Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 mai 2008

Justice - Stress

Il  paraît que ce clip (groupe Justice) fait fureur sur la Toile. En tout cas, c'est ce qu'affirme Arrêt sur Images : 600 000 personnes auraient visionné ce clip. Personnellement, musicalement, j'aime beaucoup. En revanche, même si le clip, avec très peu de moyens, est très remarquablement réalisé, je juge qu'il véhicule des lieux communs faciles. En même temps, il faut regarder le clip jusqu'à la dernière seconde. Ecoutez-bien la dernière phrase, elle vaut son pesant d'or. Le problème, c'est que l'on a du mal à bien l'entendre. Je la transcrirai sur demande dans les commentaires si c'est nécessaire.

Ce que je trouve intéressant, en même temps, dans ce clip, c'est que l'on n'y croit pas. Les tenues ont valeur de blason, tous les gestes de violence sont filmés dans une certaine forme de ralenti, en tout cas, aucun coup n'est porté avec une rage véritable. Et puis le cumul de toutes les violences que l'on prête à la banlieue est trop gros.

D'une certaine manière, Romain Gavras, le réalisateur, fait une sorte de remix d'images vues sur les chaînes télévisées, publiques ou privées, ces dernières années, ou encore des faits divers relevés par la presse, dans les banlieues les plus agitées. 

Mais, in fine, pour moi, cela alimente une représentation commune : "la rage", qu'un certain nombre de jeunes de banlieue, par commodité, aiment à adopter. 

Il y aura deux lectures de cette vidéo : 

- celle des bobos parisiens et des intellectuels de la banlieue qui vont disserter sur le caractère violent ou artistitque du clip, qu'il le soit ou non.

- celle de jeunes plus frustres, qui eux vont "kiffer" et s'identifier aux scènes filmées. Cela signifie qu'ils vont être confortés dans leur révolte. Le problème, c'est qu'il y a tout un discours ambiant, notamment dans la presse et les milieux de gauche, mais pas seulement, qui tend à accréditer que toute forme de révolte est légitime et à y associer les phénomènes de violence. 

Il y a donc une forme d'hypocrisie certaine à offrir à un public qui ne dispose pas de grilles de lecture des images qui vont résonner en s'appuyant sur leurs pulsions. L'auteur du clip ne peut pas ignorer cet aspect de son clip, tout du moins, pas sans une certaine dose de mauvaise foi... 

 

mercredi, 16 mai 2007

Le forum du Mouvement Démocrate en gestation

Pas la peine de se précipiter : pour l'instant, on ne peut que s'enregistrer, mais, bon, nul doute que d'ici peu de passionnantes conversations puissent se dérouler là-bas...

http://forum.mouvementdemocrate.fr/ 

lundi, 14 mai 2007

14% pour le MoDem mais combien d'élus ?...

Le parti de droite UMP obtiendrait largement la majorité absolue dans la prochaine Assemblée nationale en France, avec 336 à 390 sièges, contre 149 à 190 au Parti socialiste, selon une projection réalisée à partir d'un sondage de l'institut Ifop rendu public lundi. 

L'UMP, majoritaire de l'Assemblée sortante et dont Nicolas Sarkozy a quitté lundi la présidence avant d'être investi chef de l'Etat mercredi, recueille 37% des intentions de vote au premier tour des législatives. Le Parti socialiste est crédité de 28%, le Mouvement Démocrate (centriste) de 14%, le Front national (extrême-droite) de 7%, le Parti communiste et les Verts de 4% chacun, l'extrême gauche de 3%.

Compte rendu de l'absence de système à la proportionnelle, le Parti communiste obtiendrait de 9 à 13 sièges, le Mouvement Démocrate de François Bayrou entre 0 et 8, les Verts entre 0 et 4 et le Front national 0, selon cette projection sur les 555 sièges de métropole (577 sièges au total).

Foutu système qui fait qu'à 14% nous pourrions n'avoir aucun député : nous n'avons pas le choix. Nous devons vaincre ou périr. C'est délirant : le parti communiste avec ses 3% pourrait avoir une représentation bien plus large que le MoDem avec ses 14%.

Dans le pire des cas, il nous resterait les municipales pour tenter de peser sur la vie politique. 

Un point toutefois très positif : il y a une semaine, au soir du 6 mai, l'IFOP nous donnait à 12%Aujourd'hui, nous sommes à 14% . Si nous gagnons 1 à 2% par semaine, c'est jouable...

La principale difficulté, c'est que je vois venir l'effondrement du Front National. Or, cet effondrement va directement profiter à l'UMP et Nicolas Sarkozy qui deviendront alors imbattables sans alliances... 

 

jeudi, 10 mai 2007

Premier clip pour le Mouvement Démocrate

Cela n'a pas traîné : premier clip video pour le Mouvement Démocrate. Toutefois, les habitués de Second Life reconnaîtront certainement la musique...