Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 janvier 2011

Noël en Tunisie ?

Il m'arrive parfois de partir à l'étranger en vacances. Mais quand je fais ce choix, j'exclus quasi-systématiquement les pays qui ne sont pas des démocraties. Et même parmi celles-ci, je me défie foncièrement des nations gangrenées par la corruption ou encore dont le système judiciaire comporte d'importantes failles. J'ai présent à l'esprit le sort d'une Florence Cassez au Mexique ou encore Clotilde Reiss en Iran, sans parler de bi-nationaux dans divers régimes despotiques du monde dont le sort n'a rien d'enviable.

Même les USA ne présentent pas de véritables garanties à mes yeux : on ne sait jamais, là-bas, on serait très vite à la merci d'un shérif local ivrogne et corrompu ou d'un juge incompétent et maniaque de la chaise électrique.

Un tel choix excluait durablement les pays arabes, évidemment, faute de démocratie. Mais si jamais un régime démocratique s'installe en Tunisie, je me vois bien aller prendre le chaud là-bas, du côté de l'antique Carthage, aux heures les plus froides de l'hiver français. 

La démocratie est un gage de qualité et de sécurité au même titre que le professionnalisme, de mon point de vue. 

Attendons, la Tunisie a peut-être gagné un  nouveau client...

mardi, 03 août 2010

Travail le dimanche ?

Et Dieu bénit le septième jour, et le sanctifia, parce que ce jour-là il s'était reposé de tous ses travaux, des travaux qu'il avait entrepris de faire.

Bon, je vous le refais en grec ancien (source, Septante, Genèse,II,3)

καὶ ηὐλόγησεν ὁ θεὸς τὴν ἡμέραν τὴν ἑβδόμην καὶ ἡγίασεν αὐτήν, ὅτι ἐν αὐτῇ κατέπαυσεν ἀπὸ πάντων τῶν ἔργων αὐτοῦ, ὧν ἤρξατο ὁ θεὸς ποιῆσαι.

Dieu s'est reposé le 7ème jour après avoir accompli un travail de Titan, et le Préfet de Paris voudrait généraliser l'ouverture des magasins le dimanche ?

Delanoë (pour une fois) avait joué un bon tour à Sarkozy : ce dernier avait promis que le travail le dimanche ne se ferait que sur la base du volontariat et à salaire double. Or, depuis la loi votée en 2009 sur l'ouverture dominicale, rien de ce type ne s'est mis en place. Fûté, Delanoë, appuyé par le Conseil de Paris dont le MoDem, a proposé dans ces conditions, dans son plan de zones autorisées pour le travail dominical la transformation des zones touristiques en zones PUCE (périmètre d'usage de consommation exceptionnelle).  Cette législation contraint à payer au double l'heure de travail le dimanche et suppose l'adhésion volontaire des salariés pour travailler ce jour-là.

Par ailleurs, comme l'a observé Delanoë, 20% des commerces sont ouverts le dimanche. Pour moi qui habite la capitale, je juge que c'est largement suffisant et que je parviens à y trouver ce jour-là 90% de ce que je peux rechercher en semaine.

En outre, comme l'observe Jean-François Martins, conseiller démocrate au Conseil de Paris, ajouter de nouvelles zones n’aurait qu’un seul effet : fragiliser la périphérie de ces zones et les petits commerçants indépendants, avec des conséquences graves en termes d’emplois sur toute la capitale. Habiller Pierre, ce sera, mécaniquement, déshabiller Paul.

On voudrait tuer le commerce de proximité que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

jeudi, 23 avril 2009

Je vais le fumer, le crapaud !

Bon, j'ai réagi hier à un billet du Crapaud du Marais, mais seulement dans les commentaires et sans plus de précisions. Voilà ce que le crapouillot propose (en vrac) pour relancer la machine France.

Dans quels secteurs la France joue encore une place ou pourrait en jouer une ?

Le luxe, le tourisme, les services, l'agriculture, la culture et les technologies de pointe. La dénomination de ces secteurs peut être redondante (par exemple, le tourisme du luxe).

Et donc, parce que nous ne serions présents que dans ces secteurs, il conviendrait, selon le Crapaud, de prendre des mesures pour favoriser ces secteurs. 1ère brillante idée du crapouillot, développer l'étude quasi-exclusive de l'anglais dès la maternelle. Le crapouillot n'a rien compris à ce qu'est une langue s'il s'imagine qu'il suffit d'anôner des goud morningue et maille nême ise Krapouillot pour apprendre l'anglais. En réalité, une langue, c'est avant tout une structure de pensée dont la grammaire et son histoire propre rendent compte. Donc, pour apprendre une langue, le mieux, c'est de maîtriser les notions grammaticales qui sont communes à toutes les langues. Ensuite, si les petits Français commençaient par maîtriser le français, ils seraient certainement plus à l'aise pour apprendre l'anglais ou toute autre langue ensuite. Il faut commencer par le B-A B-A comme on dit. Surtout en maternelle...

Il m'a fait mourir de rire, le Crapaud : développer l'apprentissage du chinois...mais oui, tout cela parce qu'il imagine voir des dizaine de millions de touristes chinois déferler sur notre doulce France. Il faut dire qu'il écrit texto que notre pays va de toutes façons devenir un Eurodisney géant.

Ben désolé, mais perso, j'ai d'autres ambitions pour la France, et j'espère bien que les Démocrates (MoDem) les ont aussi.

La Crapaud propose aussi de laisser tomber tout ce qui ne sert à rien, par exemple, la psychologie, la philosophie, la géographie  ou  encore le latin et le grec. Ben voyons. Soyons des boeufs, c'est mieux. Moi, pas avoir besoin de réfléchir : moi prendre femelle dans le foin et brouter le foin après. Moi pas avoir besoin préliminaires idiots. Pas utiliser assiette et cuillère non plus.  Ça servir à rien. Meeeeuuuuuuhhh !  Quand Moi vois, moi tape, euuuuuh euh, heu heu, meeeeeeuoooûûûh ! Moi, pas avoir besoin de réfléchir , moi pas aimer les embrouilles et les mots compliqués.

Pour le latin et le grec, j'ai compris : c'est vieux, et cela ne sert à rien. Je propose justement d'appliquer le même principe aux Seniors. C'est vieux, et ça ne sert à rien, allez, hop, Soleil vert ! On va en faire du Soylent. Et pour les jolies filles (ou beaux mecs), hop, mobilier !

Bon, en ce qui concerne la fiscalité, si je rejoins l'idée de sucrer l'ISF, je suis très réservé sur l'augmentation de la TVA. Pas trop, parce que aïe l'inflation et la baisse du pouvoir d'achat. D'ailleurs, pas la peine de réclamer une hausse là pour suggérer une même baisse de la dite TVA sur les activités de tourisme et de restauration.

Justement, c'est un truc qui m'énerve personnellement, et que je trouve peu flatteur pour notre pays, de le voir réduit à une simple destination touristique avec images d'Épinal à la clef. On va devenir quoi ? des mendiants tributaires du bon vouloir des Bwanas venus du Golfe et de Chine ?

Quant à accroître l'impôt sur les successions, encore un truc qui m'énerve. Je m'agace tout à fait de ce qu'en France, on s'érige le droit moral de juger qu'autrui ne mérite pas de recevoir du fric de sa famille. Et le loto, alors, c'est davantage mérité ? Toujours ce vieux fond judéo-chrétien pas sain avec l'argent. Encore une connerie qui va provoquer d'authentiques fuites de capitaux, et à raison. Dis donc, Crapaud, c'est pas la peine de se déclarer de centre-droit pour virer ensuite socialo-marxiste.

En fait, il y a une seule idée que je rejoins, mais qui demande à être améliorée nettement, c'est l'idée d'une filière professionnelle d'excellence (au passage, c'est pas un peu contradictoire de vouloir les flinguer en voie générale dans le même temps ?). Mais il faudrait justement sortir du syndrôme CAP/BEP pour vraiment créer des écoles de l'artisannat avec un statut à part, synonyme d'excellence.

Ce qui me frappe, dans son projet, c'est la volonté de formater l'éducation et de faire en plus des coupes dedans. A l'opposé de ma vision personnelle, et, je le pense, de celle que Bayrou proposait dans son projet d'espoir. Cela participe d'une même logique que celle qui consisterait à réduire une France devenue franchouillarde à un gigantesque parc d'attractions. Non, non, et non.

 

jeudi, 09 avril 2009

L'ADLE fluidifie l'Europe pour les voyageurs

J'ai trouvé la proposition (finalement adoptée) faite par Henri Lax (ADLE, groupe auquel appartient le MoDem) très bien pensée :

«"Afin de faciliter les problèmes pratiques pour les personnes nécessitant un visa, je me suis assuré que les visas a entrées multiples soient délivrés aux demandeurs qui prouvent la nécessité ou justifient l'intention de voyager fréquemment, que les Etats membres coopèrent à se faire représenter par des agences consulaires et que la question des visas soit une procédure sans heurt et sans faute.»

C'est tout simple, mais ça fait gagner du temps à tout le monde, évite des tracasseries administratives incessantes envers les étrangers et surtout, comme le conclut avec beaucoup de justesse Henri Lax, «nous ne devrions jamais oublier que la politique de visa européenne est également l'image de l'UE dans les pays tiers ». Très belle idée qui concilie la liberté de circulation et les nécessités d'un contrôle des identités.

 

09:41 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : adle, modem, tourisme, visa |  Facebook | | |