Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 novembre 2011

Droit de vote aux étrangers ?

Je n'ai pas d'opinion véritablement arrêtée sur le droit de vote des étrangers. Une chose me paraît toutefois certaine : il ne devrait pas être autorisé aux étrangers qui ont moins de 10 de présence régulière  (pas clandestine) sur le sol français, et systématiquement refusé aux étrangers qui auraient eu maille à partir avec la justice.

Ensuite, s'il fallait prendre une décision sur ce point, il appartiendrait au peuple d'en décider, et je souhaiterais alors une referendum précédé d'un débat suffisamment long.

Il faudrait également s'assurer qu'une telle mesure soit en phase avec nos lois : ceux qui affirment que les immigrés sont des citoyens de seconde zone en France sont ridicules. Les immigrés qui vivent en France ne sont pas des citoyens français, ce qui règle définitivement son compte à cet argument fallacieux.

Bayrou a évolué, lui-même sur ce sujet : il y a 10 ans, il estimait qu'il ne fallait pas dissocier le droit de vote de la nationalité française. Aujourd'hui, j'ai cru comprendre qu'il ne serait pas hostile à un droit de vote local pour les étrangers présents sur le sol français depuis plus de 10 ans.

Ce qui me paraît gênant, en fait, c'est d'associer droit de vote des étrangers et absence de maîtrise des flux migratoires. Finalement, si les étrangers étaient peu nombreux en France, la question ne ferait pas vraiment débat.

Mais même si l'on considère qu'il y a un peu plus de 2 millions d'étrangers en France, combien sont majeurs ? Et parmi ceux qui sont majeurs, combien remplissent les conditions ? Je n'ai pas toutes les données, mais, au final, si l'on considère la répartition des populations immigrées sur le territoire, les conséquences d'un droit de vote local aux étrangers seraient relativement marginales. Pour l'instant du moins...

Pour conclure, pour ma part, je pense surtout que cette question tient du chiffon rouge que l'on aime bien agiter juste avant des élections importantes. Décider ou non d'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales ne me semble pas figurer parmi les priorités auxquelles devraient s'intéresser la classe politique et les Français en général. Bref, c'est un gros leurre.

Si j'étais Bayrou, je ne rentrerais pas dans ce débat peu intéressant : notre dette, nos déficits, notre protection sociale, notre balances commerciale et notre industrie sont des défis d'une toute autre envergure/

22:50 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : droit, vote, étrangers |  Facebook | | |

L'espace central est ouvert à François Hollande et à Xavier Bertrand ou Alain Juppé

J'ai entendu que François Hollande promettait de ne pas oublier François Bayrou s'il remportait la présidentielle (Ah ? Elle est déjà jouée, alors ?). Puis j'ai également pris connaissance des invitations pressantes de Xavier Bertrand et d'Alain Juppé à ne pas se tromper de camp pour Bayrou.

Tiens, je me suis justement dit que ces trois personnalités politiques, l'une de gauche, les deux autres de droite, ne m'étaient pas antipathiques. Je les verrais bien rassemblées autour de François Bayrou dans un grand espace central.

Xavier Bertrand est un bon maire, à Saint-Quentin, sa ville, et comme Ministre du Travail, je l'ai toujours trouvé crédible et respectueux des partenaires sociaux.

Hollande, j'en ai déjà parlé, pour moi, il est dans les cercles de la raison. Bon vivant, doté d'un sens de l'humour certain, sensé quand il ne s'embarasse pas des inepties de l'actuel programme du PS, en dépit de quelques travers (il est parfois un tantinet retors) on le verrait bien dans un gouvernement centriste.

Enfin, Juppé, j'ai dit combien j'en pensais du bien comme Ministre des affaires étrangères. C'est une caution morale, et, depuis qu'il est là, je trouve que la diplomatie française est active et efficace.

Tout cela ferait un gouvernement central sympathique et à mon goût tant les temps qui courent nous contraignent à resserrer les coudes.

Et d'ailleurs, je pense qu'ils ne pourraient se retrouver qu'autour d'un candidat centriste pourvu que ce dernier fût indépendant. C'est le cas de François Bayrou.

Je crois qu'au centre, nous évitons les calculs politiciens. Yann Savidan espérait récemment que la candidature de François Bayrou affaiblisse Nicolas Sarkozy. Moi, je ne cherche pas à affaiblir quelqu'un mais à renforcer la France, mon pays. Je pense que c'est le projet de Bayrou. Aucun programme n'est mono-bloc : quand je lis tant celui de l'UMP que du PS, je rejette beaucoup d'idées, certes, mais j'en conserve aussi quelques unes que j'estime intéressantes. Il en va, je le crois, de même pour Bayrou. Yann  peut constater lui-même que d'ores et déjà, François Hollande a admis qu'il ne pouvait appliquer les propositions du PS compte-tenu de l'état de la France. Bayrou ne rejette pas en soi les propositions du PS (au contraire, il y en a plusieurs que l'on souhaiterait avoir les moyens d'appliquer) mais les dégâts seraient considérables compte-tenu des finances de notre pays.

Ne soyons pas dans une logique d'affrontement, mais de rassemblement, dans la mesure, évidemment, où il est possible (je n'ai pas envie de me rassembler avec Éva Joly, Jean-Luc Mélenchon ou la Droite Populaire, encore moins le Front National).

15:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook | | |

dimanche, 20 novembre 2011

Le Nouveau centre à l'Argus !

Je ne sais pas comment a fait Laureline Dupont pour se procurer de l'information sur le projet politique du Nouveau Centre, mais moi, je ne trouve rien chez eux.

Il faut dire qu'ils ont une stratégie de communication  qui a le mérite de provoquer une forte hilarité générale : Intituler Argus les actuelles propositions de leur projet, compte-tenu de leur histoire et de leur situation actuelle, c'est vraiment donner des verges pour se faire battre :-D

A cela s'ajoute qu'il faut payer pour récupérer leur projet ! Très intelligent, ça, pour avoir l'assurance de ne pas voir leurs idées diffusées sur la Toile. Qui voudra payer pour lire le projet politique du Nouveau Centre ?

Cela dit, en termes de projet, pour ce que j'ai pu lire, j'ai pas mal de convergences avec eux, notamment sur les retraites, mais malheureusement pour le Nouveau Centre, j'ai le sentiment que ces convergences-là seront bien mieux défendues par François Bayrou que par n'importe quel néo-centriste. Les 5 années passées m'en ont largement convaincu...

J'ai vu qu'ils avaient recyclé Gabriel Cohn-Bendit dans leur convention sur l'école (il est partout, celui-là, décidément) et la chronobiologie, la nouvelle marotte de la classe politique. Peu importe, au demeurant, que la comparaison avec d'autres pays ne donne aucun résultat probant en termes de résultats selon les rythmes scolaires.

Si, toutefois, je m'appuie strictement sur les informations que Laureline Dupont a obtenues (comment a-t-elle fait ?), pour l'instant, je ne vois pas de choses fondamentalement choquantes dans leur projet. Autonomie totale des établissements scolaires ? Avec des garde-fous, je suis pour. Pour les rythmes scolaires allemands, je n'ai pas d'avis, mais j'observe que les Allemands eux-mêmes sont justement en train d'en revenir...

Sur les aspects économiques et budgétaires, on retrouve une partie des positions de Bayrou, TVA sociale, désendettement de l'État, tranche supplémentaire sur l'IR, et cetera...

Bref, pas grand chose à ajouter dans l'immédiat. Il faudra sérieusement étoffer la chose pour apparaître crédible.

vendredi, 18 novembre 2011

Ouf ! Bayrou, lui, ne doit rien à personne.

Quand je vois les pressions de l'UMP sur le Nouveau Centre, avec à la clef une menace de voir des candidats UMP affronter ceux du Nouveau Centre si Hervé Morin se présente au premier tour contre Nicolas Sarkozy, et, à gauche, la situation financière d'EELV qui les poussent à faire des compromis sur leur programme simplement pour pouvoir se financer, franchement, je préfère mon petit MoDem avec ses maigres moyens mais qui ne doit et ne réclame rien à personne, et un candidat, Bayrou, qui s'est forgé le caractère dans le fer rouge de l'indépendance, et, de ce fait, n'est comptable envers aucune force politique, médiatique ou économique de ce qu'il dit, fait ou propose.

Regardez Eva Joly, contrainte de se retirer dans sa tour d'ivoire : on la comprend, c'est l'humiliation au regard des valeurs qu'elle affirme défendre. 

Tous ces marchandages font assez froid dans le dos. Je suis bien content d'être où je suis et de soutenir Bayrou. La pire des désillusions que je puis avoir, c'est de ne pas faire un score à la hauteur de mes espérances, mais pas de devoir renoncer aux choses auxquelles je crois pour une circonscription.

Ah, ça, on l'a moqué, la solitude de François Bayrou. Mais aujourd'hui, c'est bien celle-là qui lui aura donné finalement sa force et sa crédibilité.

23:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : bayrou, modem, ps, nouveau centre, ump, eelv |  Facebook | | |

jeudi, 17 novembre 2011

Le Nouveau Centre en état de satellisation avancée...



NC-satellite.jpgEt voilà, c'était à prévoir : Sarkozy et l'UMP ont lancé un ultimatum aux députés néo-centristes. Soit ces derniers se rangent sagement sous la bannière des Populaires et de leur chef, soit ils verront un député UMP présenté contre eux aux prochaines législatives. Il n'y a aucune alternative, pas même celle de soutenir Hervé Morin.

Écoutez amis néo-centristes, franchement, est-ce que vous allez vous laisser faire ? Hervé Morin abandonnera, évidemment, parce qu'une candidature à 1% n'est pas tenable. 

Donc, de deux choses l'une : soit vous vous rangez derrière Nicolas Sarkozy, mais c'en est définitivement fini de vos valeurs, surtout quand vous voyez le tour que prend la campagne présidentielle qui s'annonce à l'UMP, soit vous rejoignez un grand rassemblement et vous soutenez la candidature de François Bayrou avec lequel vous avez fait, par le passé, un long chemin.

Pauvre Philippe Vigier. Il se dit surpris de l'ultimatum et assure que Nicolas Sarkozy lui a toujours fait valoir qu'il ne croyait pas au parti unique. Voyons, cher ami, vous devriez le savoir depuis longtemps : les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Votre histoire me fait penser à la promesse que le Sophiste fameux, Protagoras fit un jour à son élève Euathlos, une jeune homme pauvre et sans moyen : il accepta de le compter au nombre de ses élèves sans recevoir de paiement mais exigea qu'il le rembourse au premier procès gagné. En revanche, s'il devait le perdre, il n'aurait rien à payer à son maître puisque ce dernier avait alors été incapable de lui enseigner efficacement l'art de convaincre.

Que fit Protagoras ? Eh bien il fit un procès à son élève. Si son élève perdait, il devait de l'argent à Protagoras, puisque ce dernier exigeait de l'argent comme réparation. Et si on élève gagnait, il devait aussi de l'argent à Protagoras, puisque ce dernier avait honoré son engagement en lui donnant les moyens techniques de gagner son premier procès.

Allez, encore une autre petite histoire, du space opera, cette fois : dans l'Empire contre-attaque, Lando Calrissian vient de trahir son ami, Han Solo, à la suite d'un accord avec Dark Vador. Mais lorsque Darko Vador exige de surcroît la princesse Leia, il se rebiffe et fait valoir que ce n'était pas l'accord conclu. Réponse de Dark Vador : "je change les termes du contrat, et estimez-vous encore heureux que je n'occupe pas militairement votre station".

Lando Calrissian, comprenant enfin son erreur, finit à son tour par rentrer en résistance. Et vous camarades néo-centristes, qu'allez-vous faire ?

08:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook | | |

mardi, 15 novembre 2011

J'ai mieux : ni Hollande, ni Sarkozy, mais Bayrou !!!

Bon, Val le Nain me demande de trouver 10 bonnes raisons de ne pas laisser Hollande entrer à l'Élysée. Ben moi, je suis d'accord, à condition que ce ne soit pas Sarkozy qui prenne sa place. Parce que là, le Sarko, quand je l'entends tenter de lancer le discrédit sur une partie de la population et essayer de trouver de nouveaux bouc-émissaires avec ses fraudeurs, j'ai des éruptions de boutons partout.

Mais la meilleur raison de ne pas laisser Hollande occuper l'Élysée, c'est tout simplement que Bayrou est un bien meilleur candidat et serait un bien meilleur président, tout simplement :-)

Bon, y'a des soirs, comme ça, je n'ai pas trop envie de développer, c'est fatigant. Pour l'instant, Hollande me paraît relativement raisonnable, mais j'ai encore en mémoire son "moi j'aime pas les riches" de 2007 qui vaut bien le "moi j'aime pas les fraudeurs" de Sarko.

Cela dit, il y a dans le programme de Hollande des choses infaisables qu'il persiste à maintenir :

- la retraite à 60 ans. On sait pourtant que c'est ça qui a foutu la grouille dans l'équilibre des caisses de retraites conçues au lendemain de la Libération. Avec une retraite toujours à 65 ans, les caisses de retraites seraient largement excédentaires aujourd'hui. Il aurait mieux valu descendre tout doucement vers 62 ans, et à l'heure actuelle, en dépit de la crise, tout serait nickel.

- il a approuvé les 35 heures. Dans le privé, je ne dis pas, soit, mais dans le public, c'étaient des dépenses tout à fait inconsidérées. 

- ses 60 000 postes de profs sont une embrouille. Cela m'agace, au passage, de voir les Socialistes continuer à opposer prisons et écoles, puisque Sarko veut créer des prisons. Les prisons sont nécessaires, particulièrement à l'heure actuelle, même si elles ne résoudront à l'évidence pas les lenteurs alarmantes de la justice et le manque de moyens criant des tribunaux.

Je ne vais pas épiloguer. Bien évidemment, je préfère de loin Hollande à Sarkozy, et dans un second tour, si les deux devaient être opposés, je n'aurais aucune hésitation à voter pour le premier. Mais bon, cela n'en reste pas moins un candidat par défaut, dans de telles circonstances, et, pour moi, un candidat par défaut, ce n'est pas un bon candidat. 

C'est bien pour cela, qu'à ma modeste mesure, j'essaierai de faire ce que je peux pour que ce soit Bayrou qui soit au second tour en mai 2012, que ce soit contre Hollande ou que ce soit contre Sarkozy.

En tout cas, voilà une chaîne qui mérite quelques tags en bonne et due forme :

Voyons, voyons, h16, évidemment, le mal pensant que j'ai eu grand plaisir à lire pendant les primaires du PS et qu'on aimerait voir à nouveau tapoter quelques notes savoureuses sur son clavier, Alexandre, Xerbias, les deux sont de vrais blogues de droite, mon bouvier favori, et l'expert en politique qu'est Hervé. J'aurais bien ajouté CSP dans la liste pour rigoler, mais ce n'est pas le genre à répondre à ce genre de chaînes...du fond de son goulag, mais il doit être occupé à réparer un mirador en Sibérie, je pense...

23:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : bayrou, hollande, sarkozy |  Facebook | | |

lundi, 14 novembre 2011

Alain Lambert rejoint François Bayrou

Eh bien, ce n'est pas la moindre des personnalités qui rejoint François Bayrou, désormais : il s'agit ni plus ni moins que d'Alain Lambert, figure émérite et pionnier de la blogosphère s'il en est.

Je ne puis évidemment que m'en réjouir, car c'est un homme intègre dont j'ai souvent loué le mérite ici ou sur son blogue. Je me suis souvent étonné qu'il ne se joigne pas à Bayrou, eh bien c'est chose faite !

Au passage, j'apprends également qu'il présentera une candidature centriste aux prochaines législatives à Paris dans la 2ème circonscription. Il a d'ailleurs préparé un blogue ad hoc ! Peut-être sera-ce l'occasion de mener une campagne ensemble, qui sait...

Je partage nombre d'analyses avec Alain Lambert : par exemple, le refus de faire des marchés les bouc-émissaires de nos propres errances budgétaires. Point de vue dans lequel je me retrouve tout à fait.

Si j'en crois ce que dit François Bayrou, nous avons, au fond, tous les trois le sentiment que la clef des difficultés dans lesquelles est plongée la France ne se trouve pas ailleurs mais bien en France-même.

Même si je crois François Hollande relativement raisonnable il n'en reste pas moins que toute la gauchosphère continue à véhiculer des mythes en lesquels elle accorde une foi immodérée. Et il faut bien dire que tous ces racontars sont largement alimentés par la classe politique de gauche. Dans son E-reputation, Edouard Filias dit qu'une des caractéristiques d'Internet, c'est sa viralité.De fait, la contamination sur nos ondes électroniques, se propage jusqu'aux esprits les plus sains

Ils répondent directement aux fantasmes de la droite que l'UMP et les serviteurs zélés de Nicolas Sarkozy ne cessent à leur tour de nourrir. On sait que nous avons besoin de trouver 65 à 70 milliards d'économies, et l'UMP nous bassine avec la fraude sociale, tout comme le FN essaie de nous faire croire qu'en virant les immigrés, nous allons réaliser des milliards d'économies. La fraude sociale totalise des sommes dérisoires au regard de nos besoins, et l'immigration, même si elle a généré de nombreux problèmes en France, a rapporté au final plus à la France qu'elle ne lui a coûté.

Gauche, droite, gauche de la gauche, FN, ils utilisent tous le même langage : ils essaient de nous faire croire que l'Eldorado existe. Ce sont des parieurs, des joueurs de casino qui croient avoir trouvé la martingale unique. Des fous, en somme, qui voudraient diriger un pays en confondant les étoiles et les lucioles.

Seul Bayrou a la lucidité et le courage d'oser dire la vérité sans pour autant se flageller, parce qu'il pense sincèrement, sur le fond, que la France est capable de se redresser : c'est en nous-mêmes que nous trouverons les ressources qui sont nécessaires pour nous sortir de l'ornière. Et pour que ces mots ne soient pas de simples incantations, il a d'ores et déjà dessiné une ébauche de projet présidentiel, un espoir crédible, faisant de la relocalisation, de la réduction des déficits et d'une instruction pragmatique, les clefs de notre avenir. 

lundi, 07 novembre 2011

Rigueur, l'opposition m'énerve...

François Fillon a annoncé un plan d'austérité : si je m'en tiens à ses seules annonces, pour l'instant, l'austérité, je ne la vois pas vraiment.

Je trouve les glapissements de l'opposition tout à fait ridicules. 

Cela dit, il y a aussi quelque chose qui me frappe : le plan de Fillon n'est pas un plan d'austérité, c'est un plan de taxes supplémentaires. Je n'ai quasiment rien vu au chapitre économies...

C'est plutôt cela qui m'inquiète. Je ne vois aucune volonté de la part de l'actuel gouvernement de commencer à explorer les gisements d'économie. Et pourtant, si François Fillon lisait le Canard enchaîné, il commencerait par supprimer tous les échelons locaux qui sont hors de contrôle et produisent toujours plus de dépenses. L'intercommunalité, par exemple, qui conduit à des dépenses toujours plus somptuaires.

La réalité, c'est que l'opposition n'a pour l'instant rien à proposer et ne ferait pas mieux en l'état. On peut même subodorer qu'elle ferait à peu près pareil.

Ce qui m'insupporte le plus, c'est le petit jeu crétin à gauche qui consiste à tenter de faire croire que des riches vont sortir d'un chapeau magique, payer des impôts mirobolants et résorber ainsi les déficits publics.

Bref, pour l'instant, nous sommes bien loin d'un plan de rigueur, et s'il en faut un un jour, ce sera autre chose que les mesurettes de Fillon. 

mardi, 01 novembre 2011

Nafissatou a sauvé la France et...les Socialistes !

Quand j'y pense, tout de même, et que je vois le tombereau de boue qui environne DSK, j'imagine ce qu'il se fût passé s'il eût été le candidat socialiste pour l'élection présidentielle ou pire encore, le président de la France. Je comprends, maintenant, pourquoi à l'UMP, on disait qu'on disposait de bombes nucléaires en cas de candidature DSK.

On devrait lui décerner la légion d'honneur et la citoyenneté française, à Nafissatou, pour le service immense qu'elle a rendu à notre pays. Sans oublier Tristane Banon qui a été la première à avoir le courage de rompre l'omerta.

Vous imaginez un second tour DSK-Marine Le pen et des révélations tombant à ce moment ? Je n'aurais pas aimé être socialiste ce jour-là...

Les DSK, les Berlusconi, les Jacob Zuma, ces gens-là, je ne peux pas les voir en peinture.

Moi, je crois que la France a vraiment besoin de sobriété, d'honnêteté et de retenue.

C'est clair que quand j'oppose un Bayrou d'un côté avec son attachement à la terre et son bon sens paysan, et les Fouquets et Carlton d'un Sarkozy ou d'un DSK de l'autre, il n'y a pas photo : quel soulagement de pouvoir apporter sa voix à un homme de bien !

23:04 Publié dans Insolite, Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : bayrou, dsk |  Facebook | | |

mercredi, 19 octobre 2011

Rhââââ : j'ai trouvé un blogue de centre-droit, un vrai !

Ahhhh : je me pâme d'aise ! J'ai trouvé un autre blogue de centre-droit. C'est marrant, je connais depuis assez longtemps Doudette parce qu'elle est citée souvent sur d'autres blogues ou que je la vois sur Twitter, mais j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un vulgaire blogue de gauche comme on en voit tant désormais sur la Toile, et je n'avais encore jamais fait le déplacement jusqu'à la page d'accueil du blogue. Or, que vois-je : c'est une centriste ! Hop, dans le reader !

Alors c'est quoi un blogue de centre-droit ? Eh bien c'est d'abord ceci (cliquer sur le lien). Ensuite, sa taulière, son taulier a généralement voté pour Bayrou en 2002 et 2007. Au second tour de 2007 il/elle s'est abstenu(e) ou a voté Sarkozy. En 2012, il/elle cherchait un candidat de centre-droit et envisageait de voter Borloo, voire Morin. Le blogueur/la blogueuse de centre-droit n'exclut toutefois pas de voter à nouveau pour Bayrou en 2012, même si Bayrou porte son MoDem comme un gros boulet au pied. Le Blogueur de centre-droit aime évidemment l'Europe, la vérité, et l'absence de promesses inconsidérées. Tout comme moi, il raffolait de l'UDF (snif...).

En fait, j'avais posé une petite question à Val le Nain entre autres, et je ne m'attendais pas à ce qu'il renvoie la balle à Doudette puisque j'ignorais qu'elle tenait un blogue centriste (c'est bien, il faut continuer à le tenir : centrist power !!!).

22:57 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blogue, cente, centriste |  Facebook | | |