Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 décembre 2012

Impossible de ne pas soutenir Wikipedia

Je viens de faire mon don annuel à wikipedia. A vrai dire, cette encyclopédie en ligne est une bénédiction quotidienne. En termes de connaissance, c'est très certainement l'un des plus grands projets de toute l'histoire de l'humanité. Au niveau de la Grande Bibliothèque d'Alexandrie ou encore de l'Encyclopédie imaginée par d'Alembert. Une somme de science et de savoirs généreusement mise à disposition par des auteurs anonymes généralement experts dans leur domaine.

Je pense sincèrement que c'est ce qu'Internet a produit de plus accompli, de plus grandiose depuis son émergence.

Et j'avoue sincèrement être surpris car jamais je n'aurais imaginé qu'un tel projet aboutisse. Je me demande d'ailleurs tous les jours comment il tient. Fluctuat nec mergitur. Impressionnant.

00:13 Publié dans Culture, Education | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : wikipedia |  Facebook | | |

mercredi, 13 mai 2009

Wikipedia, enjeu de pouvoir

La moindre requête sur la plupart des moteurs de recherche (particulièrement google, mais pas seulement) dénote une présence très forte de l'encyclopédie universelle en ligne Wikipedia. On trouve très souvent l'un de ses articles dans les tout premiers résultats. Or, comme internet est une source croissante d'informations de tout type, ses ténors intéressent tout naturellement tous ceux pour lesquels l'information est un enjeu. Par exemple les enseignants et les élèves : ces derniers croient sur parole tout ce que rapporte wikipedia. Mieux vaut donc que cette encyclopédie ne comporte pas d'erreurs ou de partis pris trop nets, ce qui peut se produire de temps à autre. Mais wikipedia intéresse aussi beaucoup le monde politique, car l'information est un très important enjeu de pouvoir.

Au mois d'août 2007, un blogueur, comme le rapporte Rue89, s'était amusé à repérer toutes les modifications (vandalisme) opérées par les majorités municipales quand des articles les gênaient sur wikipedia. Pour ceux qui l'ignoreraient encore, wikipedia fonctionne sur un mode coopératif et ouvert, c'est à dire que n'importe quel utilisateur peut modifier en ligne une page pour y apporter ses connaissances. Toutefois, wikipedia a une charte de rédaction qui exige rigueur, qualité de l'écriture et vérification des sources. Sous une apparence ouverte, tout un exo-squelette d'administrateurs inflexibles vérifie que l'information n'y soit pas caviardée et remet de l'ordre dans les pages partout où c'est nécessaire. De plus, de nombreuses procédures de signalement internes existent pour signaler au lecteur que l'article n'est peut-être pas objectif, ou bien que ce n'est qu'une ébauche ou encore que les sources ne sont pas vérifiées et que des références manquent.

Tour à tour, rue89 puis Marianne observait que des articles avaient été modifiés, l'un à propos d'Alain Marleix, l'autre à propos d'Hadopi. Pour ma part, cela fait un moment que j'ai observé ce genre de tours de passe-passe. Il y a deux parades à cela : la première, c'est de consulter l'onglet discussion, qui rend compte des différentes modifications de pages et des débats, et la seconde plus simple et moins contraignante, d'aller consulter wikipedia là où l'article n'est pas un enjeu de pouvoir. Ainsi, sur le même sujet, l'article en anglais, par exemple, donnera une foule d'informations dont on ne disposerait pas ou qui seraient biaisées sur la page francophone. Quand le vandalisme répond à un enjeu de pouvoir il pense assez rarement à aller modifier toutes les autres pages dans les autres langues. Si cela devait être le cas, ce serait que l'enjeu est très important...

Il existe toutefois d'authentiques couacs sur wikipedia, de temps à autre, et la question du contrôle de la publication se fait de plus en plus prégnante. Il est donc question de mettre en place des comités de publication et de mettre en attente les modifications. Pour l'instant, wikipedia a résisté à toutes les tentatives d'entrisme et de prises de contrôle, en tout cas, à mon sentiment. Mais il me semble que c'est la présence simultanée d'un exosquelette très structuré et d'une publication coopérative ouverte qui ont assuré jusque là cette liberté. En effet, ces deux modalités de publication se nourrissent l'une de l'autre. Plus on publie et plus on publie de manière exacte sur wikipedia, plus l'exosquelette accorde de confiance à celui qui publie. Et au bout d'un moment, l'exo-squelette finit par proposer une cooptation à l'auteur annonyme des articles afin qu'il rejoigne la structure. Je crois que wikipedia fonctionne à peu près comme cela, et pour autant que j'en aie connaissance, wikisource aussi.

Seulement, la question que je me pose, c'est de savoir combien de temps encore cela va tenir ? Il y a bien sûr des  optimistes, comme François Bayrou, qui voit en wikipedia un modèle d'organisation sociale humaniste, et pensent donc qu'un tel modèle est l'avenir, mais la pression ira grandissante au fil du temps, il faut bien l'admettre, et je suis sûr que les puissants de tous bords, économiques, politiques, religieux, industriels, médiatiques ou d'autres encore ne regardent non pas wikipedia avec les yeux de Rodrigue pour Chimène mais plutôt du loup pour le petit chaperon rouge...

 

11:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : wikipedia, pouvoir |  Facebook | | |

mercredi, 18 mars 2009

François Bayrou érige wikipedia en modèle humaniste

Bon, ben merci à Framablog qui a repéré ces moments (ceux dont je vais rendre compte) dans l'émission du 27 février dernier à laquelle François Bayrou a participé. Très intéressant. Et très juste. Je vois qu'il partage mon enthousiasme pour cette magnifique encyclopédie. Et tout à fait l'idée que je me fais de la culture. C'est bien en ce sens que je vois la culture, comme l'un des Biens supérieurs qu'évoque le groupe Identité et Valeurs de l'Europe du MoDem sur le blog leseuropeens.fr.

Pourquoi est-ce que je suis intéressé par l’univers des logiciels libres ? Pourquoi est-ce que je suis intéressé par l’univers wiki ? Parce que ce sont des modèles de société non marchands. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas des gens qui à partir du logiciel libre ne font pas du marchand, ne créent pas des activités économiques, mais Wikipédia, pour prendre un exemple, c’est tout de même impressionnant qu’il y ait une encyclopédie de centaines de milliers de pages sur tout sujet, sans que personne n’ait été là pour des raisons marchandes.

(…)

Mais pour l’essentiel, ne prenez le petit défaut ou la petite faille, prenez le fait massif. Il y a là une encyclopédie, free, libre d’accès, à disposition de tout le monde, qui a été développée par des esprits généreux qui ont simplement voulu faire partager à d’autres ce qu’ils savaient. Vous ne trouvez pas que c’est intéressant. Vous ne trouvez pas que c’est intéressant que on ait des logiciels, des systèmes d’exploitation, qui soient constamment enrichis, bénévolement ou gratuitement. Et donc pour moi il y a là un projet de société qui est intéressant au moins à regarder et à réfléchir parce qu’il veut dire que la loi du profit ne commande pas tout. Qu’elle n’est pas totalement absente, on n’est pas naïf, bien sûr que les raisons économiques sont à prendre en compte. Mais elles ne doivent pas prendre la place de toutes les autres raisons de vivre : raison de chercher, raison d’enseigner, raison de transmettre, raison de s’élever, raison de créer, etc.

(…)

C’est important pour beaucoup de ceux qui vous écoutent sur le Net en particulier. Il y a là quelque chose qui donne de l’espoir dans la nature humaine. Alors comme tout, pas que de l’espoir. Mais il y a là quelque chose qui permet d’avoir une autre vision de l’avenir de l’humanité que cet avenir écrasé qu’on nous promet par ailleurs. Parce que si vraiment, ce que je crains, on est en train en France de mettre en place un réseau d’influence et de pouvoir sur des secteurs entiers de la société, où est la capacité de résistance ? Si vous êtes un citoyen moyen, un jeune garçon, une jeune fille ? Qu’est-ce que vous pouvez faire ? Vous défilez une fois, et après il n’y a plus de défilés comme vous le savez. Bon et bien il y a là, dans cette culture civique, quelque chose qui donne de l’espoir, qui en tout cas à moi me donne de l’espoir.

samedi, 26 juillet 2008

Knol, knolerie,clownerie et connerie

On fait sur la Toile tout un foin de l'émergence de knol, promu nouvelle encyclopédie suprême en ligne. Je dois dire que j'ai connu google tout de même plus inspiré. Knol est une authentique knolerie. Ce n'est pas demain la veille que Knol rivalisera avec Wikipedia. D'une part actuellement, il n'y a que 250 mauvais articles contre 10 000 000 pour wikipedia (dont 750 000 en français) et d'autre part, le principe même de knol en fait le pire media encyclopédique qui soit : google compte diriger les lecteurs de knol non en fonction de la qualité de la connaissance éditée, mais en fonction de la popularité des articles, qui pourront être multiples sur un même thème. Leurre que cette fausse diversité qui aboutit à tresser des couronnes à la médiocrité et au populisme. On est loin de la rigueur toute scientifique de wikipedia où des centaines de mains invisibles lisent, corrigent, débattent, organisent et classifient la connaissance.

Non, décidément, knol est très mal partie, et google a très mal compris l'esprit d'une encyclopédie en ligne.

07:10 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : google, knol, wikipedia |  Facebook | | |

vendredi, 09 mai 2008

Wikipedia entre D'Alembert et Alexandrie

2028062611.jpgIl y a un truc qui m'impressionne avec wikipedia, c'est la vitesse à laquelle l'information est traitée et les articles mis à jours. Je suis scié à chaque fois. Même sur des sujets d'actualités, dès que cela justifie un traitement de type encyclopédique, cela aboutit dans wikipedia.

Une étude précise a montré que Wikipedia était plus fiable que l'Encyclopedia Britannica, et qu'une erreur n'y subsistait pas plus de deux semaines, et encore, au maximum ! 

J'imagine l'enthousiasme d'un type comme d'Alembert s'il pouvait ressusciter aujourd'hui devant wikipedia. J'imagine qu'il serait très impressionné par la vitesse avec laquelle wikipedia s'est constitué. On y trouve vraiment tout ce qu'on peut y rechercher. En réalité, je crois que l'on sous-estime encore la portée d'un tel projet. Il est à mon avis, même encore au-delà de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert. Avec wikicommons, et wikisource, qui progressent à pas de géant, le référent, à mes yeux, c'est la défunte Bibliothèque d'Alexandrie.

A ce sujet, d'ailleurs, un projet piloté par l'UNESCO a donné naissance sur les lieux approximatifs de cette dernière à une nouvelle bibliothèque : la Bibliotheca Alexandrina. Or, j'ai appris, qu'à l'été 2008, Wikipedia y tiendra sa conférence annuelle ! Comme quoi, j'ai eu du pif et la boucle est bouclée.

samedi, 15 décembre 2007

Google versus Wikipedia

Tiens, Google se sent des appétits d'ogre...Attention à l'indigestion. De source bien informée, il aurait l'intention de créer une encyclopédie libre concurrente de wikipedia en rémunérant les auteurs d'articles grâce aux liens publicitaires.

Voilà une manière de faire que je ne trouve pas fameuse. Google prétend vouloir donner les moyens aux internautes de partager leurs connaissances. Eh bien qu'il fasse donc un don à Wikipedia, qui a parfois du mal à boucler les fins de mois. Cela aurait tout de même un peu plus de classe.

Le projet aurait pour le moins un nom quelque peu barbare : knol. Moi, cela me fait penser aux gnolls, les créatures brutales, bêtes et méchantes que l'on trouve dans les donjons, dans les jeux d'héroic-fantasy... 

Ubi Mander, vice-président chargé du développement chez Google évoque le sujet sur son blog. Je suggère d'y aller en masse pour lui proposer de financer Wikipedia.