Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 mars 2008

Cavada et la gauche

Lu sur le blog it express de l'excellent Démocratie sans frontières :

Jean-Marie Cavada, 25 novembre 2007 : "Je suis un homme de centre gauche, un enfant du Delors des années Chaban et du Rocard période Matignon".
Jean-Marie Cavada, 5 mars 2008 : "Qu'on le dise clairement: le Modem c'est la gauche"
.

 Et Cavada, c'est quoi maintenant ? Une impasse de gauche ou une impasse de droite ? 

 

dimanche, 17 février 2008

Paris 12ème : Cavada et le vote juif...

Bon, je copie partiellement la dépêche de l'AFP, mais c'est un tantinet tiré par les cheveux, cette histoire-là. Cavada a bien des défauts, mais  je ne le crois pas antisémite : enfin, je l'espère ! En revanche, il aurait du réagir.

Quant à ce Yvanovitch qui essaie de se dédouaner de ses propos douteux en invoquant la mémoire de son père, prétendûment déporté à Dachau (qu'en sait-on ?) je me méfie. Des types qui tentent de diviser les communautés à des fins politiques, je me méfie. Son discours pue à plein nez. En tout cas, ce n'est pas sur son bouquin que je 'appuierai pour critiquer Delanoë. S'il collabore au Canard, le Canard ferait bien de revoir avec qui il travaille.

Quant à la vidéo, elle est d'ores et déjà partiellement inaccessible. 

Jean-Marie Cavada, candidat aux municipales dans le XIIe arrondissement de Paris, soutenu par l'UMP, a assisté mercredi à une réunion pendant laquelle l'auteur d'un livre a longuement dénoncé les subventions municipales à des associations juives pour s'attirer le "vote juif", selon une video diffusée sur internet. [...] Dans cette video visible sur le site Daily Motion, M. Cavada assiste à une rencontre publique dans une librairie du XIIe avec le journaliste Yvan Stefanovitch, auteur du livre "Bertrand le magnifique, enquête au coeur du système Delanoë", consacré au maire socialiste sortant de la capitale. "J'ai découvert que les associations qui reçoivent le plus de subventions (de la mairie de Paris, ndlr), curieusement, ce sont les associations à coloration juive, elles sont numéro un", déclare notamment M. Stefanovitch. Il relève ensuite "l'explosion des subventions pour les homosexuels qui ont atteint 600.000 euros, c'est énorme!". Il revient sur le "vote juif (qui) est un vote très important, ça fait une bonne partie du vote", citant notamment les Xe, XVIIe, XIX et XXe arrondissements, tenus par la gauche. "Donc pour se mettre bien on va, avec la complicité de la droite bien souvent, c'est-à-dire que là les frontières politiques se gomment, et on va voter ces subventions", déclare M. Stefanovitch. Selon lui, les écoles recevant des suventions municipales devraient "recevoir aussi bien des enfants de confession israélite, juifs, protestants, de toutes les confessions. Et en plus ils nous font des embouteillages fantastiques, ils bloquent la circulation parce que les voitures viennent du 93, du 94 avec les petits enfants, avec des gros 4x4, ils bloquent tout, il polluent et là je trouve qu'on arrive à un truc de fou et ces subventions pour moi ne sont pas justifiées", déclare M. Stefanovitch à la fin de l'extrait d'un peu plus de 6 minutes et demie mis en ligne. Pendant toute la video, M. Cavada reste présent sans réagir, assis à environ trois ou quatre mètres de l'orateur, qui s'exprime avec un micro. "La blogosphère va s'acharner, qu'elle s'acharne, on regardera ça avec détachament", 

 

00:40 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Cavada, Yvanovitch, paris 12ème |  Facebook | | |

samedi, 16 février 2008

Alors, Monsieur Cavada : c'est mieux à l'UMP ?

On va me dire que j'ai la rancune tenace, mais je trouve que cela lui fait les pieds, à Jean-Marie Cavada, ce qui se passe dans le 12ème et plus généralement à Paris, au sein de l'UMP.

Je copie cet extrait du magazine Valeurs actuelles, et recommande la lecture complète de l'article à mes lecteurs...

Attablé, le lendemain matin, devant un café à la brasserie La Consigne, rue de Lyon, Jean-Marie Cavada arbore un sourire un peu las. « Bien sûr que c’est dur, confie-t-il, et le contexte national n’arrange rien, mais je m’y attendais. Si j’avais voulu, j’aurais pu me présenter à Neuilly. On me l’avait proposé. Mais j’ai choisi le XIIe, parce que c’est un résumé de Paris à lui tout seul. Même si je perds, je n’abandonnerai pas l’arrondissement. » Reste que sa plongée dans le microcosme parisien lui laisse un goût amer. Pas moins de 80 personnes, la plupart se revendiquant – « faussement », précise-t-il – de tel ou tel élu, clan ou conseillers de Matignon ou de l’Élysée, ont été reçues par lui, chacun souhaitant une place en position éligible sur sa liste : « Ici, c’est “Pousse-toi de là que je m’y mette !”, s’offusque-t-il. C’est insensé et déprimant : un vrai concours d’égoïsme, où la seule différence se situe au niveau de l’ego. » Il affirme avoir choisi de ne pas en tenir compte : « Pour bâtir ma liste, dit-il, j’ai exclu tous ceux qui se sont bagarrés. » 

On apprend tout de même dans cet article que Sarkozy laisserait volontairement le champ libre à delanoë qu'il estime plus facile à battre que Royal en 2012, et également que dans le Xème et XIème arrondissements, les listes MoDem devnceraient les listes UMP !!! Si c'est vrai, c'est énorme ! 

mercredi, 05 décembre 2007

Cavada et Palpatine

Tilt ! Je me suis toujours demandé pourquoi la tête de Cavada me rappelait quelqu'un ! Un petit coup d'oeil sur les trois premiers épisodes de la Guerre des Etoiles (Star Wars, quoi) et hop, j'ai trouvé la réponse ! Palpatine, voyons, vous savez, celui qui se fait passer pour un grand républicain et réussit à corrompre Anakin Skywalker !

Le futur Empereur, quoi. Alors, jeunes modewans (la version locale des padawans) , méfiez-vous de l'Alliance des Citoyens pour la Démocratie, car à l'évidence, elle est partie liée à l'Umpire

Voyez plutôt :

a1896025086182749524e4ac6a47e6a2.jpg67249b0d82ff3b4d6f321f638cede6c5.jpg08c9e7f84442b0fa5bd60f8895a9d17f.jpgSaisissant, non ?

Moi, ça me frappe, en tout cas. 

Je tiens la forme, moi, en ce moment. 

mardi, 04 décembre 2007

Monsieur Cavada, un peu de pudeur, s'il vous plaît !

Jusqu'ici, j'avais conservé une certaine neutralité en raison de l'estime que je portais à Jean-Marie Cavada, mais j'observe que j'avais fait erreur et que ce n'est pas un homme honnête.

Tout d'abord, un éclairage afin que l'on sache à qui l'on a affaire dans cette histoire : en juin dernier, Jean-Marie Cavada a demandé à François Bayrou de devenir le secrétaire général du MoDem, ce à quoi François Bayrou a répondu :« est-ce que tu peux me jurer que tu ne me trahiras jamais ?».

Jean-Marie Cavada a alors estimé qu'une telle demande relevait d'enfantillages

Pour ma part, je suis désolé, mais faire preuve de loyauté, je n'appelle pas cela des enfantillages. Quand je constate aujourd'hui, qu'il a l'audace d'appeler les adhérents du MoDem à déserter pour venir rejoindre le mouvement qu'il vient de créer, je trouve que c'est trop fort.

Il est clair qu'il y a dans cette histoire des conceptions de la politique qui s'opposent, et même bien plus loin, des conceptions de l'éthique en politique qui s'affrontent. Finalement, je n'ai plus de regret que Jean-Marie Cavada ait quitté le MoDem, car je découvre une face de l'homme dont je n'avais jamais eu connaissance jusqu'ici, et qui n'a pas grand chose de plaisante... 

Pas peur de la contradiction, Jean-Marie Cavada : il accuse François Bayrou et le MoDem de dévier vers la gauche, tout en se décrétant lui-même un homme de centre-gauche.

Monsieur Cavada, un peu de pudeur, s'il vous plaît ! Vous venez de quitter le MoDem pour l'UMP, et vous appelez déjà à créer une structure de plus au centre, dont on devine aisément qu'elle n'a pour seul objet que d'anénatir le MoDem et d'être au service de Nicolas Sarkozy. Cessez de vous moquer du monde et des adhérents MoDem, svp, et ne vous fatiguez pas, ils ne vous rejoindront pas.

Pour ma part, jusqu'ici, je vous préférais aux socialistes parisiens, mais, avec cette annonce, vous venez de me faire changer d'avis. Au second tour, je ne voterai pas pour vous, Monsieur Cavada. Ce sera blanc, et peut-être même socialiste (et pourtant, je ne les aime guère les socialistes parisiens !). 

11:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Cavada, MoDem, Bayrou |  Facebook | | |

lundi, 26 novembre 2007

Réponse à Jean-Marie Cavada

Cher Jean-Marie Cavada,

 

C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris votre ralliement à la liste UMP à Paris. Je regrette profondément que vous choisissiez de vous présenter sur la liste d'un mouvement politique dont nous récusons, au MoDem, le programme politique, tout du moins, en l'état.

Il est vrai que plusieurs démocrates parisiens demandaient des primaires, mais justement, Mairelle de Sarnez a décidé de mettre en place un comité d'investiture dont le spectre politique (au sein du MoDem) est assez large.

Croyez-bien que si l'on demande leur avis aux adhérents parisiens, vous pouvez être certains qu'ils ne seront pas d'accord avec vous : pas d'accord pour rejoindre une liste UMP sans même avoir essayé de savoir ce que nous valons, car c'est cela qui nous donne notre force.

Aussi, nous ferons bloc autour de Marielle de Sarnez à Paris, pour soutenir l'émergence d'un MoDem fort à Paris.

En dépit de nos divergences, vous n'êtes pas notre ennemi, et, à devoir choisir, si vous êtes présent au second tour contre une liste autre que MoDem, je vous préfère à n'importe quel socialiste parisien (quand je dis vous, c'est vous, Jean-Marie Cavada, pas vos co-listiers !).

Vous n'êtes pas notre ennemi, et je condamne fermement ceux qui vous accusent d'aller à la soupe, car si tel était votre désir, vous auriez pu avoir une large part de la marmite depuis longtemps.

Cela dit, vous n'en portez pas moins un large tort au MoDem, en donnant un très mauvais exemple aux cadres de notre mouvement. Je ne souhaite pas votre exclusion, et si vous êtes élu, je continuerai à vous considérer comme un élu MoDem, mais vous, vous expérimenterez que ce sera à l'UMP que vous devrez votre élection, et à quel point cela pèsera sur votre liberté de parole. 

Vous savez, il y a un rhéteur grec fameux dans l'Antiquité, du nom de Libanios, qui a vécu au 4ème siècle après Jésus Christ. Et ce rhéteur, qui était aussi avocat, avait mis au point toute une série d'exercices pour ses élèves fain de leur apprendre à argumenter.

Pour la beauté de l'art, il a choisi, dans un discours de démonstration, de prendre la défense d'un avorton dont il n'est question que 61 lignes dans l'Iliade d'Homère : il s'agit d'un être contrefait et boîteux du nom de Thersite, qui vocifère contre les principaux chefs grecs, Agamemnon, Achille et Ulysse.

Sa présence dans l'histoire se finit par quelques glapissemens et pleurs après avoir pris quelques solides coups de bâton d'Ulysse.

Mais le génial Libanios au eu une idée de génie : il a renversé les apparences en montrant comment Thersite, en choisissant d'attaquer de front Agamemnon , le roi des rois, qui s'arrogeait une large part du butin (le paquet fiscal de l'époque ?)  , et de tenir tête à Achille (le meilleur guerrier) et Ulysse (le plus astucieux) avait en réalité fait preuve d'un grand courage et avait usé de ce que les Grecs appelaient la παρρήσια  que l'on traduit par liberté de parler.

Eh bien voilà, nous sommes sans doute tous des Thersite, au MoDem, nous sommes petits, boîteux, laids et contrefaits, mais il y a une chose à laquelle nous ne renoncerons jamais, c'est notre liberté de parler, notre parrhésia. Et vous, en choisissant de vous présenter sur la liste de l'UMP, vous l'avez largement hypothéquée

NDLR : la traduction de l'Eloge de Thersite  disponible sur le site du Portique. 

lundi, 11 juin 2007

Candidats MoDem présents au second tour

Ces dernières données éclaireront, j'espère, nos décisions pour le second tour :

2° circ. des PA (64)
François Bayrou (MD) 37,25%
Jean-Pierre Marine (UMP) 25,92%
Marie-Pierre Cabanne (PS) 23,32%

4° circ. des PA (64)
Hervé Lucbereilh (UMP) 31,36%
Jean Lassalle (MD) 29,54%
Jean-Pierre Domecq (PS) 19,86%

7° circ. du Finistère (29)
Hélène Tanguy (UMP) 36,33%
Annick Le Loch (PS) 32,13%
Michel Canevet (MD) 19,51%

6° circ. d'Ille-et-Vilaine (35)
Marie-Thérèse Boisseau (UMP) 37,25%
Thierry Benoît (MD) 20,21%

2° circ. de Mayenne (53)
Marc Bernier (UMP) 43,26%
Elisabeth Doisneau (MD) 19,35%

1° circ. du Val-de-Marne (94)
Henri Pagnol (UMP) 44,4%
Jean-Marie Cavada (MD) 22,27%

Enfin, on peut trouver la carte des résultats sur le site de France Soir.