Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 juillet 2010

La Taverne des Poètes

Depuis quelques temps, mon grand souci blogosphérique, c'est de trouver de nouvelles sources d'informations, et, tant qu'à faire de nouveaux blogues. Exercice difficile et prenant s'il en est. On a vite fait de s'installer dans une sorte de petit confort léthargique où un train-train quotidien et comateux vient peu à peu appesantir la pensée. Farfouillant et furetant, je suis allé explorer la plate-forme du MoDem, lesdemocrates.fr d'où avait surgi un grand nombre de blogues en mars 2010. Bon, reconnaissons-le, le temps et la lassitude ont fait leur effet, il y a comme un souffle qui est retombé. Un souffle ? un soufflé, devrais-je dire. Ou alors un soufflet, allez savoir...

Mais du coup, la crème est restée. Cela fait un petit moment que je suis la Taverne des Poètes (qui écrivait sur AgoraVox par le passé, au demeurant) et je me marre bien.

Voilà un blogueur qui a pris le parti, entre deux billets en prose, de commenter l'actualité en vers. Cela donne quelques morceaux simples mais amusants , comme celui-ci, par exemple :

Peut-être avec “paradis d’or”
Ou bien avec “chasse au tchador”,
Avec la “boîte de Pandore”,
L’évocation des miradors.

Avec quoi rime “prince d’Andorre”
*?
Avec “l’argent n’a pas d’odor”,
“adorateur du veau d’or” ?
Et pour le fiston un “pont d’or” ?

Avec “Alberto Contador”,
Avec le blason qu’on redore,
Ou plutôt avec “Poulidor” ?
La rime est drôle et je l’adore.

On m’souffle dans les corridors
Cett’ rime pour le prince d’Andorre :
“Acteur, charognard et condor (en un seul mot)
Du Théâtre du Mogador” !

D’aucuns disent avec “matador”,
“toréador” et puis “cador”.
Et, pire, avec Dark Vador !
Aux journalistes : “Couché médor !”

Je dis, moi, avec “inodore”,
Et “méfiez-vous de l’eau qui dort”.
Je sais que le silence est d’or,
J’aurais pas dû, ces rimes en “dor”

Bon, évidemment, le poète a parfois la rime facile, les miradors, faut pas pousser non plus, mais indéniablement, il a le pied musical. Il a les travers de cette génération de militants démocrates née avec le centrisme tribunicien de Bayrou, c'est à dire un goût peu pondéré pour la contestation (Sarkozy est forcément un tyran), la dénonciation (les vilaines banques), le discours solidaire (les "aidants" apportent de la valeur ajoutée à la croissance), et cetera. Mais chez lui, on se cultive (ça fait du bien dans ce monde de blogueurs brutes ) et en plus il publie régulièrement.

NDLR * Pour information, tout Président de la République Française devient automatiquement Prince d'Andorre.

11:01 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : blog, politique, sarkozy, modem |  Facebook | | |

vendredi, 16 juillet 2010

Un avenir sans blogue ?

Le Faucon répond à ce qui ressemble bien à une chaîne initiée par Yan Savidan : que ferais-tu si tu n'avais plus de blogue. Et à l'issue de son billet, il me transmet le bébé...

A vrai dire, comme le Faucon, je viens des forums et newsgroups, et donc, peut-être y retournerais-je. Toutefois, j'ai créé ce blogue avec un objectif précis, celui de promouvoir Bayrou et l'UDF puis le MoDem. Il me serait difficile de renoncer à un tel objectif après tant d'efforts. Si je n'avais plus de blogue, sans doute me tournerais-je vers une plate-forme participative du type AgoraVox.

Il me semble toutefois que la question initiale est plus large : Yann envisageait de renoncer à passer 5 heures par jour le nez penché sur son Macbook, et très précisément, de demeurer connecté en permanence à un réseau par voie électronique...

C'est là en fait le véritable enjeu : ce n'est pas pour nous-mêmes que nous demeurons sur les réseaux et nos blogues, mais parce que les autres y sont et que nous avons besoin d'eux. Nous ne sommes pas accrocs à nos billets mais à nos visiteurs et à leurs éventuelles réactions, aux échanges que nous avons, avec nos semblables, in fine. Et peu importe que ces liens soient des liens d'amitié ou d'inimitié.

En Grèce antique on distinguait πολεμός, la guerre, et ἄγῶν  le combat qui renvoie à des règles admises par tous. L'ἄγῶν était donc une compétition aussi bien sportive qu'artistique ou littéraire. Dans la tragédie on appelle ἄγῶν ces moments de la pièce ou deux individus opposés (antagonistes, en somme), deux protagonistes, donc, soutiennent des thèses opposées. L'un des plus fameux est celui qui oppose Antigone à Créon dans l'Antigone de Sophocle, alors que la fille d'Oedipe défend son droit à donner une sépulture à son frère, fût-ce contre les lois de la cité.

L'ἄγῶν est une dimension importante (bien que pas la seule) des rapports entre blogueurs, entre blogueurs et commentateurs ou encore entre usagers des forums et newsgroups.

Je ne suis pas certain que les règles soient toujours respectées sur la Toile, mais enfin, c'est, pour ma part, l'une de mes motivations principales. Je cherche la confrontation, et, comme je le dis souvent, le choc des idées, particulièrement des idées antagonistes.

Si je n'avais plus de blog et n'étais plus en mesure de participer à un réseau, j'essaierais sans doute de retrouver cet aspect dans ma pratique politique. Le problème, c'est que ne plus bénéficier des effets démultiplicateurs du réseau et d'Internet serait une régression conséquente pour moi.

Internet est l'univers de la débrouille, et chacun gère comme il l'entend son expression et son tissu de relations, mais le fait est que c'est avant toutes choses une formidable tribune pour des individus qui n'avaient jusque là jamais eu l'occasion de s'exprimer et faire valoir leur point de vue.

Maintenant, si je traite l'aspect purement addictif de la chose (soyons honnête et ne le nions pas), nul doute que je ne tente de trouver un palliatif (en fait, que je remplace une addiction par une autre addiction...). Pour procéder à de telles substitutions, l'esprit humain est particulièrement inventif...

Le Crapaud a quasi-répondu à ce qu'il compte faire sans blogue puisqu'il veut le fermer (le vil lâcheur !). De toutes façons, c'est à des "addicts" qu'il faut que je pose la question...

Bref, taguons, taguons : par exemple, l'Abeille Démocrate, Dany de Fanal Safran, Disp (il m'aurait pas piqué mon bûcher, au fait, des fois ?), Corto qui trouvait difficile d'écrire dans son billet du 15 juillet, Rubin qui ne peut pas ne pas répondre à une question de ce type et puis  à Vlad que j'aime bien taguer par principe...

 

15:15 Publié dans Blog, Insolite | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : blog |  Facebook | | |

jeudi, 01 juillet 2010

Wikio politique (classement des blogues) , juillet 2010, mon anticipation

J'adore ce jeu sympa : anticiper le classement du wikio. Avec les nouveaux outils que wikio met à disposition, c'est évidemment plus facile.

Bon, ce qui devait arriver arriva...PMA a perdu sa première place au profit de Birenbaum...Et puis Tourner la page qui ne lie absolument aucun blogue continue de monter dans le classement...

Par ailleurs, une fois de plus, les femmes font les frais, peu à peu des bouleversements du classement. Il ne reste plus que le blogue de Bah...

Je pense que cette fois, j'ai une erreur maxi dans les 20 premiers. Une inversion, peut-être, entre Bah et Rimbus, c'est serré. Entre Mélenchon et Hashtable, c'est chaud aussi...Tiens, Mélenchon : encore un qui ne lie aucun autre blogue.

1.Birenbaum

2.PMA

3.Sarkofrance

4.Peuples

5.Plume de presse

6.Intox 2007

7.Tourner la page

8.Le coucou de claviers

9.Les jours et l'ennui

10.l'hérétique

11.les coulisses de Sarkofrance

12.Yan Savidan

13.Rimbus

14.Bah

15.Piratages

16.les privilégiés

17.Slovar

18.Hashtable

19.Mélenchon

20.Ruminances

21.Lyonnitudes

22. Des pas perdus

23.Authueil

Pas eu le courage d'aller plus loin. Désolé aussi pour les liens. Trop long de les coller partout...

vendredi, 04 juin 2010

Ce qui agace les blogueurs politiques...

Le dernier classement wikio n'a pas fini de faire couler de l'encre (électronique). Je partage à peu près l'avis (c'est le cas de le dire) de Nicolas, sauf que je le trouve bien bon avec Birenbaum.

Ce qui les agace, donc, ces blogueurs, c'est de voir débarquer dans le bon vieux classement wikio des blogueurs qui n'en sont pas, à proprement parler. Tenez, comparez Nicolas et Birenbaum, qu'il défend pourtant : 400 blogues dont les titres défilent en permanence sur le blog du premier, même pas une blogroll sur celui du second. Consultons les liens sortants du moi de mai de l'un et de l'autre : oh, il y a quelques incontournables, chez Birenbaum, évidemment, comme Maître Eolas ou encore Secret Défense, il y a même un lien vers les Coulisses de Sarkofrance, tiens. Mais le reste, c'est quoi ? De la presse. Il y a là aussi, Apathie, Morandini, Bruno Roger-Petit et cetera, et cetera. Jegoun, maintenant : 181 liens, 81 sources, une quantité considérable de blogs.

Eh oui...c'est un autre monde. J'ai lu de la part d'un commentateur que Birenbaum avait beaucoup fait pour les blogues. Ah bon ? On ne doit pas parler de la même personne, alors. Guy Birenbaum, comme l'indique très bien sa fiche sur wikipedia, c'est avant tout un journaliste et éditeur, un point c'est tout. Le blogue n'a ici qu'une fonction de faire-valoir.

NKM ? Liens sortants en un mois, deux : vers l'UMP et vers le Monde Diplomatique. Des liens, bordell, des liens, comme dirait un blogueur bien connu.

Jean-François Kahn ? Il doit y avoir un problème avec wikio, puisqu'aucun lien sortant ne figure dans son flux (en a-t-il seulement un, au fait ?). Mais j'ai consulté les pages de mai. Liens sortants vers un blogue ? Zéro.

Mélenchon ? (décidément, wikio, ça merdoie pour les nouveaux : nada non plus en liens sortants) là aussi, j'ai consulté ses billets : primo, très peu de liens sortants, secondo, liens sortants vers un blog, zéro.

Morandini (marche pas davantage pour lui, la factory de wikio, mais c'est pas grave, j'y suis allé à l'ancienne, en lisant les pages une par une) ? Sorties vers un blogue, zéro, une fois de plus.

Ceci étant établi, ce n'est pas la faute de wikio. Wikio rend simplement compte d'un état de fait. Wikio n'est pas à nous, la blogosphère politique non plus. Simplement, ces blogs-là ne sont pas les nôtres. Ils n'ont rien de commun  avec ce que nous sommes, n'ont pas nos pratiques, et, le cas échéant, nous regardent de haut.

Bref, il était une fois un petit village gaulois où l'on rigolait bien : on s'y retrouvait entre potes et on s'y foutait de temps à autre des branlées mémorables, mais ça terminait tout de même par un banquet où tout le monde se retrouvait. Mais un jour, des gros promoteurs décidèrent de venir planter leurs blogs dans le village...

18:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : wikio, blog |  Facebook | | |

jeudi, 03 juin 2010

Tiens, v'là l'bon wikio politique de juin, cette fois...

Et hop, voilà la vrai classement politique wikio du mois de juin 2010, à comparer avec mes propres estimations. Objectivement et sans me flatter, je ne suis pas mauvais, parce que je les ai presque tous et dans un ordre à peu près correct les blogs du wikio. Au fait, l'avez-vous remarqué ? Après avoir rompu avec Marianne2, Reversus s'est retiré également de la base de données wikio. Dommage.

Y'a des petits (gros) nouveaux : Kahn, NKM, Mélenchon, plus quelques anciens revenus aux avant-postes comme Birenbaum ou Plume de Presse. Plume de Presse, oui, oui, ce blog qui couinait il y a un peu plus d'un anparce qu'il jugeait que le classement wikio ne valait plus rien, ne voulait plus rien dire, et, in fine ne lui rendait pas les honneurs qui lui étaient dûs.

Avec les politiques et même les journalistes, faut pas escompter des échanges de liens : nous autres, habitués du café wikio sommes bien trop gueux pour un tel "honneur"...

1 Partageons mon avis
2 Le blog de Guy Birenbaum
3 Sarkofrance
4 Peuples.net
5 Plume de presse
6 intox2007.info
7 Le coucou de Claviers
8 LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET
9 L'Hérétique
10 Les coulisses de Sarkofrance
11 Nathalie Kosciusko-Morizet
12 Tourner la page
13 Bah !
14 Les privilégiés parlent aux Français...
15 Carnet de notes de Yann Savidan
16 SLOVAR les nouvelles - expressions libres
17 Lyonnitude(s)
18 Hashtable
19 Le Blog de Jean-Luc Mélenchon
20 Piratage(s)

Classement réalisé par Wikio

23:31 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : blog, internet, wikio |  Facebook | | |

lundi, 31 mai 2010

Didier Goux mieux que wikio et twitter !

Depuis deux mois, j'ai l'immense honneur de figurer dans la blogroll de Didier Goux, blogueur émérite et réactionnaire à souhait s'il en est. Mon Dieu ! Une machine à visites ! C'est bien simple, ce mois-ci, il génère plus de 5% des visites de mon blogue à lui tout seul !!! Plus que Google news, plus que Marianne2, plus que wikio et plus que twitter ! Plus que Marianne2 qui a repris près d'une demi-douzaine d'articles de ma part, plus que google news alors que je figure dans leur flux. Mais ?! Il a combien de visites et de visiteurs par mois ? Cela doit être monstrueux !!! Et tout cela par le seul effet de sa blogroll ! Pour tout connaître de sa vie privée, hé hé, il suffit de consulter son journal personnel, disponible en ligne ! Tiens, par exemple, clairement, ce n'est pas un financier. Il semble tout ignorer du rebond de l'immobilier parisien, par exemple, ces derniers mois. Cela mis à part, les ambassadrices du Brésil, cela ne vaut rien comme acheteuses...Ah, ne jamais perdre les pvs d'AG de copropriété : inventer une excuse et venir penaudement en demander une copie, à défaut, au syndic...

Autre chose, ce n'est pas bien du tout de dire qu'Au bonheur des dames est un roman ennuyeux. En voilà un vilain parti pris. On a là toute la genèse des grandes surfaces, jusqu'aux relations délétères entre les patrons et leurs caissières. Mon Dieu : Octave la prend tout de même sur ses genoux, la Denise. Oh, et puis rien n'a changé, tiens : ragots à la Bourdoncle, jalousies, adoration du veau argent, tout y est. Non, la seule incongrue, je l'accorde, c'est l'héroïsme de Robineau, sa résistance désespérée. On a du mal à y croire. D'ailleurs, aujourd'hui, il n'aurait même pas la latitude de monter son magasin. Oh, et puis la frénésie absolue du consumérisme à tous crins : il l'avait bien senti l'Emile. Il en faudra du temps pour trouver une description semblable de ruée vers la solde.

Sinon, je suis d'accord : rien de plus pénible qu'une grande surface qui modifie sa configuration. Déjà que c'est grand et qu'on perd du temps à passer d'une allée à l'autre...Le Carrefour de la Porte d'Auteuil m'a définitivement perdu comme client en raison de ce genre de gentilles plaisanteries. Je crois que l'idée est de faire découvrir d'autres rayons au client afin de le pousser à acheter de nouvelles choses. Eh bien moi, ça m'a gonflé, et c'est Franprix, Monoprix et accessoirement les sympathiques Kabyles ou Tunisiens du coin qui ont récupéré la mise de ma consommation.

Hop, morceau choisi qui m'a bien fait rigoler :

Je comptais plus ou moins produire quelques paragraphes concernant la réforme fiscale. Car, comme un seul homme, tous les blogueurs s'enflamment à ce sujet depuis hier. Ils tournent en rond, braillent en chœur, racontent n'importent quoi, et c'est sans importance aucune : ce qu'ils veulent, comme toujours, c'est se voir beaux dans le miroir. Ils ne s'aperçoivent pas que, au fond du fond, nous sommes d'accord : tout le monde a envie que les pauvres soient moins pauvres, que la guerre disparaisse, que les ménagères de moins de cinquante ans sourient à l'entrée des hypermarchés, etc. La vraie différence est que nous savons, nous, que c'est impossible, un rêve de bisounours. Ils peuvent foutre le monde cul par-dessus tête : dans trente ou quarante ans, il y aura, impertubables, de nouveaux riches et de nouveaux pauvres. Et le pire c'est que ce seront probablement les mêmes que dans le monde qu'ils auront mis à bas.

Ils ne se rendent même pas compte de l'envie de prison qui les possède. Ni de l'envie tout court qui les aigrit – c'est très curieux, finalement
.

La bonne nouvelle, c'est qu'il va pouvoir revenir à la Comète. Numbeur oine a du intercéder probablement.

Dorham, voyons, Dorham : j'ai plusieurs fois lu ce nom dans des articles, dans les commentaires, mais jamais vu le blog ad hoc. Un successeur de Didier Goux ? Il faut aller voir la chose. Quelqu'un connaît-il l'adresse de son blogue ? Je ne trouve rien avec google.

Ah, dernier point : c'est quoi un BM ?

13:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blog, didier goux |  Facebook | | |

samedi, 29 mai 2010

Wikio fait de l'argent ? et alors ?

C'est marrant, ça, dès qu'une plate-forme grossit un tantinet et fait des efforts pour devenir rentable, chez certains blogueurs, cela devient automatiquement le Diable capitaliste. Je reviens de chez Peuples qui râle contre wikio et il écrit un billet à charge contre wikio en comparant les blogueurs que le portail indexe à des ouvriers chinois oeuvrant pour le grande bonheur de la mondialisation des échanges. Ben, désolé, mais je suis référencé par wikio et je ne me sens pas vraiment ouvrier chinois. Je trouve que le travail effectué par wikio permet de mettre en relation les blogueurs entre eux, et en plus, ils fournissent toute une série d'outils gratos. On ne va tout de même pas s'en plaindre. Les 300 000 blogueurs que cite Peuples ne bossent pas pour wikio, ils bossent pour eux quand leur blogging est professionnel et si ce n'est pas le cas, ils écrivent pour le plaisir. Si wikio parvient à faire du fric, tant mieux ! On ne peut vraiment pas l'accuser d'exploiter les blogues, c'est vraiment le mauvais procès par excellence. Je précise que je n'ai pas d'actions chez wikio pour être clair, pas même de relation de travail ni de complicité, d'affection d'amitié ou de quoi que ce soit de cette sorte. Je ne suis jamais là aux cocktails et j'ai été invité une seule fois, et encore, sur recommandation de Jegoun.

Bref, je m'exprime à titre gratuit. Donc, oui, nous fournissons un contenu gratuit ; what else ? Où est le problème ? Si Peuples veut fournir un contenu payant, et bien qu'il rende son blogue accessible seulement sur abonnement payant, et voilà tout. Personnellement, wikio m'apporte quelques visiteurs (aux alentours de 3%) mais, en tout cas, bien plus que twitter, y'a pas photo.

In fine, je ne vois aucunement l'intérêt de chercher à créer un rapport de force avec un service qui est l'allié objectif des blogs et ne cesse de chercher à les promouvoir, y compris en prenant des risques. Leur wikio studio est une manière intelligente de chercher à employer les compétences des blogueurs, même si cela ne rapporte pas grand chose.

Non, moi, je trouve sympa cette petite entreprise française qui cherche à se faire un trou dans la Toile sur un créneau assez étroit, mais, pour l'instant, pas trop concurrencé, qui commence à nouer des partenariats et qui se démerde plutôt bien.

Tiens, bien réfléchi, je vais peut-être bien prendre des actions, le jour où vilaine petite entreprise deviendra grande et sera capitalisée en bourse.

00:07 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : wikio, blog |  Facebook | | |

mercredi, 26 mai 2010

Anonymat des blogs, et si Masson avait raison ?

Généralement, je n'aime pas bêler en choeur avec le troupeau. J'ai donc cherché des éléments objectifs pour soutenir la proposition de Jean-Louis Masson, et je me suis vite retrouvé à un problème de taille : il n'y en a aucun...J'ai beau lire et relire le projet de loi, il n'y a rien à faire, je ne peux pas soutenir ce qu'il propose. Je ne peux pas soutenir la proposition de loi, mais je n'en pense pas moins que son exposé des motifs est, jusqu'à un certain point légitime. Sur le fond, Jean-Louis Masson s'inquiète de la permissivité généralisée sur la  Toile, qui permet à tout un chacun d'exprimer n'importe quelle opinion, y compris au détriment d'autrui. Son erreur, je pense, c'est de croire que l'anonymat soit la clé de cette profusion délirante d'attaques parfois les plus basses.

La véritable difficulté, c'est l'addition dévastatrice de l'immédiateté et du sentiment de toute-puissance. Sentiments de toute puissance et d'impunité qui favorisent les dérapages. Sauf que, comme le notent très justement Reversus et Piratages, ces dérapages ne se font pas tout seul, loin de là. Ce sont les médias traditionnels qui relaient, la plupart du temps, l'information venue de la Toile sans avoir pris la peine d'en vérifier la véracité.

Les blogues ne sont d'ailleurs qu'un média parmi tant d'autres ; de fait, il est sans doute plus aisé d'identifier un blogueur qu'un profil facebook bidon ou tout autre chose de ce genre.

A vrai dire, quand je me représente la Toile, je songe souvent à l'image fameuse de Platon dans la République, divisant l'âme en trois. S'il fallait matérialiser sa tripartition, l'esprit serait un petit homme, le coeur un lion, et les désirs, les ἐπιθυμίαι, une sorte d'hydre à mille têtes. Lieu de tous les fantasmes, de tous les délires, de tous les théories et complots, la Toile alimente l'imagination de ses acteurs au moins autant que celle des lecteurs qui viennent y puiser de l'information brute.

La Toile est l'Hydre aux mille têtes de la République. Que l'on en tranche une et une autre repousse ailleurs. Pour Platon, chaque partie de l'âme possédait une vertu qui lui était propre : la sagesse pour l'esprit, le courage pour le coeur et...la tempérance pour le désir.

Je ne sais pas si Jean-Louis Masson est platonicien, il faudrait le lui demander. Mais platonicien ou non, je suis à peu près persuadé que l'intempérance exubérante qui s'empare régulièrement de la Toile n'a pas fini de le heurter.

Tenter de museler la Toile est aussi vain que d'envisager de récuser la tripartition de l'âme. Finalement, qu'importe si Jean-Louis Masson a tort ou raison. Ce qu'il propose n'est tout simplement pas faisable. Le petit homme peut s'armer d'une épée et d'un bouclier, et, accompagné du lion, il peut trancher la tête de l'hydre quand elle s'approche de trop près, mais il ne peut en aucun cas enfermer, a fortiori détruire l'hydre.

Plutôt que de chercher à encadrer Internet, mieux vaut définir des zones rouges dans lesquelles les têtes de l'hydre n'ont pas droit de cité et où elles seront implacablement tranchées.

Il me semble que c'est ce que la loi spécifie déjà.

En réalité, bien loin d'inquiéter l'hydre, Jean-Louis Masson a juste réveillé une tête assoupie, et,  pour en comprendre la nature, je laisse la parole à Reversus et Piratages qui concluent ainsi leur billet :

Finalement J.L Masson répond involontairement à une aspiration inassouvie, la quête d’influence. Un fantasme qui perdure depuis des années auquel cette loi répond de la plus belle manière. La blogosphère se réjouit, si le pouvoir se met à craindre les blogueurs, c’est qu’ils ont donc une influence, une légitimité. Le web ayant pour vocation de devenir tôt ou tard le lieu central du débat public…

10:51 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : masson, blog, internet |  Facebook | | |

dimanche, 23 mai 2010

Avis de recherche : Blogs MoDem portés disparus...

Eh, oh ?! y'a quelqu'un là-bas ? Y'a comme un grand silence qui plane, là. Vincent ? Dernier billet le 12 avril. Claudio ? Silence radio depuis le 2 mai. Nemo ? Il paraît qu'il se marie. Ok, mais là, depuis le 5 mai, il a tout de même eu le temps de publier les bans, non ? Nelly ? Sais même pas si elle va se rendre compte que je l'ai citée, ça fait deux fois qu'elle nous fait un faux retour. BGR (Humanidem) ? En mort cérébrale clinique depuis le 10 mars. Alcibiade ? Plus signe de vie depuis le 29 janvier. Olivier Azeau (Barrejadis) ? Disparu de la surface de la blogosphère depuis le 30 mars... Bon, le Crapaud, il est encore là, mais il fait le malin en trouvant très tendance de publier deux trois billets par mois maxi... Ouf ! Florent est encore vivant ! Nicolas Vinci ? Il a du se pacser avec Vincent, il a disparu de la circulation le même jour. KaG ? Dis donc, espèce de fainéant, tu vas te remettre à publier des billets au lieu de te contenter d'afficher des vidéos ? Le Blog du Démocrate ? Avril a été faste, il a publié trois billets. Depuis, un grand silence plane...Bon, Isabelle, elle est à peu près active, mais...pas sur son blog !

eh, oh, tas de fainéants, vous allez vous réveiller un peu, là ?

00:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (43) | Tags : modem, blog |  Facebook | | |

mardi, 13 avril 2010

Ça débloque ou ça débloque ?

Ces derniers temps, je lis plusieurs notes de blogues annonçant des ralentissements de publication, voire des fermetures temporaires et pas des moindres. Ce sont tour à tour Marc Vasseur, Intox2007, hypos,  Luc Mandret pour en citer dont la notoriété, au moins dans la sphère politique, est reconnue. D'autres se sont posés la question (Toréador, Skeptikos) ou sont devenus très épisodiques (Unique et Commun, Nelly Margoton, le Crapaud du Marais). Ce phénomène avait connu une première salve avec la quasi-disparition des blogs de Quitterie Delmas et de Versac. Le phénomène est ample et touche très largement les blogues. Tout récemment, c'est celui de Life's Good qui annonçait un sommeil prolongé. Je ne vais pas faire un tour d'horizon, il serait bien long, mais le fait est que j'ai vu bien plus de fermetures que d'ouvertures de blogues ces trois dernières années.

Est-ce cette épidémie qui a amené Jean Véronis à écrire un billet sur la mort des blogues ? Il se réfère à un autre billet, celui de Pierre Chappaz, dont l'analyse est intéressante. Véronis observe un changement de sociologie des blogueurs, devenue désormais adulte d'où des modifications de comportements. Mais l'une des clefs réside à mon avis dans les remarques de Pierre Chappaz sur la teneur des informations transmises sur les blogs ; pendant longtemps, futile, utile et agréable se confondaient dans un même espace ; l'émergence des réseaux sociaux, facebook, twitter, a entraîné une absorption générale du bruit dans ces nouveaux canaux, d'où la disparition des fameux skyblogs que Véronis assimile à raison comme un essartz primitif de réseau social pour adolescents. L'information, elle est demeurée sur les blogues, twitter et facebook servant désormais de relais plutôt que de sources d'information.

Côté politique, certains blogueurs ont renoncé à bloguer, mais pas à communiquer : Marc Vasseur, Intox2007 continuent à s'exprimer largement sur twitter, Quitterie Delmas est active sur facebook, par exemple. Côté politique, j'ai lu aussi que certains blogueurs renonçaient par désespoir d'agir sur l'action politique de nos gouvernants. Ce désespoir-là est à mon avis une erreur : s'ils regrettent que nos blogues ne puissent revenir sur le résultats d'élections, je crois qu'ils se bercent d'illusions en espérant que le contraire soit possible. Les blogues peuvent avoir une action parce qu'ils sont suivis par plusieurs journalistes et par une petite partie de la classe politique ; en ce sens, ils s'apparentent davantage à des think thank. Sans pour autant que leur lectorat soit négligeable , ils ne feront pas l'opinion, c'est évident, mais ils peuvent y participer et mettre à jour des difficultés de la société française jusque là ignorées.

Il suffit parfois de quelques blogues qui se mettent en réseau, avec des propositions simples et pragmatiques, un thème clair et quelques relais pour qu'un écho se produise au sein de la société civile et de la classe politique. A la mi-2008, avec quelques blogueurs (nous devions être 6 ou 7 au total) nous avons relayé les inquiétudes grandissantes des scientifiques et des apiculteurs à propos du devenir des abeilles. A la suite de nos billets, la presse écrite d'abord, puis télévisée ensuite, a relayé ces inquiétudes, et un monsieur abeille a alors été nommé au mois de septembre qui a suivi. Nos bloques ont certainement contribué à populariser ces inquiétudes aux côtés des associations qui faisaient valoir leurs craintes depuis plusieurs années.

En revanche, s'il s'agit de demander la démission d'un président de la République et de faire de l'agit-prop, je crois les blogues assez peu efficaces, en effet...

10:00 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : blogues, blog |  Facebook | | |