Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les centristes en tête en Roumanie ! | Page d'accueil | Et si un candidat MoDem remplaçait DSK ? »

lundi, 26 novembre 2007

Réponse à Jean-Marie Cavada

Cher Jean-Marie Cavada,

 

C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris votre ralliement à la liste UMP à Paris. Je regrette profondément que vous choisissiez de vous présenter sur la liste d'un mouvement politique dont nous récusons, au MoDem, le programme politique, tout du moins, en l'état.

Il est vrai que plusieurs démocrates parisiens demandaient des primaires, mais justement, Mairelle de Sarnez a décidé de mettre en place un comité d'investiture dont le spectre politique (au sein du MoDem) est assez large.

Croyez-bien que si l'on demande leur avis aux adhérents parisiens, vous pouvez être certains qu'ils ne seront pas d'accord avec vous : pas d'accord pour rejoindre une liste UMP sans même avoir essayé de savoir ce que nous valons, car c'est cela qui nous donne notre force.

Aussi, nous ferons bloc autour de Marielle de Sarnez à Paris, pour soutenir l'émergence d'un MoDem fort à Paris.

En dépit de nos divergences, vous n'êtes pas notre ennemi, et, à devoir choisir, si vous êtes présent au second tour contre une liste autre que MoDem, je vous préfère à n'importe quel socialiste parisien (quand je dis vous, c'est vous, Jean-Marie Cavada, pas vos co-listiers !).

Vous n'êtes pas notre ennemi, et je condamne fermement ceux qui vous accusent d'aller à la soupe, car si tel était votre désir, vous auriez pu avoir une large part de la marmite depuis longtemps.

Cela dit, vous n'en portez pas moins un large tort au MoDem, en donnant un très mauvais exemple aux cadres de notre mouvement. Je ne souhaite pas votre exclusion, et si vous êtes élu, je continuerai à vous considérer comme un élu MoDem, mais vous, vous expérimenterez que ce sera à l'UMP que vous devrez votre élection, et à quel point cela pèsera sur votre liberté de parole. 

Vous savez, il y a un rhéteur grec fameux dans l'Antiquité, du nom de Libanios, qui a vécu au 4ème siècle après Jésus Christ. Et ce rhéteur, qui était aussi avocat, avait mis au point toute une série d'exercices pour ses élèves fain de leur apprendre à argumenter.

Pour la beauté de l'art, il a choisi, dans un discours de démonstration, de prendre la défense d'un avorton dont il n'est question que 61 lignes dans l'Iliade d'Homère : il s'agit d'un être contrefait et boîteux du nom de Thersite, qui vocifère contre les principaux chefs grecs, Agamemnon, Achille et Ulysse.

Sa présence dans l'histoire se finit par quelques glapissemens et pleurs après avoir pris quelques solides coups de bâton d'Ulysse.

Mais le génial Libanios au eu une idée de génie : il a renversé les apparences en montrant comment Thersite, en choisissant d'attaquer de front Agamemnon , le roi des rois, qui s'arrogeait une large part du butin (le paquet fiscal de l'époque ?)  , et de tenir tête à Achille (le meilleur guerrier) et Ulysse (le plus astucieux) avait en réalité fait preuve d'un grand courage et avait usé de ce que les Grecs appelaient la παρρήσια  que l'on traduit par liberté de parler.

Eh bien voilà, nous sommes sans doute tous des Thersite, au MoDem, nous sommes petits, boîteux, laids et contrefaits, mais il y a une chose à laquelle nous ne renoncerons jamais, c'est notre liberté de parler, notre parrhésia. Et vous, en choisissant de vous présenter sur la liste de l'UMP, vous l'avez largement hypothéquée

NDLR : la traduction de l'Eloge de Thersite  disponible sur le site du Portique. 

Commentaires

très juste, cette réponse. Vraiment !

Écrit par : jb | lundi, 26 novembre 2007

Je partage votre tristesse et votre deception. Tout comme vous, je regrette les invectives qui accablent JM Cavada. Ce n'est pas un comportement digne ni serein de la part des adherents du mouvement democrate.
Oui, il est necessaire de savoir combien nous pesons aux prochaines municipales dans des listes independantes.
Ce qui me met le plus mal à l'aise dans l'article du Figaro, c'est ce reproche d'absence de democratie interne au sein du Modem... J'aimerais tant que cela ne soit pas vrai !

Écrit par : laure leforestier | lundi, 26 novembre 2007

je suis d'accord avec laure et toi

Écrit par : Le Petit Grognard | lundi, 26 novembre 2007

@ Laure et Petit Grognard,

J'espère, en tout cas, que nous ne rejetterons pas Cavada et que nous saurons le retrouver. Je trouve que Marielle de Sarnez a du courage.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 26 novembre 2007

Il y a un ou deux points dans lesquels Cavada n'a pas completement tort, notamment dans la question des alliances : s'il est évident qu'une liste autonome au premier tour (comme aux présidentielles), la question de l'alliance privilégiée au second DOIT être posée au moins en interne (ce qui aux présidentielles n'avait visiblement pas été fait).
Quant à donner l'image de "se vendre au plus offrant", c'est en effet un vrai risque. Il est selon moi difficile de défendre face aux médias et à leurs raccourcis une alliance sur un projet. Que vont se dire nos amis du PS ou de l'UMP en nous voyant nous allier simultanément à gauche et à droite selon la ville ?

Écrit par : jb | lundi, 26 novembre 2007

@ jb

Mais une ville ne se gère pas comme un pays. Notre objectif, c'est tout de même de se retrouver sur des majorités de projet.
Le clivage droite-gauche n'est absolument pas pertinent : entre un villériste et un radical valoisien, il y a de grosses différences de même qu'au sein du PS entre un mélenchoniste et un rocardien, par exemple.

Donc de grâce, laissons de côté la vieille politique, et agissons de manière libre.

Moi je trouver au contraire qu'il ne faut surtout pas parler d'alliances avant d'avoir su combien nous sommes.
Après, on discutera.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 26 novembre 2007

Bonjour Mystérieux Hérétique,
Salutations à ses compères bloggeurs,

Depuis plusieurs semaines, Cher Hérétique, j'ai observé que vous preniez le temps de souligner sur la toile à travers tel ou tel blog les efforts qui sont miens pour donner un sens tangible à notre idéal démocrate à Paris.

En particulier, vous invitez régulièrement les personnes qui se demandent comment faire pour agir efficacement au sein du Mouvement Démocrate à venir tenter la fabuleuse expérience que poursuivent les 25 groupes projet de la fédération parisienne. Je rappelle que l'ensemble de nos travaux, points de contacts et dates de réunion sont publics et disponibles sur www.marielledesarnezpourparis.fr

Je vous en remercie et ne peux que réitérer aujourd'hui l'invitation auprès de l'ensemble de vos compères bloggeurs : que tous ceux qui veulent prendre part à la construction du modem et au projet démocrate que nous défendons à Paris se sentent chez eux au sein du Pôle Projet du mouvement parisien !

Il est très rare dans l'espace public de voir les efforts mis en éclairage et j'y suis réellement très sensible à titre personnel. De manière plus générale, il faudra au MoDem au fur et à mesure que notre mouvement murira apprendre à concentrer notre énergie sur ce qui fonctionne plutôt que de s'appitoyer sur ce qui ne pouvait marcher dès le départ.

A nouveau un grand merci pour vos encouragements ! Et si un jour, vous voulez sortir de votre tanière, je suis disponible pour débattre avec vous sur le sujet de votre choix !

Céline Alléaume

Écrit par : Céline Alléaume | lundi, 26 novembre 2007

@L'heretique et Laure : je me reconnais totalement dans vos propos, merci de les exprimer si justement, Amities, virginie

Écrit par : virginie v | lundi, 26 novembre 2007

Que JM Cavada s'inquiète d'un certain manque de démocratie directe au sein du MoDem est légitime, même si je crois que cette situation ne peut que s'améliorer, sauf à vouloir la disparition du Mouvement... et ce d'autant qu'il n'est pas encore officiellement créé.

Par contre que JM Cavada fustige l'absence de primaires MoDem à Paris, et en même temps accepte d'être désigné tête de liste par la direction d'une autre formation politique, sans que jamais les adhérents ou militants UMP du 12eme arrondissement n'aient été consultés, là, j'avoue avoir du mal à comprendre la logique.

Les règles inacceptables au MoDem sont donc tout à fait normales pour peu que l'on prenne l'étiquette UMP ? C'est pas sérieux.

Écrit par : Bertrand | mardi, 27 novembre 2007

@ Céline,

Bonjour Céline,
Vous faites un travail essentiel au MoDem en orientant et en distribuant chacun dans les commissions.
C'est essentiel d'organiser la participation de chacun, presque plus essentiel que la participation elle-même, par les temps qui courent. Ce que vous faites est donc tout à fait fondamental à mes yeux.
J'apprécie votre dynamisme, d'autant que la tâche est énorme, et j'espère que nous allons trouver d'autres bonnes volontés pour rejoindre l'organigramme.
En termes de communication, il faut absolument que nous fassions connaître nos élus et représentants, d'autant que ni les médias, ni le pouvoir en place, ni l'opposition socialiste ne nous feront de cadeaux. Nous n'avons rien à 'espérer d'eux.
Il faut pourtant être présents dans les médias.
Je pense en effet que c'est une très mauvaise presse de rendre systématiquement publics les dysfonctionnements, alors que tant des nôtres effectuent un travail remarquable d'analyses, de recherche, mais aussi d'interventions (sénateurs, députés, conseillers de communes, maires) : ce travail, il faut le porter et le mettre en valeur.

A Paris, par exemple, j'ai publié un article sur les propositions de Valérie Sachs, qui présidait l'un des groupes de la commission économie, car il y a dans ce qu'elle écrit un véritable contre-projet économique à la gouvernance économique de l'équipe Delanoë : notamment, sur l'emploi et le pouvoir d'achat, trouver dans un projet des propositions claires pour générer plus de 70 000 emplois à Paris, cela mérite tout de même que l'on s'y penche...

Je vous ai déjà rencontrée, mais au milieu d'une foule, la communication n'est pas forcément évidente, et souvent, je préfère écouter ce que j'entends autour de moi.

Je suis bien sûr tout disposé à débattre, et je pense à ce sujet qu'au MoDem, nous avons tout intérêt à renforcer nos bases idéologiques, philosophiques et économiques (d'où d'ailleurs mes commentaires de lectures). Toutefois, ce que j'estime prioritaire, c'est vraiment la promotion des élus, de nos candidats et des jeunes pousses, notamment ceux et celles qui seront sur les listes aux Municipales...

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 27 novembre 2007

@ Bertrand,

Je crois que vous avez tout à fait raison. C'est aussi un point qui m'a choqué dans le discours de Cavada, que je ne trouve pas de très bonne foi sur ce coup-là...

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 27 novembre 2007

@L'Hérétique

C'est sûr que JM Cavada s'est mis tout seul dans une posture assez impossible. Il "quitte" le MoDem - dont on apprend après qu'il n'en fait pas partie - car des primaires n'ont pas été organisées à Paris ; se présente sous l'étiquette UMP (sans être gêné le moins du monde d'être ainsi imposé par la direction de l'UMP, sans aucun vote des militants là non plus) et tout en annonçant qu'il rejoindra la "Gauche Moderne"...

Sans compter qu'il expliquait il y a peu qu'un mandat local ne l'intéressait pas. D'ailleurs a aucun moment il ne parle de son projet pour le 12eme.

Visiblement le 12eme, il n'en a strictement rien à faire. L'objectif est un Ministère en récompense. Mais je crains pour lui qu'il ne se fasse véritablement écharper durant la campagne. Michèle Blumenthal et le PS Parisien va se faire un plaisir de pointer son comportement et ses contradictions. C'est un peu con de sa part de se flinguer comme ça.

Écrit par : Bertrand | mardi, 27 novembre 2007

@ Bertrand

J'avoue que je ne comprends pas sa démarche.

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 27 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.