haute-Normandie. Bref, pour des raisons politiques. Je pense qu'Aurélie Filipetti s'est retenue pour à peu près les mêmes raisons.

Je n'ai pas envie d'enfoncer davantage DSK, je pense qu'il y est (enfin !) parvenu très bien lui-même, à vrai dire, surtout grâce à la célérité de la police américaine. La justice américaine a bien des travers, mais elle a le mérite de ne pas chercher à épargner les puissants, même si, in fine, je me demande si tout cela ne finira à coups de millions de dollars d'indemnités pour que la jeune femme agressée retire sa plainte : le système américain considère en effet le procès comme un contrat entre individus, et, jusqu'au jugement, une négociation est toujours possible.

Je n'aime pas les individus qui se conduisent mal avec les femmes. Et encore moins les agresseurs et les violeurs de femmes pour lesquels la castration me semblerait un châtiment tout à fait acceptable. Au moins, s'il y a un second tour entre un socialiste et Sarkozy, je me sentirais plus libre de voter pour le socialiste ; l'idée qu'il y ait DSK me dirigeait droit vers le vote blanc. Mais si aujourd'hui il s'en sortait et se présentait, ce serait Sarkozy au second tour.

dimanche, 15 mai 2011

DSK est dans un hôtel (blague)

Bon, la blague est d'un des lecteurs de mon blogue, Jacques Berthe :-)

Bon je me lâche avec un peu d'humour.

Quand il a payé le prix de sa chambre - on lui a dit - 
- Cela fera 3000 Dollars Monsieur
- Combien ?
- 3000 Dollars Monsieur, mais le service est compris et le personnel à votre disposition
- Ah bon , très bien.

11:11 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : dsk, blague |  Facebook | | |

DSK est foutu.

Je viens d'apprendre avec effarement l'arrestation de DSK, sous le coup d'une accusation d'agression sexuelle. 

Soit c'est un coup monté, et dans ce cas, c'est le coup le plus dégueulasse de tous ceux que j'ai vus en politique.

Soit, DSK s'est montré inconvenant, et dans ce cas, il n'a que ce qu'il mérite.

Dans tous les cas de figure, il paie cash tous ses antécédents dans ce domaine. J'ai déjà écrit ici, même si cela en a fait ricaner certains, que son comportement avec les femmes me le rendait rédhibitoire.

Cela dit, je suis empli de compassion pour ces militants honnêtes, sincères, engagés, vraisemblablement effondrés aujourd'hui.

Je souhaite donc pour Romain  que ceci soit en effet un coup monté. J'ai du mal à croire, toutefois, que l'UMP ait monté une telle affaire. Ce n'est pas pensable, d'autant que les faits se sont déroulés en Amérique et qu'il faudait être suicidaire pour prendre un tel risque à un an de l'élection présidentielle.

Enfin, il y a eu le cas Baudis il y a de cela sept ans, mais Baudis ne traînait aucune casserole dans ce domaine.

Dans tous les cas de figure, il aura énormément de mal à s'en remettre dans l'opinion, d'autant qu'on va certainement ressortir le témoignage de cette journaliste, il y a quelques temps, qui affirmait qu'il avait essayé de lui sauter dessus.

D'une manière ou d'une autre, on finit toujours, finalement, par là où l'on a péché...

09:07 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (43) | Tags : dsk |  Facebook | | |

samedi, 14 mai 2011

Hervé Morin dans les pas de Bayrou ?

Il est drôle Hervé Morin. Je n'ai pas encore lu son livre "Arrêtez de mépriser les Français", mais je vais l'acheter et m'atteler à la tache. Ce qu'il y a, c'est que j'ai tout de même un sentiment de déjà vu à la lecture des premiers extraits qui figurent dans la presse.

En somme, Hervé Morin donne quitus à François Bayrou de son Abus de pouvoir d'il y a deux ans.

Je peine à comprendre l'homme : si je comprends bien, il est prêt à passer un contrat de législature avec un individu qu'il dénonce presqu'aussi fortement que François Bayrou ? Est-ce bien cohérent ?

Les premiers échos de son ouvrage m'en donnent plutôt une bonne impression, notamment pour la vision de l'exercice du pouvoir qu'il expose, mais pourquoi être demeuré silencieux 5 années durant ? 

Dans l'ensemble, je crois que le Nouveau Centre et son leader gagneraient à écouter les sages conseils de Jean Arthuis dont les efforts pour rassembler les chapelles centristes sont méritoires, s'ils veulent gagner en crédibilité.

Bayrou et son MoDem peuvent bien avoir des travers, au moins n'ont-ils jamais dévié de la ligne politique fixée initialement ! Voilà un homme et son parti que l'on ne peut prendre en défaut de fiabilité, tant il a pris tous les risques pour porter ses idées sur les fonds baptismaux.

Je ne souhaite pas jeter la pierre à Hervé Morin, et d'ailleurs, que celui qui n'a jamais péché lui lance le premier caillasse...Mais il gagnerait à achever ce qu'il a entamé en admettant ses erreurs et en se joignant à nouveau à François Bayrou.

00:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : morin, bayrou |  Facebook | | |