Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 mai 2011

Ils nous font ch... avec la sécurité routière...

J'ai lu l'intervention de Yanh Werhling sur les radars, intervention qui m'a suprêmement agacé. Peu de choses ne me hérissent davantage que lorsque je vois mon parti verser dans le politiquement correct dégoûlinant.

En somme, ce qu'il dit, c'est qu'il aurait fallu ne pas placer de panneaux de signalement pour les radars dès l'origine.

Cette sorte de jeu de chat et de la souris m'exaspère. Le but, c'est de réduire les accidents ou de piéger les citoyens. De toutes façons, les mecs qui roulent sans permis ou qui sont ivres, ils n'en ont rien à f... des panneaux d'avertissement ou non. Mais pour l'écrasante majorité des citoyens, des détecteurs de vitesse pédagogiques, c'est efficace.

Ce qui m'énerve, c'est que l'on va voir disparaître bêtement (bêtement, au fait, ou au contraire cyniquement ?) des panneaux avertisseurs en ville et sur les autoroutes, là où il y a le plus de trafic, alors même que 85% des tués en voiture le sont en rase-campagne (chiffres de la sécurité routière) !!!

Mais bon, comme le but est de choper le maximum de personnes pour remplir les caisses de l'État sur le dos du mouton automobiliste...

Dommage que l'on ne dispose pas de statistiques fines sur les accidents de la route. Je trouve particulièrement stupide la remarque de Werhling sur les système embarqués (au passage, ce que je ne comprends pas, c'est que Bayrou semble dire exactement le contraire) : ceux qui utilisent des coyotes, à mon avis, ce ne sont pas ceux-là qui ont des accidents. Le simple fait d'utiliser ces systèmes prouvent qu'ils font preuve d'une vraie vigilance et qu'ils considèrent les contrôles et les questions de sécurité routière. Si l'on place aux endroits stratégiques, donc dangereux, les radars, on peut être sûr qu'ils ralentiront à ces endroits-là puisqu'ils chercheront à repérer les radars. Or, en principe, le but, c'est surtout de mettre fin aux accidents là où ils se produisent.

Werhling propose de brider les moteurs à 130km/h. C'est idiot, une fois de plus. Le problème, ce n'est la vitesse, mais les conditions de circulation et l'endroit où l'on roule à grande vitesse.

160km/h sur une ligne droite sur l'autoroute, ce n'est pas ça qui provoque un accident. En revanche, 100km/h n'importe où dans une ville, oui. Donc, on pourra brider tout ce que l'on voudra les moteurs, cela ne changera pas les données du problème.

Une petite remarque encore : en Allemagne, la baisse des accidents de la route de 2005 à 2008 a été de 32,7%, et en France de 33% (chiffres INSEE). Pourtant, pas de bridage des moteurs ni de limitation des vitesses sur les autoroutes là-bas, donc, ce n'est pas le problème.

mardi, 24 mai 2011

Radars : Députés frondeurs 1 - gouvernement 0

Dans la catégorie idéologique, j'avais trouvé l'idée de supprimer les panneaux avertissant de la présence de radar particulièrement mal venue et perverse.

En somme, le principe était que Big Brother puisse en permanence coincer le vilain citoyen désobéissant.

Généralement, les députés UMP sont des députés godillots, mais, pour une fois, ils se sont fait entendre du gouvernement et Guéant semble se ranger sagement à leur avis.

Les radars pédagogiques sont à mon avis tout aussi efficaces que la peur du gendarme : voir un panneau lumineux prévenir que sa vitesse n'est pas conforme amène vraisemblablement le conducteur à lever le pied. C'est donc une très bonne idée d'en installler beaucoup plus.

Cherche à coincer le conducteur donne en revanche la très déagréable impression d'être sous l'oeil de Moscou en permanence. Tous ceux qui aiment la liberté et la responsabilité doivent trouver une telle pratique extrêmement désagréable.

Bref, encore un effort, messieurs les députés de droite, faites reculer votre gouvernement, d'autant que sur un tel sujet, il ne faut pas compter sur les députés de gauche qui applaudissent certainement des deux mains une telle mesure (je ne sais pas ce que pensent les députés centristes...)...

Du côté du MoDem, Olivier Henno, qui s'occupe des questions de sécurité au sein du Shadow Cabinet du MoDem, partage en tout cas mon avis : c'est sur l'information bien plus que la répression qu'il faut compter, et, comme le note Henno, à cet égard, les systèmes d'information embarqués (traduction, les fameux coyotes) sont très efficaces, et ce, d'autant qu'ils sont davantage coopératifs.

Ce ne sont d'ailleurs pas les conducteurs possesseurs de ces systèmes qui provoquent des accidents.

Voilà : le MoDem et moi, on est parfaitement en phase sur la question.

mercredi, 11 mai 2011

Alcoolémie, soyons sérieux...

Dans les projets pour limiter la remontée de mortalité routière, j'ai vu qu'il était question d'interdire un taux d'alcoolémie supérieur à 0.20g dans le sang. Ri-di-cu-le !

Soyons sérieux, un peu : bientôt, on ne va même plus pouvoir manger un baba au rhum ou une banane flambée et conduire après.

L'alcool est en cause dans de nombreux accidents, en effet, mais pas pour des individus à 0.5g dans le sang. Il s'agit à chaque fois de chauffards alcooliques récidivistes qui n'ont, de toutes façons, que faire des lois.

Encore des effets d'annonce imbéciles pour tenter de surfer sur l'opinion...

11:55 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sécurité routière |  Facebook | | |

samedi, 06 février 2010

Attachez votre ceinture...

C'est sans paroles. Signalé par http://twitter.com/MryEmery . Sublime, en effet...

jeudi, 05 juin 2008

500 000 morts en Allemagne !!!

Oui, vous avez bien lu ! 500 000 morts en Allemagne ! et encore, côté RFA (république fédérale d'Allemagne) seulement. Je lis l'Itinérant de cette semaine, et cet hebdo consacre un dossier à la violence sur la route et donc à l'automobile. Les chiffres sont saisissants. C'est un chercheur allemand, Klaus Gietinger qui a pu établir qu'entre 1950 et 1985, l'automobile a provoqué 500 000 morts en RFA. Bien entendu, on ne compte pas là-dedans les blessés ni les handicapés à vie.Je n'ose imaginer ce que cela donne si l'on ajoute les chiffres de la RDA.

Chaque année, dans le monde, l'automobile provoque 1 200 000 morts sur les routes. Klaus Gietinger a donc constaté que l'automobile était la technologie la plus létale jamais imaginée par l'espèce humaine. A comparer avec l'avion, 750 victimes par an dans le monde entier.

Il y a 2 victimes en avion par jour dans le monde. 22 victimes par jour en FRANCE !

Aux USA, en 6 mois, il y a plus de victimes de la route que de victimes d'accidents aériens dans toute l'histoire de l'aviation civile mondiale.

Des chiffres à méditer. Je ne fais pas partie des khmersverts anti-automobiles, mais, ces statistiques donnent tout de même à penser.

Je conseille donc la lecture de ce dernier Itinérant, n°706 du 2 au 8 juin 2008, en rappelant également qu'il s'agit d'un hebdomadaire de lutte contre la misère et la précarité. Vous ne le trouverez donc pas dans les kiosques, mais vous pourrez plutôt l'acheter à des SDF. La moitié au moins de la somme payée leur est reversée.