Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 décembre 2011

Gouvernement idéal, la presse raconte une fois de plus n'importe quoi.

A-t-on, nous autres Français, la presse que nous méritons ? Pourquoi faut-il que ce soit un blogueur qui décrypte des titres fallacieux qui s'étalent à l'envie ?

Personne n'a donc pris la peine de vérifier en quoi consistait le sondage commandité par Planet.fr (qui a titré sans vergogne "le gouvernement idéal des Français") ?

En réalité, seuls les Français âgés de 35 à 65 ans ont été consultés, et uniquement par internet via un questionnaire de surcroît. Il suffit de lire la partie méthodologie pour le savoir.

Cela dit, même si cela ne représente qu'une fraction de la population, le résultat est tout de même inquiétant :

- le trio Lang/Allègre/Jospin en tête pour l'Éducation laisse augurer de jours sombres pour cette dernière. On peut dire qu'ils en ont été les démolisseurs successifs, les dirigeants de droite n'ayant fait que s'engouffrer dans la brèche. La seule consolation, c'est que Châtel a la place qu'il  mérite.

- voir Juppé en second pour les affaires étrangères est évidemment une consolation, mais constater la présence du transparent bien que médiatique Kouchner en pôle-position est inquiétant pour la représentation que se sont de notre diplomatie les 35-65 ans qui pianotent sur Internet.

- ouf, Delors à l'économie me semble en revanche un bon choix.

- A la Défense et à l'Intérieur, comme ils ont été quasiment tous mauvais, il n'y a pas vraiment de regrets. J'observe à propos de Pasqua que ce dernier était capable d'intelligence dans sa politique d'immigration. Ainsi, au lendemain de la victoire du FIS puis de la répression en Algérie, il avait donné des consignes pour que les intellectuels algériens pussent trouver refuge en France. A comparer à l'incapablissime Guéant qui empoisonne les étudiants étrangers qui cherchent un petit boulot...Bref, de mon point de vue, il est premier faute de concurrents, mais en réalité, aucun d'eux ne m'agrée.

On pourrrait tout de même espérer une clarification de l'IFOP pour ce sondage qui n'est en aucun cas représentatif de ce que pensent les Français dans leur ensemble.