Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 26 juillet 2008

Knol, knolerie,clownerie et connerie

On fait sur la Toile tout un foin de l'émergence de knol, promu nouvelle encyclopédie suprême en ligne. Je dois dire que j'ai connu google tout de même plus inspiré. Knol est une authentique knolerie. Ce n'est pas demain la veille que Knol rivalisera avec Wikipedia. D'une part actuellement, il n'y a que 250 mauvais articles contre 10 000 000 pour wikipedia (dont 750 000 en français) et d'autre part, le principe même de knol en fait le pire media encyclopédique qui soit : google compte diriger les lecteurs de knol non en fonction de la qualité de la connaissance éditée, mais en fonction de la popularité des articles, qui pourront être multiples sur un même thème. Leurre que cette fausse diversité qui aboutit à tresser des couronnes à la médiocrité et au populisme. On est loin de la rigueur toute scientifique de wikipedia où des centaines de mains invisibles lisent, corrigent, débattent, organisent et classifient la connaissance.

Non, décidément, knol est très mal partie, et google a très mal compris l'esprit d'une encyclopédie en ligne.

07:10 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : google, knol, wikipedia |  Facebook | | |

samedi, 15 décembre 2007

Google versus Wikipedia

Tiens, Google se sent des appétits d'ogre...Attention à l'indigestion. De source bien informée, il aurait l'intention de créer une encyclopédie libre concurrente de wikipedia en rémunérant les auteurs d'articles grâce aux liens publicitaires.

Voilà une manière de faire que je ne trouve pas fameuse. Google prétend vouloir donner les moyens aux internautes de partager leurs connaissances. Eh bien qu'il fasse donc un don à Wikipedia, qui a parfois du mal à boucler les fins de mois. Cela aurait tout de même un peu plus de classe.

Le projet aurait pour le moins un nom quelque peu barbare : knol. Moi, cela me fait penser aux gnolls, les créatures brutales, bêtes et méchantes que l'on trouve dans les donjons, dans les jeux d'héroic-fantasy... 

Ubi Mander, vice-président chargé du développement chez Google évoque le sujet sur son blog. Je suggère d'y aller en masse pour lui proposer de financer Wikipedia.