Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 septembre 2008

Le moteur hybride s'invite aux 24 heures du Mans !

visuel_010908-3.jpgEn 2006, Peugeot avait présenté la 908 RC, un bolide capable de se décliner tant en super berline de luxe qu'en véhicule de course. Jolies formes, mais vieux ne valait pas évaluer les conséquences, en termes d'émissions carbone, et en dépit du moteur HDI, d'une telle réalisation.

Mais pour l'année 2009, les ingénieurs de la firme au lion se sont montrés fort futés : ils ont récupéré une technologie écolo pour obtenir un surcroît de puissance lors de 24 heures du Mans.

Voici ce que cela donne :

908hy.jpgC'est toujours une 908 peugeot, mais elle est dotée d'un moteur hybride ! Une technologie très sophistiquée récupère l'énergie cinétique (en temps normal perdue) dégagée lors des freinages  dans des batteries (6 dans l'habitacle, 4 dans le fond). Ces batteries alimentent un moteur électrique de 60 kw.

Le pilote pourra s'assurer ainsi, soit une accélération de 80 chevaux supplémentaires pendant 20 secondes par tour, soit une économie globale de 3 à 5% du carburant. Un tel système n'est évidemment toujours pas écolo, mais il est astucieux. J'espère bien que les organisateurs de la course homologueront ce système : ce serait un très mauvais signal que d'interdire un moteur hybride dans une course d'endurance, tant ces compétitions gaspillent des quantités considérables d'énergie fossile.

07:47 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : peugeot, mans, 24 heures, 908, hybride |  Facebook | | |

jeudi, 06 mars 2008

Et après le pétrole ?

Cet après-midi, en visite au Louvre, l'un de mes enfants m'a posé une question qui m'a donné à réfléchir : il m'a demandé quels grands changements il y aurait dans sa vie quand il serait grand. A vrai dire, il m'avait déjà posé la question pour moi-même, et je lui avais répondu que le changement principal, dans la société, me paraissait être les modifications de la communication, tout particulièrement internet.

Mais, pour les 30 prochaines années, je crois que c'est autout de l'énergie et des matières premières non-renouvelables que va se faire la révolution, et, corollairement, très certainement autour du recylage.

Quand je pense parfois qu'il nous reste 30 ans de pétrole, et que ni dans l'aviation ni dans l'automobile, grosses consomatrices, nous n'avons entamé de réformes de fond...On en est tout juste à proposer quelques moteurs hybrides, et pour les avions, aucune recherche sérieuse en vue de remplacer intégralement le kérosène par de l'hydrogène, ou quelque chose de ce genre.

Et pourtant ça urge ! Quand la mutation sera devenue inéluctable, le choc sera d'autant plus brutal pour ceux qui ne s'y seront pas préparés.

Sachant le temps nécessaire au remplacement d'un parc automobile, par exemple, je nous trouve bien mal partis. 

J'en profite pour signaler cet excellent site, moteurnature.com, car il fait le point sur les énergies de substitution pour els automobiles et met fin à un certain nombre de mythes et d'idées reçues. 

dimanche, 10 février 2008

la Karma, automobile éco-chic

Eco-chic, c'est un nouveau concept pour les automobiles de luxe : je mets une fortune dans ma bagnole, ça, cela ne change pas, mais désormais, j'évite d'enfumer la planète au passage.

C'est Henri Fisker, qui travaille aussi pour la célébrissime marque Aston-martin, qui l'a mise au point. Un petit bijou :

0a4b5c909bc8cd2a951fc60c55ba03dd.jpg

Fisker se définit comme le premier constructeur vert américain et pour cela il a mis les moyens. Son association avec Quantum Technologies a permis la création d'un système de propulsion hybride inédit, le Q DRIVE. Ce système comprend un petit moteur thermique qui fait tourner un générateur, lui-même chargeant une batterie au lithium- ion. Cette batterie actionne un moteur électrique qui fournit la puissance aux roues arrière. Ainsi équipée, la Karma serait capable d'abattre le 0 à 100 km/h en 6 secondes  et pourrait atteindre les 200 km/h. De plus le constructeur assure zéro émission polluante jusqu'à 80 km/h. Concept 100% écologique, son toit constitué de panneaux solaires alimente la climatisation.

Pas mal, non ? 


Pour le reste, la Karma combine tous les équipements de confort qu'on est en droit d'attendre d'une voiture de luxe. Mais, la belle a un petit défaut : il faut débourser pas moins de 80 000 euros pour rouler dedans...!

 Les premiers exemplaires de la Karma devraient être livrés fin 2009 et au total Fisker espère en produire 15 000.

lundi, 14 janvier 2008

Le Tribryd , mieux que le velib et l'autolib !

La chance m'a permis de faire la connaissance d'un de mes lecteurs, attiré par mes remarques sur la One Cats (véhicule à air comprimé) : il s'agit d'un inventeur qui a mis au point une morotisation hybride, électricité/flex-fuel exportable sur plusieurs types de plate-formes.

Scooters, mais aussi véhicules à trois roues. regardez bien le petit film qui suit : 



J'avais parlé du projet d'automobile électrique et du projet de Delanoë dans une note précédente en me félicitant de cette idée. Mais voilà, l'un de mes lecteurs, fond du bocal, a fait une objection cousu du bon sens. La municipalité socialiste et Delanoë ont déjà dégagé nombre de places de parking : avec un projet de véhicules électriques, avec de nombreuses stations, où vont se garer les Parisiens ?

448300901d195c004f1e56e98f393b8b.jpgAlors entre-temps, avec le projet de Bruno Causse, j'ai trouvé mieux. Déclinable en plusieurs versions, il est bien moins gourmand en place. 

On pourrait aisément imaginer une flotte de ce petit véhicule, facile à conduire, et peu consommateur d'énergie. Le schéma ci-contre est une version trois places. Moi, je vois très bien une petite famille s'installer là-dedans. Mais le mieux est de rendre visite à Bruno Causse sur son blog, ADS technologies.

 

 

 

En deux places, cela donne la seconde petite merveille qui se trouve ci-dessous.



Il ne reste plus au MoDem et à Marielle de Sarnez à Paris qu'à s'emparer de ce projet et à la proposer pour la capitale. Idéalement, il faudrait une petite version familiale pour bien faire les choses. L'inventeur chiffre actuellement un scooter hybride à 4 000 euros pièces pour une motorisation 125 cc3, mais il faut bien voir qu'il ne s'agit pas d'une production de série.