Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 mars 2012

Mais qu'ils se taisent ou dès qu'ils se taisent ?

Pure Medias s'est fait l'écho d'un buzz un peu trop rapide au regard des faits. On entend dans un vidéo difficilement audible Nicolas Sarkozy déclarer vouloir attendre que ses militants se taisent avant de commencer un entretien.

Pure Medias a titré "mais qu'ils se taisent". J'ai écouté au moins dix fois la séquence vidéo, et plusieurs fois avec un volume très fort et je n'entends à aucun moment le "mais". Le ton ne paraît pas non plus agacé contrairement à ce que laisse entendre le titre.

Moi, j'ai entendu "on va peut-être attendre...dès qu'ils se taisent". Voilà ce que j'ai entendu. En somme, Sarkozy n'estimait pas possible de répondre aux questions sur le champ. Rien ne prouve de manière claire, au demeurant, que le dès qu'ils se taisent s'adresse à ses militants. 

Je ne suis pas sûr à 100% de ce que j'ai entendu, mais raison de plus pour se montrer prudent, justement.

Et si on parlait des idées et des programmes, maintenant ?

18:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy |  Facebook | | |

jeudi, 08 mars 2012

Florence Cassez, un espoir pour...Sarkozy ?

Des rumeurs d'une possible libération pour Florence Cassez courent au Mexique (et donc en France). Henri Guaino frémit. Il faut rendre à Nicolas Sarkozy cet hommage (le seul) c'est que dans toutes les affaires d'otages ou d'emprisonnements de Français, globalement, il s'est toujours démené. Et dans ce domaine, il a été bien meilleur que ces prédécesseurs. En ce qui concerne Florence Cassez, qu'il a eu au téléphone il y a une semaine, il a fait vraiment le maximum pour obtenir sa libération ou son transfèrement en France dès qu'il est devenue président de la République. De ce point de vue, Marine Le pen est parfaitement malhonnête en sous-entendant que la coïncidence est plus que troublante.

Si jamais les cinq juges de la Première Chambre de la Cour constitutionnelle du Mexique donnent raison au juge de la cour suprême Arturo Zalvidar, Florence Cassez pourrait être libérée le 25 mars. En pleine campagne présidentielle, cela tomberait au bon moment.

Il faut dire que l'affaire Florence Cassez a donné lieu à de sacrées controverses, wikipedia s'en fait l'écho elle-même. Il y a une bataille entre l'opinion et le droit. De nombreux Mexicains sont convaincus que Florence Cassez est coupable, d'autant qu'il y a eu tout une mise en scène médiatique en ce sens au Mexique. Mais dans les faits et les dicussions, on trouve bien peu d'éléments objectifs pour l'incriminer. Les versions des témoins, en particulier, se sont avérées à géométrie variable...

L'histoire n'est pas terminée : pour l'instant, seuls quelques internautes réagissent à la possible libération de Florence mais si jamais elle advient, nul doute que les Mexicains en parleront. Or, eux aussi sont en campagne électorale...

A titre personnel, je me suis posé une question : admettons que nous eussions eu Bayrou, ou Hollande, ou même, allons, soyons large, Marine Le pen ou Mélenchon comme présidents. Comment auraient-ils réagi dans l'affaire Cassez ? Auraient-ils tout fait pour la faire revenir en France ou bien auraient-ils considéré le Mexique comme un état "souverain" ? Je n'ai jamais entendu aucun d'eux sur l'affaire Cassez, mais c'est peut-être aussi un choix de ne pas entraver l'action de la diplomatie française.

dimanche, 04 mars 2012

Un chouette blogue sarkozyste !

Il faut tout de même que je le signale : un blogue UMP sarkozyste (donc de droite aussi). Un vrai ! Moi, j'aime bien ! Ça tape dur sur le PS et sur Hollande à coups d'affiches détournées, de mises en évidence des contradictions du programme socialiste, et cetera...

Apparemment, il doit gêner un tantinet puisqu'il y a déjà eu des censeurs pour tenter de lui faire retirer une bannière (pourtant fort amusante).

Il n'a pas l'air d'avoir de compteur sur son blogue. Il devrait en installer un, il est utile de savoir qui vous lie.

Cela dit, la tonalité des billets est entièrement à charge contre le PS : il ne reste rien ou presque pour tenter de défendre le bilan de Sarko. Indéfendable ?

11:20 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ump, sarkozy, blog |  Facebook | | |

samedi, 03 mars 2012

Profs et escoqueries, Sarko, the Artist !

Bon. Sarko : 2, Hollande : 1 au connomètre. Là, c'est du grand art : Sarkozy propose "d'augmenter de 25%" les enseignants du secondaire qui accepteraient de demeurer 26 heures dans leur établissement au lieu de 18. La charge de travail hebdomadaire estimée d'un enseignant est d'environ 37 heures, avec un sévère bonus pour les enseignants de lettres. Chaque heure passée dans l'établissement se double généralement d'une heure de préparation. Cela dit, le coeur de l'escroquerie, c'est que, comme dans toutes les professions, les enseignants peuvent déjà faire des heures supplémentaires. Leur profession est  la seule (à ma connaissance) en France, où une heure supplémentaire légalement déclarée est payée moins qu'une heure ordinaire (elle n'est payée que 8 mois sur 12). Mais là, bingo, Sarko propose ni plus ni moins de réduire significativement le salaire de ceux qui feront des heures plus, puisqu'un tel choix reviendrait pour eux à perdre 50% du surplus qu'ils gagnent actuellement.

Travailler plus pour gagner moins, il l'a fait le Sarko. C'est incroyable, ce gars-là : il ressort les mêmes slogans à la noix qu'en 2007, mais cette fois, il propose en bonne et due forme des solutions pour gagner moins en travaillant plus.

Bilan des propositions de Sarkozy pour les profs : travailler plus dans la semaine, travailler plus dans l'année, être payé moins à la fin du mois. Il paraît qu'il existe encore 19% d'enseignants qui envisagent de voter pour Sarkozy : eh, les gars et les filles, vous êtes sûrs de votre choix ? C'est pas pour dire, mais Bayrou, lui au moins, vous pouvez être certains qu'il ne vous arnaquera pas dans les grandes longueurs comme les deux autres...

10:46 Publié dans Education, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sarkozy, profs, salaire |  Facebook | | |

Hollande/Sarkozy : match nul au connomètre !

Je sais que Bayrou a amené un nouvel appareil de mesure dans la campagne, le déconnomètre, mais je rappelle qu'il y a un label made in l'hérétique sur le connomètre. Et parlons-en, justement : Sarkozy et Hollande ont crevé le plafond, cette semaine.

Alors Hollande, c'était le retour du "moi j'aime pas les riches" de 2007. Il veut taxer à 75% les revenus supérieurs à un million d'euros par an. Ce qui est drôle, c'est que ses potes du star-système vont devoir aller habiter ailleurs. Pour ses copains banquiers, pas graves, ils ont déjà la parade : les actions gratuites. Nouveau concept, nouvelle astuce qui remplace les stock-options, un peu trop dans la ligne de mire. Oh, le procédé n'est pas nouveau, il est rôdé depuis 2006, mais le grand public en ignore l'existence et du coup, à gauche, les déclinant stock-options deviennent une cible idéale. Pas étonnant, du coup, de voir certaines grandes entreprises procéder à quelques petits ajustements, suivez mon regard...

Accessoirement, le principe de spolier quelqu'un de 75% de ses revenus me fait bondir, même si je me doute bien que dans la pratique, l'annonce d'Hollande ne concernera personne, et pour cause : ceux qui gagnent de telles sommes savent se mettre à l'abri (heureusement). Ainsi, Hollande aura fait une grande annonce pour pas un kopeck, et il le sait très bien. Plus ça va, plus ce type prend vraiment les Français pour des cons. Bon, quand on voit les sondages, à vrai dire, il ne se trompe pas vraiment non plus. Il y a 62% d'imbéciles pour juger que ce serait une bonne idée. Ouf, je n'en fais pas partie.

On pourrait donc penser que Hollande a remporté haut la main la première manche de connomètre, c'était sans compter les saillies aussi drôlatiques que désespérantes de l'âne numéro 2 : répondre à un agriculteur en difficulté que lui, il n'avait pas 40 hectares de terrain, fallait tout de même oser. J'en suis resté sans voix. Il paraît qu'il est à 40% d'intentions de vote chez les agriculteurs. 'tain : les Français sont vraiment des c...agriculteurs compris...

00:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : hollande, sarkozy |  Facebook | | |

samedi, 11 février 2012

Ben oui Sarkozy veut éliminer Le pen !

Tiens, Philippe prolonge sur son blogue une petite discussion lancée mercredi soir après un forum sur l'industrie organisé par l'équipe de Bayrou. Il se demande si Sarkozy cherche à éliminer Marine Le pen.

Ben oui. Cela me paraît même évident. Je pense qu'elle ne bluffe pas en affirmant ne disposer que de 400 signatures de maire. 

Le calcul me paraît même limpide : Sarkozy va droitiser sa campagne toutes sirènes hurlantes et, ce-faisant, tenter de ramasser la mise quand Marine Le pen disparaîtra des écrans. En cas d'absence de la leader frontiste, il récupère d'ores et déjà la mise. Mais une fois qu'il aura mis en avant ses habituels bouc-émissaires, on peut raisonnablement penser qu'il double son pactole. Évidemment, il aura comme un souci au second tour, mais bon, c'est une autre problème évidemment...

00:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : le pen, sarkozy |  Facebook | | |

mardi, 07 février 2012

Tout pour Hollande et Sarkozy ? Ras le bol !

Sarkozy et Hollande monopolisent allègrement la presque totalité des médias, et ce dans l'opacité la plus totale. 87 heures pour Sarkozy, 61h30 pour Hollande, mais 22h30 pour Bayrou, seulement, soit trois à quatre fois moins. Au passage, d'un point de vue démocratique, est-il normal que Marine Le pen n'ait bénéficié que de 16h30 alors qu'elle est donnée entre 16 et 20% dans les sondages. Quant aux petits candidats...Vae victis !

Par exemple, pour les émissions d'information, selon le CSA (j'ai fait des arrondis), sur France 2, Bayrou est à 4.74% et à 3.33% sur France 3 pour le mois de janvier. Pendant ce temps,

Hollande est à 39, Sarkozy est à 23 et Mélenchon à 18 sur la 2.

Sur la 3, Sarkozy est à 39, Hollande à 28, Éva Joly à 16, environ.

Sur TF1 , chaîne privée, Sarkozy est à 30, Hollande à 24.5 et Bayrou presque à 12. C'est déjà mieux. Sur Canal+ le temps est relativement équilibré. 

Sur les chaînes d'information continue, Hollande est à 39, 33 et 34 chez BFM, I-télé puis LCI. Sarkozy, 33, 34 et 35. Bayrou, lui, fait 6, 8 et demi et 10.

Je ne vous parle pas des autres candidats : Marine Le pen, par exemple, est à 4.3 puis 2.6 puis 7.9 sur les trois chaînes principales.

Bref, on aimerait entendre tout le monde, svp...

mardi, 24 janvier 2012

La droite ne peut plus compter que sur le centre pour éviter la gauche

Je suis assez tenté de souhaiter bonne retraite à Nicolas Sarkozy, à l'instar d'un autre Nicolas, et j'en profite pour revenir sur l'article du Monde qu'il cite. Nicolas Sarkozy se laisse aller à des confidences et avoue qu'il ne croit plus guère en sa victoire. Plus personne à droite ne peut gagner car il est trop tard pour lancer une alternative crédible. Si la droite veut éviter toutes les conséquences d'une prise de pouvoir par la gauche, et elle serait alors totale puisqu'elle détient déjà le Sénat, les grandes villes et les Régions), elle ne peut qu'espérer se reporter vers le Centre.

Évidemment, il y a des différences notables entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy. Il ne faut pas compter sur le premier pour chasser les étudiants étrangers, et, si je crois qu'il évitera d'alourdir démesurément les impôts, il fera le nécessaire tant que notre budget ne sera pas à l'équilibre. Il ne fera pas des fonctionnaires ses cibles principales. Les lobbies et les réseaux de pouvoir ne trouveront pas d'oreille complaisante auprès de lui. Mais François Bayrou a en commun avec Nicolas Sarkozy de respecter l'initiative individuelle et privée. Sa politique n'ira pas contre les entrepreneurs, pas contre les salariés non plus dont il désire alléger les charges, pas contre les professions libérales trop souvent stigmatisées. Pas de démagogie ni d'ennemi pointé du doigt, mais des objectifs clairs et précis, avec des mesures identifiées et pragmatiques adossées à une éthique irréprochable. Bayrou n'aime pas que l'on fasse de l'argent la pierre angulaire de l'action humaine, mais il n'a pas non plus cette détestation mêlée de fascination et d'attirance pour le capital que l'on trouve à gauche. Son refus de stigmatiser la finance et les banquiers et son choix de désigner les causes réelles de notre essouflement attestent ce désir d'honnêteté.

Le coeur même de la démocratie chrétienne au fond, avec toutefois une touche de laïcité nettement plus appuyée que le démocrate-chrétien moyen auquel l'opinion est habituée.

Je n'aime pas l'idée de voter pour quelqu'un par défaut, ne serait-ce que parce que je l'ai trop fait moi-même. C'est pour cette raison que j'essaie de donner des raisons objectives aux électeurs de droite de voter pour Bayrou, sans toutefois leur mentir. Il leur reste cent jours pour réfléchir à la question.

09:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : bayrou, centre, droite, sarkozy |  Facebook | | |

mardi, 10 janvier 2012

Notre Père qui êtes aux cieux, faites que ce soit Bayrou !

La campagne présidentielle s'enclenche tout doucement, et...j'entends les premières propositions arriver sur la table. Par exemple, la dernière en date, c'est celle de Hollande : sous prétexte de "mieux" répartir les aides, il s'apprête à priver de ressources 4.5 millions de Français et Françaises parmi ceux qui ont des enfants.

Tant que Hollande ne restait qu'une vue de l'esprit en termes de candidature à la présidentielle, je me disais, bah, si Bayrou n'est pas au second tour, je voterai pour lui contre Sarkozy.

Mais quand j'entens ce genre de conneries, c'est la réalité qui me rattrape : Hollande n'aime pas les riches. Hollande est de gauche. Hollande est socialiste. J'avais oublié ces faits. La gauche, c'est l'égalitarisme forcené. Abrasion partout. Comme disait un jour Thierry Le Luron parodiant François Mitterand, l'économie socialiste c'est de mettre 50% de la population au chômage à Bordeaux s'il y a 50% de chômeurs à Strasbourg afin que tout le monde soit égal (Thierry le luron appelait ça "planifier l'économie").Là, c'est de flanquer sur la paille 4.5 millions de Français parce qu'il y en a 5 autres millions qui peinent.

En fait, maintenant, je me dis que je ne me vois pas voter pour Hollande, même dans un second tour. Évidemment, je ne veux pas non plus de Sarkozy. Il ne me reste plus qu'à prier. Prier pour que ce soit Bayrou qui soit au second tour.

Notre père qui êtes aux cieux,

Que votre nom soit sanctifié,

Que votre règne vienne,

Que votre volonté soit faite sur terre comme au ciel,

Ne nous soumettez pas aux Socialistes,

Mais faites que François Bayrou entre en piste,

Et délivrez nous des Sarkozystes !

Ainsi soit-il.

Amen.

mercredi, 07 décembre 2011

Programme de gauche, programme de droite

Trop drôle. Je parlais des hérissons hérissés dans mon dernier billet (où je donnais un échantillon des soutiens de Bayrou sur la Toile), là, je ne résiste pas à la tentation de publier leur vision du programme de Sarkozy pour 2012 :-)

loupsarko1.jpg

11:49 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sarkozy, bayrou |  Facebook | | |