Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2008-08 | Page d'accueil | 2008-10 »

mardi, 30 septembre 2008

J'aime pas les blogs

Mais non, voyons, ce n'est pas moi qui n'aime pas les blogs, c'est lui ! Un blog tout récent, mais regorgeant de riches idées pour faire face aux problèmes de société que nous vivons.

La crise financière ? Ce sont les banquiers qui l'ont provoquée : pendons les haut et court ! (enfin, j'exagère, c'est d'abord la suggestion qu'il fait à notre Président bien-aimé au début de l'article)

Les enfants commettent des incivilités ? Stérilisons leurs parents, et leurs morveux avec afin d'éviter qu'ils se reproduisent !

Le réchauffement climatique, la pollution ? Laissons la planète crever ! L'écologie, de toutes façons, c'est un caprice de riches.

Bref, un blog bien comme je les aime, et dont je partage pas mal de remarques et d'analyses pour ce que j'en ai lu. Je le recommande, bien évidemment.

Ah un truc à l'auteur s'il me lit : est-ce qu'il veut dégager son espèce de musique de pré-suicidaire (ça a fait du bien quand j'ai fermé l'onglet de firefox), svp, quand on ouvre la page. Et après, il se plaint de ce qu'avec ses titres, les lecteurs vont croire qu'il a des goûts morbides !

 

15:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blog, blogosphère |  Facebook | | |

Plan Paulson : papy Hervé vient d'écrire une grosse connerie !

Je reviens de faire un tour sur le blog d'Hervé et j'ai bien failli avoir une attaque ! Dans sa dernière note, il propose tranquillou-billou de laisser s'effondrer le système financier... Il a des économies au fait ? Qu'est-ce qu'il dirait le père Hervé s'il retrouvait demain son compte à zéro pour cause de faillite de sa banque ? Lui que je sais historien ne devrait pas ignorer que l'ascension des totalitarismes a commencé par la ruine des classes moyennes, justement sur fond de crise financière. Il aurait viré alter-mondialiste, Hervé, j'aurais encore compris le raisonnement à la c... (c'est consubstantiel à l'alter-mondialisme) mais là...se réjouir de l'échec du plan Paulson...?! Je considère Daboliou depuis le début de son mandat comme un abruti fini, mais, sur la crise financière, j'avoue qu'il m'a heureusement surpris en faisant preuve d'un pragmatisme et d'un réalisme que je ne lui connaissais pas. Si certes il ne faut pas accepter n'importe quel plan, il en faut un tout de même. En revanche, il serait légitime que quelques parlementaires démocrates là-bas suggèrent que Wall Street mette la main à la pâte en imposant (faiblement, mais tout de même, il faut le faire) toutes les transactions de titres pour quelque temps au moins. Que les incendiaires (surtout ceux qui ont consenti des crédits sans se soucier de la solvabilité des emprunteurs d'abord, mais aussi ceux qui ont titrisé les risques, c'est à dire les banques) contribuent financièrement à limiter la casse, cela serait bien le moins.

Cela dit, n'importe quel plan de relance, même injuste, vaut mieux que pas de plan du tout et un effondrement avec le cortège de ruines que cela entraînerait. Généralement, il dit des choses pertinentes, papy Hervé, mais là, il a du avoir une crise d'Alzheimer précoce...

Au passage, je salue la déclaration très intelligente de François Bayrou, qui appelle à la convocation d'un sommet européen afin que ceux qui partagent une monnaie commune aient une réaction commune à la crise financière. Franchement, on se demande ce que fout l'actuelle présidence de l'Union Européenne, elle aurait du commencer par là...

14:46 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : paulson, finance, banque, crise, bayrou |  Facebook | | |

Technorati ignore CoZop

Je m'étonnais de ne plus trouver mes liens avec CoZop sur technorati depuis quelque temps, mais, j'ai fait un test avec dix autres blogs, et je trouve exactement le même cas de figure.

Depuis le 20 juillet 2008 très exactement, plus aucun lien CoZop n'est relevé par Technorati, à la notable exception du blog CoZop. Le reste, hop, à la trappe. Voilà qui n'est pas de très bon augure quant à la qualité de l'indexation Technorati , car on peut aisément supposer que d'autres réseaux sociaux ne sont pas non plus intégrés dans leurs relevés. Or, comment mesurer l'influence des blogs si, en plus d'ignorer les flux (c'est, je crois, le cas de technorati) technorati écarte les réseaux sociaux. Bref, c'est du grand n'importe quoi...

09:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : technorati, cozop |  Facebook | | |

Molitor, l'arnaque !

Aux dernières nouvelles, il est question de n'ouvrir la piscine Molitor qu'environ huit heures par semaine au plus aux scolaires. Pour le pékin moyen, ce sera de 20 à 60 euros la journée, pour rentrer dans un édifice jusque là public. Merci Delanoë. Et la commission multi-partie, elle fait quoi ? Amen à chaque décision de la municipalité ?

J'espère que les riverains, dans le 16ème, mais aussi à Boulogne-Billancourt réagiront à cette iniquité !

07:49 Publié dans Seizième | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : piscine, molitor, paris |  Facebook | | |

lundi, 29 septembre 2008

Le PS dont vous êtes le héros

Riche et heureuse initiative de l'inventif auteur du blog j'aime pas les blogs :-) Les rôlistes vont apprécier l'idée. Allez, anciens rôlistes, on a souvent commencé avec Loup-Ardent ou encore Loup solitaire. Cela ne vous dit rien ? La Cité des Voleurs non plus ? Et les Livres dont vous êtes le héros, alors, oubliés ? ON en trouvait aussi quelques uns chez l'Oeil-Noir, mais je ne sais pas s'il y en a existé pour Donjons et Dragons.

En tout cas, il y a un grand GN (Grandeur Nature) de cette catégorie actuellement à Reims, sponsorisé apr le PS. "j'aime pas les blogs" a décidé d'en faire un titre littéraire d'estime...

A lire et à relire :-D

13:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : ps |  Facebook | | |

Quel rôle pour le FMI ?

François Bayrou a estimé dimanche soir sur BFM Tv qu'il revenait au FMI d'imposer un ordre mondial au système financier :

« Parce que c'est par là que passent un certain nombre de virus qui démolissent la confiance dans le système économique». «Que le FMI s'occupe de cela, je trouverais ça très important ».«Cela fait un an maintenant que Dominique Strauss-Kahn est en situation de responsabilité, je trouverais bien que l'on passe des paroles aux actes».

Vous avez entendu, DSK , puisque vous-même vous disiez hier dans le JDD :

«Le Fonds monétaire international peut le faire. Les gouvernements de la planète, tous les gouvernements, pas seulement ceux des pays riches, ont intérêt a se servir du FMI pour cela. Nous avons été créés en 1944 comme une sorte de service public mondial. Nous sommes les gardiens d'un bien public global: la stabilité financière, au service de l'économie. En 1944, ce qui menaçait, c'était l'anarchie monétaire. Aujourd'hui, il faut faire face, en plus, à l'anarchie financière: l'opacité, la cupidité, l'irresponsabilité d'un système qui s'est developpé sans rapport avec l'économie réelle... La finance doit être contrôlée. Nous sommes prêts à le faire si on nous en donne le mandat. Nous sommes dans notre rôle, et je le revendique»

C'est en effet exactement le rôle du FMI , mais, il y a un problème de taille : les USA disposent d'un pouvoir de veto au sein du FMI et ils y détiennent à eux seuls presque 17% des voix (l'UE en détient 32% mais en additionnant tous les pays de l'UE). Il faut revoir les quote-parts, et, ce-faisant, la pondération des voix (ou, tout du moins, leur fonctionnement). Une bonne partie des crises vient d'Amérique (subprimes, par exemple) or, c'est le seul pays qui n'a pas à se soucier du cours de sa monnaie. Un rééquilibrage au sein du FMI est donc tout à fait nécessaire.

Je voudrais également faire une remarque : quand l'Argentine s'est économiquement effondrée, en 2001, faute de trouver des liquidités sur les marchés financiers, c'est aussi parce que beaucoup d'agents de ces marchés avaient pensé que le FMI rembourserait les crédits argentins. Et les agents argentins qui empruntaient ont fait le même raisonnement. C'était en 2001, et cela rappelle étrangement les fameuses subprimes et la crise du crédit qui frappent le système financier aujourd'hui. Bis repetita non placent...

Si le FMI veut devenir un acteur majeur des régulations dans le système financier, il va devoir se réformer en profondeur, puisque jusqu'ici, ses politiques d'ajustement structurel ont justement amené à de profondes dérégulations , au moins dans les pays en voie de développement. En somme, il faudra un FMI beaucoup moins idéologue, et beaucoup plus pragmatique, particulièrement sur les questions d'intervention des Etats dans l'économie. On voit avec la crise actuelle, que leur rôle demeure essentiel dans les circonstances exceptionnelles.

10:58 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : fmi, bayrou, dsk |  Facebook | | |

Les Parisiens et les Franciliens vont pleurer !

Oui, les Parisiens et les Franciliens vont pleurer. Je ne sais pas si vous avez lu le dernier Marianne, mais si ce n'est pas fait, je vous le conseille. Allez directement à la page 46 ; le titre du dossier ? 2008-2013, le Grand embouteillage. Une directive européenne datant de 2004 impose de mettre à niveau, en termes de sécurité, tous les tunnels des pays d'Europe. A Paris et en Ile de France, cela représente un réseau énorme, à commencer par le périphérique. L'asphyxie verte du tramway ou encore des couloirs de bus parisiens sous Delanoë I, c'est de la franche rigolade à côté de ce qui nous attend.

Bien sûr, Delanoë s'est bien gardé d'évoquer ce problème pendant les Municipales, mais, il faut lui rendre justice, toutes les équipes de campagne sont passées à travers. D'ailleurs, moi aussi :-(

Il n'empêche que la chose est sérieuse, et que moi j'interpelle plusieurs élus : ceux de la ville, mais aussi ceux de la Région, et également ceux de l'Europe, et notamment nos euro-députés en île de France. Ces chantiers sont une première manifestation des futures politiques de la ville communes de la part de l'Europe. Avec l'enjeu du Grand Paris, vu les conséquences, la politique européenne, et les élections qui vont avec, vont effectuer une entrée fracassante dans la vie politique parisienne.

L'équipe Delanoë a toute une série de projets pharaonesques pour la ville (tours pyramidales, rénovations, nouvelles couvertures de voie, plan de déplacement encore plus restrictif pour les automobilistes, et cetera...).

Le problème, c'est que nous risquons, nous autres Parisiens, une asphyxie insupportable des réseaux de transport, et que la municipalité ne semble pas en avoir pris la mesure.

Par ailleurs, nous pourrions avoir d'autres surprises de ce type avec les directives européennes sur la politique de la ville. Pour cette raison, je souhaite que ce thème soit au coeur des Européennes, et que nous, au MoDem (au moins parisien, en tout cas), nous en emparions les premiers, en associant à cette problématique celle du Grand Paris. J'ajoute que nous aurons certainement, aux Régionales également, à évoquer l'aménagement du territoire, et que là encore, il me paraît inévitable que l'Europe s'invite dans nos élections.

Ce que j'entrevois, c'est qu'il y aura des points nodaux convergents d'une élection à l'autre, et je souhaite donc entendre comment les différents candidats à ces deux élections, régionales et européennes, envisagent la question.

Pour ma part, j'ai bien l'intention de me pencher sur cette problématique et de tenter d'y apporter les éclairages que j'y juge les plus urgents.

Fortis, le syndrôme systémique

Boudiou : ça chauffe sérieusement pour la finance européenne. Je viens d'apprendre que la Hollande, la Belgique et le Luxembourg s'apprêtait à nationaliser purement et simplement la banque Fortis (parmi les 10 plus gros assureurs et les 20 plus grosses banques en Europe) pour éviter son effondrement définitif : 11.2 milliards d'euros injectés. Pas fous à la BNP : ils ont proposé un prix pour Fortis, mais assez bas, et avec des garanties de l'Etat belge. J'ai toujours noté que cette banque était très prudente (c'est pour cela qu'elle est épargnée par les crises). Mais l'Etat Belge n'a pas voulu donner les garanties demandées. Sachant que les Britanniques ont nationalisé Northen Rock pour la sauver la faillite, j'imagine déjà les cris d'orfraie des néo-libéraux. Intervention massive des Etats dans les économies, ils doivent être en syncope, à l'heure actuelle. Pour ma part, je trouve que ces états ont réagi avec bon sens et en concertation. Quand il y a une urgence, comme dirait Deng Xiao Ping, peu importe que le chat soit noir ou gris pourvu qu'il attrape les souris. On en est là, je le crois vraiment.

Cela dit, une fois la crise passée, et elle est tout de même largement systémique, il faudra faire les comptes, et les régler. DSK a proposé que le FMI mette en place de nouvelles règles de bonne gouvernance pour les banques et devienne le gendarme de cette bonne gouvernance (notamment sur le crédit). Je lui souhaite bien du plaisir pour réussir à mettre tout cela en place (va falloir convaincre pas mal de pays) mais c'est clairement nécessaire.

Ah, dernier point : du coup, je me pose la même question que Carignano. Sarkozy a assuré dans son discours, vendredi, que l'Etat garantirait la continuité et la sécurité du système bancaire et financier français, en injectant de l'argent si nécessaire.

Cela veut-il dire qu'une banque française va tomber et qu'il le sait déjà ?

Si oui, laquelle ? Pas la BNP, à mon avis, impossible, probablement pas non plus la Société Générale, alors qui ?

00:19 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fortis, banque, finance |  Facebook | | |

dimanche, 28 septembre 2008

La google Dance implémente l'Hérétique

La google dance vient d'avoir lieu ce week-end, et à ma grande suprise (je ne m'y attendais pas et ne savais à vrai dire initialement pas qu'elle était prévue pour ce jour) mon page rank google est passé de 4 à 5. C'est un très grand honneur, mais aussi un objet de fierté que de se voir attribuer ce niveau d'importance relative pour un thème aussi large que la politique.

Merci à tous ceux qui considèrent suffisamment ce blog et ses articles pour les mettre en lien, ou encore qui viennent le commenter, car c'est grâce à eux qu'il gagne notoriété. Je ne suis pas un afficionado des classements, mais ce n'est évidemment pas désagréable d'être désormais plutôt reconnu sur Wikio.

Je vois bien aussi par les moteurs de mes compteurs que le blog devient lui-même un objet de recherche dans google, puisqu'il représente à lui seul désormais plus de 35% des mots-clef recherchés, et figure au hit-parade de ces derniers.

Pour ma part, je vais essayer de faire mon maximum pour mériter toute cette reconnaissance.

J'ai observé, par ailleurs, du côté des blogs démocrates, que celui d'Hervé Torchet avait grimpé à 5 en page rank, tandis que celui de Farid Taha perdait un cran. Jérôme (Charré) a également laissé quelques plumes dans cette valse ainsi que Christophe (ce qui me surprend, en revanche, pour le compte). Quitterie demeure stable à 5.

 


vendredi, 26 septembre 2008

Eloge de Marielle

Ce n'est pas moi qui l'ai écrit, c'est Quitterie sur son propre blog.

(extrait)

« Nous avons besoin de Marielle de Sarnez parce qu'elle a des qualités qu'aucun d'entre nous n'a encore aujourd'hui. (Il ne tient qu’à nous de grandir !). Une connaissance parfaite de la vie politique, une résistance à toute épreuve, une fidélité irréprochable et exemplaire. Une grande notoriété. Et que vous le vouliez ou non, François Bayrou ne serait pas ce qu'il est sans elle.

Nous avons besoin de Marielle pour faire émerger notre génération, nous nous appuyons sur elle, comme elle s’appuie sur nous. Peu à peu, nous serons capables de reprendre ce flambeau de résistance politique. Elle doit nous transmettre son savoir. Nous devons lui apporter notre vision, nos idées sur l’Alternative politique.

Les difficultés que j'ai rencontrées avec Marielle de Sarnez et les difficultés qu'elle a rencontrées avec moi, n'en déplaise à ceux qui les ont induites, nous ont rapprochées.

Marielle a des défauts, moi aussi. Et chacun de vous. Nous avons décidé de mettre des gardes fous, des règles empêchant nos travers humains. Je l'ai dit en public et je le répète, j'aurai été à sa place j'aurais été comme elle. Ce n'est pas les personnes qu'il faut changer, surtout quand elles sont indispensables...
»

Je suis d'autant plus satisfait de cette mise au point (apparemment, certains proches  de Quitterie - ou moins proches - la lui ont demandé) qu'elle correspond globalement à ce que j'ai toujours pensé de Marielle.