Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 novembre 2008

Tour triangle : l'art du pipeau à la Porte de Versailles

Un des grands arguments de Delanoë et de égérie locale, Anne Hidalgo, dans le 15ème, à propos de l'absence de parking dans son projet de Tour Triangle, à la Porte de Versailles, c'est que les transports collectifs pourvoiront aux nécessaires besoins de déplacement.

Pipeau dès lors qu'on s'est déjà promené par là-bas, et je connais le coin pour y avoir habité 10 ans.

Connexion du T2 et du T3 (lignes de tramway) ? Pipeau! Le tramway est bien moins rapide que le métro et c'est au mieux, aux alentours d'une vingtaine de millions de voyageurs à l'année bon an mal an. En comparaison, la ligne 12, c'est quatre fois plus par an. De plus, il s'agit dans les deux cas de bouts de lignes. Bref, tout cela ne représente pas un noeud de communications. En revanche, la Porte de Versailles est desservie directement par le périphérique.

La volonté de ne pas construire de parkings est donc 100% idéologique et va contre le bon sens le plus élémentaire. Voilà l'assurance que le projet économique va échouer. C'est déjà l'Enfer dans le quartier pour se garer, et Delanoë veut en rajouter une couche. Sans doute l'os à ronger donné à ses alliés verts (qui ne s'en contentent de toutes façons pas et feront tout pour faire échouer sa tour).

De manière générale, le bla-bla socialiste local sur la voiture frise la débilité profonde. La nécessaire mobilité en région parisienne repose sur l'usage de l'automobile. La politique intelligente, ce n'est pas d'emmerder au maximum les automobilistes, mais de promouvoir les automobiles les plus propres possible. Je ne dis pas qu'il faut construire des parkings partout, mais là, on n'est pas au coeur de Paris mais dans une zone à vocation économique.

Perso, c'est clair : la tour triangle sans le parking, c'est non, non et non. Nada. Je veux bien coopérer, mais il faut un minimum d'ouverture d'esprit en face. Et d'ailleurs, il faudrait cesser de clamer et de bramer à tous vents que la démocratie locale importe à Delanoë et son équipe. Ils n'en ont en fait rien à f... et leurs consultations publiques sont de la poudre aux yeux. Anne Hidalgo a d'ailleurs rappelé qu'il était hors de question d'organiser un référendum local, même consultatif...

Il y a de leur part un véritable acharnement à asphyxier la circulation du XVème :supression massive des places dans tout le quartier vaugirard-convention (quartier Saint-Lambert), refus de créer un parking à Frémicourt (comme le demandait l'UDF lors de la précédente mandature) pour pallier la disparition du stationnement rue du Commerce, et j'en passe des vertes et des pas mûres.

Il paraît que l'on peut poser des questions sur les Tours Triangles sur le site de la mairie de Paris. Ah, et puis bien sûr, il y a les premières réponses...L'indigence des réponses sur les moyens de transporet est grotesque, et, de toutes façons, les questions publiées sont surtout celles des supporters réjouis...Tiens, je vais poser ma question, moi.

 

jeudi, 23 octobre 2008

Marielle de Sarnez exprime son avis sur le budget de Delanoë

Sarnez.jpgConseil de Paris, débat sur les orientations budgétaires - Intervention de Marielle de Sarnez - Lundi 20 octobre 2008

Merci Monsieur le Maire,
Notre débat intervient dans un contexte de crise que tout le monde connaît : crise financière aujourd'hui et inévitablement crise économique et sociale demain. Absence de croissance, dégradation du pouvoir d'achat, PME en difficulté, augmentation du chômage : le prochain budget est-il à la hauteur de ces enjeux ? Voilà la seule question qui est posée.

Vous nous proposez de soutenir l'effort d'investissement pour les transports, l'innovation et le logement. Tant mieux, cela va dans la bonne direction. Je veux m'arrêter une seconde sur la question du logement. Évidemment, nous devons soutenir l'objectif d'atteindre les 20 % de logements sociaux à horizon 2014. Mais dans le même temps, il serait bien que le gouvernement cesse de vouloir modifier l'esprit de la loi SRU.

Mais je pense aussi que la Ville serait bien inspirée de construire davantage. Nous avons besoin de plus de constructions de logements sociaux pour soutenir un secteur d'activité qui en aura beaucoup besoin. Et au passage, je regrette que la Ville n'ait pas mieux anticipé en investissant davantage lorsque la croissance était là, et que les droits de mutation étaient importants. C'est dans ces moments-là qu'il faut investir massivement, me semble-t-il, pour mieux préparer l'avenir.

Et enfin, je veux vous faire part de deux inquiétudes. Nous ne sommes pas dans des temps où l'on peut laisser filer sans risque les dépenses de fonctionnement, alors même que nos recettes – je pense notamment aux droits de mutation – vont diminuer considérablement. Et nous sommes encore moins dans des temps où les particuliers, les TPE et les PME, peuvent faire face à une hausse lourde de la fiscalité. Alors même que nos concitoyens connaissent des difficultés de plus en plus grandes et que les carnets de commande de nos entreprises se vident, ce n'est pas juste, ce n'est pas opportun et surtout ce n'est pas, me semble-t-il, la bonne réponse à la crise.

Je forme le vœu que vous prendrez en compte ces inquiétudes.
Je vous remercie de votre attention.

06:52 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sarnez, delanoë, modem, paris, budget |  Facebook | | |

mercredi, 22 octobre 2008

Quelques vérités sur la Tour Triangle que le bon peuple parisien ignore...

Ce soir, Anne Hidalgo présentait le projet de Tour Triangle de Bertrand Delanoë aux habitants du 15ème, qui vont avoir le "bonheur" et la "joie", et bien sûr, aussi les emmerdements, d'inaugurer les tours de grande hauteur à la Porte de Versailles.

En vidéo, le projet a l'air séduisant.

Tour-triangle.jpgMais en image, ça l'est beaucoup moins. J'ai compris que le projet avait une vocation économique, mais, comme on n'en sait pas plus pour l'instant, difficile de donner son aval à un tel projet sans en connaître les tenants et aboutissants. C'est d'ailleurs ce qui m'agace le plus : on trouve partout sur la Toile une présentation du projet architectural, mais nulle part une présentation sérieuse et complète du projet économique. Et encore, je suis bien bon de donner mon imprimatur au projet architectural : il y a 200 mètres de base au sol, et je suis convaincu que le rendu des films avec cette sorte de luminosité surréelle n'a rien à voir avec ce que cela donnera en réalité. En fait, le plus prudent, ce serait de comparer avec des réalisations comparables dans d'autres coins du monde, et notamment d'étudier de près les "avant" et les "après"...

Moi, ce que je veux, ce sont des garanties pour les habitants du 15ème afin qu'ils ne supportent pas, pour de nombreuses années encore, des nuisances incessantes. Tenez, par exemple, j'ai souvent critiqué Yves Contassot, mais pendant la réunion organisée par Madame Hidalgo, il a fait une observation très juste  (Redde Contasso quae sunt Contassi, et quae sunt Dedi Deo) : les accords de  Grenelle,  votés aujourd'hui même  imposent aux bâtiments tertiaires une consommation inférieure à  50 Kw/h par m2 alors qu'une des tours plus plus écologiques, la tour de la Poste à Bonn, consomme au mieux 500 Kw/h. Il a aussi observé  que dans le petit film publicitaire, l'étude des ombres portées a été réalisée avec un solstice d'été, c'est à dire un soleil haut dans le ciel. Avec un soleil de solstice d'hiver les ombres seront beaucoup plus étirées et  plongeront nombre d'habitations alentour dans une certaine pénombre, ce qui nécessitera de chauffer ces appartements encore plus étant donné qu'ils ne verront pas beaucoup le soleil.

Merci Monsieur Contassot. Je n'y avais pas pensé, à titre perso, comme quoi, une observation attentive révèle bien des vices cachés. Pendant cette réunion, un quidam a laissé entendre que des tours seraient en projet à la Bastille et sur le Front de Seine, en tout cas, au moins dans l'esprit de Jean Nouvel.

Cela dit, tenez vous bien, amis lecteurs : Delanoë a juré d'asphyxier le XVème et il persiste : il n'y aura pas de parkings sous la tour, et cette fois, il n'est plus possible d'incriminer les Verts. Je rêve ou quoi : conneries sur conneries, au niveau circulation, dans le 15ème. Cela va saturer sévère !

Il paraît qu'il y a une seconde réunion le 16 décembre. Cette fois, je vais y aller, et ça va chauffer. J'invite d'ailleurs les démocrates du 15ème à s'y rendre. Le MoDem en masse à la réunion ! J'aimerais bien, d'ailleurs, que Marielle de Sarnez pose un certain nombre de questions, au prochain Conseil de Paris, sur ces tours. J'espère qu'elle saura s'emparer de la question au nom des Parisiens inquiets.

Il y a enfin un dernier détail qui me chiffonne : Unibail, la société qui va payer tout ça, elle est financée par les Cheikhs arabes ou quoi ? Si je ne m'abuse, cette société a bien lancé un autre projet à la Défense, non ? Elle est vraiment capable de payer tout ça ?

Je conclus par une dernière prévention : dans pas mal de villes d'autres pays, les tours ont été des réussites architecturales. A Paris, à l'exception de la Défense, cela a toujours produit des horreurs, avec un ban tout particulier pour les cauchemars du Front de Seine (merci Chirac !) qui ont en plus réussi à se faire classer au patrimoine mondial de l'Unesco (merde : on ne peut plus les démolir !).

J'aurai l'occasion de revenir sur cette tour dans d'autres articles postérieurs. Je n'en ai pas fini...

 

00:27 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : triangle, paris, tour, delanoë |  Facebook | | |

lundi, 20 octobre 2008

9% d'impôts en plus à Paris, mais pour faire quoi ?

9% d'impôts à Paris en plus, mais pour faire quoi exactement ? Pas les tours de Delanoë, puisque c'est une concession à Unibail. Pas non plus la rénovation de la piscine Molitor, c'est aussi une concession. Pas le stade Jean Bouin non plus, une bonne partie de la rénovation est privatisée. Alors pour faire quoi ? 20% de logements sociaux. Soit, mais j'aimerais que les conditions d'attribution soient d'une part très transparentes, mais également plus draconiennes. Notamment, le logement social ne doit pas générer d'insécurité de quelque sorte que ce soit. Il doit, à mon avis, être en priorité attribué à des individus tranquilles et bien insérés.

Le maire de Paris a parlé d'investissement contra-cyliques. Je ne sais pas ce qu'il a en tête, mais peut-être faudrait-il commencer par terminer l'essentiel avant de viser l'accessoire :

prolonger le tramway du 15ème afin qu'il devienne vraiment une alternative en termes de transport et non un boulet de plus dans la circulation, créer, lancer le grand chantier d'un grand métrophérique francilien, afin de désengorger les voies d'accès à Paris et de faciliter la mobilité professionnelle, et puis anticiper la nécessaire rénovation de tous nos tunnels puisqu'une directive européenne nous l'impose, afin qu'ils respectent des normes de sécurité.

La création de centres commerciaux ne me semble absolument pas une priorité, alors qu'il est prévu de créer une galerie sous le Stade Jean Bouin, mais également à Beuagrenelle dans le 15ème, et, vraisemblablement, avec les pyramides de Cheops que Delanoë prévoit.

Il y a suffisamment de commerces de bouche et de surfaces commerciales à Paris. Elles maillent très bien le territoire. Il vaudrait mieux s'occuper de faciliter l'installation des PME et leur rencontre avec des investisseurs privés.

J'ai regardé l'ordre du jour du conseil municipal, c'est tout de même phénoménal ce que les associations absorbent comme budget à Paris. Sans doute une tradition héritée de l'ère chiraco-tibériste.

Et si la Mairie de Paris missionnait un de ses conseillers comme enquêteur, afin de déterminer quelles associations sont vraiment actives et justifient par leur activité ces subventions ?  Peut-être q'un Malosinus local va découvrir que les fonds sont gaspillés en fêtes perpétuelles, à Lutèce...

En somme, je n'ai pas encore d'avis. Je trouve tous ces documents pas simples à éplucher, et parvenir à faire le tri là-dedans vaut bien un des travaux d'Hercule.

15:10 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : delanoë, paris |  Facebook | | |

mercredi, 08 octobre 2008

Delanoë et les hausses d'impôt...

Tiens, ce petit cachottier de Saint-Bertrand aurait oublié de dire quelque chose aux Parisiens, pendant la campagne municipale de mars dernier ? Après sept années de stabilité, les impôts locaux devraient augmenter de 9 % en 2009 et en 2010 à Paris, a annoncé l'adjoint aux Finances de la mairie, lors de la présentation des orientations budgétaires pour 2009. Cette hausse sera débattue au conseil de Paris les 20 et 21 octobre prochains, puis lors du vote du budget primitif de la capital en décembre. La fiscalité de Paris, composée de quatre taxes locales (habitation, foncier bâti et non bâti, professionnelle) représente un budget de 7 milliards d'euros.

Puisque Delanoë fait des réunions publiques pour expliquer son action aux Parisiens, j'espère que des citoyens éclairés ne manqueront pas de lui demander des précisions sur ces hausses imprévues (le lien mène à un formulaire pour poser des questions)...

Au passage, ce qui m'a fait rigoler jaune, c'est le page 33. Delanoë y énumère les grands "équipements" qu'il prévoit de rénover pour sa nouvelle mandature. Il a juste oublié de préciser dans le document que les nouveaux prix d'entrée des dits équipement ne vont pas être toujours "publics" (exemple : la piscine Molitor dont le coût d'entrée devrait varier de 20 à 60 euros).

En revanche, alleluia, je lis page 45 qu'il s'est enfin décidé à lancer la construction d'un parking rue Frémicourt dans le 15ème, pour pallier entre autres les places de stationnement massivement supprimées dans toute cette zone du 15ème : il faut savoir que c'est la solution que l'UDF(aujourd'hui le MoDem) n'a eu de cesse de lui proposer pendant la mandature précédente. En parlant du 15ème, d'ailleurs, c'est déjà l'asphyxie avec toutes les places supprimées, et les travaux incessants, mais là, cela va finir par une explosion de colère si cela continue : entre le centre commercial à Beaugrenelle, la pyramide de Cheops à la Porte de Versailles, les chantiers du Velib, les chantiers pour supprimer des places de parking, les autorisations de travaux de toutes sortes, cela va devenir invivable dans ce quartier.

Pour revenir à mes impôts, c'est marrant, mais figurez-vous que j'ai fait la recherche avec la fonction du même nom du logiciel Acrobat reader, et que je n'ai rien trouvé, à l'exception  de l'opposion qui prononce ce mot très grossier dans sa tribune...

Ah, j'oubliais, l'adjoint de Saint-Bertrand de la Miraculeuse Fiscalité a également annoncé l'instauration d'une taxe départementale de 3%. En fait, on peut calculer qu'en deux ans, les impôts globaux des Parisiens devraient augmenter de 20% environ. Ils vont être contents, je pense. En moyenne, cela représentera 35 euros pour un locataire, mais 140 pour un propriétaire. Notez que ce n'est qu'une moyenne, et que certains de mes lecteurs parisiens vont être mis à contribution dans des proportions doubles au moins, parce que tout cela, finalement, dépend de ce que chacun règle comme taxe foncière et comme taxe d'habitation...

Fallait voter MoDem...Ils l'appellent le libéral dépensier, je crois, ses potes socialistes (des autres courants, pas du sien, bien sûr)...

12:51 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : delanoë, paris, fiscalité, impôt |  Facebook | | |

mardi, 30 septembre 2008

Molitor, l'arnaque !

Aux dernières nouvelles, il est question de n'ouvrir la piscine Molitor qu'environ huit heures par semaine au plus aux scolaires. Pour le pékin moyen, ce sera de 20 à 60 euros la journée, pour rentrer dans un édifice jusque là public. Merci Delanoë. Et la commission multi-partie, elle fait quoi ? Amen à chaque décision de la municipalité ?

J'espère que les riverains, dans le 16ème, mais aussi à Boulogne-Billancourt réagiront à cette iniquité !

07:49 Publié dans Seizième | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : piscine, molitor, paris |  Facebook | | |

vendredi, 26 septembre 2008

Au secours ! Delanoë se prend pour Cheops !

256037_5_150x113.JPGDelanoë a pour projet de faire bâtir une tour pyramidale de 200 mètres de hauteur à la Porte de Versailles. C'est marrant, mais en regardant ce projet, je me suis dit que cela ressemblait à un concentré-mélange d'Arche de la Défense, de Tour Effeil et de Pyramide du Louvre.

Le problème, si j'ai bien compris, c'est que l'idée finale n'est pas d'en faire une mais six ! Cet homme-là a décidément la folie des grandeurs. Le voilà qui se prend pour un Cheops des temps modernes. Personnellement, je ne suis pas radicalement contre le projet, du moins, pas avant d'avoir pris connaissance du projet exact. Esthétiquement, cela n'a pas l'air trop moche, il faut le reconnaître, et l'idée de la pyramide s'inscrit plutôt bien dans une certaine forme de tradition "égyptienne" à Paris. Il ne reste plus qu'à momifier Delanoë et à le flanquer là-dedans :-D

cheops.jpgBon, moi, je trouve que la vraie a tout de même plus de gueule que l'espèce de triangle (au fait, il sera rectangle, équilatéral, isocèle ou quelconque ?) de Herzog. Qu'il puisse au moins servir aux écoliers et aux professeurs de mathématiques du coin ! Au niveau écologie, cela a l'air pas mal, mais je demande à voir ce que cela donne au final. Marielle de Sarnez n'avait d'ailleurs pas radicalement exclu les "tours" du programme du MoDem, estimant qu'elle jugerait sur pièces, et en fonction du projet et de son utilisation. J'ai vu que la douce et charmante Christelle est très remontée contre ce projet. Tout en m'accordant avec ses fines observations sur le montage médiatique du projet (là-desus, Delanoë sait faire, comme par hasard, l'annonce tombe à pic et la fin des travaux va coïncider avec les élections présidentielles...), je crois qu'il ne faut pas exclure a priori l'idée. Et je crois ne pas être soupçonnable de Delanoïsme aigü, mes lecteurs ne l'ignorent pas.

12:47 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : mitterand, delanoë, tours, paris, pyramide |  Facebook | | |

mardi, 16 septembre 2008

Chantiers dans le16ème, vers des compromis ?

C'est une élue du 16ème arrondissement qui me l'annonce en avant-première : la majorité sortante aurait, cette fois, pris des bonnes résolutions pour le 16ème arrondissement : au lieu d'imposer unilatéralement ses décisions et ses projets de construction et/ou rénovation, elle s'apprêterait à mettre en place une commission d'élus réunissant aussi bien des membres des majorité et opposition locales (peut-être Mano pour les Socialistes, Goasguen pour l'UMP) et des représentants de la ville. Où est l'élu MoDem, à ce sujet, dans cette configuration ? J'espère que Jean Peyrelevade se manifestera et viendra participer à cette commission si elle se met en place.

Je ne sais pas s'il est prévu de consulter les riverains avant de prendre d'autres décisions. Je l'espère, tant il a été habituel, les six dernières années, de les mettre devant le fait accompli à Paris.

Un certain nombre de dossiers sont en souffrance (enfin, souffrance pour les habitants du 16ème) : Rénovation du stade Jean Bouin, rénovation et concession de la piscine Molitor, construction de logements d'habitation au beau milieu du Parc Sainte-Perrine, absence de prolongement du tramway jusqu'aux portes du 16ème...etc...etc...

J'ajoute qu'avec 49% de taux de participation aux dernières élections municipales, ni l'UMP dans le 16ème, ni le PS pour Paris, ne peuvent prétendre être suffisamment représentatifs pour prendre des décisions sans consulter les habitants.

Quand je vois que le conseil de quartier d'Auteuil Sud n'a plus été réuni ni consulté sous quelques forme que ce soit depuis un an, je trouve que cela commence très mal. Instaurer la démocratie locale, cela ne s'improvise pas...

Je suggère à tous ceux qui sont intéressés par l'avenir du 16ème de consulter également le blog d'Antoine Dufour, ainsi que les blogs actifs des élus du 16ème (c'est le cas, par exemple, de celui de Claude Goasguen , Valérie Sachs, du Nouveau Seize et, plus irrégulièrement, Thomas Lauret)

Attendons donc de voir la suite des évènements...

23:21 Publié dans Seizième | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, ps, travaux, 16e, paris |  Facebook | | |

dimanche, 14 septembre 2008

Piscine Molitor : du nouveau !

Ah, j'en sais un peu plus sur la piscine Molitor depuis mon dernier billet. L'un des élus membre de la commission s'est manifesté. La commission nommée est une commission ouverte qui comprend aussi des membres de l'opposition. C'est un point positif. En ce qui concerne les scolaires, si le projet se finalise, car apparemment, rien n'est encore définitivement avalisé, il y aura des créneaux pour eux, c'est prévu dans le cahier des charges, de même que pour les associations.

L'architecture d'origine sera intégrament respectée.

Ce sont donc des points positifs que je salue. La recherche d'un vrai consensus est toujours productive. J'en dirai plus prochainement aux lecteurs de ce blog, je vais disposer d'autres informations de manière imminente.

17:21 Publié dans Seizième | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : molitor, piscine, paris |  Facebook | | |

dimanche, 11 mai 2008

Paris Démocrate, le pari de Marielle de Sarnez

Loin de baisser les bras, Marielle de Sarnez reprend la main à Paris. Elle entame une vaste consultation auprès des adhérents parisiens avec pour objet de définir les missions principales du MoDem parisien, et, en tirer en conséquence un mode de fonctionnement. Elle a pour cela créé un blogue spécifique à cette consultation : Paris Démocrate.

Pour ma part, je me suis intéressé en particulier à certains items du questionnaire. J'ai coché des cases (jadore cocher des cases) en fonction de ce que j'estimais être des priorités ou non.

 

Parmi les propositions suivantes relatives à la vie du projet, lesquelles vous semblent des missions pertinentes pour le Mouvement départemental ?

 

Enrichir le projet

Prioritaire

Important

Secondaire

Contribuer au débat politique national

 

 

Contribuer au projet national du Mouvement Démocrate

 

 

 X

Enrichir en permanence le projet pour Paris

 

 

Décliner le projet parisien dans tous les arrondissements

X

 

 

Décliner le projet parisien à l'échelle des Conseils de quartier

 

 

 X

Réagir à l’actualité politique locale

 

 

Travailler en concertation avec les Mouvements Départementaux limitrophes de Paris

 

 

X

Elaborer une structure de réflexion à l’échelle du grand Paris

 

 

 

Parmi les propositions suivantes relatives à la promotion de nos valeurs et de nos idées, lesquelles vous semblent des missions pertinentes pour le Mouvement départemental ?

 

Promouvoir les valeurs et le projet

Prioritaire

Important

Secondaire

Aller à la rencontre des Parisiens

 X

 

 

Etre présent et actif dans les Conseils de quartier

 

 X

 

Bâtir et entretenir des réseaux de sympathisants

 X

 

 

Bâtir et entretenir des réseaux associatifs

 X

 

 

Bâtir et entretenir des réseaux économiques, sociaux, culturels…

 X

 

 

Avoir une présence médiatique forte

 

 

Investir la sphère Internet : sites, blogs, forums de débats...

 

 

Préparer activement les échéances électorales futures

 

 

Rapprocher les leaders d’opinion de nos valeurs

 

 X

 

 

Parmi les propositions suivantes relatives à la place de l’adhérent, lesquelles vous semblent des missions pertinentes pour le Mouvement départemental ?

 

 

Mettre l'adhérent au cœur de l'action politique

Prioritaire

Important

Secondaire

Accueillir les nouveaux adhérents

 X

 

 

Valoriser l’expérience ou l’expertise des adhérents

 

X

 

Former les adhérents à l'action politique

 

 

Accroître la culture politique des adhérents

 

 

Augmenter le nombre d'adhérents

 

 X

 

Permettre à chacun de contribuer au projet

 

 X

 

Informer sur l'actualité politique locale

 

 

Créer un outil de communication interne (lettre, mail…)

X

 

 

Informer sur la vie du Mouvement

 

 

Fournir des outils militants aux adhérents

 

 

Valoriser l'action militante de terrain

 

 

Détecter les cadres et candidats de demain

 

 

Créer des espaces de rencontre autour de centres d'intérêt communs

 

 

 X

Accroître les actions de convivialité

 

 

 X

Définir les droits et devoirs des adhérents

 

 

 X