Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 mars 2011

Kadhafi, à force de se faire des ennemis...

Je me disais, tout de même : en dehors de Chavez, toujours prêt à prendre la défense des pires dictatures de la planète, Kadhafi s'est mis tout le monde à dos.

Il a cherché à déstabiliser les nations arabes, ses voisins africains, il a encouragé le terrorisme et tenté de concurrencer al-qaeda. Résultat des courses, personne n'a envie de l'aider.

Il a son clan (mais pour combien de temps ?), son argent, et ses mercenaires, et c'est tout...

L'intervention de la coalition a permis d'éclaircir le ciel et de rendre inopérants les blindés. Désormais, la voie est libre pour les insurgés, même si, à l'évidence, il faudra encore beaucoup se battre...

samedi, 26 mars 2011

L'Europe peut-elle encore quelque chose ?

J'avoue que l'Européen pourtant convaincu  que je suis devient de plus en plus sceptique, ces derniers temps, vis-à-vis de l'Europe. L'incoyrable faiblesse de ses instances, quand il s'est agi de soutenir les rebelles en Libye me paraît du plus mauvais augure.

J'ai parfois le sentiment que l'Europe est devenue tout juste bonne à transmettre des directives de commissions occultes nommées par les États, pas même par le Parlement européen.

La culture de la négociation qui règne au Parlement finit par se confondre avec celle de la compromission dans bien des cas. En fait, l'Europe ressemble de plus en plus à l'ONU, c'est à dire un machin bureaucratique juste bon à fixer des règles financières et économiques, et encore. Une zone de libre-échange avec des règles communes, en somme. Jamais l'Europe politique n'a paru aussi lointaine.

Finalement, dans l'affaire libyenne, le moteur européen, c'est la bonne vieille alliance franco-britannique. A cette dernière s'ajoutent le Danmark, la Belgique, la Norvège et l'Espagne dont les apports sont loin d'être négligeables (plusieurs avions de combat, ce n'est pas rien !). Il y a bien sûr le Canada, allié de toujours, et l'Amérique qui participent en fournissant la logistique ou des avions. Des avions qataris, enfin, pays le plus libéral du Golfe, serait en route vers les côtes libyennes.

Hélas, l'Europe est avant tout un polygone à géométrie variable : selon que cette dernière soit économique, politique, militaire et/ou diplomatique, le polygone prend des formes diverses, s'étend ou se rétrécit, sans former clairement une figure définie. Marielle de Sarnez le disait  il y a peu, 

Quand un peuple se trouve livré à la menace meurtrière de son dirigeant, c'est bien de l'essentiel qu'il s'agit. Alors grâce aux efforts de la France et de la Grande-Bretagne une résolution a été adoptée. Nous avons pu empêcher que Kadhafi n'atteigne Benghazi, mais la division de l'Europe est consternante !

J'adore ce que Juppé a dit à propos de l'Europe jeudi (il est vraiment exceptionnel, comme Ministre des Affaires étrangères, cet homme-là !) : 

«Pour beaucoup de nos partenaires, l’Union européenne est une ONG humanitaire. Ce n’est pas notre conception.»

Tout à fait. Et pas la mienne non plus. J'ai trouvé, au passage, sa position sur le rôle de l'Europe dans l'affaire ivoirienne très juste : 

«l’Union européenne n’a pas vocation à régler tous les problèmes de la planète. D’autres organisations doivent prendre leurs responsabilités».

Tout pareil. Il pense à l'Union africaine ou encore à l'ONU. La France peut jouer un rôle diplomatique, mais elle n'est pas le pompier de la planète.

Libye : stupide presse française !

Décidément, côté presse française, on n'a pas compris que la JIRNA, l'agence d'information kadhafiste est avant tout un instrument de propagande. Quand je vois le Parisien reprendre idiotement les communiqués de la dite agence, la moutarde me monte au nez. La JIRNA annonce 114 morts civils à cause des bombardements de la coalition. Pourtant, même si on reste prudent du côté des alliés coalisés, on fait valoir que les objectifs visés sont très précis. Par ailleurs, au milieu de la semaine, l'aviation britannique a renoncé à une mission par crainte de toucher des civils. Dans la tactique de la coalition, c'est le paramètre prioritaire.

Et pendant ce temps, on trouve des organes de presse pour relayer avec des titres péremptoires la propagande kadhafiste. Ils ont des actions dans le régime ou quoi ? Le bon sens eût été de titrer quelque chose du genre "la JIRNA affirme que..." , pas "Libye les raids de la coalition ont tué 114 civils". 

Cela donne juste une idée du niveau de rigueur du Parisien dans la couverture des évènements.

08:46 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, jirna, coalition |  Facebook | | |

lundi, 21 mars 2011

Dragons of Atlantis, compassion pour le Japon

A mes heures perdues, je me livre à un vice commun sur la Toile : le jeu. Pas un jeu d'argent, mais un vulgaire jeu de stratégie, de gestion et de guerre, assez peu sophistiqué, au demeurant. Comme il est possible d'y constituer des alliances, l'esprit de camaraderie, le goût partagé pour son caractère ludique, compensent son absence de développement et de possibilités. Dragons of Atlantis fait partie de ces nombreux applets qui foisonnnent sur facebook.

L'équipe de développement a néanmoins eu une idée originale, tout récemment, en réaction au séisme et à la catastrophe nucléaire qui frappe le Japon. En temps normal, on peut acheter tout une série d'articles servant à implémenter le jeu en payant en "rubis", pierres virtuelles que l'on achète à prix d'or en faisant chauffer sa carte bleue.

Or, parmi les articles en question, j'en ai découvert un d'un nouveau genre : le Coffre de Compassion. Il donne droit à quelques tickets de loterie ainsi qu'à quelques menus dispositifs de jeu, mais surtout, l'argent versé pour son achat est intégralement reversé à la Croix Rouge pour le Japon. Bref, une invitation à joindre l'utile à l'agréable. Je trouve le principe intelligent et bien pensé.

Je signale sinon que la Croix-Rouge française dresse un état des lieux de la catastrophe au Japon et a mis un formulaire de don en ligne. C'est peut-être mieux que ce que j'ai fait lundi dernier, parce qu'en donnant directement à la croix-rouge japonaise, je pense que je me suis grillé pour la réduction d'impôt.

Pensons aux civils libyens !

Il y a quelques bisbilles entre Britanniques et Français à propos de Kadhafi. Le Foreign Office estime que le mandat de l'ONU l'autorise à viser spécifiquement Kadhafi. Ce n'est pas la position (et à raison !) du Quai d'Orsay. Notre mission devrait juste se limiter à neutraliser l'aviation et les blindés de Kadhafi. Le reste est entre les mains du peuple libyen. S'il veut se débarasser de Kadhafi, il s'en débarassera, et s'il souhaite le garder, il le gardera. 

En revanche, ce que nous pourrions faire, avec une protection militaire, c'est d'aider les populations civiles à coups de parachutage d'eau et de vivres.

De même il ne faut en aucun cas prendre le moindre risque avec des civils. J'ai appris que ce matin, les Anglais avaient abandonné une opération en cours en raison de la présence de civils. Ils ont eu tout à fait raison. Ce doit être même une priorité stratégique absolue : aucune perte civile.

Par ailleurs, beaucoup de pays souhaiteraient que l'OTAN prenne le relais de coalition : surtout pas malheureux !!! Catastrophe dans l'opinion arabe si un tel choix était fait. La France renâcle à cette substitution, et elle a tout à fait raison. 

Tout de même, depuis que Juppé est aux affaires, c'est autre chose, notre diplomatie...

Toute la difficulté, désormais, cela va être de prendre langue avec la société civile libyenne. On connaît très peu de choses sur la Libye. Pour ma part, je me souviens très bien qu'à l'époque où je dévorais les publications de l'IFRI sur le monde arabe, je ne trouvais rien sur la Libye, pays qui m'intéresse de longue date.

Il y a tout de même un élément qui m'interpelle depuis le début de la révolte : Benghazi est le chef-lieu de la Cyrénaïque, Tripoli de la Tripolitaine. La première est plutôt proche de l'Égypte, la seconde de la Tunisie. C'est de Cyrénaïque que se sont produites les tentatives d'assassinat de Kadhafi au début des années 2000 et également là-bas que des groupes salafistes se sont développés, notamment à Benghazi. Je ne fais évidemment pas de procès d'intention aux insurgés, mais j'observe tout de même que les premières armes ont été prises via une attaque-suicide contre une caserne...

Il me semble que notre diplomatie devrait être très prudente sur ce point : il ne s'agirait pas d'apparaître comme des alliés de la Cyrénaïque contre la Tripolitaine.

Kadhafi a bien des travers, mais il ne faut pas le réduire à son seul despotisme : la Libye est aussi le pays le plus développé d'Afrique, du point de vue des conditions de vie des individus, et, il a également fait beaucoup pour la condition des femmes libyennes en leur ouvrant la voie des études et en reculant l'âge du mariage.

A cela s'ajoute qu'il existe près de 150 tribus différentes dont nous ne connaissons quasiment rien. Le renseignement français a du boulot, et il ferait bien de s'ateler à la tache assez vite...

14:25 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : libye |  Facebook | | |

samedi, 19 mars 2011

Les coups tordus de Kadhafi

On se dit finalement que Kadhafi est vraiment incorrigible. Je me disais hier que son clan était peut-être réintégrable dans le jeu politique libyen, mais je crois qu'on ne peut rien obtenir de manipulateurs et de menteurs.

Kadhafi tente une fois encore de semer la confusion faisant croire qu'il respecte le cessez-le-feu imposé par l'ONU. Ce ne sont que des déclarations, puisque ce matin, il semble bien qu'un avion pilonne des positions insurgées. Mais comme l'information est incertaine, dans notre univers mondialisé propice à toutes les confusions, ses déclarations permettent de semer un doute. Or, il n'y a pas de doute.

L'aviation de l'ONU doit intervenir au plus vite, même si je conçois la difficulté opératoire qu'il y a à faire oeuvrer les aviations de plusieurs pays pas forcément habitués à agir ensemble (Europe et pays de la Ligue Arabe en particulier).

08:04 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : libye |  Facebook | | |

Marine Le pen comme Chavez et la Corée du Nord

Ah, je l'ai trouvée comique, la Marine, comme on dit au FN ; c'était Trafalgar, hier. Voilà une personnalité qui craignait en fait de Libye, en début de semaine,  de devoir accueillir des réfugiés. Pour être plus précis, elle envisageait surtout de les jeter à la mer. Et la voilà assez gonflée pour expliquer que la zone d'exclusion aérienne, en Libye, au début de la semaine, elle était pour, mais que maintenant, c'est trop tard.

Non, en fait, Marine Le pen, la démocratie, elle s'en fout. Pour elle, en Libye, c'est juste une guerre civile. Laissons donc ces braves gens se massacrer, cela ne nous concerne pas, en somme. Voilà sa position. Quant à ses modèles, la Chine et la Russie, deux grandes "démocraties" devant l'Éternel. Ou encore la Turquie dont le président (Un islamiste de longue date, rappelons-le) vient recommander aux émigrés aussi bien en Allemagne qu'en France de ne surtout pas s'assimiler, ils nous donnent une idée assez claire de la diplomatie du FN en action. Au demeurant, ce sont les priorités diplomatiques de ce parti dans son programme politique. Quant à l'Allemagne, je renvoie à la très bonne analyse de Gilbert Casasus dans Marianne2 : des considérations purement égoïstes voire cyniques. L'Allemagne traverse une mauvaise passe, avec Angela Merkel.

Laurent Pinsolle a raison d'observer que pour une fois, on peut donner quitus à Sarkozy de son activisme sur la scène internationale. Quitus à Sarkozy, mais également un grand bravo au talent diplomatique d'Alain Juppé, qui a montré l'étendue de son savoir-faire dans cette cause. C'est d'ailleurs à lui que Marielle de Sarnez rendait hier hommage.

Voilà, ça, c'est la diplomatie en version FN. Et ça vient nous parler de grandeur de la France. Laissez-moi rire.

En fait, Kadhafi a trois amis : Chavez, la Corée du Nord et...Marine Le pen...

vendredi, 18 mars 2011

Quelle issue en Libye ?

Le clan Kadhafi a compris, je le crois, que l'offensive qui se prépare n'est pas le seul fait des Français et des Anglais, mais que nombreux sont les pays prêts à participer à l'opération :

France et Angleterre, bien sûr, mais aussi Espagne, Belgique, Norvège, Danmark et  Qatar. Tous ces pays fourniront des avions de combat et des bases.

Du coup, le clan Kadhafi a annoncé que les opérations militaires cessaient complètement sur le territoire libyen. Il s'agit de vérifier avec précision si c'est réellement le cas.

S'il s'avère que Kadhafi n'a pas menti, il convient, dans ce cas, de lui laisser une porte de sortie honorable, et de passer à une phase de négocations avec les insurgés afin d'organiser des élections libres et démocratiques sous contrôle international. Acculer Kadhafi serait à mon avis une erreur. Seif, son fils, prend évidemment parti pour son père, mais avant la révolte, il passait pour relativement "libéral", au regard du pouvoir en place. On pourrait donc imaginer sa réintroduction dans le jeu démocratique dès lors que sa famille et son clan acceptent le compromis.

Certains vont être partisans de passer outre pour se débarasser de Kadhafi. Ce n'est à mon avis pas un bon signal, même si l'opposition libyenne rêve d'en découdre. L'objectif est de permettre aux Libyens de vivre en paix. Les guerres civiles sont donc à proscrire, autant que faire se peut, et l'usage de la force doit être ramené à sa juste nécessité.

jeudi, 17 mars 2011

Libye : résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU !!!

La Chine et la Russie viennent de s'abstenir sur le projet de résolution français sur l'intervention en Libye. Cela signifie que son passage est acquis, les Français étant assurés d'obtenir un vote positif du reste du Conseil de Sécurité.

J'imagine qu'Alain Juppé et Gérard Longuet ont prévu une action, en compagnie des Britanniques et des pays arabes qui participent (Liban, Égypte, Qatar, en particulier, à ce que j'ai compris).

La chasse française devrait donc décoller cette nuit pour attaquer les forces aériennes kadhafistes, selon toute vraisemblance. 

Résultats finaux : ‎10 pour 0 contre 5 abstentions ! C'est gagné !!!

Tiens, on va peut-être voir, au passage, si les rafales sont des avions de combat efficaces, puisqu'ils vont être engagés : les Britanniques planifient de longue date un exercice de frappe à longue distance, d'après Secret Défense. La situation actuelle correspond exactement à l'exercice. En situation de combat réel, c'est évidemment une autre paire de manches, mais, si Britanniques et Français peuvent soulager les insurgés Libyens, il est grand temps !

Toutefois, nous risquons d'être bien seuls, et, évidemment, Kadhafi va tenter de répliquer, même si je doute que ses avions puissent toucher la France. 

mercredi, 16 mars 2011

Révélations du fils Kadhafi : ça sent l'intox à plein nez...

Un des fils Kadhafi a des révélations à faire sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy, paraît-il. Ah. Tiens, c'est marrant, dans ce genre de cas, je me demande toujours à qui le crime profite. Objectivement, qui peut avoir intérêt à créer le maximum d'ennuis à Nicolas Sarkozy au moment où la France cherche à constituer une coalition, avec l'aval de l'ONU, pour empêcher un tyran de tirer sur son peuple ? Il ne faut pas être grand clerc pour le deviner.

Seif Al-islam bluffe. S'il avait le début d'une preuve, elle serait envoyée à la presse depuis un moment.

Pendant ce temps, des vautours opportunistes sont prêts à tous les compromis misérables pour se rabibocher avec Kadhafi : voyez le pétrolier italien ENI qui demande à la fin des sanctions contre Kadhafi

Du côté américain, Hilary Clinton a nettement pris parti pour la résolution de la France.

Les Chinois et les Russes paralysent constamment l'ONU dès qu'il est question de s'opposer aux tyrans. Ras-le-bol d'une ONU qui introduit surtout le loup dans la bergerie (voir l'Iran présider le conseil des droits de l'homme, il y a de quoi rire). Est-il acceptable que ces deux pays dictent au reste du monde sa diplomatie, quand eux-mêmes ne se privent pas de réprimer dans le sang des mouvements qu'ils jugent séparatistes ?

C'est évidemment très fâcheux d'intervenir sans mandat de l'ONU car qui pourra empêcher ensuite d'autres coalitions pas forcément bien intentionnées d'agir pour soutenir des tyrans, cette fois ?

Nous, démocrates du monde entier, sommes confrontés à un choix cornélien : laisser écraser l'insurrection ou ouvrir une brèche dans la légalité internationale, une de plus. 

L'option la plus rapide serait évidemment d'armer l'opposition. Il est rageant de songer que nous avons les moyens de neutraliser les forces de Kadhafi en quelques heures et que nous ne le faisons pas. 

Hélas, par un retournement paradoxal, c'est parfois par sa propre négation, la violence, que le droit doit se rétablir. C'est en tout cas mon sentiment, et je suis très loin d'être belliciste, en tout cas, pas plus que ces intellectuels, députés européens et chercheurs qui viennent de signer une tribune dans le même sens que moi aujourd'hui dans le Monde.