Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Allègrement le roi des faux-culs ! | Page d'accueil | Quatre nouveaux blogs pour l'Échiquier »

mercredi, 13 mai 2009

Wikipedia, enjeu de pouvoir

La moindre requête sur la plupart des moteurs de recherche (particulièrement google, mais pas seulement) dénote une présence très forte de l'encyclopédie universelle en ligne Wikipedia. On trouve très souvent l'un de ses articles dans les tout premiers résultats. Or, comme internet est une source croissante d'informations de tout type, ses ténors intéressent tout naturellement tous ceux pour lesquels l'information est un enjeu. Par exemple les enseignants et les élèves : ces derniers croient sur parole tout ce que rapporte wikipedia. Mieux vaut donc que cette encyclopédie ne comporte pas d'erreurs ou de partis pris trop nets, ce qui peut se produire de temps à autre. Mais wikipedia intéresse aussi beaucoup le monde politique, car l'information est un très important enjeu de pouvoir.

Au mois d'août 2007, un blogueur, comme le rapporte Rue89, s'était amusé à repérer toutes les modifications (vandalisme) opérées par les majorités municipales quand des articles les gênaient sur wikipedia. Pour ceux qui l'ignoreraient encore, wikipedia fonctionne sur un mode coopératif et ouvert, c'est à dire que n'importe quel utilisateur peut modifier en ligne une page pour y apporter ses connaissances. Toutefois, wikipedia a une charte de rédaction qui exige rigueur, qualité de l'écriture et vérification des sources. Sous une apparence ouverte, tout un exo-squelette d'administrateurs inflexibles vérifie que l'information n'y soit pas caviardée et remet de l'ordre dans les pages partout où c'est nécessaire. De plus, de nombreuses procédures de signalement internes existent pour signaler au lecteur que l'article n'est peut-être pas objectif, ou bien que ce n'est qu'une ébauche ou encore que les sources ne sont pas vérifiées et que des références manquent.

Tour à tour, rue89 puis Marianne observait que des articles avaient été modifiés, l'un à propos d'Alain Marleix, l'autre à propos d'Hadopi. Pour ma part, cela fait un moment que j'ai observé ce genre de tours de passe-passe. Il y a deux parades à cela : la première, c'est de consulter l'onglet discussion, qui rend compte des différentes modifications de pages et des débats, et la seconde plus simple et moins contraignante, d'aller consulter wikipedia là où l'article n'est pas un enjeu de pouvoir. Ainsi, sur le même sujet, l'article en anglais, par exemple, donnera une foule d'informations dont on ne disposerait pas ou qui seraient biaisées sur la page francophone. Quand le vandalisme répond à un enjeu de pouvoir il pense assez rarement à aller modifier toutes les autres pages dans les autres langues. Si cela devait être le cas, ce serait que l'enjeu est très important...

Il existe toutefois d'authentiques couacs sur wikipedia, de temps à autre, et la question du contrôle de la publication se fait de plus en plus prégnante. Il est donc question de mettre en place des comités de publication et de mettre en attente les modifications. Pour l'instant, wikipedia a résisté à toutes les tentatives d'entrisme et de prises de contrôle, en tout cas, à mon sentiment. Mais il me semble que c'est la présence simultanée d'un exosquelette très structuré et d'une publication coopérative ouverte qui ont assuré jusque là cette liberté. En effet, ces deux modalités de publication se nourrissent l'une de l'autre. Plus on publie et plus on publie de manière exacte sur wikipedia, plus l'exosquelette accorde de confiance à celui qui publie. Et au bout d'un moment, l'exo-squelette finit par proposer une cooptation à l'auteur annonyme des articles afin qu'il rejoigne la structure. Je crois que wikipedia fonctionne à peu près comme cela, et pour autant que j'en aie connaissance, wikisource aussi.

Seulement, la question que je me pose, c'est de savoir combien de temps encore cela va tenir ? Il y a bien sûr des  optimistes, comme François Bayrou, qui voit en wikipedia un modèle d'organisation sociale humaniste, et pensent donc qu'un tel modèle est l'avenir, mais la pression ira grandissante au fil du temps, il faut bien l'admettre, et je suis sûr que les puissants de tous bords, économiques, politiques, religieux, industriels, médiatiques ou d'autres encore ne regardent non pas wikipedia avec les yeux de Rodrigue pour Chimène mais plutôt du loup pour le petit chaperon rouge...

 

11:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : wikipedia, pouvoir |  Facebook | | |

Commentaires

"Il est donc question de mettre en place des comités de publication"

Fausse nouvelle.

Écrit par : DM | mercredi, 13 mai 2009

C'est ce que disait l'article que je citais et ce qu'envisageait le fondateur de wikipedia. Il y a eu des démentis depuis ?

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 13 mai 2009

Périodiquement le fondateur de wikipedia annonce des mesures de ce genre pour faire sérieux, mais elles ne sont jamais mises en place car ce serait contraire à l'esprit, à l'organisation, au système et au fonctionnement de wikipedia. Si elle , WP, n'était pas un système ouvert, le nombre de ses participants fondrait comme neige au soleil, ses encadrants ne seraient pas d'accord et seraient réduits à un second rôle, ils perdraient leur pouvoir, elle perdrait son côté ludique, superficiel, rapide, elle perdrait son dynamisme, sa popularité, sa place sur Google et autres moteurs, mais elle deviendrait un peu plus sérieuse et un peu plus encyclopédique et établirait une hiérarchie dans les connaissances et les informations, selon des critères de vérité, ce qui est aux antipodes de son esprit et de sa conception.

C'est la 1° voie qui a été choisie, c'est évident, celle de la publcité et du succès internet, pas celle de la rigueur et du sérieux encyclopédique.

Et puis si vous n'avez pas vue d'articles aux points de vue partiaux et biaisés sur wikipedia, c'est que vous n'avez pas dû aborder les domaines où ils abondent (histoire, politique, religion, idées).

Là il n'y a qu'à se baisser pour ramasser une abondante récolte.

J'ai trouvé le début de votre article intéressant et assez exact, mais pas du tout le cas pour la suite ni votre conclusion.

Écrit par : Barnabé | mercredi, 13 mai 2009

Précisément, c'est quand vous dîtes : "wikipedia a résisté à toutes les tentatives d'entrisme et de prises de contrôle, " que je crois que vous vous trompez. Les rédacteurs ne deviennent pas administrateurs en étant jugés sur la qualité de leurs rédactions. Pas du tout, du tout. mais sur leur fidélité et leur dévouement à wikipedia. Et parmi eux, il y a un petit noyau dur de sacrés obtus et tendancieux de chez tendancieux qui censure à tour de bras ce qui lui déplaît.

Wikipedia enjeu de pouvoir, vous avez tout à fait raison, c'est pourquoi il y en a qui s'en sont occupés depuis longtemps, à l'intérieur. Et à l'extérieur tout le monde l'utilise pour corriger à son goût et selon ses intérêts.

Écrit par : Barnabé | mercredi, 13 mai 2009

Tu sembles oublier tous les travers de wikipedia et la mentalité détestable de quelques petits chefs qui y sévissent.

Une source d'information intéressante : http://wikipedia.un.mythe.over-blog.com/

Écrit par : Oaz | mercredi, 13 mai 2009

Enfin sur le forum du Modem ils sont de mon avis et ne s'expliquent pas cette sortie de Bayrou dont ils pensent qu'il a tort et qu'il ne doit pas connaître wikipedia pour sortir un truc pareil car wikipedia comporte énormément d'erreurs et d'articles tendancieux.

bonne journée

Écrit par : Barnabé | mercredi, 13 mai 2009

@L'Hérétique: À ma connaissance, Jimmy Wales n'a jamais parlé de la mise en place de comités éditoriaux.

Il a parlé de mettre en place sur la wikipédia en anglais un dispositif de relecture sommaire avant mise en ligne publique.

Pour prendre un exemple que vous connaissez peut-être, HAL fait une relecture rapide des articles soumis, pour voir s'ils semblent "normaux", mais ne fait pas de relecture poussee et n'a pas de comité éditorial au sens usuel du terme.

@Oaz: Blog volontiers plein d'attaques personnelles, et contenant fort peu d'information qui ne soit pas déformée.

@Barnabé: Mais oui bien sûr, dites que Bayrou est un naïf.

Écrit par : DM | mercredi, 13 mai 2009

@DM affirmations gratuites et tout à fait fausses à propos du blog cité par Oaz

Je n'ai jamais pensé que Wikipédia était une encyclopédie, au vu de la mauvaise qualité de ses articles.
Mais je suis allé lire ce blog qui le confirme et qui est extrêmement riche en informations intéressantes et peu connues du grand public. Il contient énormément d'informations, exactes et toujours sourcées de sorte que l'exactitude se vérifie facilement. C'est votre affirmation qui est inexacte, du reste c'est une affirmation lancée en l'air que vous n'étayez pas, aucun exemple.
Aucune attaque personnelle ; là vous faîtes un très mauvais procès qui montre votre parti-pris pro-wikipédia et montre votre médisance sinon votre manque d'honnêteté.

En revanche le blog http://wikipedia.un.mythe.over-blog.com/ est très bien fait, très riche en informations et remarques pertinentes (toujours vérifiables) et a le mérite de fouiller derrière l'apparence. On apprend comment est composée Wikipedia, on apprend ses erreurs, ses manques et ses parti-pris qui sont souvent énormes.
On apprend qui sont ses administrateurs et comment ça se passe pour empêcher les rédacteurs de corriger les articles.
On apprend qu'il y en de beaux exemplaires parmi ses administrateurs qui jouent les cow boys, se réclamant du fascisme ou de l'extrême-droite, comme vous préférez, et qu'il est impossible de dire des personnes publiquement connues pour être d'extrême-droite ou racistes, que c'est ainsi, et de citer leurs déclarations publiques qui le montrent, et de même pour les condamnations subies. Wikipédia efface tout. Elle est infiltrée par pas mal d'individus de fort parti-pris.

Les personnages d'extrême-droite sont tous présentés sur Wikipédia en étant systématiquement blanchis. Les militants de ces groupes écrivent eux-mêmes sur Wikipédia, commela Scientologie etc. comme cela a été prouvé par le wikiscanner, que cite le blog.

Wikipédia fait aussi une large place aux sectes et à toutes sortes d'illuminés (pseudo-sciences)

Quant aux sujets encyclopédiques massacrés par des rédacteurs ignares, c'est encore tout un chapitre.

La liste est longue des critiques qu'on peut lui faire et que fait ce blog de façon très argumentée avec toujours des preuves et des références.

Écrit par : Barnabé | jeudi, 14 mai 2009

Bonjour,
Je me baladais sur Wikio et suis venir ce billet ... Intéressant, mais avec quelques couacs relevés par DM. Pas très grave au demeurant.

Et les interventions de "Barnabé" qui est très probablement l'auteur du blog qu'il défend avec tant d'ardeur (ou, à défaut, une autre "célébrité" dans la wikisphère). Pour ma part, si je ne connaissais pas avant de lire les interventions des deux protagonistes le sérieux de DM, il m'aurait suffit leurs deux blogs pour comparer. Et comme il y en a un des deux qui se base sur une théorie du complot fascisto-sectaire avec une dénonciation de la médiocrité prétendue par une soit-disant prof de philosophie, avec copies d'articles du monde et aucun étai de ses affirmations wikipédiennes (et souvent trucage) et que l'autre est écrit pas quelqu'un qui ne hurle pas au loup ...
Mon choix est fait. Pas dans le sens de "Barnabé". Hélas pour lui.

Mais j'ai l'expérience dudit blog, j'ai assez démonté ses "argumentaires", et comme c'est toujours la même chose qui revient ... Aucun intérêt.

Écrit par : Pierrot le Chroniqueur | jeudi, 14 mai 2009

Pour ce qui est des attaques personnelles Pierrot, wikipédien qui tient un blog qui consiste à justifier Wikipédia jour après jour, est effectivement le représentant idéal de cette prose habituelle du wikipédien qui invente (des complots) et attaque l'auteur d'un texte au lieu de discuter et critiquer ce qu'il dit.

Je n'ai pas compris qui est ce DM si admirable et copain de Pierrot, mais peu importe, un autre wikipédien convaincu, manifestement.

Je n'ai pas compris, sur le fond, si on peut reprocher à ce blog critique de comporter "fort peu d'information qui ne soit pas déformée" selon DM, ou de citer et reprendre des d'articles du Monde, selon Pierrot.
C'est totalement contradictoire, puisque pour déformer il faut ne surtout pas citer ses sources et encore moins les textes auxquels on se réfère. Et lorsqu'on cite un texte, par définition on ne le déforme pas.


Mais n'essayez pas de convaincre des croyants de voir autrement les choses à quoi ils croient, c'est perdu d'avance. Ils sont croyants, ils ne peuvent admettre que leurs croyances soient contestées. Et pour les wikipédiens, n'admettant pas qu'on puisse critiquer Wikipédia à laquelle ils croient, ils attaquent aussitôt la personne qui a émis une critique.


Cessez d'être -bêtement- croyants, soyez hérétiques !

pour les sympathisans du MoDem qui pensent que Bayrou a tort sur WP j'ai vu cela sur le forum du Modem , DM ferait mieux de vérifier avant de ricaner

Écrit par : Barnabé | jeudi, 14 mai 2009

Ne confondez pas la prétention à l'indépendance d'esprit et, comment dire, la pertinence.

Votre dernier commentaire, avec cette phrase mémorable "Et pour les wikipédiens, n'admettant pas qu'on puisse critiquer Wikipédia à laquelle ils croient, ils attaquent aussitôt la personne qui a émis une critique." montre que votre présentation des choses est biaisée.

Quelques points essentiels :
1/ Il est étonnant que quelqu'un qui trouve le blog d'Alithia si pertinent ne sache pas qui est DM.
2/ Mon blog n'est pas un blog candide vis-à-vis de Wikipédia.
3/ Indiquer "On apprend qu'il y en de beaux exemplaires parmi ses administrateurs qui jouent les cow boys, se réclamant du fascisme ou de l'extrême-droite" est plus que partial. Mais Alithia serait du bord politique opposé qu'on apprendrait qu'il y a des administrateurs d'extrême gauche. Ah mais il y en a, c'est vrai.
4/ Appeler à l'"hérésie" en indiquant que le blog reprend le Monde est fauter doublement. D'une part, parce qu'Alithia dénonce la copie et le plagiat sur Wikipédia et qu'elle ne se prive pas de le faire sur son blog (bizarrement) et d'autre part, parce que le Monde n'est pas franchement un média ... hérétique.

Rien que ça, n'est-ce pas ...

Écrit par : Pierrot le Chroniqueur | vendredi, 15 mai 2009

Une encyclopédie qui plagie en déformant les sources, et qui interdit les textes originaux appelés sources primaires par WP, vous n'y voyez rien à redire.
Un blog qui cite les textes eux-mêmes, comme le font tous les articles, les sites et les blogs sérieux, c'est un critère de rigueur et d'exactitude. Respecter les textes et les citer est un principe élémentaire qui assure l'absence de déformation. Ce qu'on apprend lorsqu'on fait des études. Le commentaire ne remplace pas le texte.

Pour les administrateurs d'extrême-droite c'est une chose connue, mais d'extrême-gau che, non, (des noms ?) outre que cela n'a rien d'équivalent. Ce que vous dîtes est un aveu que WP ne voit aucun problème à être contrôlée par des les administrateurs d'extrême-droite. Or cela, une encyclopédie ne devrait pas le tolérer.

Écrit par : Barnabé | vendredi, 15 mai 2009

1/ "Plagie en déformant les sources est déjà un non sens". Soit on plagie, soit on déforme. Pas les deux. Dans le deuxième cas, on appelle cela de la parodie.
2/ L'interdiction des textes originaux protégés par le droit d'auteur, donc par la loi vous voulez dire ? Moi ça me va. Sinon, je vois mal une encyclopédie publier, par exemple, l'oeuvre de Voltaire. Mais le projet Wikisource est là pour ça.
3/ Sinon, vous devriez également savoir que l'interdiction des sources primaires (matériau brut) est un moyen très utile d'interdire l'interprétation erronée par des non-spécialistes. Ça a dû vous échapper.
4/ Un blog copiant les textes (pan pour le droit d'auteur) et en donne une interprétation toute personnelle n'est pas un gage de sérieux. Pas plus que de considérer une source unique comme vérité. On apprend aussi ça, quand on fait des études.
5/ C'est une chose connue dans deux trois blogs (bien particuliers, d'ailleurs). Pour les administrateurs d'extrême gauche, vous avez une liste des administrateurs ici (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Liste_des_administrateurs). Je vous laisse vérifier, mais ils sont aussi nombreux (en fait je pense plus nombreux) que ceux d'extrême droite. Mais évidemment, ce n'est pas pareil, hein (on se demande en quoi, d'ailleurs).
6/ Donc non, Wikipédia n'est pas contrôlée par des administrateurs d'extrême-droite. D'ailleurs les administrateurs ne contrôlent pas Wikipédia comme vous le suggérez assez hardiment.

Pour finir, je vous suggère vivement :
1/ De lire Wikipédia et les échanges qui s'y déroulent avant de venir asséner des vérités qui n'en sont pas.
2/ De lire autre chose que le blog d'Alithia sur le sujet Wikipédia (et sur d'autres). Sauf si vous estimez qu'un blog dont le dernier titre est : "augmentation exponentielle des gardes à vue -wikipedia ignore" est encore en rapport avec Wikipédia en tant que tel.

Écrit par : Pierrot le Chroniqueur | vendredi, 15 mai 2009

1- Votre liste d'administrateurs ne dit pas qu'il y en a d'extrême-gauche
2- vous n'en n'avez pas cité un seul ; je vous demandais des noms, ça n'est pas honnête (ceux d'extrême-droite sont bien connus, ils ont été assez cités)
3- Pourquoi les administrateurs d'une encyclopédie devraient tous êtres extrême gauche ou droite, pour commencer ?
4- et qu'il y en ait (peut-être) d'un autre extrême, ne lave pas le fait qu'il y en ait un paquet d' extrême-droite

Rien de tout cela ne justifie Wikipédia et rien non plus ne dément le fait que n'importe qui peut la truffer de ce qu'il veut, l'étudiant irlandais en a fait la preuve et aussitôt on a vu en plus que les ministres ou ministères assuraient leur pub grâce à WP comme bien d'autres du reste, pour ne pas dire tout le monde. Le Wikiscanner avait déjà repéré le Vatican, les grandes boîtes, les hommes politiques de toutes parts et pleins d'autres encore dont je ne me souviens plus mais que l'on peut retrouver facilement sur internet.

Enfin bien sûr que le plagiat inclut la déformation, ça fait partie de sa définition.

Et pour le reste soyez assuré que je lis toutes sortes de choses de genres très différents mais que je ne lis pas Wikipédia d'ailleurs se lit-elle ? Je ne crois pas qu'on puisse le dire, plutôt se consulte, pour ses sujets croustillants et à scandale comme le montrent ses records d'audience.

Écrit par : Barnabé | dimanche, 17 mai 2009

« Je crois que wikipedia fonctionne à peu près comme cela, et pour autant que j'en aie connaissance, wikisource aussi. »

Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire par exosquelette. Ce que je peux vous dire au sujet de Wikisource, c'est que les nouveaux contributeurs s'intègrent à la structure de ce projet d'abord par la maîtrise de l'outil d'édition ; celui-ci est très rigide, bien plus je pense que sur Wikipédia, car le fondement immuable du travail d'édition est le texte. Dès lors, la cooptation (devenir administrateur) ne peut se faire que si le contributeur a démontré qu'il est capable de publier un texte en recopiant fidèlement l'original, en respectant la typographie. Il y a dans ce processus une certaine objectivité (le texte) qui fait que, à mon avis, Wikisource est plus stable, génère moins de conflits (quasiment aucun en 5 ans, pour ce que j'en connais - et Wikisource est pourtant un site très visité) et est moins influençable que Wikipédia (on ne peut pas publier n'importe quel écrit, il y a des limites infranchissables). C'est à mes yeux le seul projet de la fondation qui peut prétendre s'installer dans la durée ''en progressant''. Peut-être les autres projets le peuvent-ils aussi, mais, contrairement à Wikisource, je ne vois pas pour quelles raisons solides il en serait ainsi.

Écrit par : Marc | lundi, 18 mai 2009

Les commentaires sont fermés.