Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 octobre 2017

Les JO et les APL

Je peux entendre que l'État doit faire des économies. Je suis sceptique sur les gains que représentent cinq euros de moins de versements d'APL, mais soit, admettons. Mais quand je vois que le gouvernement s'apprête à dépenser des milliards d'euros pour organiser les Jeux olympiques à Paris, je suis furieux. La Tribune avait fait un article sur le plan de financement de ces jeux. Dans le projet actuel, l'État et la Mairie de Paris mettraient la main à la poche pour 1.5 milliards d'euros. Tous les budgets des JO précédents ont sévèrement dérapé. Je ne doute pas un seul instant que cela sera le cas des nôtres, à fortiori en connaissant le goût prononcé d'Anne Hidalgo et de sa majorité pour les festivités dispendieuses.

J'en ai assez des projets pharaoniques que personne n'a demandés. C'est le travers délirant des élus de la République de longue date. On voit très bien par là que ce n'est pas leur argent. Ils nous donnent des leçons en permanence, font les vertueux mais jettent par les fenêtres l'argent de nos impôts. Comme si nous n'avions pas d'autres besoins. Si on m'avait dit que la France voulait investir un milliard et demi d'euros dans la recherche, j'aurais certainement approuvé ce projet tout en interpellant les pouvoirs publics sur le financement de l'opération. Mais trois milliards pour des jeux...c'est insupportable. Anne Hidalgo va en profiter pour pourrir encore plus la vie des Franciliens sous prétexte de travaux prétendument éco-citoyens et soyons certains que les impôts locaux et régionaux vont exploser parce que quelqu'un devra bien payer l'addition.

 Je suis furieux que la Région, et donc le MoDem, ait approuvé l'organisation des JO à Paris. Je constate que seuls les Verts et le Front de Gauche se sont prononcés contre ces JO à Paris, avec des arguments très justes, au demeurant. J'espère ne pas devoir un jour finir par tirer des conclusions dans mes votes de ce que je vois voté au Conseil Régional. Idéologiquement, mis à part sur l'écologie, je ne suis pas proche des Verts et de Mélenchon, mais à force de voir des votes qui correspondent à ce que je pense pour la Région, je pourrais finir par me poser des questions un jour.

11:51 Publié dans écologie, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jo |  Facebook | | |

Quels intérêts derrière «l'indépendance» de la Catalogne ?

J'ai suivi avec le plus grand scepticisme les déclarations d'indépendance de l'actuel pouvoir régional en Catalogne. J'y ai vu un référendum parfaitement illégal avec un taux de participation de 40% seulement. Ni la France ni l'Europe ne peuvent avaliser une procédure qui ignore à ce point le droit. 

Les motivations des indépendantistes me laissent perplexes. Personne n'ignore que la Catalogne est la région la plus riche d'Espagne. Je ne puis m'empêcher de soupçonner des intérêts égoïstes derrière les manoeuvres de Puigdemont. Le vrai enjeu, on s'en doute, il est financier : il s'agit de mettre la main sur les taxes. Une partie de la classe politique pousse les Catalans à ne plus partager leurs richesses avec des régions espagnoles plus pauvres. Ce n'est pas un hasard si un parti comme la Ligue du Nord en Italie a applaudi des deux mains puisqu'elle récite la même antienne avec les régions du sud. On sait très bien que l'actuel parlement autonomiste explique aux Catalans depuis des années que l'Espagne leur vole leur argent (ce qui est parfaitement faux, au passage).

L'Europe s'efforce de réaliser progressivement une unité entre ses nations : on peut respecter les régions mais ne pas souhaiter, comme le dit très justement Juncker, une Europe à 94 pays.

L'Espagne est un état de droit. Depuis la chute de Franco, elle est très respectueuse de la culture, de la langue et des institutions de chacune de ses régions. Puigdemont est un boutefeu. Il a sciemment cherché un affrontement avec Marianno Rajoy pour attiser les divisions et la colère en Catalogne. Ce sinistre individu a fracturé la Catalogne pour longtemps.

J'espère que l'Espagne restera entière. 

10:56 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espagne, catalogne |  Facebook | | |

samedi, 23 septembre 2017

Inadéquation entre formation et offres d'emploi

Je suis frappé de constater qu'il existe de monumentaux gisements d'emplois en France sans profils qui puissent y correspondre. J'avais déjà lu que le bâtiment était contraint de constamment rechercher de la main d'oeuvre immigrée faute de nationaux candidats mais ce n'est pas le seul secteur. Régulièrement je lis que la France va manquer d'ingénieurs et de techniciens dans le domaine du l'informatique et de l'électronique. C'est ce que dit par exemple un très récent article de la Tribune. C'est quand même malheureux que nous ayons trois millions de chômeurs mais que cinq cent mille offres d'emplois soient vacantes. C'est généralement le chiffre que communique la Confédération des Moyennes et Petites Entreprises.

L'idée m'est venue qu'il y avait peut-être une carte à jouer pour les seniors au chômage : je connais beaucoup de personnes qui ont des compétences en informatique mais qui l'ignorent. Ils/Elles croient que leur maîtrise du numérique est basique alors qu'en réalité, ils/elles sont déjà nettement au-dessus du niveau informatique moyen de la population française. Je trouve qu'au niveau de la formation continue, il y aurait peut-être quelque chose à faire, à condition que les entreprises jouent le jeu. Le plus logique serait qu'elles soient parties prenantes de certifications dans ce domaine mais, du coup, qu'elles s'engagent à embaucher les profils voulus ainsi créés...

09:42 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : emploi, numérique, formation |  Facebook | | |

vendredi, 22 septembre 2017

Mais ils vont lui foutre la paix, à Brigitte Macron

Pas très envie de commenter l'actualité politique depuis un moment. Cela dit, il y a une chose qui me saoule : les commentaires débiles et généralement orduriers sur Brigitte Macron. Tout un tas de frustrés insignifiants ne supportent pas la différence d'âge entre elle et son mari. Elle a beau être discrète, ils n'ont de cesse que de la scruter et la harceler. Aux journalistes : vous feriez mieux de faire votre travail plutôt que de vous intéresser à des balivernes. Aux moins que rien sur les réseaux sociaux : vous foutez quoi de la journée ? Bossez au lieu de tweeter des conneries à longueur de temps. Ils n'ont que ça à faire, les ratés, apparemment.

15:37 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brigitte macron |  Facebook | | |

mercredi, 02 août 2017

Ah non ! Pitié, pas les JO à Paris !

Je suis quand même assez sidéré : des chiffres très factuels montrent que tous les budgets d'organisation des JO sont systématiquement sous-estimés. Jamais moins de deux fois et demi le montant initial. Donc, Anne Hidalgo nous promet 6 milliards de dépenses, il y en aura 15. On peut lire l'article d'Alexandre Delaigue, professeur d'économie à l'Université de Lille, qui a étudié très sérieusement le sujet.

Soyons justes, ils sont tous coupables : Valérie Pécresse, Emmanuel Macron, Anne Hidalgo, tous d'accord pour la folie des grandeurs. Et pendant ce temps, on nous parle d'économies. Je rêve ou quoi ?

Je ne suis pas le seul à m'insurger : dès le mois de mai Nicolas Tavernier dans le magazine Tavernier a montré comment les calculs de la mairie de Paris n'étaient pas honnêtes.

Je n'évoque pas le foutoir et le vaste chantier que sera Paris. Déjà qu'on en peut plus des "travaux d'embellissement" incessants de l'actuelle municipalité, aboutissant entre autres à des congestions de trafic jamais vues dans la capitale, là, ça commence vraiment à bien faire.

Bref, on a des millions de chômeurs, des milliers de milliards de dettes, des réseaux de transport à rénover, des caisses de retraite et de chômage en déficit, des recherches à financer en santé, une pyramide des âges qui nous promet un avenir pas franchement radieux et quelle est la réponse du gouvernement et des collectivités à cela ? Organiser les Jeux Olympiques à Paris pour plusieurs milliards d'euros.

Vous ne vous foutez pas un peu de notre gueule, là ?

Y'a une pétition quelque part pour demander le retrait de la candidature de Paris à l'organisation des JO ? Zut, y'en a une, celle du Front de Gauche. Là, c'est trop douloureux de la signer. Faut que j'en trouve une autre.

Ah, y'en a une autre, mais  qui est derrière ? Collectif Non au JO 2024 à Paris, trouvé ! Je ne connais pas Frédéric Viale, cet enseignant parisien, mais bonne initiative et bons arguments de sa part.

15:27 Publié dans Paris, Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : jo, 2024 |  Facebook | | |

samedi, 29 juillet 2017

Admiration pour les Kurdes !

La politique nationale française m'ennuie mais à l'international, en revanche, je ne sais comment exprimer mon admiration pour les YPG et l'alliance qu'ils ont établie avec les forces arabes progressistes, les FDS. Les kurdes sont admirables. Ce qu'ils font à Raqqa est extraordinaire. Leur organisation, l'égalité totale entre hommes et femmes, leurs idéaux, tout est remarquable de leur part.

Je suis sur twitter InfoRojava-Kurdistan qui communique beaucoup d'informations de terrain qui n'arrivent pas forcément jusqu'à nous. Ces hommes et des femmes prennent des risques insensés et font preuve d'un courage inouï pour libérer leurs terres de l'oppression islamiste et de la tyrannie.

Nous, pays européens, et la France en tête, devrions les soutenir inconditionnellement en leur fournissant du matériel militaire, des vivres et des fonds.

Kobani, Raqqa, Tal abad, et tant d'autres villes, c'est leurs victoires.

Ne nous laissons pas entourlouper par la Turquie qui tente de leur porter tort par tous les moyens et donc les liens hypocrites et nuisibles avec les islamistes sont patents.

12:17 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kurde |  Facebook | | |

samedi, 08 juillet 2017

Premiers pas du gouvernement Philippe

Je n'avais plus commenté depuis quelque temps l'actualité politique. Pour être franc, j'ai de plus en plus de mal à me motiver pour écrire au fil des années. J'avoue que je me désintéresse progressivement de la politique. Et puis l'heure des blogs est passée, il faut le dire. Nous étions forts quand nous étions nombreux, aujourd'hui, nous ne sommes plus que quelques survivants comme des naufragés sur leur planche...

Le trou de 8 milliards, il fallait s'y attendre. Hollande a choisi la facilité pour finir et savonné la planche des suivants. Du coup, la suppression de la taxe d'habitation est reportée. De toutes façons, ce serait un beau bazar parce que les bases de cette taxe n'ont pas été revues depuis des dizaines d'années et pour calculer les compensations de l'État il faudrait tout reprendre. Dès le début, j'avais pensé que c'était une mauvaise idée que ce soit l'État qui prenne de telles décisions. C'est aux maires et à leurs électeurs de déterminer de telles choses.

J'aime beaucoup les annonces du côté des transports : enfin un gouvernement qui veut rénover et entretenir l'existant au lieu de se lancer dans des projets pharaoniques. Très bien et pas trop tôt. Nos voies ferrées sont dans un état déplorable. Je m'inquiète en revanche d'une volonté de rationalisation qui conduit à la suppression progressive des TER. Cela va accentuer la désertification car les petites communes et les départements en déshérence vont être encore plus isolés.

Du côté de l'éducation, pour l'instant, Blanquer est prudent et je lui conseille fortement de le rester : l'effondrement du recrutement devient tangible dans la totalité des disciplines dans le secondaire. Ce qui a été idiot depuis fort longtemps c'est d'avoir voulu recruter tous les enseignants à Bac+5 pour copier bêtement le modèle européen LMD. Il fallait continuer à recruter les instituteurs et institutrices à bac+3. Bien évidemment, les Bac+5 vont faire autre chose que de l'enseignement compte-tenu des salaires et des conditions d'exercice du métier, ce que l'on peut comprendre. 

Du côté de la santé, difficile de dire grand chose. Ce n'est pas plus mal d'avoir rétabli le tiers-payant, mais ça, c'est une mesure économique, pas une mesure de santé. J'attends un grand plan de recherche sur les maladies graves et des annonces claires et nettes pour lutter contre la désertification médicale. J'attends et au plus vite la remise en question du numerus clausus en médecine alors que l'on manque de toutes les spécialités. Ça aussi cela contribue au renchérissement des consultations et à la désertification médicale.

Sur l'international, c'est un sans faute. Macron est excellent dans ce domaine. Il a bien compris que s'engager à tout va menait à la catastrophe une fois sur deux et averti que la France y regarderait désormais à deux fois avant de décréter qu'un régime doit tomber parce qu'il n'est pas démocratique. Sage considération. Très bien aussi d'avoir dit aux Anglais que la porte était ouverte s'ils souhaitaient revenir. Ça tranche avec le tombereau de déclarations idiotes souvent frisant l'anglophobie entendues avant et après le Brexit. Bien sûr que les Anglais sont les bienvenus s'ils veulent revenir.

Du côté de l'Économie, Bruno Lemaire va serrer les vis. Le gel du point d'indice était malheureusement inévitable. Je trouve aussi justifié d'avoir rétablir le jour de carence pour la fonction publique. Il y avait une disparité entre public et privé que rien ne justifiait.

Un dernier mot pour Jacqueline Gourault, la ministre déléguée à l'Intérieur venue du MoDem : c'est une très fine négociatrice et quelqu'un qui connaît très bien les collectivités locales. Elle sera précieuse pour ce second gouvernement de l'ère Macron.

Tout reste à faire, désormais.

lundi, 03 juillet 2017

Propreté à Paris, Hidalgo choisit enfin la bonne méthode !

J'ai lu dans le Parisien qu'Anne Hidalgo allait enclencher quelques vitesses supplémentaires dans le domaine de la propreté à Paris. Mesure la plus importante, elle veut verbaliser fort et en masse les comportements inciviques dans ce domaine. C'est évidemment ce qu'il faut faire. Je l'ai dit depuis longtemps ici. Il faut taper fort. Pour cela, recruter des agents spécifiquement dotés de cette mission et les récompenser au chiffre. Plus ils verbalisent, plus ils touchent de l'argent. Ça va les rendre efficaces, et ça va semer la terreur chez les dégueulasses qui considèrent Paris comme une poubelle. J'attends avec une impatiente délectation de voir les premiers gorets pris sur le fait. Un demi-milliard d'euros tout de même. Anne Hidalgo qui cherche de l'argent pour couvrir les dépenses de la ville a trouvé, je l'espère un bon filon.

23:48 Publié dans Paris, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : propreté, hidalgo |  Facebook | | |

mercredi, 28 juin 2017

Moi, je suis le peuple, pas la France insoumise !

Elle me soûle sérieusement la France insoumise. Les mecs et les nanas, ils se croient en 1793. Ils croient parler au nom du peuple. Ça m'irrite particulièrement. La France insoumise est moins légitime qu'En Marche, elle l'oublie et c'est encore plus agaçant quand elle parle du vote blanc et des abstentionnistes.

Je me suis abstenu, parfois. Quand j'entends des gens parler au nom des abstentionnistes, j'aimerais pouvoir leur coller deux claques. Chacun s'abstient pour des raisons qui lui sont propres et ceux qui viennent faire de l'agit-prop en se permettant de se revendiquer comme porte-voix de l'abstention, ils m'insupportent.

Bref, foutez la paix au peuple et aux abstentionnistes, ils ne vous ont rien demandé, merci.

dimanche, 25 juin 2017

Accusation contre le MoDem : du vide, la preuve ci-dessous.

J'ai déjà écrit pour démontrer que rien ne tient dans ce que la presse relaie contre le MoDem.  Je vois que mon amie Françoise a relayé sur facebook l'avis d'un expert des partis politiques. Je cite intégralement son message, ce sera le plus simple :

Voici ci-dessous les explications claires d’un ami Facebook qui connaît parfaitement le fonctionnement des partis et qui explique très précisément la différence indéniable entre la situation au MoDem et celle au FN. Un grand merci à lui !!! 
Si vous êtes suffisamment intelligent et donc honnête (on le sait bien que la bêtise est source d’ignorance satisfaite et ne se donne pas la peine de chercher la vérité…), lisez attentivement et vous serez d’accord avec moi pour comprendre que des médias comme "Contrepoints" ou "France Info" ne font que dans la manipulation des faits.
►►C'est donc très simple : cherchons leurs commanditaires et nous saurons pourquoi François Bayrou a été ciblé !!!
(Je rajoute ►des flèches◄ pour appuyer sur les points importants à mes yeux.)
« Déjà dit ailleurs : aucun rapport.
L'enquête préliminaire concerne un soupçon d'abus de confiance, pas de détournement de fonds. ►Juridiquement, cela n'a rien à voir.◄
D'abord, il faut connaître le règlement du Parlement Européen : chaque député européen dispose d'une enveloppe maximun qui lui permet d'employer des assistants parlementaires. ►Il est libre de les choisir.
Il y a 2 types d'assistants : les assistants accrédités et les assistants locaux.
Les assistants accrédités sont directement rémunérés par le PE et travaillent à Strasbourg, Luxembourg et Bruxelles.
Les assistants locaux sont rémunérés par un tiers payant accrédité (souvent une personne morale spécialement créée à cet effet), domicilié dans le pays d'élection du député et selon les législations locales. ►Les assistants locaux travaillent dans le pays d'origine.
Ce qui est reproché au FN : 2 affaires.
Certains assistants accrédités n'ont jamais mis les pieds au PE. C'est donc une procédure réglementaire du PE, en tant qu'employeur et après un contrôle en interne, qui a abouti au licenciement des assistants et à la demande de remboursement des sommes indues. ►►C'est une affaire d'emplois fictifs. Dans les faits, ces assistants accrédités, payés à 100% et directement par le PE, travaillaient au siège du FN.◄
La seconde affaire concerne le tiers payant accrédité, l'association créée par le FN pour rémunérer les assistants locaux. Ce tiers payant a perçu des sommes du PE pour rémunérer des assistants qui n'existaient pas. ►►Ou plutôt qui n'ont jamais été payés, l'argent étant reversé dans les caisses du parti. Une affaire d'employés fictifs, donc. Tout ceci est pénalement très grave.
Ce qui est reproché au MoDem : j'avoue que j'ai du mal à le comprendre. ►D'ailleurs, il n'y a aucune plainte, juste des dénonciations.◄
Les assistants accrédités travaillent bien au PE. Les assistants locaux existent bien, travaillent en France et sont payés par leurs tiers payants.
La particularité sur laquelle s'appuient les délateurs et certains journalistes peu scrupuleux pour y voir des malversations concerne l'aspect temps partiel des contrats et le cumul avec un autre temps partiel rémunéré directement par le parti.
Selon les périodes et les assistants, les rémunérations par le PE varient entre 20 et 80% des salaires cumulés. ►Ce cumul de rémunération est autorisé par le PE s'il lui est déclaré ce qui est bien sûr le cas.
La question va donc concerner la répartition des salaires PE/MoDem. Est-elle équilibrée ? ►Sachant que sur la période concernée, 2010 à 2014, les quasi seuls élus et vice-présidents du MoDem étaient les députés européens, il était certainement très difficile de travailler pour le MoDem sans travailler pour eux !
D'autre part, le MoDem n'a jamais abusé des enveloppes financières offertes par le PE puisque, par exemple, Marielle de Sarnez et Robert Rochefort n'employaient chacun qu'un seul assistant accrédité, Nathalie Griesbeck deux, alors que ►le PE en autorise et peut en rémunérer jusqu'à 3 voire 4 par député. »

11:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : modem |  Facebook | | |