Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 mars 2014

Paris 15ème, pourquoi je n'ai pas voté (mais je le ferai au second tour)

Je fais partie des abstentionnistes de ce premier tour des municipales 2014. Pour tous ceux qui connaissent mon engagement politique, je présume que cela doit surprendre.

Pour être tout de suite clair, le MoDem n'est nullement comptable de cette décision. Bien au contraire, c'est sa présence sur la liste de Philippe Goujon dans le 15ème arrondissement de Paris qui me fera finalement voter au second tour.

A la base, je n'ai déjà pas beaucoup d'estime pour l'UMP parisienne en raison de son incapacité à offrir une alternative crédible à la gauche bobo d'Anne Hidalgo. L'UMP ne fout rien depuis 10 ans alors qu'elle a les moyens de réfléchir. Paresse intellectuelle ?

J'avais salué la venue de NKM (et je la salue encore) parce qu'elle a injecté du sang neuf dans cette droite vieillissante.

Bon gré mal gré, je m'étais résolu à apporter ma voix à Goujon dans le 15ème pour trois raisons

a) Yann (Wehrling), Maud et Élisabeth, trois militants du MoDem que j'aime beaucoup figurent sur sa liste

b) il y a une alliance entre le MoDem et l'UMP à Paris

c) Goujon est réputé filloniste, une ligne à peu près acceptable pour moi à l'UMP

Mais finalement, je me suis abstenu. Je ne prétends pas à l'exemplarité, chacun a ses raisons, et ce peut être des détails aux yeux des autres qui finissent par faire que l'on s'abstient.

J'ai simplement appris hier soir que Géraldine Poirault-Gauvin, une dissidente UMP, s'était fait crever les pneus de son automobile familiale le soir de sa déclaration de candidature. Il était arrivé la même chose en 2008 à un dissident de la même famille politique. Je n'en accuse pas directement Goujon, mais, quand on a un leadership, on a la devoir moral de l'exercer et d'anticiper en avertissant ses troupes qu'on veut une campagne sans taches. C'est peut-être, sans doute, même, l'acte isolé d'un militant trop zélé. Mais c'est l'acte de trop pour moi d'autant que je n'ai entendu aucune réaction de M.Goujon à ces faits. Je n'ai pas de sympathie particulière pour Géraldine Poirault-Gauvin. Bien loin de là : c'est un soutien de J-F Copé, c'est à dire un courant politique de l'UMP auquel je suis particulièrement hostile. Mais Géraldine Poirault-Gauvin s'est présentée en femme libre et seule. Je juge insupportable un acte d'intimidation envers une femme et plus généralement un opposant politique. S'en prendre à une automobile familiale, c'est d'une certaine manière menacer aussi sa famille. On n'est pas chez les oligarques mafieux russes dans le 15ème arrondissement. Je ne saurais en aucun cas encourager quiconque avalise ou laisse passer de tels agissements. Voilà comment Goujon a perdu ma voix et s'il a connaissance de ce billet, je lui conseille d'y réfléchir.

J'irai malgré tout voter au second tour.

 La gauche parisienne me hérisse. Je vomis l'alliance des bobos trop aisés et des minorités hyper-assistées qui la constitue. Tout leur projet municipal me débecte depuis 2001. Pourrir la vie des Franciliens, vider Paris des classes moyennes, construire des bureaux ou des centres commerciaux et des logements sociaux (en envoyant entre autres des familles à problèmes ou des délinquants dedans dans le 15ème, par exemple, et j'ai des faits). Tout prévoir pour la fête et les nantis (qui doivent être trop riches puisque cela leur semble égal de payer toujours plus tant en impôts locaux que nationaux). Mais en fait de nantis, la gauche installe aussi ses affidés, fonctionnaires municipaux et minorités. Le tout forme un magma dont les privilèges aspirent les impôts des Parisiens qui travaillent, notamment dans les arrondissements de droite. En somme, les gens de droite paient et la gauche dépense en réjouissances de toutes sortes cet argent pour s'assurer les votes de sa clientèle.

Hidalgo est le nouveau chef d'orchestre de cette gauche-là. Je ne puis rater l'occasion de voter contre elle. Et puis il y a mes amis du MoDem sur la liste d'en face, et j'ai envie qu'ils intègrent au mieux le conseil municipal.

 

mercredi, 11 décembre 2013

Que voter dans le 15ème arrondissement de Paris ?

Faute d'Alternative pour le MoDem à Paris, l'électeur centriste et éventuellement le militant centriste vont en être réduits à considérer au cas par cas les listes dans chaque arrondissement. Il faut pouvoir estimer les scores et évaluer par liste qui va représenter les Parisiens au Conseil de Paris et au conseil d'arrondissement.

A gauche, il y aura Anne Hidalgo, cible prioritaire à faire tomber. Au centre, personne. A droite, il y a Lamour et Goujon. Je sais du second qu'il a essayé de faire passer un amendement pour créer des logements sociaux spécifiques aux étudiants et aux apprentis (mais je crois que Lamour l'a soutenu sur ce point) ; dans cet amendement, il voulait aussi protéger les emplois des gardiens à Paris. Il est aussi vice-président du Club des voitures écologiques et a présidé un groupe de travail sur l'usage du vélo dans les villes. Tout ça figure sur sa fiche wikipedia. Mais rien ne dit que la fiche en question soit 100% objective même si elle est manifestement factuelle.

Il y a bien Géraldine Poirault-Gauvin, une très jolie fille qui dit des choses intéressantes sur son blogue. Mais elle a un travers rédhibitoire de mon point de vue : elle a soutenu Copé lors des élections internes de l'UMP. 

Pour revenir à la liste UMP, il y aura en principe des MoDem dessus, et, dans le tas, Yann (Wehrling) et Élisabeth ( de Fresquet). J'ai de l'affection pour Élisabeth, quelqu'un de vraiment sympa, et de l'estime pour Yann. Yann, c'est l'écologie intelligente, tout le contraire de l'écologie punitive caractéristique des khmers verts de l'Hôtel de Ville.

Ah, les Verts, parlons-en...Je partage leurs buts fondamentaux en matière de qualité d'environnement, mais pas du tout leur goût pour la puissance publique quand il s'agit de faire évoluer les choses dans ce domaine.

Côté socialiste, c'est assez amusant d'apprendre qu'Hidalgo avait démarché Corine Lepage : elle a refusé parce qu'elle voulait un accord global pour son parti ce dont les Socialistes ne voulaient pas entendre parler. Ça fait quoi de voir une porte claquée au nez une fois de plus ? Pas grave, à gauche on est inventif. Puisque que Corine Lepage ne donnait pas suite, la place a été proposée à Dominique Versini. Elle est sympa Versini, mais elle ne semble pas se rendre compte qu'elle sera la caution idéale de la gauche bobo. La créatrice du SAMU social, ça fait bien sur le papier, mais cela masque aussi le sort échu aux classes intermédiaires parisiennes, laminées par la politique socialiste dans la capitale. Je le dis souvent, dans cette ville, il n'y aura bientôt plus que des riches, des pauvres, et des affidés des partis les plus puissants. Tous les autres auront dégagé.

Pas d'autres informations pour l'instant, mais je suis maintenant très régulièrement l'excellent Municipales 2014 à Paris  (un blogue dont la fréquentation me paraît absolument indispensable pour avoir connaissance de tout ce qui se trame, se tricote et se détricote dans la sphère politique de la capitale).

18:58 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : 15ème, municipales |  Facebook | | |

vendredi, 07 novembre 2008

Tour triangle : l'art du pipeau à la Porte de Versailles

Un des grands arguments de Delanoë et de égérie locale, Anne Hidalgo, dans le 15ème, à propos de l'absence de parking dans son projet de Tour Triangle, à la Porte de Versailles, c'est que les transports collectifs pourvoiront aux nécessaires besoins de déplacement.

Pipeau dès lors qu'on s'est déjà promené par là-bas, et je connais le coin pour y avoir habité 10 ans.

Connexion du T2 et du T3 (lignes de tramway) ? Pipeau! Le tramway est bien moins rapide que le métro et c'est au mieux, aux alentours d'une vingtaine de millions de voyageurs à l'année bon an mal an. En comparaison, la ligne 12, c'est quatre fois plus par an. De plus, il s'agit dans les deux cas de bouts de lignes. Bref, tout cela ne représente pas un noeud de communications. En revanche, la Porte de Versailles est desservie directement par le périphérique.

La volonté de ne pas construire de parkings est donc 100% idéologique et va contre le bon sens le plus élémentaire. Voilà l'assurance que le projet économique va échouer. C'est déjà l'Enfer dans le quartier pour se garer, et Delanoë veut en rajouter une couche. Sans doute l'os à ronger donné à ses alliés verts (qui ne s'en contentent de toutes façons pas et feront tout pour faire échouer sa tour).

De manière générale, le bla-bla socialiste local sur la voiture frise la débilité profonde. La nécessaire mobilité en région parisienne repose sur l'usage de l'automobile. La politique intelligente, ce n'est pas d'emmerder au maximum les automobilistes, mais de promouvoir les automobiles les plus propres possible. Je ne dis pas qu'il faut construire des parkings partout, mais là, on n'est pas au coeur de Paris mais dans une zone à vocation économique.

Perso, c'est clair : la tour triangle sans le parking, c'est non, non et non. Nada. Je veux bien coopérer, mais il faut un minimum d'ouverture d'esprit en face. Et d'ailleurs, il faudrait cesser de clamer et de bramer à tous vents que la démocratie locale importe à Delanoë et son équipe. Ils n'en ont en fait rien à f... et leurs consultations publiques sont de la poudre aux yeux. Anne Hidalgo a d'ailleurs rappelé qu'il était hors de question d'organiser un référendum local, même consultatif...

Il y a de leur part un véritable acharnement à asphyxier la circulation du XVème :supression massive des places dans tout le quartier vaugirard-convention (quartier Saint-Lambert), refus de créer un parking à Frémicourt (comme le demandait l'UDF lors de la précédente mandature) pour pallier la disparition du stationnement rue du Commerce, et j'en passe des vertes et des pas mûres.

Il paraît que l'on peut poser des questions sur les Tours Triangles sur le site de la mairie de Paris. Ah, et puis bien sûr, il y a les premières réponses...L'indigence des réponses sur les moyens de transporet est grotesque, et, de toutes façons, les questions publiées sont surtout celles des supporters réjouis...Tiens, je vais poser ma question, moi.

 

dimanche, 09 mars 2008

Muncipales 2008 : sondage en avant première à 16h10

Nous avons pu nous procurer, au défi de la loi française un sondage réalisé dans le 15ème arrondissement de Paris :  l'échantillon manque toutefois de représentativité, mais après tout, les sondeurs n'en sont pas à cela près.

100% des auteurs de ce blog ont voté pour leur liste préférée dans le 15ème arrondissement de Paris.

Voilà, c'était notre sondage exclusif. 

16:11 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sondage, paris, 15ème |  Facebook | | |