Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 décembre 2011

Mélenchon veut débattre avec Bayrou ? Pourquoi pas ?

J'ai lu les critiques de Mélenchon sur les positions exprimées par Bayrou. Que dire ?...On a vraiment des visions radicalement différentes. Une chose est sûre, c'est que je suis convaincu que celle de Mélenchon conduit la France à sa ruine. Je l'entends tout le temps parler d'accroissement de la dépense publique, mais je ne l'entends jamais clairement exprimer d'où il tirerait l'argent. Je ne comprends pas que Mélenchon ne fasse pas le plus ordinaire des raisonnements auquel chaque citoyen français est confronté :  nous ne dépensons pas ce que nous n'avons pas dans notre porte-monnaie sauf quand nous empruntons. Mais quand nous ne pouvons plus emprunter parce que le tiers de notre salaire est saisi, si notre compte est à découvert, nous payons encore des aggios. Comment Monsieur Mélenchon ne comprend-il pas qu'il en va de même d'un État ? 

Quant à créer de la monnaie, il faudrait obtenir l'accord de nos partenaires et nous créerions ainsi de l'inflation qui ruinerait en priorité tous les petits épargnants.

Mélenchon surfe sur l'émotion et refuse toute forme de rationnalité : il s'obstine, comme Sarkozy au demeurant, à juger que la crise actuelle est celle des banques et plus généralement du capitalisme : il est pourtant patent que c'est bien l'endettement des États qui génère actuellement des inquiétudes. Monsieur Mélenchon accepterait-il de continuer de prêter de l'argent à quelqu'un qui s'endette toujours plus pour le rembourser ? J'en doute. Il y a bien quelqu'un qui a agi de cette manière, mais sans le dire à ses prêteurs : un certain Madoff. Il a fait faillite, ruiné des centaines de milliers d'individus et est en prison aux USA pour quelques siècles. En effet, fatalement, un jour, quelqu'un a fini par exiger les rendements qu'il promettait puis le remboursement des sommes engagées : comme Madoff ne trouvait plus de prêteurs, toute sa pyramide s'est effondrée. Voilà ce qui attend nos États et que ne semble pas comprendre Monsieur Mélenchon.

Quand Monsieur Mélenchon promet de payer toute une série d'avantages aux Français avec de l'argent qu'il n'a pas, Monsieur Mélenchon fait son Madoff.

Mélenchon a également estimé qu'avec Bayrou on avait un petit FMI à domicile : c'est justement pour éviter une telle humiliation qu'il faut se garder de conduire Monsieur Mélenchon et ses amis au pouvoir. Tout l'effort du projet national et européen de Bayrou c'est justement de ne jamais devoir d'argent à la Chine ou au FMI. Or, nous en sommes actuellement là...

Cela dit, un débat serait une bonne chose, chacun pourrait se faire une idée, à commencer par les électeurs de gauche qui devront bien réfléchir aux futurs alliés de leur poulain s'il gagne. La question est simple : vaut-il mieux un Hollande président allié avec un Mélenchon ou un Bayrou président allié avec un Hollande ? Je pense que cette question mérite réflexion...

Sans mettre la blogosphère de la gauche modérée devant une telle alternative, je voudrais en revanche lui demander comment elle compte gérer une éventuelle alliance avec Jean-Luc Mélenchon et ses idées : il me semble que parmi ces modérés, on peut compter des blogueurs tels que El Camino, Jegoun , Gularu , Philippe Sage ou encore Variae pour en citer quelques uns que je lis sur leurs blogues et sur twitter (Admirez ma connaissance fine de la Batavosphère : ceux-là ont soutenu très rapidement François Hollande, parfois même avant DSK ; je ne les cite pas au hasard parmi plusieurs blogs de gauche, loin de là.). A ceux-là j'ajoute aussi mon camarade Laurent, un blogueur radical (de gauche) qui a la particularité d'avoir soutenu Bayrou en 2007. Il s'est rangé ces derniers mois derrière François Hollande : restera-t-il aussi sûr de son choix, si le PS aligne une partie de ses positions sur celle de Jean-Luc Mélenchon (ce qui est d'ailleurs déjà partiellement le cas) ?

J'en profite encore pour ajouter à la liste un authentique gauchiste (un vrai, pas comme les camarades blogueurs de gauche que j'appelle gauchistes pour les provoquer alors que je sais qu'ils sont sociaux-démocrates, globalement) mais avec une question différente : que fera-t-il si une partie du PS persiste dans l'intention de proposer une alliance qui aille de Mélenchon jusqu'à Bayrou ?

Cela étant dit, je conclus aussi en précisant que j'ai beaucoup de respect pour Mélenchon et que je ne lu fais en aucun cas l'affront de confondre son parti avec le Front National, comme c'est de bon ton de le faire parfois dans nos médias. 

mercredi, 07 décembre 2011

Non, Ivan Rioufol, Bayrou ne fera pas du Le pen light...

J'ai lu avec attention le dernier billet d'Ivan Rioufol évoquant la candidature présidentielle à venir de François Bayrou. Je vais être lapidaire. Ivan Rioufol pense que Bayrou n'a aucune chance d'être le troisième homme de la présidentielle parce qu'il laisse, selon lui, comme les autres candidats, 40% de Français seuls face à la mondialisation et au multiculturalisme.

Je ne peux que constater qu'Ivan Rioufol, comme la plupart de la classe politique, tient un discours convenu sur la mondialisation. La mondialisation n'est pas en tant que telle responsable de nos maux. Ce n'est pas à l'extérieur ni contre l'extérieur mais en nous-mêmes, en France, que nous trouverons les remèdes à nos maux. C'est, je crois le fond du message de François Bayrou et c'est bien pour cela qu'il s'oppose radicalement au discours de quelqu'un comme Madame Le pen, par exemple.

Quant à juger que les humanistes mépriseraient le peuple, j'avoue que le sens du ridicule de Monsieur Rioufol est pour le moins mordant : qui écrit dans le même billet qu'un appel au sursaut national est d'autant plus pathétique qu'il invite les Français à acheter français ? Monsieur Rioufol est mal informé : en réalité, la question figure sous forme de sondages en ligne sur de nombreux sites ces derniers jours parce que François Bayrou l'a amenée dans la campagne !!! Et un sondage récent sur le Made in France indiquait que de nombreux Français étaient prêts à payer un peu plus s'ils avaient l'assurance de faire travailler des ouvriers français. 

Qui se moque du peuple et des classes populaires françaises, les premières intéressées par une telle proposition ? François Bayrou ou Ivan Rioufol ? Sans doute faut-il sentir dans le propos d'Ivan Rioufol le mépris pour les petits ateliers de production français et la sueur qui en perle...

Ivan Rioufol estime que François Bayrou se montre incapable de se confronter à la crise de la cohésion nationale : c'est pourtant lui qui en 2007 avait fait de la culture, et quand je parle de culture, je parle de culture national, l'arc-boutant principal de tout son programme.

Donc, NON, Monsieur Rioufol, nous ne ferons ni des étrangers, comme le FN, ni des riches comme les Socialistes, ni des fonctionnaires comme l'UMP, ni des entreprises comme Monsieur Mélenchon, ni des banques ou des agences de notation comme les uns et les autres les bouc-émissaires pratiques de nos propres échecs.

Nous soutenons Bayrou parce que nous pensons que notre redressement ne passe pas par un procès envers nos semblables mais par un effort partagé pour relever la tête. Et parce que nous avons foi en l'intelligence française, nous pensons que les Français sont capables de relever ce défi avec nous : c'est ce que nous leur proposons en les invitant à soutenir François Bayrou à l'élection présidentielle et à voter pour lui.

Programme de gauche, programme de droite

Trop drôle. Je parlais des hérissons hérissés dans mon dernier billet (où je donnais un échantillon des soutiens de Bayrou sur la Toile), là, je ne résiste pas à la tentation de publier leur vision du programme de Sarkozy pour 2012 :-)

loupsarko1.jpg

11:49 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sarkozy, bayrou |  Facebook | | |

mardi, 06 décembre 2011

Battons le rappel des troupes qui se battront pour Bayrou

Un journaliste m'a récemment contacté parce qu'il cherchait quelques bonnes adresses de bogueurs soutenant Bayrou et plus généralement d'e-militants centristes et/ou démocrates.

Je vais lui filer un coup de main, tiens. Bon, d'abord, y'a moi :-) Mais je ne suis pas seul !

Parmi les soutiens indéfectibles de Bayrou, même si parfois critiques, il y a deux blogues qui émergent par-dessus tous les autres, au sein de la blogosphère centriste et démocrate. J'ai nominé.....

Démocrate sans frontières et Humeurs de vaches ! Publications régulières, analyses sociales, politiques et économiques, commentaires sur de l'international, rien n'échappe à leurs plumes acérées.

On compte ensuite parmi les fidèles, l'improbable Orange Sanguine, dont le blogue a une vocation autant locale que nationale.

On ne peut passer à côté du blogue de David Guillerm, délégué à la communication des jeunesses démocrates.

La Taverne des Poètes a longtemps sévi sur AgoraVox avant de se décider à sauter le pas et à ouvrir un blogue sur lequel il commente l'actualité en poésies et en chansons.

Démocratix était déjà là en 2007. Il répondra à nouveau présent en 2012 , tout comme Michel Hinard qui a été de tous les combats !

Aktès, le blogue d'un Do tank militant publie régulièrement des échantillons de ses analyses.

Jérôme Charré n'a jamais quitté la barque : gageons qu'il sera à nouveau à la manoeuvre par les temps qui courent !

Yves Delahaie est apparu tardivement dans la blogosphère, mais son talent fait fureur et il est régulièrement repris par le plus du Nouvel Observateur !

Le Blog du Démocrate, l'un des plus anciens, vient de reprendre ces derniers jours du service et annonce qu'il soutiendra Bayrou.

Impossible, ensuite, de rater l'encyclopédiste du Centre, Hervé Torchet. Militant centriste depuis toujours, c'est la mémoire de cette sensibilité politique sur la Toile.

L'Abeille orange dont la venue sur la toile est d'abord liée à la défense de ces petits insectes dont Virgile a tant vanté les mérites s'est au fil du temps diversifié.

Polluxe n'est pas une militante démocrate, mais ses sympathies pour Bayrou et le MoDem sont patentes depuis fort longtemps.

Téo Toriatte (Centrisme et Démocratie) offre des analyses souvent construites et intéressantes sur son blogue.

Impossible de ne pas mentionner la plus engagée des militantes démocrates, Marianne Kraft ! On a avec elle les atouts d'une experte dans son domaine dès qu'il s'agit d'analyser des données économiques.

Il y a de nombreux blogues locaux mais, parmi ceux-ci, il me semble que le Canard à l'Orange est l'un des plus emblématiques.

J'ai gardé le meilleur pour la fin : un petit nouveau, les hérissons hérissés, qui vient d'apparaître, expert ès dessins humoristiques ! Il a inventé une famille de hérissons qui commentent l'actualité. A se tordre de rire !

J'ai choisi donc la sélection de blogues que je viens de mentionner : il en existe bien d'autres, mais certains nous ont quitté, d'autres ont choisi de se taire faute de temps, d'autres se consacrent à de l'actualité exclusivement locale. J'ai omis volontairement tous les blogues des élus et/ou des cadres du MoDem ou de l'Alliance centriste, mais j'aurais bien sûr pu les évoquer. Disons que je me suis contenté de la garde rapprochée, non pas qu'elle connaisse directement François Bayrou, mais plutôt que sa fiabilité et sa fidélité sont indiscutables. Il existe également une série de blogues sur la plate-forme des démocrates, lesdemocrates.fr . Je n'en ai signalé qu'une très petite fraction ici.

Outre les blogues, il existe aussi des forums de militants démocrates : Démos est à n'en pas douter celui qui est le plus actif et qui recense le plus d'informations de toutes sortes. Son équipe assure une veille quotidienne sur l'actualité des plus précieuses ! Je mentionne également les plus discrets et secrets "Bloggers de François", mais attention : impossible d'accéder aux informations sensibles là-bas si l'on n'est pas enregistré.

Il existe également de nombreux militants qui oeuvrent sur twitter (par exemple Matthieu Lamarre) ou encore sur facebook, parfois en grand secret :-)

Je ferai prochainement une seconde recension des forces démocrates, cette fois plus complète, alors si certains pensent que je les ai malencontreusement oubliés, surtout, qu'ils se signalent !

MAJ : et voilà. Je savais que j'allais faire des oublis majeurs. C'est une faute que je dois réparer au moins pour Cédric Augustin, l'un de plus anciens soutiens de François Bayrou, et le blog d'Arthur (Patricia Gallerneau) actif également depuis toujours.

23:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : bayrou, militants, blogs |  Facebook | | |

L'hypersensibilité des électeurs du MoDem à la dette

Le dernier sondage Ipsos-Logica comporte des enseignements intéressants. J'y note avec plaisir la progression de François Bayrou mais ce qui m'intéresse principalement c'est l'analyse qui est faite du rapport des Français aux dégradations promises par les agences de notation à la France. Tous les Français ne savent pas ce qu'est le AAA de la France. Mais les sympathisants MoDem sont 97% à le savoir !!! Et ils sont également 76% à savoir précisément de quoi il s'agit, loin devant tous les autres électorats.

Ils sont également plus de 80% à estimer que la politique actuelle est au bon niveau de rigueur ou n'est pas encore suffisante. Le drame au FN, au PS, au Front de gauche, et, jusqu'à un certain degré chez les Verts, c'est qu'on croit que l'actuel gouvernement va trop loin alors qu'il n'a pas même commencé une vraie politique de rigueur. C'est encore au MoDem enfin que l'on prend à sa juste mesure la gravité d'une dégradation de la note de la France.

La lecture de quelques blogues de gauche est édifiante : à l'image de leurs semblables ils ne voient que machinations ou délires libéraux là où la sonnette d'alarme ne cesse pourtant de retentir. Je suis navré de voir mes compatriotes foncer ainsi dans le mur en chantant. Nous sommes tous dans la même barque et s'il y a un crash, il concernera tout le monde.

En réalité, nous n'avons plus tellement le choix. Nous devons retrouver un budget à l'équilibre impérativement. Ce qui est très agaçant, en revanche, et marque l'absence de stature d'homme d'État de Nicolas Sarkozy, c'est sa volonté d'instrumentaliser nos actuelles difficultés pour mettre son opposition (gauche et centre) en difficulté. Demander de voter maintenant la Règle d'Or alors qu'il a eu 5 ans pour le faire, c'est vraiment prendre ses opposants pour des imbéciles. Et ce n'est pas faute de la part de ses alliés néo-centristes de le lui avoir demandé.

Cela dit, j'aimerais bien entendre une contre-proposition réaliste dans l'opposition, pas des incantations, et, à l'heure actuelle, il n'existe que celle de Bayrou...

12:19 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : dette, note, modem, bayrou |  Facebook | | |

lundi, 05 décembre 2011

l'Arme utile existe contre l'Armageddon monétaire

Dans la Bible, Armageddon est le lieu de l'ultime combat du bien contre le mal, de l'ordre contre le chaos. Hashtable nous le promet tous les jours pour l'euro.

Il existe pourtant une manière très simple de soutraire Midgard au feu dévorant du Ragnarok des dettes : l'arme ultime s'appelle l'équilibre budgétaire. 

Votez et réalisez des exercices budgétaires en équilibre et finie la crise de l'euro. Ce n'est pas plus compliqué que cela. Finalement, comme l'observait Christian Blanc dans La croissance ou le chaos, en 2005, indépendamment de toutes idéologies politiques, ce qui compte, ce n'est pas tant de taxer plus ou au contraire de réduire la dépense publique, mais d'abord d'assurer l'équilibre du budget.

Il existe donc au sein de chaque camp idéologique une nouvelle ligne de fracture : elle oppose les vertueux aux licencieux qui espèrent dépenser toujours plus sur le dos des autres.

On peut être marxiste, alter-mondialiste, libéral, socialiste, conservateur, facho ou tout ce que vous voudrez et s'avérer ou licencieux ou vertueux dans le domaine budgétaire. Soyons honnête : y'en a moins tout de même chez les alter et les fachos que chez les libéraux, les démocrates-chrétiens ou les sociaux-démocrates. Moins, certes, mais en fait, il n'y en a pas beaucoup tout court...

Les accusations dont fait l'objet l'Allemagne actuellement sont incroyables. Je juge le peuple français et sa classe politique vraiment sur la mauvaise pente.

C'est la faute des riches, puis des marchés, puis des banques puis les agences de notation et maintenant de l'Allemagne. La recherche permanente du bouc-émissaire, en somme. Pas le moindre début de remise en question à la notable exception de Bayrou qui le dit depuis un moment déjà : les problèmes, en France, ne viennent pas des autres mais de nous.

Une fois qu'on aura compris que le ciel nous aidera que lorsque nous nous aiderons nous-mêmes, on pourra commencer à débattre.

En tout cas, pour ce qui concerne l'euro, que chaque pays trouve une ligne enfin vertueuse, et il est sauvé. C'est, je crois ce vers quoi tendent les pays du Nord à commencer par l'Allemagne. On peut espérer que cela soit le virage italien avec Mario Monti, et on attend toujours une direction en France...

dimanche, 04 décembre 2011

Gouvernement idéal, la presse raconte une fois de plus n'importe quoi.

A-t-on, nous autres Français, la presse que nous méritons ? Pourquoi faut-il que ce soit un blogueur qui décrypte des titres fallacieux qui s'étalent à l'envie ?

Personne n'a donc pris la peine de vérifier en quoi consistait le sondage commandité par Planet.fr (qui a titré sans vergogne "le gouvernement idéal des Français") ?

En réalité, seuls les Français âgés de 35 à 65 ans ont été consultés, et uniquement par internet via un questionnaire de surcroît. Il suffit de lire la partie méthodologie pour le savoir.

Cela dit, même si cela ne représente qu'une fraction de la population, le résultat est tout de même inquiétant :

- le trio Lang/Allègre/Jospin en tête pour l'Éducation laisse augurer de jours sombres pour cette dernière. On peut dire qu'ils en ont été les démolisseurs successifs, les dirigeants de droite n'ayant fait que s'engouffrer dans la brèche. La seule consolation, c'est que Châtel a la place qu'il  mérite.

- voir Juppé en second pour les affaires étrangères est évidemment une consolation, mais constater la présence du transparent bien que médiatique Kouchner en pôle-position est inquiétant pour la représentation que se sont de notre diplomatie les 35-65 ans qui pianotent sur Internet.

- ouf, Delors à l'économie me semble en revanche un bon choix.

- A la Défense et à l'Intérieur, comme ils ont été quasiment tous mauvais, il n'y a pas vraiment de regrets. J'observe à propos de Pasqua que ce dernier était capable d'intelligence dans sa politique d'immigration. Ainsi, au lendemain de la victoire du FIS puis de la répression en Algérie, il avait donné des consignes pour que les intellectuels algériens pussent trouver refuge en France. A comparer à l'incapablissime Guéant qui empoisonne les étudiants étrangers qui cherchent un petit boulot...Bref, de mon point de vue, il est premier faute de concurrents, mais en réalité, aucun d'eux ne m'agrée.

On pourrrait tout de même espérer une clarification de l'IFOP pour ce sondage qui n'est en aucun cas représentatif de ce que pensent les Français dans leur ensemble.

samedi, 03 décembre 2011

Tatata (trompettes et tambours) 1er classement politique ebuzzing !

Il est beau, il est frais, il est tout nouveau mon premier classement des blogues politiques en version ebuzzing ! Allez savoir pourquoi, il a tout de même furieusement un parfum de wikio.

Cela dit, avec l'arrivée de François Hollande dans le top 20, cela commence à faire beaucoup de leaders de partis politiques en haut de l'affiche : Chevènement, Mélenchon, Hollande...hé, ho, foutez-nous la paix un peu, d'autant que ces blogues ne jouent absolument pas le jeu du réseau social : l'échange de liens. Constatez, en tout cas, que notre sympathique blogue d'un élu local MoDem de Puteaux est toujours là. Ce n'était donc pas un épiphénomène. Flûte, alors, CSP a disparu du top20. Grand retour d'Intox2007 qui ne devrait pas tarder à retrouver sa place, je pense. PMA a repris également la sienne. Bah pour les femmes et Hashtable pour les libéraux tiennent bon et s'accrochent. Les minorités visibles se défendent plutôt bien :-) Les échos de la gauchosphère semblent désormais bien installés dans les hautes sphères du top des blogues. Les autres sont tous des vieux de la vieille, même si certains font leur grand retour.

En parlant du site de François Hollande : je ne vois absolument pas ce qu'il fait dans ce classement. C'est désormais juste un relais de presse, et on ne s'y donne plus même la peine d'ouvrir des commentaires. Le format blogue ne correspond pas à ce site qui ne devrait donc plus, désormais, figurer dans cette liste. Il en va très différemment des blogues de Chevènement et Mélenchon qui demeurent d'authentiques blogues avec des commentaires et analyses tout à fait personnels. Je dis ça à propos du site de Hollande, mais cela n'a rien de politique : c'est juste une observation objective à propos de son site. C'était autrefois un blogue, c'est désormais un site de campagne, c'est tout.

Ah, une remarque : wikiogroup (en tout cas l'adresse) existe toujours. On m'a envoyé ce top avec une mention réalisé par wikio. Je me suis dit que cela paraissait adapté de mentionner "réalisé par ebuzzing", puisque désormais, wikio est fondu dans ebuzzing. Notez que tous les outils wikio n'en continuent pas moins de fonctionner, comme la backlinks factory, par exemple.

 

1 Partageons mon avis
2 MonPuteaux.com
3 Carnet de notes de Yann Savidan
4 Sarkofrance
5 A perdre la raison
6 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
7 Lyonnitude(s)
8 les échos de la gauchosphère
9 LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
10 intox2007.info
11 Les coulisses de Sarkofrance
12 Chevenement.fr
13 Arnaud Mouillard
14 Bah !
15 Hashtable
16 Le Blog de François Hollande
17 Une Autre Vie
18 SLOVAR les nouvelles - expressions libres
19 Piratage(s)
20 Plume de presse

Classement réalisé par Ebuzzing

 

mercredi, 30 novembre 2011

Bayrou et la mauvaise foi inébranlable de la gauchosphère

Il y a une remarque de Maître Jean (Véronis) datant d'il y a deux trois ans qui m'a toujours fait rigoler : c'était le bon temps où évoquant le haut du classemment de feu wikio (devenu aujourd'hui ebuzzing) il parlait de "clique" et songeait à modifier les algorithmes du classement (ce qu'il a d'ailleurs fini par faire).

Clique, ça me plaît bien comme mot. J'aime bien. Tiens, ça me rappelle un autre souvenir : au temps de la splendeur des newsgroups et de Usenet, il était de bon temps d'entrer sur le forum consacré à l'évolution des hiérarchies Usenet-fr en saluant les divers interlocuteurs d'un tonitruant "Salut, la meute !"

C'était la fête au Béarnais, aujourd'hui, au sein de la clique (constituée à 95% de blogues de gauche) : on faisait semblant de ne pas comprendre le projet économique de Bayrou, ou alors, à défaut, on le déformait.

Voyons : chez l'Nicolas, par exemple, on s'évertuait à démontrer que la retraite par points était le cheval de Troie de la retraite par capitalisation. Ah ? Que l'on me cite un seul pays dont un système de retraite par points ou comptes notionels qui aurait fait de la capitalisation la pierre angulaire de leur financement ! J'attends...

Mtislav, avec un aplomb extraordinaire, associait, en commentaires, dans un même panier le projet de plan de François et la planification soviétique. J'avoue qu'il m'en bouchait un coin, sur ce coup-là. Trop fort ! Il faut dire qu'à gauche on tente de nous rejouer la grande comédie un peu éculée de 2007 en expliquant à qui veut l'entendre que le centre, c'est au fond à droite. A défaut, on espère juste y voir une opportunité de piquer des voix à Sarko. Et ce n'est pas grave si l'évidence des dernières années montre la vacuité et la mauvaise foi crasse de telles déclarations...

Mtislav entonnait ensuite le traditionnel couplet de gauche sur les vilaines agences de notation de mèche avec les promoteurs de la retraite par répartition. Il fallait oser, mais il l'avait fait...Au fait, quand il a de la fièvre, il jette le thermomètre à la poubelle ?

L'Nicolas n'était pas en reste en assurant que Bayrou allait s'attaquer aux 35 heures : bien que Bayrou n'ait jamais été favorable à cette mesure, il vient justement aujourd'hui même de se distinguer nettement d'Hervé Morin qui veut faire travailler 37 heures payées 35, justement parce qu'il estime qu'encore une fois, ce seraient les salariés qui trinqueraient. "je me suis planté en beauté et du coup je m'excuse" ça se dit "mea maxima culpa" en latin.

Chez Variae, on renvoyait dos à dos Bayrou et Mélenchon. Moi, je n'aurais qu'une seule question à poser au camarade Romain, que je crois social-démocrate : préfère-t-il vivre sous un régime mélenchono-marxiste ou gouverné par une coalition de sociaux-libéraux, de chrétien-démocrates et de libéraux (je parle des libéraux centristes, pas des furieux) ? Qu'il réponde honnêtement à cette question, et qu'il me dise après s'il persiste à renvoyer dos-à-dos Mélenchon et Bayrou...

Bon, j'aurais bien parlé de la dextrosphère, mais comme elle n'existe pas...difficile ! et puis les gens de droite parlent assez peu de Bayrou sur la Toile. De toutes façons, quand on voit que Sarkozy en est encore à inviter cette vieille ruine décatie de Le Meur à l'Élysée, on voit bien qu'il n'a rien compris à l'évolution des réseaux sociaux au fil des dernières années...

 

23:02 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : gauche, bayrou |  Facebook | | |

mardi, 29 novembre 2011

Hé, ho ! On se calme à BVA : Bayrou est au centre !

C'est fort du collier, là : je viens de consulter le dernier sondage BVA sur la côte d'avenir des personnalités politiques (dans lequel je constate avec plaisir que François Bayrou est en pleine ascension). Mais voilà, figurez-vous que le sondage teste la côte de popularité des différentes personnalités de gauche et de droite selon les électorats de gauche et de droite. Eh bien devinez ce qu'ils ont fait ces andouilles ? Ils ont classé Bayrou dans les personnalités de gauche ! C'est amical, hein, "ces andouilles"; généralement, j'aime plutôt bien BVA dont les enquêtes et analyses sont intéressantes.

Il n'empêche que là, il y a maldonne. A la rigueur, on pouvait tester Bayrou ET à gauche, ET à droite, mais le tester à gauche comme personnalité de gauche, c'est juste une absurdité politique, et, ce, même si François Hollande lui fait des signes amicaux.

En ce qui concerne d'éventuels accords, on verra le moment venu si c'est nécessaire, et on comparera les programmes. 

Hollande, merci à lui, a ouvert une fenêtre médiatique à François Bayrou ces derniers jours. Puisqu'il représente le centre, il devrait en profiter pour présenter ses idées et ses propositions. 

A ce sujet, je sais que François garde sous le coude un programme bien plus élaboré que l'esquisse qui figure dans son État d'urgence. Je l'invite à prendre garde : on pourrait risquer un pschitt à trop tarder. Nous ne sommes certes pas au niveau de décembre 2006, mais il y a de plus en plus de Français qui attendent d'en savoir plus sur ce qu'il a à dire. Nous connaissons ses slogans et les grandes lignes de son projet politique, mais maintenant, il faut commencer à mettre les mains dans le cambouis et à jouer cartes sur table ce que l'on propose.

J'ai bien compris que le Made in France est au coeur de son projet, car il fait d'une pierre trois coups en résolvant le problème des recettes fiscales, celui de la croissance, et celui de l'emploi.

Mais voilà, même si j'ai déjà quelqu'aperçu de ce qu'il a en tête, je reste encore sur ma faim et j'ai envie d'en savoir plus. Alors, François, dis-nous ce que tu prévois !

23:05 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : bayrou, bva, hollande |  Facebook | | |