Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Si les Grecs cèdent, nous sommes morts. | Page d'accueil | Ils rêvent de fumette... »

mardi, 07 juin 2011

Borloo candidat, oui, mais pas du centre...

Les sondages suivent et se ressemblent : Jean-Louis Borloo, même si je lui reconnais une sensibilité centriste, ne peut se réclamer d'une candidature centriste alors qu'il voulait encore être le ministre de Nicolas Sarkozy il y a quelques mois et qu'il annonce d'ores et déjà son ralliement à ce dernier au second tour. On attend d'un centriste autre chose qu'une candidature de témoignage.

Alors, certes, le personnage est sympathique mais il n'est pas crédible.

Par ailleurs, évidemment à droite qu'on trouve que ce serait un bon candidat, il est de droite. Mais au centre, que l'on regarde exactement ce que pensent les électeurs centristes : chaque fois qu'ils sont spécifiquement interrogés, ils donnent la prééminence à François Bayrou.

Autre chose : le projet ! Que propose Jean-Louis Borloo pour sortir la France de la gabegie dans laquelle l'ont plongé les différents gouvernements auxquels il a participé ?

Je me suis rendu sur son site de soutien, borloo 2012 et j'y ai lu ses propositions fiscales. Raisonnables et plutôt sensées, mais pas franchement révolutionnaires, d'autant que Bayrou faisaient les mêmes en 2007. Pourquoi, dans ces conditions Borloo a-t-il alors choisi de soutenir dès le premier tour Sarkozy plutôt que Bayrou ? Et comment se fait-il que le poids politique qu'il est s'est montré incapable de faire valoir ses vues pendant les 4 années qui viennent de s'écouler ?

Je vais lire son livre, le pari d'un gouvernement mondial, mais j'avoue d'ores et déjà mon scepticisme. Je suis favorable à une gouvernance mondiale, pas à un gouvernement mondial.

En tout cas, le site du  parti radical a repris vie, avec la possible candidature de Jean-Louis Borloo. Les Jeunes radicaux s'organisent à leur tour, à l'approche des présidentielles, avec un site tout beau tout neuf. Ils ont même un tout nouveau magazine et...un forum ! On attend les premiers blogueurs radicaux avec impatience.

17:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : borloo, parti radical, bayrou |  Facebook | | |

Commentaires

Yep! Attends les "z'abeilles" avec gourmandise...

Écrit par : Martine | mardi, 07 juin 2011

Borloo est un sinistre personnage, dont je me permet de rapporté quelques faits d'armes ici:
- En 2002, il soutenait Bayrou, et discutait pour le second tour avec Hollande pour soutenir Jospin au second tour. Évidement,le 21 Avril est passé par là et il est devenu ministre de Chirac. C'est là qu'il a rejoint l'UMP.

- En 2007, il a soutenu Sarkozy.

-En 2011, il cirait les pompes de Sarkozy (en ce moment, c'est dure de ne pas être grossier pour moi même......). Son cirage de pompe était plus actif que celui de Mor(e)in qui pourtant est déjà phénoménale. Faut dire, il voulait être premier ministre.

Malheureusement, il n'est pas pris. Quelque mois après, il tient le discours opposé.

- Je me permet de rappeler les maisons de l'emploi Borloo, fortement encouragé dans les intercos (comme Sud de Seine) et dont les financements promis ont été gelé. Faut dire que Borloo est passé de la cohésion Sociale à l'écologie (en passant par l'économie).

Borloo, c'est le retournement de veste. Borloo, c'est le centrisme carriériste.
Borloo, c'est le centriste version "ce n'est pas les girouettes qui tournent, mais le vent".

Je le répète (car je l'ai dit ici), je ne voterai jamais Borloo, y compris si il n'y a pas Bayrou.

Aujourd'hui, la France est dans une situation dramatique, et elle n'a pas besoin de carriéristes qui ont contribué à faire couler la France et qui changent de positions car ils n'ont pas été premier ministre.

Et si empêcher aux Mori(e)n et Borloo d'arriver au pouvoir c'est diviser le centre, je signe tout de suite!

Écrit par : Phil | mardi, 07 juin 2011

Bonjour à tous

J'ai, vraiment, beaucoup de mal à croire que certains esprits avertis croient, vraiment, que la candidature de Borloo est autre chose que ce qu'elle est : une manœuvre de Sarkozy pour semer la zizanie un peu partout (Hulot et EELV sont en train d’en faire l’expérience), affaiblir une candidature centriste authentique (i.e. celle de Bayrou) et ratisser des voix écolo-centristes pour l’actuel président. J’ai parfois, vraiment, envie de me pincer lorsque je vois la couverture médiatique qui se fait par naïveté, complaisance ou complicité, le relais de toute cette mascarade.

Écrit par : Salim B. | mardi, 07 juin 2011

@Phil,
Dslée, pas la meme Martine mais j'ai l'habitude de ces clowneries...:D

Écrit par : Martine | mardi, 07 juin 2011

Entièrement d'accord et les sondages "meilleur candidat du centre" pour lesquels ce ne seront pas les centristes qui seront uniquement consulté.

Écrit par : LCDM | mardi, 07 juin 2011

"j'avoue d'ores et déjà mon scepticisme. Je suis favorable à une gouvernance mondiale, pas à un gouvernement mondial."

Tout à fait d'accord là-dessus !

Écrit par : FrédéricLN | mardi, 07 juin 2011

Mais boudiou de boudiou, que Borloo se présente !
Ce sera autant de voix en moins pour le Sarko au premier tour.
Que Villepin, Boutin et compagnie fassent de même pour que le Sarko soit battu dès le premier tour et qu'on n'en parle plus !!!!

jf.

Écrit par : Jacques | mercredi, 08 juin 2011

le problème à l'heure actuelle c'est que personne n'incarne le centre du moins dans toutes ses sensibilités.

FB et l'UDF ont incarné une certaine idée du centre en 2007 et il ont ratissé large.

Après 2007 FB et une partie du MODEM se sont fourvoyés en faisant de l'anti-sarkozysme primaire et en tentant de discuter avec la gauche(en particulier MDS, qui a fait une grosse erreur de jugement..). Une partie de l'électorat centriste n'a pas compris cette démarche ainsi qu'une partie des anciens de l'UDF et le Modem a subi des fessées électorales de plus en plus cuisantes....car l'électorat de centre droit s'est abstenu de plus en plus lors des élections.

Donc FB, qui n'a quasiment plus de troupes sérieuses( ou sont les élus nationaux et europenes du Modem dans les médias) et ne possède plus qu'un fan club....( je caricature...), ne peut incarner tout le spectre électoral centriste qui est très volatil....

D'ailleurs personne vu les erreurs faites depuis 2007 parmi les caciques centristes n'est légitime pour incarner le centre et en ce sens Arthuis a raison....

Donc il reste 6 mois au centre pour s'organiser et se trouver un leader légitime ou pour théoriser un process qui permettrait d'en légitimer un....

Il existe une espace très sérieux pour le centre surtout depuis les déboires de DSK et les boulettes d'Hulot alors que les centristes fassent preuve de responsabilité s'ils veulent vraiment gouverner....la est peut-être la vraie question...

Les centristes sont opposés au fonctionnement le la Vème république, qu'ils aillent donc a l'encontre de cette thèse( qui n'est plus d'actualité): que la présidentielle est la rencontre d'un homme avec le peuple. L'HOMME providentiel n'existe pas sauf pour ceux qui veulent entretenir une forme de monarchie constitutionnelle. Il vaut mieux construire de bonnes équipes afin de résoudre l'ampleur des problèmes....et se répartir l'exercice du pouvoir entre action,contrôle,respect des citoyens......

Écrit par : Europium | mercredi, 08 juin 2011

opinion sceptique partagée ! http://leparisienliberal.blogspot.com/2011/06/boycott-des-centristes-par-les-medias.html

Écrit par : Le Parisien Liberal | mercredi, 08 juin 2011

@Europium

Permettez-moi de ne pas être d'accord avec vous : la tentative de rapprochement du MoDem avec des acteurs habituellement considérés à gauche (et pas seulement le PS: Daniel Cohn-Bendit par exemple était là à Marseille) n'était en rien un fourvoiement, mais s'inscrivait parfaitement dans la logique du discours de Bayrou depuis quelque temps: discuter avec toutes les sensibilités et rassembler toutes les bonnes volontés pour réfléchir à l'avenir du pays. Mais il se trouve que Sarkozy avait et a toujours la mainmise sur l'UMP, et qu'il n'est pas possible pour le moment de discuter avec les républicains de droite.

Écrit par : Salim B. | mercredi, 08 juin 2011

@salim B

De nombreux adhérents de centre-droit du MODEM n'ont pas pas adhéré a cette stratégie ainsi qu'a celle adoptée pour les européennes....d'ou les nombreux départs..... et les résultats catastrophiques aux différentes élections.....

Le but en politique est d'abord parler aux électeurs et d'avoir une stratégie adaptée aux modes de scrutins afin de ne pas trop se faire allumer par la presse et d'éviter de passer pour un looser sans troupes crédibles à ce jour....

la bataille des égos au centre ressemble aux débats caricaturaux du PS ou l'ambition personnelle prime sur une stratégie réaliste pour accéder aux pouvoirs : en ce sens les leaders centristes trahissent leurs idéaux.....

Avec toutes ces conneries Sarko risque malheureusement d'être réélu....en fin stratège qu'il est lui et son équipe ont théorisé tout cela....

J'ai crû en FB mais il m'a beaucoup déçu car avant de penser à l'organisation de son parti il a pensé a sa stratégie( sa recherche du graal qui s'est avérée suicidaire pour le MODEM.....Comme SARKO il n'écoute personne sauf son fan club aux oeuillères bien vissées....

Écrit par : Europium | mercredi, 08 juin 2011

En fait, il y a eu tensions et frictions entre différents courants internes, qui chacun cherchait à se faire entendre en hurlant plus fort que l'autre et à avoir une forme de main mise sur certains postes, ou clefs.
Cette époque est révolue.
L' organisation interne actuelle, le shadow cabinet, non pas similaire à un gouvernement dans le sens étatique mais à une forme de gouvernance existant dans de grandes sociétés devrait nous en préserver.
Et puis, les "fachés impatients" sont partis...

Écrit par : Martine | mercredi, 08 juin 2011

"Tenter de discuter avec la gauche"... "grosse erreur de jugement"...
Depuis quand est-ce que tenter de discuter avec quelqu'un dont on ne partage pas forcément toutes les thèses (sinon, d'ailleurs, serait-il nécessaire de discuter?), depuis quand, donc est-ce que c'est une grosse erreur pour un mouvement centriste? Et selon quelle logique est-ce que le centre ne doit être allié qu'avec la Droite?
Pour ma part, je pense que vos conceptions des choses datent un peu. Et puis il est facile de condamner les "erreurs des caciques centristes", mais, dans la situation rendue très difficile par les manipulations multiples de N. Sarkozy (Bravo à ceux qui ont été assez lucides pour les dénoncer sans attendre que l'opinion publique les suive tout de suite) que fallait-il faire? J'aimerais vous lire là-dessus.
Enfin, êtes-vous sûr que les succès électoraux rapides d'un homme politique soient infailliblement le signe de sa valeur politique? (Si c'est le cas, Marine Le Pen est très bonne). Et à l'inverse que ses échecs signent son inconsistance et ses torts?

Écrit par : Monique | mercredi, 08 juin 2011

Pardon!
J'oubliais de préciser que le commentaire précédent s'adressait à Europium.

Écrit par : Monique | mercredi, 08 juin 2011

Ce matin sur RTL Dupond à répondu à Dupont qui s'exprimait hier dans Nice Matin.
On a pas appris grand chose, mais on a pu partir avec la confirmation qu'ils n'avaient rien à nous apprendre de bien nouveau.

Écrit par : psauvajo | jeudi, 09 juin 2011

Rien d'un "centriste". Et comme tous les ralliés au sarkozysme, aucune crédibilité sur les beaux discours qui prétendent autre chose que ce qu'on est. L'ambition n'a pas de dignité. RJP

Écrit par : Prataine | jeudi, 09 juin 2011

mais alors, finalement, il est candidat ?

Écrit par : Ozaguets | jeudi, 09 juin 2011

Après 4 années passées au gouvernement,il paraît très peu crédible pour s'opposer soudainement aux idées de Nicolas Sarkozy et de l'Ump.A vrai dire,on ne sait pas trop à quoi il joue:que négocie t-il exactement ?

Écrit par : Jean | jeudi, 09 juin 2011

bonjour

se rallier à Sarkozy au second tour, c'est faire l'hypothèse qu'il y sera au second tour... est ce si sur?

Écrit par : désabusé | vendredi, 10 juin 2011

FB résume bien, malheureusement, la situation du centre par cette petite phrase
http://www.lejdd.fr/Politique/Images/Les-petites-phrases-des-politiques/Francois-Bayrou-278255/

Qui sera le leader des grenouilles?

Écrit par : Europium | lundi, 13 juin 2011

Oui, j'avais bien rigolé ce jour-là :-)

Écrit par : l'hérétique | lundi, 13 juin 2011

Les commentaires sont fermés.