Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 janvier 2012

Comment Hollande s'apprête à matraquer les familles...

Ahhhh : sans les blogues de gauche, j'vous jure, ce serait difficile de pêcher l'info. Grâce à Nicolas et Homer, je sais maintenant que François Hollande s'apprête à allonger la facture en impôts de 4.5 millions de Français et Françaises. Oui, oui, vous avez bien lu.

Vous vous rappelez de 2007 et du "Moi j'aime pas les riches" de François Hollande ? Eh bien ça n'a rien perdu de son acuité.  Hollande veut supprimer le quotient familial et le remplacer par un crédit d'impôts. Grâce à nos sympathiques blogueurs de gauche, nous savons désormais que plus une famille aisée va avoir d'enfants plus elle va payer cash pour sa natalité. Hollande doit trouver qu'il y a trop de "riches" en France, sans doute.

Oh, mais...ça me rappelle quelque chose : le 29 janvier dernier, j'ai le souvenir d'avoir tiré à boulets rouges sur un certain Piketty : tout le raisonnement est dans le billet d'origine. Hollande a le même, et les blogueurs de gauche, itou. Il suffit d'ailleurs de lire les derniers mots du Nicolas : Les pertes seraient mêmes très importantes pour les familles d'au moins trois enfants gagnant beaucoup d'oseille. Tant pis pour elles.

Voilà. Du socialo dans le texte. Mets pas du bien de côté, salaud de koulak, on aura ta peau. Homer n'aura peut-être pas la réaction de l'UMP, mais il a déjà la mienne. La mesure de Hollande, comme j'en avais dénoncé l'idée chez Piketty est tout simplement lamentable. Pitoyable et minable.

François (Bayrou, pas Hollande), tu as dit à Giens en septembre dernier, dans ton discours de clôture de l'Université d'été du MoDem, que tu parlerais des familles parce que plus personne n'en parle, je te cite : 

Je parlerai des familles, de toutes les familles, des enfants, des enfants de toutes les familles. Je défendrai l’idée que l’être humain a d’abord, avant tout, besoin d’échapper à la solitude, et que, notre ennemie, c’est la société d’indifférence et de solitude. Je défendrai les familles, alors que personne ne parle plus d’elles. Je le ferai parce que, traditionnelles ou nouvelles, elles sont le recours et l’avenir du monde.

Tu as vu ce que les Socialistes et Hollande veulent faire aux familles ? 

Socialistes, méditez simplement les dernières paroles de François (Bayrou, pas Hollande) ce mémorable 18 septembre :

L’homme vit bien entendu de pain, de travail, d’air et d’eau, il vit de liberté, il vit de culture. Mais il vit d'abord de ses enfants et des enfants des autres. Et on ne peut pas vivre d’enfants, si on ne sait pas dire dans quelle maison ils vont habiter, si on ne sait pas leur dire ou leur montrer ce qui vaut la peine, ce qui est beau, ce qui est grand.

Et tenez-les vous pour dites.

23:01 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (53) | Tags : famille, hollande, bayrou, piketty |  Facebook | | |

jeudi, 08 décembre 2011

Mélenchon veut débattre avec Bayrou ? Pourquoi pas ?

J'ai lu les critiques de Mélenchon sur les positions exprimées par Bayrou. Que dire ?...On a vraiment des visions radicalement différentes. Une chose est sûre, c'est que je suis convaincu que celle de Mélenchon conduit la France à sa ruine. Je l'entends tout le temps parler d'accroissement de la dépense publique, mais je ne l'entends jamais clairement exprimer d'où il tirerait l'argent. Je ne comprends pas que Mélenchon ne fasse pas le plus ordinaire des raisonnements auquel chaque citoyen français est confronté :  nous ne dépensons pas ce que nous n'avons pas dans notre porte-monnaie sauf quand nous empruntons. Mais quand nous ne pouvons plus emprunter parce que le tiers de notre salaire est saisi, si notre compte est à découvert, nous payons encore des aggios. Comment Monsieur Mélenchon ne comprend-il pas qu'il en va de même d'un État ? 

Quant à créer de la monnaie, il faudrait obtenir l'accord de nos partenaires et nous créerions ainsi de l'inflation qui ruinerait en priorité tous les petits épargnants.

Mélenchon surfe sur l'émotion et refuse toute forme de rationnalité : il s'obstine, comme Sarkozy au demeurant, à juger que la crise actuelle est celle des banques et plus généralement du capitalisme : il est pourtant patent que c'est bien l'endettement des États qui génère actuellement des inquiétudes. Monsieur Mélenchon accepterait-il de continuer de prêter de l'argent à quelqu'un qui s'endette toujours plus pour le rembourser ? J'en doute. Il y a bien quelqu'un qui a agi de cette manière, mais sans le dire à ses prêteurs : un certain Madoff. Il a fait faillite, ruiné des centaines de milliers d'individus et est en prison aux USA pour quelques siècles. En effet, fatalement, un jour, quelqu'un a fini par exiger les rendements qu'il promettait puis le remboursement des sommes engagées : comme Madoff ne trouvait plus de prêteurs, toute sa pyramide s'est effondrée. Voilà ce qui attend nos États et que ne semble pas comprendre Monsieur Mélenchon.

Quand Monsieur Mélenchon promet de payer toute une série d'avantages aux Français avec de l'argent qu'il n'a pas, Monsieur Mélenchon fait son Madoff.

Mélenchon a également estimé qu'avec Bayrou on avait un petit FMI à domicile : c'est justement pour éviter une telle humiliation qu'il faut se garder de conduire Monsieur Mélenchon et ses amis au pouvoir. Tout l'effort du projet national et européen de Bayrou c'est justement de ne jamais devoir d'argent à la Chine ou au FMI. Or, nous en sommes actuellement là...

Cela dit, un débat serait une bonne chose, chacun pourrait se faire une idée, à commencer par les électeurs de gauche qui devront bien réfléchir aux futurs alliés de leur poulain s'il gagne. La question est simple : vaut-il mieux un Hollande président allié avec un Mélenchon ou un Bayrou président allié avec un Hollande ? Je pense que cette question mérite réflexion...

Sans mettre la blogosphère de la gauche modérée devant une telle alternative, je voudrais en revanche lui demander comment elle compte gérer une éventuelle alliance avec Jean-Luc Mélenchon et ses idées : il me semble que parmi ces modérés, on peut compter des blogueurs tels que El Camino, Jegoun , Gularu , Philippe Sage ou encore Variae pour en citer quelques uns que je lis sur leurs blogues et sur twitter (Admirez ma connaissance fine de la Batavosphère : ceux-là ont soutenu très rapidement François Hollande, parfois même avant DSK ; je ne les cite pas au hasard parmi plusieurs blogs de gauche, loin de là.). A ceux-là j'ajoute aussi mon camarade Laurent, un blogueur radical (de gauche) qui a la particularité d'avoir soutenu Bayrou en 2007. Il s'est rangé ces derniers mois derrière François Hollande : restera-t-il aussi sûr de son choix, si le PS aligne une partie de ses positions sur celle de Jean-Luc Mélenchon (ce qui est d'ailleurs déjà partiellement le cas) ?

J'en profite encore pour ajouter à la liste un authentique gauchiste (un vrai, pas comme les camarades blogueurs de gauche que j'appelle gauchistes pour les provoquer alors que je sais qu'ils sont sociaux-démocrates, globalement) mais avec une question différente : que fera-t-il si une partie du PS persiste dans l'intention de proposer une alliance qui aille de Mélenchon jusqu'à Bayrou ?

Cela étant dit, je conclus aussi en précisant que j'ai beaucoup de respect pour Mélenchon et que je ne lu fais en aucun cas l'affront de confondre son parti avec le Front National, comme c'est de bon ton de le faire parfois dans nos médias. 

samedi, 03 décembre 2011

Tatata (trompettes et tambours) 1er classement politique ebuzzing !

Il est beau, il est frais, il est tout nouveau mon premier classement des blogues politiques en version ebuzzing ! Allez savoir pourquoi, il a tout de même furieusement un parfum de wikio.

Cela dit, avec l'arrivée de François Hollande dans le top 20, cela commence à faire beaucoup de leaders de partis politiques en haut de l'affiche : Chevènement, Mélenchon, Hollande...hé, ho, foutez-nous la paix un peu, d'autant que ces blogues ne jouent absolument pas le jeu du réseau social : l'échange de liens. Constatez, en tout cas, que notre sympathique blogue d'un élu local MoDem de Puteaux est toujours là. Ce n'était donc pas un épiphénomène. Flûte, alors, CSP a disparu du top20. Grand retour d'Intox2007 qui ne devrait pas tarder à retrouver sa place, je pense. PMA a repris également la sienne. Bah pour les femmes et Hashtable pour les libéraux tiennent bon et s'accrochent. Les minorités visibles se défendent plutôt bien :-) Les échos de la gauchosphère semblent désormais bien installés dans les hautes sphères du top des blogues. Les autres sont tous des vieux de la vieille, même si certains font leur grand retour.

En parlant du site de François Hollande : je ne vois absolument pas ce qu'il fait dans ce classement. C'est désormais juste un relais de presse, et on ne s'y donne plus même la peine d'ouvrir des commentaires. Le format blogue ne correspond pas à ce site qui ne devrait donc plus, désormais, figurer dans cette liste. Il en va très différemment des blogues de Chevènement et Mélenchon qui demeurent d'authentiques blogues avec des commentaires et analyses tout à fait personnels. Je dis ça à propos du site de Hollande, mais cela n'a rien de politique : c'est juste une observation objective à propos de son site. C'était autrefois un blogue, c'est désormais un site de campagne, c'est tout.

Ah, une remarque : wikiogroup (en tout cas l'adresse) existe toujours. On m'a envoyé ce top avec une mention réalisé par wikio. Je me suis dit que cela paraissait adapté de mentionner "réalisé par ebuzzing", puisque désormais, wikio est fondu dans ebuzzing. Notez que tous les outils wikio n'en continuent pas moins de fonctionner, comme la backlinks factory, par exemple.

 

1 Partageons mon avis
2 MonPuteaux.com
3 Carnet de notes de Yann Savidan
4 Sarkofrance
5 A perdre la raison
6 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
7 Lyonnitude(s)
8 les échos de la gauchosphère
9 LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
10 intox2007.info
11 Les coulisses de Sarkofrance
12 Chevenement.fr
13 Arnaud Mouillard
14 Bah !
15 Hashtable
16 Le Blog de François Hollande
17 Une Autre Vie
18 SLOVAR les nouvelles - expressions libres
19 Piratage(s)
20 Plume de presse

Classement réalisé par Ebuzzing

 

mardi, 29 novembre 2011

Hé, ho ! On se calme à BVA : Bayrou est au centre !

C'est fort du collier, là : je viens de consulter le dernier sondage BVA sur la côte d'avenir des personnalités politiques (dans lequel je constate avec plaisir que François Bayrou est en pleine ascension). Mais voilà, figurez-vous que le sondage teste la côte de popularité des différentes personnalités de gauche et de droite selon les électorats de gauche et de droite. Eh bien devinez ce qu'ils ont fait ces andouilles ? Ils ont classé Bayrou dans les personnalités de gauche ! C'est amical, hein, "ces andouilles"; généralement, j'aime plutôt bien BVA dont les enquêtes et analyses sont intéressantes.

Il n'empêche que là, il y a maldonne. A la rigueur, on pouvait tester Bayrou ET à gauche, ET à droite, mais le tester à gauche comme personnalité de gauche, c'est juste une absurdité politique, et, ce, même si François Hollande lui fait des signes amicaux.

En ce qui concerne d'éventuels accords, on verra le moment venu si c'est nécessaire, et on comparera les programmes. 

Hollande, merci à lui, a ouvert une fenêtre médiatique à François Bayrou ces derniers jours. Puisqu'il représente le centre, il devrait en profiter pour présenter ses idées et ses propositions. 

A ce sujet, je sais que François garde sous le coude un programme bien plus élaboré que l'esquisse qui figure dans son État d'urgence. Je l'invite à prendre garde : on pourrait risquer un pschitt à trop tarder. Nous ne sommes certes pas au niveau de décembre 2006, mais il y a de plus en plus de Français qui attendent d'en savoir plus sur ce qu'il a à dire. Nous connaissons ses slogans et les grandes lignes de son projet politique, mais maintenant, il faut commencer à mettre les mains dans le cambouis et à jouer cartes sur table ce que l'on propose.

J'ai bien compris que le Made in France est au coeur de son projet, car il fait d'une pierre trois coups en résolvant le problème des recettes fiscales, celui de la croissance, et celui de l'emploi.

Mais voilà, même si j'ai déjà quelqu'aperçu de ce qu'il a en tête, je reste encore sur ma faim et j'ai envie d'en savoir plus. Alors, François, dis-nous ce que tu prévois !

23:05 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : bayrou, bva, hollande |  Facebook | | |

mardi, 15 novembre 2011

J'ai mieux : ni Hollande, ni Sarkozy, mais Bayrou !!!

Bon, Val le Nain me demande de trouver 10 bonnes raisons de ne pas laisser Hollande entrer à l'Élysée. Ben moi, je suis d'accord, à condition que ce ne soit pas Sarkozy qui prenne sa place. Parce que là, le Sarko, quand je l'entends tenter de lancer le discrédit sur une partie de la population et essayer de trouver de nouveaux bouc-émissaires avec ses fraudeurs, j'ai des éruptions de boutons partout.

Mais la meilleur raison de ne pas laisser Hollande occuper l'Élysée, c'est tout simplement que Bayrou est un bien meilleur candidat et serait un bien meilleur président, tout simplement :-)

Bon, y'a des soirs, comme ça, je n'ai pas trop envie de développer, c'est fatigant. Pour l'instant, Hollande me paraît relativement raisonnable, mais j'ai encore en mémoire son "moi j'aime pas les riches" de 2007 qui vaut bien le "moi j'aime pas les fraudeurs" de Sarko.

Cela dit, il y a dans le programme de Hollande des choses infaisables qu'il persiste à maintenir :

- la retraite à 60 ans. On sait pourtant que c'est ça qui a foutu la grouille dans l'équilibre des caisses de retraites conçues au lendemain de la Libération. Avec une retraite toujours à 65 ans, les caisses de retraites seraient largement excédentaires aujourd'hui. Il aurait mieux valu descendre tout doucement vers 62 ans, et à l'heure actuelle, en dépit de la crise, tout serait nickel.

- il a approuvé les 35 heures. Dans le privé, je ne dis pas, soit, mais dans le public, c'étaient des dépenses tout à fait inconsidérées. 

- ses 60 000 postes de profs sont une embrouille. Cela m'agace, au passage, de voir les Socialistes continuer à opposer prisons et écoles, puisque Sarko veut créer des prisons. Les prisons sont nécessaires, particulièrement à l'heure actuelle, même si elles ne résoudront à l'évidence pas les lenteurs alarmantes de la justice et le manque de moyens criant des tribunaux.

Je ne vais pas épiloguer. Bien évidemment, je préfère de loin Hollande à Sarkozy, et dans un second tour, si les deux devaient être opposés, je n'aurais aucune hésitation à voter pour le premier. Mais bon, cela n'en reste pas moins un candidat par défaut, dans de telles circonstances, et, pour moi, un candidat par défaut, ce n'est pas un bon candidat. 

C'est bien pour cela, qu'à ma modeste mesure, j'essaierai de faire ce que je peux pour que ce soit Bayrou qui soit au second tour en mai 2012, que ce soit contre Hollande ou que ce soit contre Sarkozy.

En tout cas, voilà une chaîne qui mérite quelques tags en bonne et due forme :

Voyons, voyons, h16, évidemment, le mal pensant que j'ai eu grand plaisir à lire pendant les primaires du PS et qu'on aimerait voir à nouveau tapoter quelques notes savoureuses sur son clavier, Alexandre, Xerbias, les deux sont de vrais blogues de droite, mon bouvier favori, et l'expert en politique qu'est Hervé. J'aurais bien ajouté CSP dans la liste pour rigoler, mais ce n'est pas le genre à répondre à ce genre de chaînes...du fond de son goulag, mais il doit être occupé à réparer un mirador en Sibérie, je pense...

23:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : bayrou, hollande, sarkozy |  Facebook | | |

jeudi, 20 octobre 2011

Il est bizarre, Hollande

Il y a quelque chose qui me laisse perplexe avec François Hollande. J'écoute ce qu'il dit depuis assez longtemps. Pour moi, c'est un social-démocrate bon teint, avec les atouts et les travers de la social-démocratie en général.

Depuis qu'il monte en puissance, son blogue baisse  en qualité. Au départ, on y lisait des réflexions, aujourd'hui, ce n'est plus qu'un vulgaire relais de propagande et de déclarations dans la presse et les médias. Il n'a plus rien d'un blogue, et de ce fait, je me demande s'il est pertinent de le conserver dans la base wikio (ou la future base ebuzz, quoique je ne sais pas ce que cette dernière va référencer...).

Bref, ça commence mal : plus Hollande s'élève, plus il s'éloigne de la base. Un travers assez classique chez l'animal politique. 

Cela dit, ce n'est pas sur ce défaut que je le jugerais en soi. Jusqu'ici, je l'ai souvent entendu dire des choses relativement raisonnables. Il m'a longtemps paru crédible sur la dette et les retraites, par exemple.

Mais voilà, il est intronisé candidat du PS, et du coup, il va endosser les contradictions de ce parti. Le voilà,  comme le dit Bayrou, à porter un projet insoutenable.

Voyons : il est pas con, Hollande, à ma connaissance : il sait bien qu'on ne fera pas 300 000 emplois jeunes sur fonds publics. Qu'on ne fera pas des recrutements de dizaines de milliers de fonctionnaires. Qu'on ne fera pas le retour à la retraite à 60 ans. Qu'on ne fera pas une allocation générale pour tous les étudiants

Alors quoi ? C'est un faussaire ou quoi, ce gars ? Les différents candidats socialistes ont fait campagne sur des projets précis, pendant la primaire : Valls et Baylet savaient qu'ils n'avaient aucune chance d'être élus, alors ils pouvaient dire la vérité. Montebourg savait également qu'il ne serait pas au second tour, alors il pouvait bien raconter n'importe quoi et promettre toutes les c.....eries du monde.

Mais Hollande et Aubry, eux, ils étaient en position de gagner : alors pourquoi ont-ils raconté n'importe quoi aux Français ? 

Moi, c'est ça qui me gêne : je n'aime pas qu'on me raconte des salades. Si les Socialistes gagnent, ça va mal se passer parce qu'ils ne pourront pas tenir leurs promesses. Et je pense qu'un gars comme Hollande aura le bon sens de ne même pas essayer.

En somme, soit il y a mensonge public, comme dit Bayrou, soit entourloupe (comme par exemple faire croire qu'on va créer des postes de profs alors qu'on va en supprimer), soit il y a folie furieuse.

Désolé, mais, moi, je préfère l'espoir crédible...

11:35 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : hollande, bayrou, ps |  Facebook | | |

lundi, 17 octobre 2011

Hollande...Sarkozy ? Marine Le pen ? Bayrou ?

Pour moi, il est acquis ou presque que François Hollande sera en finale de la présidentielle. Je ne pense pas que les petits partis de gauche pourront l'inquiéter : le Front National est à près de 20% dans les intentions de vote, d'une part, et, d'autre part, le rejet de Sarkozy est tellement fort que le peuple de gauche ne prendra pas le risque de le voir réélire une seconde fois.

Donc, de ce côté-ci, c'est plié. Éva Joly, qui n'a désespérément rien compris à la France, et même Mélenchon, en dépit de sa spécificité feront des petits scores, voire des tout-petits scores.

Le danger, et le tovaritch CSP l'a bien compris, c'est le FN. Mon chasseur de koulaks favori a à la fois tort et raison. Tort, parce que le FN ne menace pas la gauche directement. Raison, parce qu'en revanche, sa candidate peut accéder au second tour en surclassant Sarkozy. Et ça, c'est un scénario qui me paraît plus qu'envisageable. Marine Le pen part très haut et elle va monter encore plus, j'en suis certain. Elle enregistre de plus en plus de ralliements. Elle menace donc directement Sarkozy, qui n'a d'autre choix pour tenter de regagner le terrain que d'essayer de durcir sa campagne. Sauf que c'est fichu, il a montré son impéritie pendant 5 ans dans les domaines qu'il pourrait partager avec le FN (sécurité, immigration, particulièrement).

Il reste un espace central désormais dégagé. Bayrou est actuellement sur son socle, à 7-8% d'intentions de vote. Il faut espérer qu'il décolle pour rassembler tout l'électorat centriste, que j'évalue à 15% environ. Pas plus, parce que Hollande va fixer tous les sociaux-démocrates et nous ne pouvons donc pas espérer les rallier.

15%, ce serait évidemment très bien. Mais pas suffisant. Il faut réussir à monter à 20 voire 21 pour se qualifier. 

La seconde place de finaliste va donc se jouer entre Marine Le pen, Nicolas Sarkozy, et, s'il réussit à émerger, François Bayrou. 

C'est loin d'être joué pour nous. Le MoDem n'a toujours pas de programme digne de ce nom (ne me parlez pas du projet humaniste, il me donne des boutons rien que d'en prononcer le nom). Il y a un embryon de programme solide et raisonné avec l'État d'Urgence de Bayrou, et heureusement, toutes ses propositions de 2007 qui demeurent à 90% valides. Il va falloir étoffer tout cela, nous avons un retard conséquent sur les autres grandes forces politiques.

Il y a un gros espace sur notre centre-droit. Le MoDem part de loin, c'est un parti de centre-gauche. Mais Bayrou, lui, est un authentique centriste démocrate-chrétien. En principe, il est légitime sur cet espace, même s'il a brouillé considérablement son image ces dernières années.

Il faut donc occuper l'espace de la droite modérée, avec un avantage : elle commence à ne plus pouvoir voir Sarkozy en peinture. Cela ne se ressent pas encore en termes d'intentions de votes (encore que, il suffit de considérer les scores de Borloo, ou même de Morin) mais dans la classe politique, des parlementaires qui sont excédés par Sarkozy, il y en a, d'autant qu'ils ont compris, désormais, qu'il les mène dans le mur.

C'est un très très gros challenge pour nous autres, centristes, mais qui sait : peut-être pouvons-nous coiffer in extremis la droite sarkozyste et le FN sur le poteau.

En tout cas, stratégiquement, ce devrait être notre but. La droite modérée n'a plus rien à perdre, et elle sait qu'avec Sarkozy elle est foutue : qu'est-ce que vous en pensez, l'Faucon, Rubin Xerbias, le Chafouin qui a déjà donné un peu son avis, Alexandre, Vlad,  Val le nain, Corto, Crapoto, Alain Lambert et, tiens, même Koz qui était prêt à balancer un gros caillasse à Bayrou il y a trois-quatre ans ?

Avec Bayrou, il lui reste une petite chance...

samedi, 15 octobre 2011

Il est amusant, Montebourg

Tout ce cirque sur la démondialisation, quand j'y pense, pour finir par admettre qu'en fait il avait prévu de voter pour le candidat arrivé en tête.

Sacré Montebourg. Sacré mauvaise foi aussi. Les sondages donnent Martine Aubry gagnante contre Sarkozy. Mais bon, Montebourg préfère, j'imagine, ne pas injurier l'avenir.

Oh, il n'est pas le seul. Ce sont des comiques, les Guignols de l'info : le Hollande nouveau n'est plus tout à fait celui de 2007, là-bas, étonnant, non ? En revanche, Martine, elle en prend plein la tronche. 

Finalement, l'histoire politique, est-ce que c'est autre chose que la grande histoire de l'Opportunisme...?

mardi, 11 octobre 2011

J'ai trouvé Aubry et Hollande très responsables

Dans les dents, l'Montebourg. Il a voulu faire le malin avec sa démondialisation et se prend pour le preneur d'otages de la gauche, moyennant quoi Martine Aubry et François Hollande ont tous deux rejeté le protectionnisme ; Martine a clairement fait savoir qu'elle ne changerait pas, et Hollande a récusé les zig-zags, tous deux substituant à la démondialisation le concept d'échanges justes (que défend aussi le MoDem).

Bref, en somme, la ligne choisie est celle, claire, de la social-démocratie. De toutes façons, j'ai fait mes comptes :  31+39 = 70% pour la social-démocratie. A cela il faut ajouter 6(Royal) + 5(Valls) de gauche réformiste. Total = 81%.

Les Français de gauche ne vont pas se laisser emm... par les diktats des démondialisateurs dont seuls l'extrême-gauche et le FN partagent l'analyse économique alors qu'ils ont été plus de 80% (pour ceux qui ont voté) à choisir la social-démocratie ou le réformisme de gauche.

Perso, je préfère la démocratie-chrétienne et/ou les libéraux, mais je pense qu'on peut s'entendre sur un certains nombres de points (pas tous) avec les sociaux-démocrates.

Voilà qui devrait apporter une réponse à Fillon qui avait sommé les deux leaders sociaux-démocrates de choisir entre le gauchisme et la social-démocratie.

dimanche, 11 septembre 2011

Socialiste...

Bon, je crois que les hostilités sont déclechées... :-D

bayrou-hollande.jpg

23:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : bayrou, hollande, socialiste |  Facebook | | |