« Nicolas Sarkozy apprend la fiscalité... | Page d'accueil | Hélas, il faudra se référer à ses écrits, désormais... »

vendredi, 15 avril 2011

Les islamistes n'auront pas d'états d'âme

Des parents américains se sont montrés scandalisés après une fouille au corps (enfin, avec palpations) de leur petite fille de six ans. Je pense qu'il faut être clair : ce que l'on peut contester, c'est le manque de pédagogie de la douanière qui s'est occupée de la fouille. Elle aurait du lui expliquer que ces contrôles étaient nécessaires non parce qu'ils étaient dirigés contre elle, mais parce qu'il fallait que d'éventuels criminels comprennent qu'ils ne pourraient pas utiliser l'innoncence des enfants pour commettre leurs forfaits. Voilà ce qu'il fallait lui dire. 

Mais cela étant établi, il faut bien comprendre que les islamistes intégristes (ou encore les zélateurs fanatiques de certaines sectes millénaristes) n'auront aucun état d'âme à utiliser des enfants et à les faire exploser s'ils peuvent dissimuler une bombe ainsi. Absolument aucun quand on considère les atrocités infâmes qu'ils commettent envers des enfants là où ils tiennent les rênes du pouvoir.

15:24 Publié dans International, Société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : terrorisme, contrôle | |  Facebook | | | |

Commentaires

Tout à fait d'accord !

Mais dans le cas présent, ce n'était pas une raison pour lui mettre deux doigts dans le c… !

Désolé…

Écrit par : jcg48 | vendredi, 15 avril 2011

@jcg48
Euh, ils n'ont pas été jusque là où j'ai mal vu la vidéo ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 15 avril 2011

Effectivement l' hérétique, la pédagogie chez cette femme a consisté à expliquer sa gestuelle en s'attardant plus que nécessaire, à mon humble avis^^^.
Elle aurait du expliquer pourquoi, puis pratiquer la fouille rapidement, la mère a-t-elle été fouillée aussi? Ou seulement elle?

Écrit par : Martine | vendredi, 15 avril 2011

Très franchement je n'ai pas vu de geste prolongé ni brutal... L'employée n'a fait que son boulot, en demandant à la mère de se placer au fur et à mesure en face de l'enfant pour bien surveiller ce qu'elle faisait. Elle parlait tout le temps de la palpation, ce qui est très professionnel. De plus, dès le début on voit bien qu'elle a soulevé les cheveux de la fillette avec douceur.
Il me semble que la mère aurait dû immédiatement rassurer sa petite fille pour dédramatiser. C'est peut-être parce que cette femme s'est raidie pour sa propre fouille, ou qu'elle n'a pas rassuré sa fille alors que les autres mères le font habituellement, que l'employée de l'aéroport a préféré effectuer une fouille supplémentaire vraiment complète ? Apparemment celui qui filmait, sans doute le père ou un proche, n'a pas cherché lui non plus à rassurer la fillette. Il n'a pensé qu'à son petit scoop à lui, à la recherche de la "faute" éventuelle... Procédurier, non ?

Cela me rappelle la confiscation d'un jouet de mon petit dernier lors de la guerre du Golfe. Je ne sais plus trop quoi d'ailleurs (quand même pas un pistolet en plastique)... mais je me souviens avoir expliqué à mon fils de trois ans que c'était normal et pas grave.

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 15 avril 2011

@ Jcg48,
Si vous comprenez la nécessité de la fouille corporelle, pourquoi vouloir exclure une partie du corps ?...
Cela voudrait dire que les gens malintentionnés auraient la garantie qu'en cachant quelque chose dans une partie tabou du corps, leurs efforts de dissimulation fonctionneraient à coup sûr.
C'est sympa pour eux.

Écrit par : Abd Salam | vendredi, 29 avril 2011

Écrire un commentaire