Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-04 | Page d'accueil | 2010-06 »

lundi, 31 mai 2010

Gentils pacifistes pro-palestiniens contre méchants soldats israéliens...

Aucun état n'est traité par les médias mondiaux comme l'est l'État d'Israël. Le plus ridicule est de lire çà et là que la presse et les médias seraient à la solde d'Israël et contrôlés par les Juifs. Si cela devait être le cas, autant dire qu'ils seraient particulièrement mal payés de retour. En tout cas, pour ce qui concerne la "gentille" association "humanitaire" free Gaza, voyez comment ses militants tapent à coups de barre de fer sur les soldats israéliens venus les arraisonner...Pas étonnant que Tsahal soit revenue en force à l'arme lourde ensuite. Bien entendu, vous ne verrez pas cette vidéo dans les médias traditionnels, ni à la télévision, ni dans la presse, ni sur Internet.

Comprenons-nous bien : il faut qu'Israël soit le méchant en toutes circonstances. Aucun autre état ne provoque de telles levées de boucliers lorsqu'une de ses confrontations débouche sur des morts. Partout en Afrique, en Iran, en Chine, en Afghanistan, en Irak, en Syrie, au Liban, en Indonésie, des hommes et des femmes périssent par dizaines, par centaines, par milliers, et même parfois par millions (Rwanda, Soudan) sans que les médias internationaux ne s'en émeuvent outre mesure sauf par de rares articles. Ne parlons même pas des activistes, alter-mondialistes, verts-gauchistes, communistes et nationalistes qui trouvent là l'occasion rêvée d'expurger leur haine du Juif sous le masque de l'anti-sionisme. Anti-sionisme ? Et pourquoi n'y aurait-il pas un anti-kurdisme ? un anti-kabylisme ? un anti-cherokeeisme, un anti-inuitisme ? un anti-Corsisme ? un anti-Tibétanisme ? Je pourrais en trouver des minorités qui cherchent à se regrouper...parfois sur le territoire d'autres nations, au passage. Entend-on alors une levée de boucliers des "pacifistes" et défenseurs de droits de l'homme ? Non. Rien. Un grand silence plane. Quelques voix isolées pour faire bonne figure, mais croyez-bien qu'on fera inifiniment moins de bruit que lorsqu'il s'agit de condamner Israël, le Satan de leurs bonnes consciences perverses.

Je n'avalise pas la politique d'Israël. La politique idiote, suicidaire et inique de colonisation de la partie est de Jérusalem et d'une partie de la Palestine est la garantie de réunir tous les ingrédients pour préparer les cocktails les plus explosifs. Cette politique ne fait pas pour autant d'Israël le seul comptable de tous les heurts. Loin de là. La propagande palestinienne haineuse, relayée par certains pays arabes et/ou musulmans, sans compter la gauche de la gauche, l'extrême-gauche et l'extrême-droite qui y voient l'occasion de lutter à la fois contre la démocratie libérale et contre les USA en plus d'assouvir leurs penchants anti-sémites à peu de frais, favorise plus que largement l'incompréhension mutuelle, la haine et la vengeance aveugle. Au demeurant, il y a bien plus de pacifistes israéliens partisans d'une amitié entre les deux peuples que de pacifistes palestiniens de la même veine. Ils existent peut-être, mais, s'ils devaient se manifester, ils seraient maltraités, torturés et liquidés et/ou lynchés.

Au moment où je mets cette vidéo en ligne, elle n'a été vue que 309 fois. Des milliers de fois moins, j'imagine, que les vidéos que les "pacifistes" pro-palestiniens ont préparé. D'ailleurs, peut-on être pacifiste et pro-quelque chose ? Le parti de la paix n'est certainement pas celui du parti pris, ce que rappelait avec sagesse Alain Lamassoure ce midi sur France-Info. Je recommande à cet égard son édito du 29 mai, emprunt d'une grande lucidité.

 

23:14 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : israël, free gaza, gaza |  Facebook | | |

Convoi pour Gaza : ne l'ont-ils pas cherché ?

Bon, je me demande si je ne devrais pas fermer les commentaires sur mon blogue par mesure de prophylaxie. Je lis la presse et constate une condamnation unanime ou presque d'Israël après que ce dernier ait intercepté une flotille qui s'apprêtait à aborder à Gaza en passant par ses eaux territoriales.

Je constate également un usage disproportionné de conditionnels dans les compte-rendus et les titres si bien que je trouve qu'il n'y a pas moyen d'y voir clair, les déclarations les plus fantaisistes circulant dans la sphère médiatique.

Je constate aussi que l'on présente la flotille comme un groupe de doux pacifistes, ce qui est totalement faux : il y a là une organisation notoirement anti-israélienne avec des militants du Hamas qui ont juré la destruction d'Israël.

Entre deux lignes, on apprend également qu'Israël avait averti que Tsahal ne laisserait pas passer les bateaux, et que les "pacifistes" n'en sont pas à leur coup d'essai.

La force de dissuasion d'Israël cela a toujours été que ce pays faisait de ce qu'il avait dit qu'il ferait. Les activistes anti-israéliens ne pouvaient ignorer que l'armée d'Israël interviendrait s'ils tentaient de passer en force les eaux territoriales d'Israël.

Ils ont donc sciemment cherché à faire des victimes pour pouvoir disposer de martyrs à montrer à l'opinion publique mondiale Pourquoi ont-ils pris le risque de faire des victimes dans ces conditions ? J'ai également compris des bribes d'information dont je dispose que les soldats israéliens avaient été attaqués à l'arme blanche.

J'attends d'en savoir plus, mais j'ai comme une défiance quand je vois semblable levée de boucliers, toujours dans le sens de la faute d'Israël. Pourtant, pas un Etat au monde ne tolérerait les agissements des dits "pacifistes" à l'égard de son territoire.

Stratégiquement, Israël marche sur un fil étroit : il doit affronter des adversaires qui ne reculent devant aucune provocation pour lui nuire. Le décryptage de Jean-Marie Hosatte à Jérusalem pour le Point me semble à cet égard très perspicace.

Cela dit et pour conclure : la diplomatie israélienne est vraiment nullissime. Elle tombe dans le panneau à tous les coups. La doctrine de défense d'Israël devrait tout de même inclure un minimum son image et l'opinion publique mondiale. Je parie qu'on va trouver d'ici peu des vidéos de l'assaut, qui, comme par hasard, présenteront l'assaut israélien sous son jour le pire.

La technique est rôdée : s'il existe des tireurs du côté de Free Gaza, la prétendue organisation humanitaire, personne n'en saura jamais rien, car des photos de leurs tirs s'il y en a eu, personne n'aura pu en faire. Facile, en revanche, de prévoir les appareils-photo pour prendre des clichés d'Israël attaquant.

Il faudrait un jour que l'état d'Israël commence à penser à ce genre de procédés et trouve des moyens des les contourner ; là, il me fait l'effet du taureau devant lequel on agite un chiffon rouge et qui fonce tête baissée. Dans les arènes, cela s'appelle de la corrida et cela finit par la mort du taureau, au bout d'un moment, en dépit de sa puissance supérieure au torero...A méditer...

[EDIT] Lectures complémentaires :

La flotille humanitaire (avec nos gueules)

Ippon (Authueil)

15:15 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : israel, gaza |  Facebook | | |

Didier Goux mieux que wikio et twitter !

Depuis deux mois, j'ai l'immense honneur de figurer dans la blogroll de Didier Goux, blogueur émérite et réactionnaire à souhait s'il en est. Mon Dieu ! Une machine à visites ! C'est bien simple, ce mois-ci, il génère plus de 5% des visites de mon blogue à lui tout seul !!! Plus que Google news, plus que Marianne2, plus que wikio et plus que twitter ! Plus que Marianne2 qui a repris près d'une demi-douzaine d'articles de ma part, plus que google news alors que je figure dans leur flux. Mais ?! Il a combien de visites et de visiteurs par mois ? Cela doit être monstrueux !!! Et tout cela par le seul effet de sa blogroll ! Pour tout connaître de sa vie privée, hé hé, il suffit de consulter son journal personnel, disponible en ligne ! Tiens, par exemple, clairement, ce n'est pas un financier. Il semble tout ignorer du rebond de l'immobilier parisien, par exemple, ces derniers mois. Cela mis à part, les ambassadrices du Brésil, cela ne vaut rien comme acheteuses...Ah, ne jamais perdre les pvs d'AG de copropriété : inventer une excuse et venir penaudement en demander une copie, à défaut, au syndic...

Autre chose, ce n'est pas bien du tout de dire qu'Au bonheur des dames est un roman ennuyeux. En voilà un vilain parti pris. On a là toute la genèse des grandes surfaces, jusqu'aux relations délétères entre les patrons et leurs caissières. Mon Dieu : Octave la prend tout de même sur ses genoux, la Denise. Oh, et puis rien n'a changé, tiens : ragots à la Bourdoncle, jalousies, adoration du veau argent, tout y est. Non, la seule incongrue, je l'accorde, c'est l'héroïsme de Robineau, sa résistance désespérée. On a du mal à y croire. D'ailleurs, aujourd'hui, il n'aurait même pas la latitude de monter son magasin. Oh, et puis la frénésie absolue du consumérisme à tous crins : il l'avait bien senti l'Emile. Il en faudra du temps pour trouver une description semblable de ruée vers la solde.

Sinon, je suis d'accord : rien de plus pénible qu'une grande surface qui modifie sa configuration. Déjà que c'est grand et qu'on perd du temps à passer d'une allée à l'autre...Le Carrefour de la Porte d'Auteuil m'a définitivement perdu comme client en raison de ce genre de gentilles plaisanteries. Je crois que l'idée est de faire découvrir d'autres rayons au client afin de le pousser à acheter de nouvelles choses. Eh bien moi, ça m'a gonflé, et c'est Franprix, Monoprix et accessoirement les sympathiques Kabyles ou Tunisiens du coin qui ont récupéré la mise de ma consommation.

Hop, morceau choisi qui m'a bien fait rigoler :

Je comptais plus ou moins produire quelques paragraphes concernant la réforme fiscale. Car, comme un seul homme, tous les blogueurs s'enflamment à ce sujet depuis hier. Ils tournent en rond, braillent en chœur, racontent n'importent quoi, et c'est sans importance aucune : ce qu'ils veulent, comme toujours, c'est se voir beaux dans le miroir. Ils ne s'aperçoivent pas que, au fond du fond, nous sommes d'accord : tout le monde a envie que les pauvres soient moins pauvres, que la guerre disparaisse, que les ménagères de moins de cinquante ans sourient à l'entrée des hypermarchés, etc. La vraie différence est que nous savons, nous, que c'est impossible, un rêve de bisounours. Ils peuvent foutre le monde cul par-dessus tête : dans trente ou quarante ans, il y aura, impertubables, de nouveaux riches et de nouveaux pauvres. Et le pire c'est que ce seront probablement les mêmes que dans le monde qu'ils auront mis à bas.

Ils ne se rendent même pas compte de l'envie de prison qui les possède. Ni de l'envie tout court qui les aigrit – c'est très curieux, finalement
.

La bonne nouvelle, c'est qu'il va pouvoir revenir à la Comète. Numbeur oine a du intercéder probablement.

Dorham, voyons, Dorham : j'ai plusieurs fois lu ce nom dans des articles, dans les commentaires, mais jamais vu le blog ad hoc. Un successeur de Didier Goux ? Il faut aller voir la chose. Quelqu'un connaît-il l'adresse de son blogue ? Je ne trouve rien avec google.

Ah, dernier point : c'est quoi un BM ?

13:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blog, didier goux |  Facebook | | |

Bayrou juge les Métropoles : small is beautiful...

Intéressantes réflexions de Bayrou sur les métropoles prévues par le projet de loi de l'actuel gouvernement...

L’introduction des métropoles va créer un désordre gravement dommageable à l’organisation des collectivités locales en France. Combien seront-elles, ces métropoles ? Peut-être une quinzaine, car je ne crois pas une seconde que le seuil des 450 000 habitants ne résistera. Vous êtes partis de 700 000, puis on est passé à 600 000, nous en sommes à 450 000… Expliquez-moi la différence qu’il y a entre Strasbourg et Montpellier en terme de rôle, de place ! 

Pourquoi ne pas descendre jusqu’à Belfort, dans le du Territoire du même nom, si vous me permettez cette parenthèse souriante ? 

Pour commencer, vous donnez aux métropoles toutes les compétences des communes qui les forment. Il n’est jusqu’aux cimetières et aux abattoirs que vous ne leur ayez confiés…Qui plus est, vous transférez aux métropoles la totalité – ce sera possible – des compétences des départements et des régions. 

Monsieur le secrétaire d’État, nous ne sommes pas seulement des législateurs pour 2010 ; nous sommes les héritiers d’un très long temps, deux cents ans. Expliquez-moi ce qu’il restera du département de la Gironde ou du département de la Haute-Garonne lorsque vous leur aurez enlevé Bordeaux ou Toulouse ? Que reste-t-il de l’Alsace sans Strasbourg ? 

Que restera-t-il de la réalité du département, et même de la réalité des régions, lorsque vous aurez transféré la totalité des compétences touchant à l’économie, au social, aux lycées et aux collèges, y compris en termes de communication autour de l’image de la collectivité, de la région à l’extérieur et à l’étranger ? Que restera-t-il ? 

En vérité, c’est à la démolition du département et d’un bon nombre de régions françaises que vous êtes en train de procéder. C’est regrettable et cela va semer un grand désordre, d’autant que personne ne vous le demandait – si ce n’est les maires de grandes villes de tous bords, de droite comme de gauche, tous unis pour prendre les compétences des départements et des régions. 

À cette exception près, bien aisée à comprendre, je suis persuadé que personne dans l’opinion publique française n’était disposé à ce que l’on aille dans ce sens. Je crois que l’on se trompe, je crois que c’est une erreur. 

Dernière observation, qui n’a pas été faite jusqu’à présent. Vous allez vous trouver dans la situation où les métropoles ayant extrait leurs compétences des départements et des régions, ces départements et ces régions n’en seront pas moins gérés par les élus de ces métropoles… Leur poids sera déterminant. Je m’interroge sur la constitutionnalité de la situation dans laquelle des élus très nombreux pèsent un poids déterminant sur le conseil d’une assemblée sans que cette assemblée n’ait la moindre compétence réelle sur le territoire qu’ils représentent ! Il y a là quelque chose d’extrêmement curieux, et à mes yeux très déstabilisant au regard de l’idée que les citoyens devraient avoir de la simplicité et de la lisibilité de leurs collectivités locales. 

Pour conclure, bon nombre de dispositions dans ce texte me semblent procéder d’une idéologie que je crois fausse, celle du big is beautiful. Je sais que la pensée technocratique va souvent dans ce sens : plus c’est gros, mieux c’est ; plus c’est fusionné, plus c’est rapproché, plus on donne la compétence à des fonctionnaires plutôt qu’à des élus de terrain, mieux c’est. Je crois le contraire : l’histoire de la France montre aussi que small is beautiful. Il y a dans la proximité, dans les territoires, fussent-ils exigus, dans les élus réputés petits et que je crois pour ma part tout à fait essentiels, quelque chose d’intime dans l’histoire de notre pays. On a tort de choisir l’idéologie qui consiste à constamment les effacer : c’est une partie de notre histoire que l’on effacerait.

11:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : métropole, bayrou |  Facebook | | |

A quand la première Class Action contre facebook ?

L'une des questions que je me posais, tout récemment, à propos de facebook, c'était de déterminer ce qu'en droit on peut faire contre ce réseau. Non seulement son principe même ne protège pas la confidentialité des informations, mais, de surcroît, des informations véhiculées par d'autres peuvent très bien vous toucher à votre insu. Le seul moyen de contraindre Facebook et ses créateurs à respecter des évidences éthiques, c'est de taper là où ça fait mal, c'est à dire au porte-monnaie. Or, pour cela, rien de tel qu'un très gros procès, de préférence devant la justice américaine, plus prompte à protéger le consommateur que la justice française.

10:40 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : facebook, class action |  Facebook | | |

dimanche, 30 mai 2010

Incendie de Tarare, chapeau, Samir, Majid et Yacine !

Bon, Hashtable m'a pris de vitesse.  Plutôt que de faire de la morale civique à deux balles dans les cours du même nom à l'école, on ferait mieux de parler de ces héros anonymes et ordinaires qui nous bluffent à intervalles réguliers. Cette fois, ce sont trois ados qui voyant de la fumée s'échapper d'un immeuble, ont fait évacuer tout l'immeuble avec un calme et une assurance impressionnantes et, de surcroît, ont pris de gros risques pour sauver une petite fille et sa maman. Chapeau, les jeunes, ce n'est pas tous les jours qu'on en rencontre des comme vous.

22:56 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bravoure |  Facebook | | |

L'élu du groupe PC qui ne veut pas rendre hommage à Aurélie Fouquet, la jeune policière abattue

Il y a des vidéos qui se passent de commentaires tant elles laissent sans voix. J'ai pris connaissance de l'une d'entre elles sur le blog satirique 93sang30.

Les bras m'en tombent. Le type est un élu de la république, mais parce qu'il est prisonnier d'un discours anti-flic typique de la gauche de la gauche, il décide de faire le malin. Quelle morgue incroyable ! Quelle absence de considération pour cette jeune femme morte en service qui laisse un bébé de 14 mois orphelin ! Je vais prendre contact avec Nicole Rivoire, l'ex-maire MoDem de Noisy-le-sec, tête de file de l'opposition, et lui suggérer de demander des explications à la nouvelle majorité municipale. Quand on voit le niveau d'argumentation donné par l'élu communiste, il y a de quoi hurler : opposer l'ouvrier au policier, c'est vraiment le nec plus ultra de la démagogie gauchiste la plus minable qui soit. J'évoquais l'insécurité cette après-midi, mais à vrai dire, le consensus n'est pas gagné. Côté Verts, dans l'actuelle majorité de Noisy-le-Sec, c'est le maire adjoint, Patrick Lascoux, un Vert (tiens tiens, ceux qui soutiennent les émeutiers de Villiers le Bel...) qui déclarait tout récemment qu'il ne valait mieux pas rencontrer la police municipale et qu'on frôlait la bavure si l'on n'obtempérait pas. Minable. C'est là où on comprend très bien que la racaille peut compter sur des alliés objectifs au sein de la classe politique. Ces individus, par haine du flic, sont prêts à dire et à justifier n'importe quoi. Il faut dire qu'on comprend mieux leurs réactions en lisant leurs motions : Verts et certains communistes présentent alors un texte pour supprimer la police municipale sous des prétextes aussi tordus que fallacieux et démagogiques. Je ne vous raconte pas la tête des Socialistes locaux, bien emmerdés par leurs alliés. Voilà ce que c'est que d'avoir des amis infréquentables, aussi...Il fallait écouter l'un d'entre eux (Communiste) expliquer que la police tue...

Bref, citoyens de Noisy le Sec qui aimez votre tranquillité, ne faites pas l'erreur de voter une seconde fois pour l'alliance des gauches. Sachez qu'au sein de cette alliance, de dangereux démagogues sont tout prêts à multiplier les Aurélie Fouquet, parce que voyez-vous, la police tue...

samedi, 29 mai 2010

L'insécurité reviendra en force en 2012

Je viens de lire successivement, ces deux derniers jours, deux billets sur l'état de l'insécurité. Tout d'abord, celui de Bénédicte Charles, journaliste à Marianne2 que j'approuve à 100%...non, pas 100, 200% pardon, et ensuite, celui du Crapaud qui compare l'état de ses Cévennes rurales avec l'insécurité grandissante dans les grandes villes.

Malheureusement, les partis politiques n'ont pas modifié leur logiciel : à gauche, on se contente de scander le rétablissement de la police de proximité, ce qui n'a rien  d'un véritable programme sur la sécurité, et à droite, on brasse le vent en faisant de grands moulinets, façon sarkosyste. Au centre, on ne s'intéresse pas à la question ou alors on se croit à bisounoursland.

La classe politique est en train d'ouvrir un boulevard politique au Front National et notamment à Marine Le Pen, très à l'aise sur cette thématique. Quand on voit, aujourd'hui, que les potes des racailles viennent glapir jusque dans les tribunaux, menaçant même les magistrats, cela en dit long sur l'état de déliquescence effroyable de la sécurité en France.

Il faut un parti qui ose relever le gant et présente un véritable plan de lutte contre l'insécurité. C'est très clair : impossible sans donner des moyens supplémentaires à la police et aux juges. Tout plan qui ne prévoira pas ces moyens-là sera forcément du pipeau.

Il faut aussi ne pas avoir peur du terrorisme intellectuel des beaux esprits et ne pas hésiter à cogner dans le tas. Il faut prédire l'Enfer à la racaille et tenir la promesse ensuite.

Quant au lien entre populations immigrées et insécurité, il faut procéder fermement mais sans stigmatisation. Ne jamais oublier que la délinquance est le fait d'une minorité. Quand bien même le taux de délinquant serait double au sein d'une communauté, elle n'en reste pas moins minoritaire. Il ne faudrait donc pas punir 98% d'une communauté pour 2% de salopards. Sur ce dernier point, je réitère ce que j'ai déjà dit : un permis pour l'obtention de la nationalité avec période de probation. Ne nous faisons toutefois pas d'illusions : rien ne sert de brasser une fois de plus du vent. Le remède le plus efficace contre ml'insécurité, c'est une police et une justice rapides et bien dotées en moyens pour agir efficacement. N'ayons pas peur de présenter une programme chiffré de construction de prisons, de durcir les conditions de détention des voyous tout en leur garantissant la décence, et de les mettre au travail de gré ou de force sous couvert que le coût n'en soit pas excessif.

Aucune hésitation non plus à avoir la main lourde, très lourde, même, dès lors qu'il y a des faits de violence. C'est d'ailleurs là-dessus qu'on devrait travailler, à mon sens. Alléger les peines pour la petite délinquance (vols sans violence, infractions légères, et cetera...) en les remplaçant par des bracelets électroniques, des amendes dont on s'assurera qu'elles seront payées sur salaire, et en contrepartie, des peines plus lourdes pour les autres. Pas de libération, pas de semi-conditionnelle pour les récidivistes et cetera...

Un vrai programme de répression sont le volet préventif serait l'assurance de la sanction.

13:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : insécurité |  Facebook | | |

Enfer et damnation : on a gagné l'euro 2016 !

Tiens, c'est marrant, tout le monde semble se réjouir du choix de la France pour l'organisation de l'euro 2016. 1.7 milliards d'euros rien que pour rénover les stades. 40% à la charge de l'État, soit tout de même près de 600 millions d'euros. En réalité, l'organisation de ces festivités coûte des sommes folles (je n'ai parlé que des stades), ne rapporte que le temps de la compétition, et surtout dans l'industrie touristique déjà largement développée. Quelques études intéressantes laissent entrevoir que l'organisation des compétitions sportives, bien loin de rapporter des fortunes, bien au contraire, sont coûteuses en investissements et infléchissent même les perspectives de croissance. Bref, j'ai bien compris qu'on va sans doute relancer le BTP avec l'euro 2016, mais je trouve que la France a tout de même de toutes autres priorités que de distribuer du pain et des jeux. On est dans la mélasse jusqu'au cou avec nos retraites, notre chômage des jeunes et des seniors, notre industrie en perdition, notre retard technologique dans les secteurs d'avenir, et tout ce que l'on trouve à faire, c'est d'injecter plusieurs milliards d'euros dans la fête.

Ça réjouit du monde, l'euro 2016, mais il y aura des lendemains qui déchantent, et moi, cela ne m'enchante guère. On ferait mieux de refaire nos hôpitaux ou de bâtir des crèches ou de stimuler les nouvelles énergies, bref... Le Faucon va sans doute penser que je suis un grincheux, mais je trouve que l'heure n'est pas vraiment à la fête...On ferait mieux de soutenir le patrimoine, tiens...ça, au moins, c'est rentable.

07:15 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : football, euro2016 |  Facebook | | |

Wikio fait de l'argent ? et alors ?

C'est marrant, ça, dès qu'une plate-forme grossit un tantinet et fait des efforts pour devenir rentable, chez certains blogueurs, cela devient automatiquement le Diable capitaliste. Je reviens de chez Peuples qui râle contre wikio et il écrit un billet à charge contre wikio en comparant les blogueurs que le portail indexe à des ouvriers chinois oeuvrant pour le grande bonheur de la mondialisation des échanges. Ben, désolé, mais je suis référencé par wikio et je ne me sens pas vraiment ouvrier chinois. Je trouve que le travail effectué par wikio permet de mettre en relation les blogueurs entre eux, et en plus, ils fournissent toute une série d'outils gratos. On ne va tout de même pas s'en plaindre. Les 300 000 blogueurs que cite Peuples ne bossent pas pour wikio, ils bossent pour eux quand leur blogging est professionnel et si ce n'est pas le cas, ils écrivent pour le plaisir. Si wikio parvient à faire du fric, tant mieux ! On ne peut vraiment pas l'accuser d'exploiter les blogues, c'est vraiment le mauvais procès par excellence. Je précise que je n'ai pas d'actions chez wikio pour être clair, pas même de relation de travail ni de complicité, d'affection d'amitié ou de quoi que ce soit de cette sorte. Je ne suis jamais là aux cocktails et j'ai été invité une seule fois, et encore, sur recommandation de Jegoun.

Bref, je m'exprime à titre gratuit. Donc, oui, nous fournissons un contenu gratuit ; what else ? Où est le problème ? Si Peuples veut fournir un contenu payant, et bien qu'il rende son blogue accessible seulement sur abonnement payant, et voilà tout. Personnellement, wikio m'apporte quelques visiteurs (aux alentours de 3%) mais, en tout cas, bien plus que twitter, y'a pas photo.

In fine, je ne vois aucunement l'intérêt de chercher à créer un rapport de force avec un service qui est l'allié objectif des blogs et ne cesse de chercher à les promouvoir, y compris en prenant des risques. Leur wikio studio est une manière intelligente de chercher à employer les compétences des blogueurs, même si cela ne rapporte pas grand chose.

Non, moi, je trouve sympa cette petite entreprise française qui cherche à se faire un trou dans la Toile sur un créneau assez étroit, mais, pour l'instant, pas trop concurrencé, qui commence à nouer des partenariats et qui se démerde plutôt bien.

Tiens, bien réfléchi, je vais peut-être bien prendre des actions, le jour où vilaine petite entreprise deviendra grande et sera capitalisée en bourse.

00:07 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : wikio, blog |  Facebook | | |