Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 juillet 2010

L'icône Ingrid...

Qu'est-ce que j'ai pu en voir des "free Ingrid Betancourt" à une époque donnée, ce qui ne laissait pas de m'agacer, au demeurant. C'était super tendance. Qu'est devenue l'icône, maintenant qu'elle réclame 6 millions de dollars à ses concitoyens pour préjudice subi ? Elle est tout de même gonflée : Uribe a tout mis en oeuvre pour tenter de la récupérer, l'opinion publique mondiale l'a soutenue, elle-même s'est mise en danger en dépit des avertissements aux check points de la zone dans laquelle elle voulait à toute force entrer, et aujourd'hui, la voilà qui réclame de l'argent en compensation de sa propre imprudence.

J'ai cru comprendre que Liliane et Ingrid avaient en ancêtre commun Jean de Béthencourt, illustre navigateur normand. Bon, à l'époque, il ne s'agissait pas de frauder le fisc mais de mettre un peu d'espace entre ses créanciers et lui...Comme quoi certaines traditions familiales perdurent...Déjà à l'époque, il avait installé son neveu à la tête d'un prospère paradis fiscal d'aujourd'hui...

Dans tous les cas de figure, côté cash, il y a un gène dans la famille Béthencourt, depuis l'ancêtre Jean...

jeudi, 03 juillet 2008

Ingrid Betancourt, le lapsus des médias

Etonnant : j'entends partout qu'Ingrid Betancourt va "rentrer" en France. Les divers médias francophones semblent oublier qu'Ingrid Betancourt est une députée du parlement de la Colombie, et que donc, elle ne va pas "rentrer" en France pour la bonne raison qu'elle demeure en Colombie. Bien sûr, elle a la nationalité française, mais son pays d'élection, c'est la Colombie, et c'est bien là-bas où elle escompte s'investir. C'est d'ailleurs l'un de ses premiers messages à sa libération. On revient à ce que je dénonçais dans un billet écrit 24 heures avant la libération d'Ingrid Betancourt : toujours cette manie franco-française de ne voir que les siens, et de faire la France le centre du monde. Il va falloir se coller dans la tête une bonne fois pour toutes qu'Ingrid Betancourt est Colombienne, députée en Colombie, et que cette affaire concerne autant la Colombie que la France. Avant d'être une Française otage des FARC, Ingrid Betancourt était surtout une élue du peuple colombien otage des FARC. Il me semble tout de même que cette qualité est aussi importante que celle d'être de nationalité française.

J'ai tout de même noté que cette fois, les médias français s'étaient intéressés aux autres otages. Espérons que cela ne soit pas qu'éphémère. Heureusement, Ingrid Betancourt a l'intention de tout mettre en oeuvre pour faciliter la libération de ces otages longtemps oubliés, et comme c'est une femme de coeur et de tête, on peut lui faire confiance. Au moins peut-on être sûre que elle, au moins, n'oubliera pas. 

mercredi, 02 juillet 2008

Ingrid Bétancourt libre !

L’armée colombienne a libéré 15 otages, dont Ingrid Betancourt et trois Américains, otages des FARC.

Le ministre de la Défense Juan Manuel Santos en a fait l’annonce mercredi lors d’une conférence de presse.Le ministre de la Défense Juan Manuel Santos a déclaré que tous les anciens otages étaient en relativement bonne santé. Onze militaires ou policiers ont également été libérés.

Les otages, parmi lesquels les Américains Marc Gonsalves, Thomas Howes et Keith Stansell, ont été libérés lors d’une opération héliportée de l’armée, a ajouté le ministre.

Onze militaires colombiens, principalement des officiers, ont également pu retrouver la liberté lors de cette opération, selon le ministre.

Source : Blog politique et marketing

Le groupe a été libéré lorsque des commandos de l'armée colombienne ont capturé des membres de la guérilla des FARC appartenant au cercle de sécurité encerclant les otages, dans l'est de la Colombie, lesquels auraient convaincu lers camarades gardant les prisonniers de les livrer à l'armée. 

Vidéo annonçant la libération

lundi, 30 juin 2008

free Ingrid Betancourt et les Colombiens

S'il y a un post-it que l'on retrouve sur beaucoup de blogs et sites, c'est bien "free Ingrid Betancourt". Ingrid Betancourt est une femme estimable et courageuse, dont salue le combat et pour laquelle je souhaite la libération au plus tôt, mais il y a une indécence exaspérante dans la manière dont la France et particulièrement la Toile francophone ne véhiculent des demandes de liberté que pour Ingrid Betancourt.

Les autres otages des FARC sentent donc à ce point le pâté ? Est-ce parce qu'ils ne sont "que" Colombiens ? D'ailleurs, soit dit en passant, après deux heures de recherche, j'ai bien eu les noms de ceux qui ont été libérés, mais pas moyen d'avoir les autres. C'est dire l'intérêt que portent les Français aux Colombiens. Parce qu'évidemment, c'est très porteur d'avoir un compteur ou un petit panneau "free Ingrid Betancourt" sur son site, blog ou tout autre suppport. Cela permet de se garantir de petits gains de popularité à bon compte auprès de l'opinion. 

Il faudrait tout de même rappeler qu' à l'élection présidentielle de 2002 en Colombie, Ingrid Betancourt plafonnait à 2% des intentions de vote. 

Bref, il ne faudrait pas que free Ingrid Betancourt comporte implicitement "fuck colombians hostages" parce qu'ils n'intéressent pas les Européens. On crache partout dans les médias sur Uribe, mais on oublie que sa légitimité politique est très forte et que les Colombiens approuvent son action. Ceci ne signifie pas que nous devons, nous, l'approuver, mais simplement qu'il faut prendre un minimum en considération l'opinion publique colombienne. Or, se désintéresser complètement des autres otages, c'est envoyer un très mauvais signal, celui d'une civilisation égocentrée et méprisante.

Alors n'oublions pas les autres, svp, voici la liste (j'ai enfin réussi à la trouver grâce au site http://www.betancourt.info/ - voilà un site qui lui au moins s'intéresse à ces otages et pas uniquement à Ingrid Betancourt. ) :

 

membres des Forces Armées

membres de la police

civils / personnalités politiques

Agents de la CIA ?

* Lieutenant Juan Carlos Bermeo
    * Lieutenant Raimundo Malagón
    * Sergent Harvey Delgado
    * Sergent Luis Moreno
    * Sergent José Ricardo Marulanda
    * Sergent Erasmo Romero
    * Caporal Luis Beltrán
    * Caporal Róbinson Salcedo
    * Caporal Amaon Flórez
    * Caporal José Miguel Arteaga
    * Caporal Luis Arturo Arcia
    * Caporal William Pérez
    * Caporal Libio Martínez
    * Caporal Pablo Moncayo

* Colonel Luis Mendieta
    * Capitaine Edgar Duarte
    * Lieutenant William Donato
    * Sergent César Lasso
    * Sergent Luis Erazo
    * Caporal José Libardo Forero
    * Caporal Jhon Durán
    * Caporal Julio Buitrago
    * Caporal Enrique Murillo
    * Sous-lieutenant Javier Rodríguez
    * Sous-lieutenant Wilson Rojas
    * Sous-lieutenant Elkin Fernández
    * Sous-lieutenant Jorge Romero
    * Sous-lieutenant Alvaro Moreno
    * Sous-lieutenant Luis Peña
    * Sous-lieutenant Armando Castellanos
    * Sous-lieutenant Carlos Duarte
    * Sous-lieutenant Jorge Trujillo

* Ingrid Betancourt (Presidential Candidate)
    * Sigifredo López (Valle Parlamentarian ) 
    * Oscar Lizcano (Former Congressman)
    * Alan Jara (Former Meta’s Governator)  

* Thomas Howe
* Marc Gonsalves

* Keith Stannsen 
 

 


  

samedi, 12 janvier 2008

La vraie nature des FARC

Les FARC, c'est :

- un bébé séparé à 11 mois de sa mère avec un bras cassé et laissé à ramper chez des inconnus, atteint de surcroît d'une maladie grave. Un an après, le bras était toujours cassé.

- des femmes menacées et humiliées, se retrouvant  contraintes de faire couche commune avec des tarentules, des serpents venimeux et même une charogne en guise de punition. Le témoignage de Clara Rojas est édifiant sur ce sujet.

- des prisonniers attachés à des poteaux, même pour dormir et enchaînés en permanence.

- des captifs poussés en première ligne dans les combats avec des obus de l'armée colombienne qui tombent parfois à moins de 20 mètres d'eux.

- une production de cocaïne endémique qui inonde le monde entier.

- des menaces sur les paysans des environs.

Hugo Chavez a remarquablement bien mené les opérations de négociation avec les FARC, mais la rhétorique marxiste commune au président du Venezuela et au mouvemen terroriste (car c'en est bien un) ne doivent pas faire oublier ce que sont les FARC.

Nonobstant  ces "sympathiques" caractéristiques, il n'en reste pas moins qu'il faut en effet faire preuve de pragmatisme afin d'espérer obtenir la libération de tous les otages, dont Ingrid Betancourt.

La situation d'Alvaro Uribe n'est pas simple, car ce à quoi pousse la pression internationale, c'est d'abandonner la souveraineté de l'Etat colombien sur une parcelle de son territoire : c'est ce que lui demandent les FARC in fine. Imaginons la France avec une situation similiaire en Corse ou dans le Pays Basque pour mieux comprendre le dilemme de ce chef d'état.