Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Loi contre les violeurs, ok, mais... | Page d'accueil | Google produira-t-il un anti-virus gratuit ? »

vendredi, 02 octobre 2009

Lib-Dems, mon Totem !

Les Lib-Dems, en Angleterre, me semblent avoir tracé la voix que devrait suivre le MoDem. Nemo s'interroge (sans apporter de réponses) sur l'émergence d'une troisième force dans plusieurs pays en Europe. En France, le MoDem, en dépit de ses difficultés, existe. En Angleterre, les Lib-Dems devanceraient le Labour avec 25% des voix, selon un sondage ipsos. En Allemagne, le FDP a réalisé un score historique (FDP qu'il convient bien de classer au centre). Mais les Lib-Dems sont dans l'opposition depuis très longtemps, et le FDP vient d'y passer 8 années.

Pour comprendre l'évolution du MoDem, il faut bien comprendre que ce parti n'existe que depuis deux années. C'est donc dans la durée qu'il faut le construire, en dépit des urgences. Pour perdurer, le MoDem devra un jour s'émanciper de François Bayrou. Certes, si jamais ce dernier devait être élu président à la prochaine élection présidentielle, nul doute que le MoDem connaîtrait alors une sérieuse accélération, mais, si ce n'est pas le cas, c'est en se trempant dans le fer de l'opposition à la gauche comme à la droite que le MoDem parviendra à devenir fort. C'est une tâche ardue et difficile, car survivre dans un système majoritaire avec peu d'élus n'est pas aisé. Il faudra aussi du temps pour que sa nouvelle génération d'élus soit connue et s'implante.

Si le MoDem rentre dans une logique d'alliances tout azimut avec les forces de gauche (ou de droite) il perdra sa spécificité. Des alliances ponctuelles peuvent avoir un sens, mais rien ne serait plus désastreux qu'une consigne nationale. En devenant un satellite du PS, le MoDem perdrait à tout jamais sa raison d'être. Ceci n'interdit pas de passer certains accords, mais ce doit être sur une base claire, c'est à dire la liberté de vote de tous les élus MoDem contre la majorité dès lors qu'ils sont en désaccords. Des accords pour l'alternance, soit, mais des alliances automatiques, non.  Dans tous les cas de figure, il faut bien se dire qu'un score de l'ordre de 14 ou 15% peut être espéré, mais à horizon de 8 ans au moins. Les Verts devraient également être un exemple : s'ils ont fait des pointes à 12% par le passé, ils existent depuis fort longtemps, et c'est depuis qu'ils commencent à s'émanciper (un peu) de la gauche, que leurs scores électoraux flambent. S'ils retombent dans l'erreur de se classer exclusivement comme force de gauche, ils iront très vite au devant de graves désillusions. C'est parce que Cohn-Bendit a eu l'intelligence de comprendre que l'écologie devait dépasser les clivages, et surtout, au contraire des écologistes indépendants, non se déclarer neutres mais au contraire rassembler plusieurs familles politiques, que les Verts ont pu décoller. Soyons honnêtes : bien peu pensaient qu'il y réussirait, moi le premier, au demeurant.

Le MoDem a une composante écologique importante. Attention : s'il n'apparaît pas très vite comme une alternative à Europe-écologie, il deviendra très difficile pour Cap21 et Corinne Lepage de résister aux appels du pied répétés des Verts. Et je comprends que les militants de ce mouvement ont du certainement se faire violence pour résister à la tentation. Il faut donc leur donner de très bonnes raisons de demeurer avec nous.

En même temps, prenons à nouveau exemple sur les Lib-Dems : ils ont développé un programme qui leur était propre (justice, fiscalité par exemple). Ce n'est pas en courant derrière les Verts (ce que tout le monde essaie de faire) que nous parviendrons, au MoDem, à prendre notre essor. Il nous faudra convaincre sur un projet original et fiable. Tiens, par exemple, pour commencer par un sujet que nous devrions porter aux régionales : les abeilles ! Les abeilles, mais aussi les bourdons, et plus généralement les pollinisateurs ! Nous risquons une catastrophe alimentaire sans précédent si jamais leur population se restreint considérablement, voire, s'ils disparaissent. Plus généralement, nous devrions avoir une réflexion globale sur l'ingénierie animale et l'intégrer dans nos programmes (chapitre agriculture, économie, écologie et même industrie). Initiative intéressante encore : celle de Richard Bertrand qui propose le développement de fermes urbaines dans les villes moyennes (c'est le candidat MoDem à la législative partielle du 11 octobre, dans la 12ème circonscription des Yvelines, zone de Poissy-Orgeval,Plaisir). Suggérons-lui d'adjoindre à sa ferme quelques ruches, par exemple.

Il existe des différences entre MoDem et Verts. Particulièrement, sur des sujets locaux, il peut y avoir des divergences plus ou moins prononcées. Sur le bouclage de la Francilienne, par exemple. Il y a aussi des convergences partielles comme sur le stade Jean Bouin, à Paris mais parfois des convergences totales comme sur la taxe carbone.

 

Commentaires

D'autant plus d'accord avec tout ce billet que j'avais travaillé un peu à un projet (resté un projet) "d'élevage urbain" dans la plaine d'Argenteuil. Je devrais encore pouvoir retrouver mes crobards de vaches.

Écrit par : FrédéricLN | vendredi, 02 octobre 2009

@ Fred
Très intéressant ce projet. Tu peux m'en dire plus ?

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 02 octobre 2009

Un billet nuancé.

"c'est en se trempant dans le fer de l'opposition à la gauche comme à la droite que le MoDem parviendra à devenir fort"

La question est de savoir si en faisant des alliances, même ponctuelles, trop tôt, on ne dissout par notre identité naissante.

Écrit par : Fotini | vendredi, 02 octobre 2009

Tu oublies de prendre en considération la dimension "faire émerger des pratiques et une génération nouvelle en politique" (Cf positionnement 2007), compromise par les pratiques actuelles en interne.

Si on vise le moyen-long terme pour donner un bon message ou signal à nos militants (qui sont aussi nos électeurs), alors on décourage aussi les bâtisseurs de cette future vraie troisième force.

Écrit par : Fotini | vendredi, 02 octobre 2009

@ Fotini,

Une alliance inconditionnelle de parti serait un suicide mais une alliance sur des projets spécifiques cohérents sans se renier serait plutôt le début du succès démocrate à mon sens. Le tout étant de rester vigilant face aux manoeuvres politiciennes. Pas sûr que le PS soit prêt à céder son leadership.

Écrit par : Nemo | vendredi, 02 octobre 2009

@ Fotini
C'est un risque en effet non-négligeable, et qui m'inquiète. Mais ne nous leurrons plus. Nous ne sommes plus la troisième force. Peut-être pas même la quatrième ni même la cinquième. Nous ne sommes plus qu'un parti parmi les autres, désormais.
@ Nemo
Aucune raison qu'il ait envie de la céder, ce qui est bien compréhensible.

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 02 octobre 2009

Au moins est déjà exprimé que le Modem doit être totalement indépendant du Pouvoir "trempé dans le fer de l'opposition à gauche comme à droite - par parenthèse hou hou !! t'es où l'opposition de droite ? déjà assez perdu de temps avec des fantômes-".

Dire que l'on deviendrait un satellite du PS si accord avec lui n'a aucun sens.
A moins que le Modem ne soit effectivement qu'un mouvement baratineur et sans personnalité.

Pour les Ecolos certes la tendance forte déjà exprimée est qu'ils soient indépendants au premier tour mais qu'ils feront accord au 2 ème avec la Gauche.

Eux au moins ont les idées simples et claires, quand au Modem ils ont failli déjà le rejeter à leur dernier parlement, pour position éternellement floue (désolé mais je dirais comme dans cet article), et puis finalement ont demandé qu'il se détermine enfin bien mieux sur le plan National.
(et je pense qu'en l'occurence les gens de Cap21 ont les mêmes pensées).

Je pense que c'est aussi l'opinion des sympathisants qui demandent que le Modem se situe sans complexe au centre Gauche,
et demandent des accords sur le plan National (et non pas de leur être enchainé) avec le PS , les Ecolos ( et pourquoi pas la gauche de la gauche).

Je me demande vraiment en quoi cela compromettrait l'avenir et empêcherait de bien travailler sur ses projets, les abeilles par exemples, le faire avec un peu de liaison avec d'autres est difficile au début mais ne peut être qu'enrichissant.

Allez un effort ceux qui ont un passé et des racines qui les freinent, c'est la logique du présent, sachez totalement séparer les liens personnels et politique !!

D'ailleurs la solution qui me semble bonne est celle de la remarquable Marielle de Sarnez, trés bien précisée déjà à Marseille, dont je suis sûr que l'auteur de l'article n'a pas encore bien compris la subtantifique moëlle mais qu'il va s' y atteler.

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

@ Némo
"Le tout étant de rester vigilant face aux manoeuvres politiciennes."
Bien dit.
Mais force est de constater que le paysage reste polarisé sur la présidentielle.

@ L'Hérétique
- Sur les pollinisateurs, nous sommes d'accord (Cf. Rapport Saddier auquel nous avons pu contribuer par notre buzz)
- Sur un MD sans FB si ce dernier connaît l'échec en 2012, je serais plus circonspect. Il suffit de se souvenir de la tronche qu'il tire à chacune de ses déconvenues électorales, il est très mauvais persant. Serait-il alors prêt à passer la main à la tête de SA structure ?

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 02 octobre 2009

@ Thierry
FB n'est pas éternel. Soit il s'allie tôt ou tard, et accepte de n'être qu'un ministre, ou à la rigueur premier ministre, dans un gouvernement de l'alternance, soit il se contente d'être le chef d'un parti. Songe qu'en 2012, non seulement il est en mauvaise posture pour la présidentielle, mais qu'en plus, il pourrait bien ne pas être réélu député...
Crois-moi, tôt ou tard, il faudra préparer l'avenir ou bien se disperser dans la nature...

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 02 octobre 2009

Oups !
Lire "perdant" et non "persant" (c'est un lapsus calami à la Montesquieu ça ^^)

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 02 octobre 2009

@ Thierry
marrant, moi aussi j'ai pensé à Montesquieu :-)

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 02 octobre 2009

@ L'Hérétique
C'est le charme de ces claviers de portables.
Pour Montesquieu, cela fait partie du référentiel commun que nous partageons de part et d'autre de la force.

Info : j'ai lu une brève qui annonçait l'apparition du frelon asiatique en IDF (je crois que c'est sur Univers nature)

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 02 octobre 2009

@l'hérétique

"Nous ne sommes plus qu'un parti parmi les autres, désormais."

Oui, donc pourquoi voter pour nous ?
Quand c'était l'UDF on savait pourquoi.
Aux débuts du MoDem, aussi.
Maintenant, pourquoi voter pour nous au 1er tour ?

Pour ce qui est d'envisager le MoDem sans François Bayrou, ça me paraît aussi évident qu'un parti doive avoir la capacité d'exister indépendamment de son leader.

@Thierry P.

"Mais force est de constater que le paysage reste polarisé sur la présidentielle."

Effectivement, et c'est un handicap pour nous, qui vivons dans l'hypothèque de "François Bayrou 2012", qui fait que ce parti reste SA chose.

Écrit par : Fotini | vendredi, 02 octobre 2009

Le FDP est centriste sur les questions de société, voire meme a gauche, mais sur le plan écologique et économique c'est un parti de droite dure, tres tres dure, a coté duquel l'UMP ressemble a l'aile gauche des Verts.
Le fait que le modem siege avec lui au parlement europeen est incomprehensible.

Écrit par : frat | vendredi, 02 octobre 2009

Je ne peux être, encore une fois, que d'accord avec ton billet. L'avenir du MoDem se situe dans son indépendance de la droite et de la gauche. Cohn Bendit, avec europe écologie, nous a piqué la place qui nous paraissait dévolue. L'avenir s'en trouve plus sombre et nous devrons être beaucoup plus patients, sachant qu'un parti ne se crée pas en deux ans.
Le dernier sondage Opinion-ways pour les régionales, nous place à 7%, en 4ème position, les écolos sont à 16% et le NC à 4%!!
Si rien n'évolue, celà signifie que nous n'atteindrons pas les 10% dans une seule région, c'est à dire que nous devrons faire une croix sur des conseillers régionaux sauf si un autre parti condescent à nous faire cadeaux de quelques petites places.
Pour les européennes, nous étions aussi parti de 8% en septembre 2008 pour monter jusqu'à 12% et même 14% selon les sondages et pour s'effondrer à la fin aux 8.7% que l'on sait.
L'idéal bien sûr serait de faire alliance avec les écolos, ce qui nous placerait dans pratiquement toutes les régions en seconde position derrière l'UMP, ce serait la perte du PS avec qui nous serions en position de force pour négocier le second tour. Mais ne rêvons pas, car les écolos forts de leurs succès, veulent la jouer perso et une alliance systématique de parti nous ferait perdre notre raison d'être et notre image dans le paysage politique.
Nous paraissons condamnés à aller seuls au combat, serrons autant que faire se peut les boulons et contrairement aux européennes ne partons pas la fleur au fusil, n'en devenons pas pour autant défaitistes et essayons de grapiller les quelques point qui nous manquent pour arriver aux 10%.
Les 7% MoDem + les 4% NC permettraient de passer la barre des 10% et le NC ne sera pas présent dans toutes les régions, peut être même dans aucune.
Il sera d'ailleurs très intéressant de suivre l'évolution des sondages, lorsque les listes définitives seront connues, partant d'ou nous sommes, nous ne pouvons qu'avoir de bonnes surprises.

Écrit par : andre777 | vendredi, 02 octobre 2009

@andre777:
1) attention c'est un sondage national. Suivant certaines régions ce devrait être un peu plus. Je pense à l'Aquitaine par exemple.

2) Et puis le modem est le seul parti à ne pas être en campagne !

Écrit par : orange sanguine | vendredi, 02 octobre 2009

@André777

Si c'est comme ça que l'on raisonne au Modem bientôt il sera à 0,5 % et ce sera bien fait pour lui, resteta-t-il assez de monde pour qu'il soit expert sur les abeilles ?

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

@ Thierry
tu aurais un lien ? Il faut que je communique là-dessus. C'est très inquiétant. Et moi qui escomptes compter les bourdons pendant ce temps...
@ André
Oui, mais même en campagne...je ne suis pas optimiste.
@ CK
0.5 peut-être pas mais...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 02 octobre 2009

@ frat
Ils m'ont l'air en effet, d'être des ultra du libéralisme. Attendons de voir ce qu'ils vont faire...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 02 octobre 2009

@CK les écolos en se séparant du PS, nous ont piqué la place qui nous paraissait dévolue. Attention en nous rapprochant du PS de ne pas nous retrouver à la place qui était celle des Verts, ce ne serait pas très glorieux et se serait certainement notre perte. Gardons notre indépendance et soyons en fiers. Pourquoi vouloir à tout prix pencher d'un coté ou de l'autre?
@ orange sanguine, tout à fait d'accord, les premiers sondages fiables seront ceux réalisés région par région et seulement lorsque toutes les listes seront connues.
Le sondage que je site n'est qu'un vague indicateur qui montre toutefois que le MoDem ne fait pas trop recette pour le moment.

Écrit par : andre777 | vendredi, 02 octobre 2009

@ L'Hérétique
Voici le lien. Il s'agit d'une brêve du 26/09/09
http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3921

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 02 octobre 2009

@Andre777
Je ne veux pas mettre d'huile sur le feu.
Pour moi depuis longtemps important : être bien positionné pour une alternance, Aucune concession au pouvoir, Centre gauche,Accords sur le plan national avec les autres oppositions (qui n'enchainent pas).
Les gens comprendront peut-être que l'on n'a plus d'arrière pensées et auront plus confiance. Nos atouts pourront alors jouer (Vues Economiques et de Société bien et sérieusement déterminées et pour tous).

Et seulement après faire des prévisions.

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

@l' hérétique,
L'idée de fermes urbaines est une idée qui me plait, les cours de jardinage judicieux.
La version animalière aussi, ne pas oublier les chevaux pour de multiples raisons.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 02 octobre 2009

@ CK, j'ai déjà connu ça avec les radicaux quand ils ont cru que le radicalisme pouvait êrtre de droite ou de gauche, nous avons vu le résultat. Le jour ou le MoDem sera centre droit ou gauche, ce sera sans moi et sans tous ceux qui croient que l'humanisme peut être une nouvelle voie entre capitalisme libéral et socialisme. Comme le dit si bien C. Lepage, ni à droite, ni à gauche, mais droit devant.
Heureusement F. Bayrou lui aussi s'est bien positionné et affirme haut et fort qu'il ne s'est pas éloigné de la droite pour se rapprocher de la gauche.
Pourquoi cette manie de vouloir toujours revenir vers cet atavisme et s'accrocher à ces deux concepts complètement obsolètes qui ne veulent plus rien dire, droite et de gauche.

Écrit par : andre777 | vendredi, 02 octobre 2009

@andré,
Vous n'avez pas tort, FB a parlé d'opposition tout comme MDS et CLP, et non pas G/D qui ne veut effectivement plus rien dire du tout, il suffit d'observer l' assemblée ainsi que les votes pour comprendre que ces schéma et vocabulaire sont obsolètes.

Écrit par : Martine | vendredi, 02 octobre 2009

@André777

Lui même F. Bayrou a écrit un livre "Abus de pouvoir" que j'approuve complètement et qui prend trés fort parti.

Y en a marre qu'au Modem sous prétexte de "pureté de centre" nous soyons là comme des crétins à "marcher droit devant nous" fier de "notre projet" avec "nos valeurs" sans rien faire de concret avec des oeillères.

Moi aussi comme F. Bayrou politiquement je déteste totalement et profondément le pouvoir (qui ne cache pas une seconde qu'il n'accepte que des amis obéissant ou des ennemis absolus) et tous ces centres complètement faux-culs (autres que le modem).

Je sais parfaitement qu'il en est de même pour les Ecolos, beaucoup de gens du PS
et même des gens de la gauche de la gauche
qui détestent pareillement le pouvoir.

Je sais parfaitement que le Modem n'arrivera pas tout seul à une alternance et je sais aussi que les Ecolos ont aussi des vues intéressantes pour l'alternance,
de même pas mal de Socialistes et pourquoi pas des gens de la Gauche de la Gauche qui sont légalistes.

Aors je dis que ces susceptibilités de terme centre droit gauche ne sont que des conneries pour les pseudo sensibles qui veulent (au mieux car d'autres trouveront prétexte pour ne jamais y aller) entrer tout doucement dans le bain de la réalité qui est :

Les Ecolos le PS La gauche de la Gauche qui sont des mouvements libres, alors que le pouvoir fait tout pour les diviser ou même les affaiblir de l'intérieur, doivent avoir un minimum d'accords (quel stupidité de dire que cela en fait des remorques) s'il veulent qu'il y ait une chance qu'elle ait lieue cette foutue alternance.

Et moi pour faire plaisir aux Ecolos
je considère que le Modem est CENTRE GAUCHE
tra...la...la...la...lère....!!!!

Comme ça quand About votera une loi de DROITE Je lui dirait non non mon petit père Sénateur

Le Modem est de CENTRE GAUCHE
Tra...la...la...la lère...!!!!

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

Dans cette question des alliances, il me semble important de privilégier un accord avec Europe Ecologie : d'une part, un accord avec le PS irait totalement à l'encontre de notre discours de troisième voie, alors que les écolos renforceraient au contraire ce discours ; d'autre part, Europe Ecologie n'est pas les Verts : Europe Ecologie est un rassemblement qui dépasse les Verts, qui n'en représentent que 50%, et qui ne partage pas toutes leurs positions, en particulier leurs plus extrêmes (décroissance...) ou celles qui n'ont rien à voir avec l'écologie (mariage homo, cannabis, communautarisme...), et leur composante non-Verts est loin d'être hostile au MoDem.

Une participation du MoDem à Europe Ecologie, en particulier si elle s'accompagne d'un élargissement à l'Alliance écologiste indépendante (4% aux européennes, correspond à MEI+GE+FeA), permettrait de réduire la place des Verts dans le mouvement et de le recentrer. Il permettrait de faire émerger une vraie alternative.

Enfin, une participation du MoDem à ce rassemblement élargi aurait un double effet kiss kool :
- éliminer toute menace de départ de Cap 21 ;
- permettre à FB, seul leader national crédible pour une présidentielle au sein de ce mouvement (vu que DCB ne se présentera pas et qu'il semble même soutenir d'ores et déjà Bayrou), de se positionner de façon intéressante pour 2012.

Cela suppose en contrepartie d'avoir un discours clair sur nos divergences avec les Verts (en particulier sur les questions de société), afin de faire entendre notre différence et de montrer que ce rassemblement fondé sur l'écologie et la troisième voie ne se résume pas à un alignement sur l'ensemble du programme des Verts. C'est important notamment pour notre électorat catho, que le programme des Verts sur les sujets sociétaux rebute totalement, mais qui est très sensible à la question environnementale.

D'ailleurs, il pourrait être intéressant d'envoyer des signaux au parti de Christine Boutin : si nous sommes en désaccord sur la question de la laïcité, en revanche sur les valeurs nous avons une base démocrate-chrétienne commune qui nous permettrait de discuter. Et comme elle vient de prendre de très nettes distances avec le gouvernement... Elle compte d'ailleurs fonder un club des humanistes, qu'ils soient croyants ou athées, de gauche ou de droite, pour qu'on se parle du fond. Je suivrai ça avec intérêt.

Écrit par : KPM | vendredi, 02 octobre 2009

@KPM

C'est cela oui...

Mais voilà A priori Europe Ecologie veulent
que nous clarifions notre position politique
car ils considèrent que nous ne sommes pas toujours très clairs sur notre opposition et je les en approuve totalement.

D'autre part il semblerait qu'une très grosse majorité de sympathisants Modem seraient pour des accords avec le PS.

Alors eux on s'en fout quoi..

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

Mouais,
Je n'ai pas de conseil à leur donner, mais ils devraient peut-etre mieux observer le sort qui a été réservé au PS lors des dernières présidentielles, au MoDem, le PS à nouveau...
P'tèt qui feraient bien de réfléchir un chti peu...
Menfin j'dis ca mais j'sais rien hein ? tit militante de rien du tout!

Écrit par : Martine | vendredi, 02 octobre 2009

J'ajoute d'ailleurs que communiquer sur "On souhaite rejoindre l'alliance Europe Ecologie dès le premier tour, mais on ne fera pas d'alliance avec les Verts seuls", permettrait :
1/ de bien expliciter à l'opinion que les Verts ne sont pas Europe Ecologie, et d'insister sur leurs positions clivantes ;
2/ de rassurer nos adhérents : non, on ne devient pas décroissants, ni libertaires.

Une répartition sur la base des résultats aux européennes donnerait un score de 16 + 8 + 4 = 28%, avec grosso modo 29% des places pour les Verts, 29% pour les associations écolo, 29% pour le MoDem et 14% pour l'AEI. Si les électeurs suivent (et avec une telle dynamique il y a des chances qu'ils suivent), on pourrait même passer devant l'UMP dès le premier tour, ce qui serait une superbe victoire pour la troisième voie.

Écrit par : KPM | vendredi, 02 octobre 2009

@ Ck: a mon humble avis, il y a plus de bazar chez Europe Ecologie (et les Verts) qu'au MODem.
Cohn-Bendit il veut faire alliance avec le MODem et plus avec le PCF et veut faire du ni droite ni gauche, alors que Duflot devant ses militants elle te dit que le MODem est pas clair et qu'elle est à gauche, et en coulisse, elle se serait prête à faire alliance avec le MoDem si ça peut emmerder le PS. Il y a qu'à écouter les prises de bec entre Duflot et Jadot. On ne parle pas assez des très gauchisants des Verts qui quittent leur parti pour le PG de Mélanchon.

Pour les régionales, il serait temps que le MODem se bouge les fesses et pas attendre Noel pour nous annoncer des têtes de listes qui sont connues en fait, mais on fait croire aux adhérents qu'ils peuvent candidater jusqu'au 31/10 alors que les jeux sont presque fait.
Franchement qui va croire que c'est Azières devant les CV qui va faire le tri des candidatures des 22 régions ! il est temps qu'au plus haut sommet de l'appareil du Parti on arrête de prendre les gens pour des C...; et qu'ils assument les choix. C'est ça être en responsabilité. C'est pour ça qu'ils sont élus. Ah mince, j'oubliais, ils ne sont pas élus mais nommés, c'est peu-être ça qui coince, non ?
Onesta a lancé le week-end dernier la campagne de Région Ecologie en Midi-Pyrénées. Il revendique la présidence à la place de Malvy. Et nous le modem on est où ? PU...à Arras !!!

Écrit par : Orange Sangine | vendredi, 02 octobre 2009

@Martine

De toute façon je constate que le PS c'est très mal connu des militants Modem.

Alors faisons un résumé

c'est une petite moitié Aubry et compagnie très aidée et très connivente par et avec le pouvoir,

totalement anti démocratique (ayant rassemblé plusieurs motions totalement contradictoires contre la motion de Ségo pourtant trés majoritaire en relatif)

Et une grosse moitié celle de ségo dont on peut d'ailleurs être quasiment sûr qu'elle devrait être 1 ère secrétaire, vu les quasiment sûres tricheries colossales de Aubry.

La moitié Ségo et ses lieutenants, qui prennent quelques liberté avec elle, souffre du fait que Ségo est la cible répétée constante et répétitive du pouvoir,
alors que c'est quelqu'un de trés valable et qui a toujours était ouverte et logique envers le Modem, d'ailleus vous allez voir, preuve que c'est quelqu'un de bien,
elle ne va être au bout du compte lâchée par aucun de ses adhérents.

Je signale que c'est par exemple une des très rares politiques qui après les phrases malheureuses du "débat" prononcées par F. Bayrou s'est abstenue de tout commentaires.

Toute sa partie a toujours été ouverte envers le Modem.

C'est complètement stupide de jouer le jeu SarKaubrysien que le Modem n'ai aucun lien avec la partie Ségo du Modem, alors que ses sympathisants actuels et énormément d'autres qui sont partis depuis qui pourraient revenir ont tout pour s'entendre.











c

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

Vla que la migraine me reprend, pfiou...Je dois couver une grippe!

Écrit par : Martine | vendredi, 02 octobre 2009

@Orange Sanguine

Bon peut-être. De Toute façon comme vous dites les choix sont faits. Personnellement je trouve cela parfaitement normal (C'est la cohérence et un choix nationaux qui auront un impact). La démocratie aurait certainement dû s'exercer bien avant en dégageant bien les opinions de tout le Modem. Suite au prochain numéro du feuilleton...

@Martine
Ah oui, pas votre tasse de thé
mon (une de mes) héroïne(s) présentement en otage. Il le fallait,c'était juste un point l'histoire qui continue...

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

@CK,
Je n'ai pas dit cela! De toute facon l'abus de thé nuit à la santé, cela provoque des anémies.
Elle a été heureuse de chanter à une époque, comme d'autres à présent, chacun son tour.
Rien de plus à interpréter dans mes propos.

Écrit par : Martine | vendredi, 02 octobre 2009

@Martine,justement son tour a été volé(quelle folie,inassimilable cette fois), elle a encore à chanter.

Écrit par : CK | vendredi, 02 octobre 2009

@ KPM, je suis tout à fait dans votre ligne de pensée, le plus difficile sera de ne pas perdre notre identité pour récupérer quelques places sur des strapontins aux régionales.
La voie d'alliance avec les écolos (bien différents des Verts) est la bonne formule et comme vous le signalez nous permettrait très certainement d'arriver en tête dans certaines régions ou le MoDem est assez fort.
J'attends avec impatience de voir l'effet Jean Lassale en Aquitaine, du moins s'il est retenu par les militants, mais je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Écrit par : andre777 | vendredi, 02 octobre 2009

Voilà un sujet qui passionne !!!! D'accord avec l'Hérétique, je suis effarée de voir qu'en courant après le PS et les Verts, nous sommes en train de nous égarer... et de "perdre notre âme", expression que j'emprunte, une fois n'est pas coutume, à une dame dont j'apprécie fort peu par ailleurs les critiques systématiques contre FB !

Ce que François Bayrou ne veut pas comprendre, car il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre, c'est que des erreurs de tactique et de stratégie ne devraient pas remettre en cause les fondements du Mouvement Démocrate ! Pourtant c'est ce qui est en train de se passer, mal masqué par les talents oratoires de notre leader !

Nous sommes à 8%, ce n'est pas grave, pas si grave que cela... Mais ce n'est pas en donnant l'impression de nous inféoder à la gauche que nous gagnerons autre chose que quelques sièges pour satisfaire les ambitions de quelques uns de nos petits camarades ! Ce que certains d'entre nous ne voient pas, c'est que ce qui importe n'est pas ce que nous affirmons être, un parti "libre et indépendant" ... mais on ajoute aussitôt (n'est-ce pas Eric ?) "ce qui ne veut pas dire qu'il refuse les alliances", ce n'est pas non plus ce que nous sommes (et qui n'est plus vraiment clair pour certains d'entre nous), c'est ce que les citoyens pensent que nous sommes : nous sommes, selon eux, à la botte du PS ! Soit nous rectifions le tir rapidement et affirmons notre indépendance, soit nous ferons un score encore plus bas que ce qui est annoncé !

Nous avons choisi une troisième voie, nous savons que des progrès importants ne viendront ni de l'UMP ni du PS dont nous sommes loin d'être aussi proches que ce qu'affirme MDS, ce n'est pas en renforçant l'un contre l'autre que nous réussirons ! A ce jeu-là, nous risquons de perdre définitivement tout espoir de construire un grand parti de pouvoir !

Ce serait dommage de se tromper, une fois de plus... une fois de trop !

Écrit par : Marie Thureau | vendredi, 02 octobre 2009

@Marie Thureau

Mais non personne ne pense que l'on
"serait à la botte du PS" et pourquoi donc ?
C'est un argument de rabougri intellectuellement.
Oh de toute façon on verra bien.
Mais sans Gauche, ils se font des illusions ceux qui croient que le Modem va ramasser beaucoup de verts.

Tant pis pour le Modem s'il veut devenir un NC bis avec son champion des beaux quartiers qui sera là seulement pour la frime.

En tout cas je m'amuserai bien du PS à lui balancer des tomates.

Écrit par : CK | samedi, 03 octobre 2009

OK Marie Thureau, une seule remarque, contrairement aux échos, dont les médias se sont faits les gorges chaudes, jamais MDS n'a dit que nous étions prêt du PS, ni n'a tenu aucun propos le laissant entendre. J'ai lu et relu son discours, il n'y a rien qui puisse nous faire dire qu'elle exprime un glissement du MoDem vers le PS, heureusement. Elle appelle tous ceux qui ont plus de ressemblances avec le MoDem que de différences à se rassembler, c'est très différent, les "ceux" dont elle parle ne sont certainement pas des socialistes qui eux sont très différents de nous, mais toute cette frange de démocrates sociaux qui depuis longtemps n'ont plus aucune ressemblance avec les socialistes, même si pour certains ils sont encore adhérents au PS.

Écrit par : andre777 | samedi, 03 octobre 2009

Oui, Jean Lassalle est probablement un leader qui plairait aux Verts, il pourrait être l'un des 6 ou 7 chefs de file qui reviendraient au MoDem dans le cadre d'un tel accord. En Alsace, ça pourrait être Antoine Waechter (AEI) ou Yann Wehrling. En IDF en revanche on devra certainement accepter Cécile Duflot, ça me semble la condition sine qua non pour obtenir un accord des Verts : leur faire miroiter la certitude d'arriver en tête au premier tour, et d'avoir ainsi la présidence de région au soir du second tour.

Écrit par : KPM | samedi, 03 octobre 2009

@André777

Mais si elle l'a dit.
De toute façon ce sera un Modem avec accord avec la Gauche ou non.
Si oui ou sinon, il sera bien différent.
Et tant mieux !!
Au moins chacun pourra clairement se déterminer.

Écrit par : CK | samedi, 03 octobre 2009

@CK,
Mais si "à la botte du PS" c'est ce que laissent entendre la presse et certains leaders socialistes... Quant à DCB, il est plus clair dans son discours "Merde, si on a besoin du MoDem pour gagner, on prend le MoDem" ! D'ailleurs, vous dites vous-même que le MoDem n'est rien sans la gauche, CQFD !

Nous ne sommes pas en position de rassembler, nous n'avons ni les scores suffisants, ni un programme ! Mais nous avons encore une marge de manoeuvre, le projet d'espoir contient les bases d'un formidable programme!

Quant aux tomates et autres invectives, vos valeurs vous appartiennent !

@ André 777

Marielle souhaite, depuis longtemps un rapprochement avec la gauche, ce n'est pas un secret, c'est elle qui a parachuté notre caution de gauche à Marseille, le très célèbre Bennahmias ! Quant à son discours, il est pour le moins suffisamment ambigu pour avoir fichu une sacrée pagaille dans nos rangs ! Comment peut-on appeler à rassembler autour du Mouvement Démocrate lorsqu'il est dans une situation aussi critique avec des scores aussi faibles ? Cela ne peut être compris que comme un glissement à gauche ! D'ailleurs, une alliance plus ou moins annoncée au deuxième tour confirmera le sentiment des citoyens que le MD est devenu un supplétif de la gauche !

@KPM,

Vous dites que "probablement", Jean conviendrait aux Verts ! Ce n'est pas du tout exact, Jean est une homme pragmatique que les dogmes agacent profondément, surtout quand ils amènent à agir au détriment des hommes : il a eu bien des déboires avec les Verts qui l'ont accusé de tous les maux ! Il suffit de lire "La parole donnée" et de naviguer sur certains sites des Verts dont les propos haineux contre Jean sont assez édifiants ! J'en ai discuté avec lui , c'est on ne peut plus clair !

Jean a choisi de défendre les valeurs du Mouvement Démocrate. Il va donc probablement, il l'annonce dans Sud-Ouest, présenter une liste autonome aux premier et deuxième tour (ou se retirer) pour les Régionales ! Quand on a de véritables convictions, on a le courage de les assumer, quoi qu'il arrive !

Et qu'on ne me dise pas qu'un parti qui n'a pas d'élus.... Foutaise qui va bien à ceux qui ne craignent que de ne pas être élus !

Amicalement,
Marie

Écrit par : Marie Thureau | samedi, 03 octobre 2009

@Marie Thureau

C'est ridicule de fixer ses opinions par un argument de presse et un slogan sans fondement. Quel manque de personnalité que de se déterminer ainsi. !!

Vous verrez bien que les Ecolos ne seront pas stupides au point de servir de petite caution de fausse ouverture au Modem.

Avoir peur du mot Gauche, du PS qui est très disparate avec des gens bien des gens pas bien, ne pas enfin avoir des contacts avec ses gens là, c'est avouer son égoisme, sa petite conscience de se sentir mieux que les autres.

Si le Modem ne décolle pas et que beaucoup sont partis, c'est justement parce qu'il patent qu'au Modem il y a une partie qui se croit une élite avec ses grosses astuces, qui refuse ce que désire le plus grand nombre (il est vrai que le nombre a tellement diminué maintenant ...) qui ne joue pas franc jeu pour que le Modem soit un parti populaire.

Ceux qui se sentent une élite qui ne veulent pas se mêler, ni essayer de connaitre les autres (car c'est ça qui est remarquable chez eux, c'est la méconnaissance totale de la "Gauche" ce mot qui les effraye) me font bien rigoler avec leurs comptes d'apothicaire, qu'ils disent carrément qu'ils préfèrent rester entr'eux.

De toute façon c'est ce qui va arriver,
si leur tendance "triomphe".
Qu'ils ne fassent pas semblant qu'ils défendent autre chose qu'une espèce de "Rotary Club" Politique.

Écrit par : CK | samedi, 03 octobre 2009

Bah kesaco encore?
Benhamias était déjà implanté là-bas, il y a une adresse et pas récente.
C'est koa ces clowneries de "parachutages"?
Pfiou...On lit vraiment du n'import nawak parfois!

Écrit par : Martine | samedi, 03 octobre 2009

@CK, si vous tenez tant à aller à gauche vous avez le PRG ou mieux la gauche moderne qui se dit à gauche par le nom et qui vote à droite.
Il serait temps que vous vous rendiez compte que droite et gauche ne veulent plus rien dire. Obama est-il de droite ou de gauche? DSK, Valls, Peillon, Colomb, Kouchner, Rocard, Lang, Mittérand...sont-ils des politiques de gauche?
Pour moi il est suffisant qu'en ce moment nous nous disions clairement dans l'opposition au sarkosisme.
Le mot gauche, ne m'effraie pas plus que le mot droite, ils sont tombé tous les deux en désuétude et je ne souhaite au MoDem aucune référence ni à l'un, ni à l'autre.

Écrit par : andre777 | samedi, 03 octobre 2009

@André777

Mais je suis tout à fait d'accord avec vous.
Et c'est bien pour cela que je trouve particulièrment ridicule de ne pas vouloir d'accord avec le PS.

D'abord ces accords seront délimités, ensuite le PS est trés disparâtre.

A moins que l'on préfère la solitude ?

Hé bien non, c'est soit que l'on a des arrières pensées pour plus tard de raccord avec le NC ou l'alliance centriste
(alors là Beurk...dites le tout de suite que je fuis tout de suite le Modem).

Soit que l'on se crois plus malin que tout le monde et c'est comme ça que l'on est fui par les autres à la moindre phrase de travers.

Écrit par : CK | samedi, 03 octobre 2009

Comme une odeur subtile venue du grand large,de nouvelles chroniques de mort annoncée tout ca.

Écrit par : Martine | samedi, 03 octobre 2009

@ CK: "Personnellement je trouve cela parfaitement normal "...ce qui n'est pas normal, c'est de faire croire aux adhérents que ces choix ne sont pas faits !
Le MODem retombe dans ses travers des européennes et il risque d'y avoir encore beaucoup de désillusions à l'arrivée. Et encore moins de militants pour faire campagne. Je ne vois ce qui fait peur aux dirigeants "élus" de dire ce sera untel et untel pour telles raisons. Par définition, l'adhérent Démocrate, surtout quand il vient d'un autre parti, est quelqu'un qui réfléchi et qui a un peu de jugeotte surtout par rapport aux adhérents UMP ou du PS.
Quand à ceux qui voient d'un bon oeil une alliance avec le PS, ils n'ont qu'à y aller ! On a pas largué les amares avec l'UMP pour se faire rouler dans la farine parles socialistes, non mais ! Enfin moi je dis ça pour ceux qui viennent du centre-droit et du centre. Ceux qui se disent centre-gauche, z'ont qu'à aller au PRG! Mais comme pour les européennes si De Sarnez et consorts étaient de vrais stratèges politiques, aux régionales, on aurait fait des listes PRG-MODEm, centre-gauche et centre-droit réuni, un peu comme le ying et le Yang, et ça aurait rabattu le claquet de Morin et du NC !
Sauf que de grands stratèges politiques en haut du parti, il n'y en a pas ceci expliquant cela...

Écrit par : Orange Sanguine | samedi, 03 octobre 2009

@OrangeS,
Injuste de n'interpeler que CK, Marie???

Écrit par : Martine | samedi, 03 octobre 2009

@ Martine: j'ai interpellé Ck sur le 1er paragraphe. Le second s'adresse à tous les autres.
De toute façon en Poitou-Charentes les jeux sont faits. Le modem va gagner les régionales dès le 1er tour comme ça pas besoin de faire alliance avec personne. Tout seul comme des grands, na ! Les autres, ils ont qu'à faire comme nous et puis c'est tout !

Écrit par : Orange Sanguine | samedi, 03 octobre 2009

@Orange Sanguine

Vous répondez à

"Personnellement je trouve cela parfaitement normal (que la direction choisisse en gande partie les têtes de listes)"

...ce qui n'est pas normal, c'est de faire croire aux adhérents que ces choix ne sont pas faits !

Je suis tout à fait d'accord avec vous, au moins pourrons nous nous écharper en connaissance de cause.

Pour le reste je suis fatigué.

- Stupide "être roulé ds la farine" dés que l'on parle du PS (accords semble-t-il toujours souhaité par la majorité, ah oui Quitterie quelle bêtasse d'apprécier Ségo -comme moi -, exit nbre de ces crétin(e)s qui préfère Ségo à Mercier ou About).

- Stratégie mon oeil, il y a que le Modem n'a pas encore eu le courage de fixer son cadre politique. D'ailleurs des gens additionnent les prévisions du Modem et
du NC, pour moi la pire horreur politique qui puisse exister.

Et donc on dit de lui,

qu'il a une position floue, Très précis avec le livre "Abus de Pouvoir" (que j'approuve) et souvent très habilement arrangeant pour sa non opposition,

et l'on a parfaitement raison.

Moi de toute façon, si vous voulez savoir depuis bien avant Les Européennes, j'étais décidé à quitter le Modem si une ligne politique n'était pas fixée avec un minimum de clarté.

Marielle Marseille et l'approbation de F. Bayrou à l'UR me semble un choix

(qui me convient car il est ouvert et à des oppositions plutôt fermes - Ecolos - PS Côté non Aubry,
et il est contre le spendide isolement prétentieux et avec arrière pensées),

on verra bien si ce choix se précise et comment.

Et seulement après je me déciderai,
et pour ma part je trouve bien prématurées toutes les petites prévisions.

Réfléchissez si vous voulez que le Modem soit un mouvement élitiste de pseudos habiles stratèges ou un Mouvement Populaire avec des options simples mais très bien déterminées et respectées.

Écrit par : CK | samedi, 03 octobre 2009

Je relisais les commentaires, en particulier celui de Marie, en qui je me retrouve tout à fait, et le tien L'hérétique parlant de François Bayrou à la tête du MoDem... La seule et unique solution dont j'ai déjà parlé plusieurs fois il me semble -en tout cas sûr chez FrédéricLN- ce serait, plus que jamais, de faire campagne pour le collège de la présidence tout entier.
C'est un collège multicéphal, un peu comme "l'Hydre de Lerne" aux 7 têtes que l'on ne peut détruire qu'en coupant les 7 en même temps. Le collège actuel est composé d'1 président et de 6 vice-présidents : le compte y est, il me semble !
Et avant que le petit Nicolas arrive à armer son lance-pierre de 7 coups par seconde, il faudrait qu'il apprenne d'abord à cligner d'un seul oeil. Tout en ne bougeant pas d'un poil évidemment...
;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 04 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.