Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 mai 2008

Les sénateurs centristes demeurent les bienvenus au MoDem

Hervé Morin a récemment menacé de ses foudres tout sénateur centriste qui ne se rallierait pas au Nouveau Centre, et précisé que son parti présenterait un candidat contre chacun dans ces conditions.

Je crois pouvoir affirmer sans me tromper que le MoDem, qui lui cherche vraiment à rassembler tous les centristes et non à les amener de force , et par la contrainte, dans ses instances, ne cherchera pas à forcer la main à ces sénateurs-là et se montrera compréhensif s'ils refusent de choisir par attachement au centre en général. Il n'y aura donc vraisemblablement pas de candidats contre ceux-là (dans la mesure, évidemment, où ils ne manifestent pas d'hostilité déclarée au MoDem).

J'imagine qu'entre Hervé Morin et François Bayrou, il y a clairement une différence d'appréciation sur les notions d'ouverture et de rassemblement au centre... 

samedi, 16 février 2008

Alors, Monsieur Cavada : c'est mieux à l'UMP ?

On va me dire que j'ai la rancune tenace, mais je trouve que cela lui fait les pieds, à Jean-Marie Cavada, ce qui se passe dans le 12ème et plus généralement à Paris, au sein de l'UMP.

Je copie cet extrait du magazine Valeurs actuelles, et recommande la lecture complète de l'article à mes lecteurs...

Attablé, le lendemain matin, devant un café à la brasserie La Consigne, rue de Lyon, Jean-Marie Cavada arbore un sourire un peu las. « Bien sûr que c’est dur, confie-t-il, et le contexte national n’arrange rien, mais je m’y attendais. Si j’avais voulu, j’aurais pu me présenter à Neuilly. On me l’avait proposé. Mais j’ai choisi le XIIe, parce que c’est un résumé de Paris à lui tout seul. Même si je perds, je n’abandonnerai pas l’arrondissement. » Reste que sa plongée dans le microcosme parisien lui laisse un goût amer. Pas moins de 80 personnes, la plupart se revendiquant – « faussement », précise-t-il – de tel ou tel élu, clan ou conseillers de Matignon ou de l’Élysée, ont été reçues par lui, chacun souhaitant une place en position éligible sur sa liste : « Ici, c’est “Pousse-toi de là que je m’y mette !”, s’offusque-t-il. C’est insensé et déprimant : un vrai concours d’égoïsme, où la seule différence se situe au niveau de l’ego. » Il affirme avoir choisi de ne pas en tenir compte : « Pour bâtir ma liste, dit-il, j’ai exclu tous ceux qui se sont bagarrés. » 

On apprend tout de même dans cet article que Sarkozy laisserait volontairement le champ libre à delanoë qu'il estime plus facile à battre que Royal en 2012, et également que dans le Xème et XIème arrondissements, les listes MoDem devnceraient les listes UMP !!! Si c'est vrai, c'est énorme ! 

jeudi, 13 septembre 2007

Qu'est-ce que le Centre ? par Marielle de Sarnez

Lu dans Libération du 13/09/2007. J'ai beaucoup aimé l'article de Marielle de Sarnez.

« Bonne nouvelle. Pour tous ceux qui ne se satisfont pas de la vie politique française telle qu’elle est organisée depuis trop longtemps, désormais le centre existe et il n’est pas à vendre. Allié, ou plutôt rallié à la droite pendant des décennies, le centre s’est libéré de ce conformisme et de cette contrainte. Il a choisi d’être lui-même. Ayant cessé d’être le supplétif de la droite, il ne sera pas demain le supplétif de la gauche. Ceci mérite d’être dit. Je sais bien que nombreux et puissants sont ceux qui veulent que la vie politique se résume à deux forces, et à deux seulement, apparemment contraires, mais en fait complices. Pour eux, le centre doit être d’un côté ou de l’autre, puisqu’il n’y a que deux côtés. Mais, à côté de ces conservateurs de la politique, plus nombreux encore sont les Français qui aspirent à une force politique et à des attitudes nouvelles. Ce dont la France a vitalement besoin, c’est d’un nouvel horizon démocratique et réformiste. Le projet démocrate que nous portons a vocation à réunir tous ceux qui souhaitent construire cette force alternative nouvelle. Ce projet devra répondre à quatre grandes questions : Comment rendre le citoyen conscient et responsable, et non pas manipulé par la communication ? Comment construire une société économiquement efficace, mais où les valeurs de vie en commun ont toute leur place ? Comment donner à l’État, une place de régulateur, de partenaire et non pas d’acteur universel ? Comment parvenir à un nouvel équilibre du monde ? »

mardi, 26 juin 2007

Un nouveau groupe centriste à l'Assemblée Nationale ?

Pierre Méhaignerie envisagerait  de créer un groupe centriste hors de l'UMP. Il a en effet estimé face à Nicolas Sarkozy et François Fillon  que la sensibilité centriste avait vocation à  être mieux prise en compte. En privé, il dit même aujourd'hui réfléchir à la création d'un groupe autonome à l'Assemblée regroupant la soixantaine de centristes et de libéraux de la majorité. Un scénario qui, s'il se réalisait, pourrait alors priver l'UMP, et donc François Fillon, de la majorité absolue au Parlement. 

Décidément, le centrisme a le vent en poupe...Les soucis de Nicolas Sarkozy ne font que commencer. Observons cela à distance, et rappelons que le seul véritable groupe centriste, actuellement, c'est le MoDem...

mardi, 22 mai 2007

Centristes, essayons de travailler ensemble !

Je vois aujourd'hui avec regret que quatre familles centristes partent à la bataille législative en ordre dispersé :

1. Le MoDem (UDF), la famille principale

2. La famille consanguine, les élus UDF plus ou moins ralliés à Nicolas Sarkozy

3. Le Parti Radical Valoisien

4. Le Mouvement des Républicains de gauche.

 Alors, moi, je lance un très grand appel : et si nous nous réunifiions tous ? En dépit de nos divergences,  nous avons une grande proximité. Bien sûr, cet appel s'adresse en priorité aux Bédoins que j'espère revoir un jour avec nous.

Je suis tombé sur ce blog, celui de Loïc Hervé en Haute-Savoie (billet du 22 mai 2007) , qui appelle ses militants à soutenir également les 3 candidats MoDem et Bernard Bosson ex-UDF désormais majorité présidentielle.

Je trouve que cette démarche est la bonne : il faut que nous nous retrouvions, même si nos stratégies ne sont pas identiques. Ce qui compte, c'est que nos idées demeurent, elles identiques. 

23:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : centre, UDF, MoDem |  Facebook | | |

dimanche, 20 mai 2007

Xavier Darcos et Bernard Kouchner

Le 27 février 2007, Xavier Darcos, actuel ministre de l'Education du gouvernement Fillon écrivait sur son blog à propos de l'innovation :

«les électeurs imaginent [...] les acrobaties politiques rêvant de marier la carpe et le lapin. Non, je ne parle pas de ces combinazione».

Puis le 1er mars 2007 

«Je ne vois pas l'intérêt (...) d'avoir B. Kouchner ou J. Delors comme chef d'un gouvernement où chaque ministre serait en cohabitation avec tous les autres» .

Il s'interroge ensuite sur «cette énergie qu'il faudrait dépenser pour faire collaborer entre eux des acteurs disparates et incompatibles».

Sans commentaires . De qui se moque-t-on ?

14:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Darcos, centre, Bayrou, Kouchner |  Facebook | | |