Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Épisode inconnu du Seigneur des Anneaux : la Traque de Gollum | Page d'accueil | Police dans les écoles »

vendredi, 22 mai 2009

Aux sources de l'abstention européenne

L'abstention, hélas, demeure la plaie la plus redoutée et redoutable des forces politiques en présence sur l'échiquier national. Sans vouloir être pessimiste, je crois qu'il n'est rien, ou alors très peu, que nous puissions faire pour la limiter. L'abstention n'a pas une cause conjoncturelle, et alors on pourrait au moins envisager de renverser la vapeur, mais des causes structurelles profondes. Je lisais la thèse d'un étudiant en sciences politiques de l'IEP. Elle date de l'année 2000. Et pourtant, elle n'a rien perdu de son acuité. Les forces politiques, les gouvernements me font rire : ils se réveillent à chaque fois quelques semaines avant les élections européennes. Comment veulent-ils espérer retourner l'opinion en faveur de la participation avec autant d'inconséquences. Peu d'euro-députés informent les citoyens des travaux et des débats qui ont lieu au sein du Parlement Européen. Et comme ces élections n'aboutissent à aucune forme de gouvernement, contrairement à toutes lesd autres en France, les électeurs n'en voient ni l'issue ni les résultats concrets. Le Parlement leur semble donc un objet lointain dont on a quelques échos de temps à autre quand une directive européenne défraie la chronique.

Le Bien Public énumère en vrac et sur le vif les motivations ou non-motivations qui amènent les électeurs à ne pas prendre part au vote, lors des scrutins européens. Ils ne savent pas pour quii voter et n'identifient pas clairement les listes. Ils ignorent même parfois leur existence. C'est que les programmes ne sont pas non plus identifiables, et les arguments volent bas. L'UMP ne dit rien, le PS accuse le MoDem de voter avec des libéraux ou appelle au vote utile au lieu de proposer un programme, et la sphère médiatique ne relaie pas les idées avancées par le MoDem ou Europe écologie en dépit du travail de ces deux partis, les plus sérieux, dans ces élections.

Il est ridicule d'entendre un Vincent Peillon expliquer que l'abstention sert la droite. En réalité, l'abstention ne sert personne mais menace l'essence de la démocratie. Elle concerne donc tout le monde et toutes les forces politiques.

Je me demande parfois si c'était une idée intelligente de régionaliser le scrutin européen. Finalement, les euro-députés ne représentent pas une région, mais des valeurs, un projet politique et une nation. Il serait finalement peut-être préférable de nationaliser à nouveau cette élection avec des listes pour toute la France, désormais, et non ces candidats régionaux. Cela n'a guère de sens.

Et puis enfin, dernière réflexion, nous sommes tellement habitués, en France, avec nos traditions politiques et notre mode de scrutin au bi-partisanisme et à la toute-puissance du fait majoritaire que nos députés n'ont guère l'expérience des débats contradictoires et des nécessaires alliances d'idées du Parlement Européen. Souvent, l'euro-députation, au regard de la députation nationale, est considérée comme une répudiation voire un placardisation. Édifiantes sont les réactions de Rachida Dati, Vincent Peillon ou encore Rama Yade à cet égard.

Enfin, comme l'observe finement Hashtable, il faudrait peut-être en revenir aux fondamentaux : la crise que nous vivons est bien loin d'être finie. Or, on n'entend guère les partis en parler et évoquer quelles mesures concrètes ils escomptent voter dans le futur Parlement Européen. Et pourtant, des nuages noirs menacent de déverser la pire des tempêtes sur notre Europe : personne n'évoque une possible crise des États. or, ces États s'apprêtent à lever tous en même temps d'énormes fonds sur les marchés. Seul le groupe thématique du MoDem semble y avoir pris garde puisqu'il propose un emprunt solidaire des états européens afin d'assurer une notation AAA à tous les emprunteurs solidairement. Quelques individus prévoyants comme le centriste Jean Arthuis, se sont tout de même intéressés à nos sources de financement futures probables, mais ils sont bien isolés. En 1929, il y avait eu un court rebond avant que l'économie mondiale ne plonge définitivement dans la récession la pire de son histoire avec l'issue que le monde entier connaît désormais. Les gouvernements n'ont pas appris grand chose de l'histoire : après des déclarations de circonstances, ils cherchent déjà à tirer la couverture à eux et le plan de relance européen ne s'avère être qu'un empilement de mesures nationales. Là encore, il faut saluer la clairvoyance du MoDem qui appelle à un gouvernement européen. Sans être d'accord avec une bonne partie des mesures des Verts, j'observe toutefois qu'ils ont la même optique, d'action à l'échelon européen. Quand Cohn-Bendit se décidera à discuter d'Europe au lieu de jeter l'anathème sur Bayrou, on pourra peut-être commencer à discuter projet contre projet...

Bref, l'abstention a de beaux jours devant elle. Je crois que pour ces élections, il est trop tard. Mais il faut préparer d'ores et déjà les suivantes et ne pas retomber dans les travers qui ont créé l'actuelle situation. Cela suppose d'avoir une mémoire qui dépasse la seule semaine de campagne à laquelle nous aurons droit au mieux...

 

Commentaires

Bien dit.
Je regrette que mes appels de l'été dernier n'aient pas été entendus : parler d'Europe (notamment ses acquis concrets) dès l'automne avec les fameux cafés démocrates (et des formations en interne) sans attendre que le programme soit complet, pour préparer la population au sujet et tordre le cou aux idées reçues et vaincre le scepticisme (car avant de présenter nos idées, il fallait déjà capter l'attention et obtenir qu'elle soit favorable - on partait de très loin) ; puis diffuser et faire débattre le programme dès le début 2009 en allant chercher les gens s'ils ne viennent pas... or, ce plan n'a été respecté ni dans le temps ni dans le contenu ; heureusement, les cafés démocrates se multiplient ces derniers jours et il est encore possible d'agir avant l'échéance (ce serait encore mieux si les médias y mettaient du leur!)

Écrit par : florent | vendredi, 22 mai 2009

+1 pour l'article et le commentaire.

Il est évident que la régionalisation du scrutin est une erreur car cela complique la constitution des listes au sein des partis. De plus vu qu'il n'y pas de débat au niveau national, le régionaliser est encore pire.

Fillon a raison de dire que l'UE doit-être une cause nationale, je dirais même européenne. Tous les partis, tous les pays, l'UE vont devoir revoir la copie car cette forte abstention est une faillite des politiques, de la politique, des médias donc du débat démocratique au sein de l'UE.

L'UE ne doit plus rester un domaine réservé aux spécialistes a qui la majorité des européens(qui croient en l'UE) semble faire confiance. Cette façon de faire n'est pas un signe de bonne santé démocratique à long terme car un jour peut-être si l'UE se plante les spécialistes seront les coupables.

Que faire? Vaste débat...

Écrit par : europium | vendredi, 22 mai 2009

Nous travaillons à l'Europe tous les jours, nous !

Écrit par : Plombier Polonais | vendredi, 22 mai 2009

@ Plombier polonais
Ne vous plaignez pas, vous pourriez être Islandais, à l'heure actuelle :-)

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 22 mai 2009

miam miam l'aide soignante polonaise, hein ? :-)

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 22 mai 2009

J'approuve l'article : Maudire L'Abstention, pourquoi seulement maintenant ?
Et des mesures concrètes sont proposées par le Modem pour entamer une réponse Européenne à la crise.

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 22 mai 2009

L'abstention rien de pire qui nourrit la peste et le colléra durant ces élections, que sont l'eurosceptisme et l'europhobie. C'est aussi à la télévision de jouer un rôle pédagogique important auprès des abstentionnistes. Je suis bien placé pour m'en rendre compte et l'article d'Hérétique me met du baume au coeur aussi. L'UMP a fait un super truc avec le spot tv mais est-ce suffisant je ne pense pas mais c'est déjà un pas important et même le PS n'a pas réussi à le supprimer. Je pense que Peillon devrait réfléchir avant de dire des âneries d'ailleurs car il parle beaucoup pour dire pas mal de brêves de comptoir sans jamais rien proposer de crédible!

Écrit par : Aurélien | samedi, 23 mai 2009

@ Aurélien

Hélas, je me demande si abstention et élections européennes ne sont pas consubstantielles. J'avoue que je suis un peu découragé...

Écrit par : L'hérétique | samedi, 23 mai 2009

Moi aussi ça me démoralise quand beaucoup de gens autour de moi ne trouvent pas utile d'aller voter! Et c'est là que je me rend compte qu'il y a un énorme travail pédagogique à faire et que nous citoyens militants devons contribuer à participer le mieux possible.

Toi tu as ton blog que je trouve excellent l'Hérétique. De mon côté je poste des commentaires un peu partout et je me fais beaucoup d'adversaires dont certains sont très dangereux aussi.

Écrit par : Aurélien | samedi, 23 mai 2009

@ Aurélien

Salut Aurélien, j'ai vu que tu ne te fais pas que des amis :-) Juste un conseil : ne lâche jamais rien sur ton identité sur la Toile , pas même une adresse électronique. Il y a beaucoup de tordus...
Merci, en tout cas, pour ton appréciation de mon blog.
Mais apparemment, pour le vote, il y a un truc que je ne comprends pas (lis mon billet "ce que veulent les électeurs français) : d'après un sondage réalisé par la FIP, ils seraient 65% à estimer que la meilleure manière de faire valoir ses opinions, c'est de voter !!!

Écrit par : L'hérétique | samedi, 23 mai 2009

Je pense que les partis politiques, bien qu'ils "éructent" le contraire(en tant d'adeptes du double langage), se satisfont de cette situation.

Imaginons qu'il y ait une bonne participation, ça légitimerais le parlement européen et le conseil européen devrait en tenir compte lorsqu'il négocie avec le PE.Dès lors sur un sujet comme le paquet Télécom, le conseil européen devrait adopter la position prise par le PE( votée démocratiquement) et en particulier celle concernant l'universalité d'internet. Ca embêterait par exemple clairement sarko qui met son veto sur ce texte et pourrit le dossier

Les politiques sont comme les citoyens européens, ils ont besoin de l'UE quand ça les arrange mais quand ils ont un problème sur le plan politique intérieur ils ne veulent pas être pris sous joug de l'UE. Ils veulent pouvoir envoyer des messages a leur électorat comme bon leur semblent et ainsi pouvoir régner en maître sur leur territoire.

Cette façon de faire paraît logique car l'égocratie de nos dirigeants transpire tellement qu'il leur serait insupportable d'avoir un pouvoir au-dessus d'eux qui viendrait les "fesser" de temps en temps.

Il y aura toujours un dualisme entre le pouvoir de l'UE et celui des états qui la compose, c'est presque humain.

Il en est de même pour les médias surtout privés.Ces médias, de connivence avec le pouvoir veulent influer directement sur ce drnier.Imaginons que le PE veulent réformer les médias et en particulier leur relation aux égocrates, ils auraient plus de difficultés à le faire avec un PE indépendant de toutes luttes d'intérêts particuliers.

Donc, si la campagne pour les européennes est aussi pathétique c'est que les principaux pouvoirs ( politiques, médiatiques, etc )s'en accommodent parfaitement. Il ne faut pas s'étonner dès lors d'avoir un spot mettant en scène les présidents, des médias qui ne parlent de l'UE qu'en mauvais terme pendant cinq ans et ne se font l'écho que des attaques personnelles pendant la campagne électorale: c'est une façon comme une autre de tenir les reines du système.

Il va donc falloir trouver une solution pour s'opposer à cette façon de considérer l'UE.

Écrit par : europium | dimanche, 24 mai 2009

ça peut être vrai pour certains individus, et je pense que le parti au pouvoir se satisfait en effet de la situation. Mais il y a aussi des Européens convaincus qui n'ont certainement pas cette optique.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 24 mai 2009

oui mais combien?

Combien d'européens parmi ceux qui voteront vont lire les programmes et comparer? Ça serait intéressant de le savoir, comme de comparer par rapport a leur vote de la présidentielle, ce que les sondeurs savent puisqu'il lissent les données brutes en fonction de ce critère entre autre....

Écrit par : europium | dimanche, 24 mai 2009

Merci des conseils que tu me donne l'hérétique. Oui j'ai eu des échanges d'idées et d'opinions très contradictoires parfois très durs en effet sur la Toile.

Je me dis que pour ces élections européennes qu'il y a des partis qui ne méritent pas d'avoir 5%. Je combats donc leurs idées qu'elles soient staliniennes, ultralibérales ou pire.

En effet c'est bizarre ce sondage par la FIP.

Écrit par : Aurélien | dimanche, 24 mai 2009

"les euro-députés ne représentent pas une région, mais des valeurs, un projet politique et une nation"

Non, les députés européens ne représentent pas plus la nation que la région. Ils représentent le peuple européen. Le fait qu'ils soient élus sur des circonscriptions régionales ou nationales n'y change rien, de même qu'un député national représente tout le peuple français et pas seulement les électeurs de sa circonscription. En témoigne d'ailleurs le fait que n'importe quel citoyen européen peut se présenter sur n'importe quelle liste pour se faire élire au parlement européen, sans considération de sa nationalité.

Les échelons locaux (pour le Parlement national) et nationaux (pour l'Union européenne) sont représentés dans d'autres institutions : le Sénat et le Conseil respectivement.

Ceci dit, je suis d'accord sur le fait que la délimitation géographique de la circonscription a malheureusement des incidences malvenues sur la façon dont le député se sent le représentant - et ceci vaut aussi bien pour les élections européennes que pour les élections nationales. C'est pourquoi je souhaite que ces élections soient dotées d'une circonscription unique correspondant à l'intégralité du territoire qu'elles représentent : l'Europe pour les élections au Parlement européen, la France pour les élections au Parlement national. Dans un premier temps, on pourrait au moins élire une partie significative de ces assemblées sur de telles circonscriptions.

Écrit par : KPM | lundi, 25 mai 2009

+1 à KPM

--------------

quelqu'un aurait-il le courage de répondre à ça ?

http://www.lepost.fr/article/2009/05/11/1531101_pse-vs-ppe-l-alde-s-invite-dans-la-partie.html

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

Suis assez d'accord avec KPM, un eurodéputé représente le peuple Européen en premier lieu.

Sur ce point le débat sur Riposte, hier en fin d'après-midi, était pathétique, on avait l'impression que tous les intervenants étaient la pour défendre la france contre les autres membres de l'UE, grave....

Quant à l'article du Post, il est intéressant de lire, pour bien comprendre le fonctionnement du PE, le lien qui y ait mis en réponse à cet article stupide.
http://www.ipolitique.fr/archive/2009/05/11/europe-services-publics.html

lire aussi cet article de Sylvie Goulard
http://europe.lesdemocrates.fr/prends-un-siege-sylvie-prends-et-sur-toute-chose-observe-exactement-la-loi-que-je-t’impose-chroniques-europeennes-du-large-n°-15/

Le modem, je dirais plutôt l'ADLE peut voter sans état d'âme avec le PPE ou le PSE, voir d'autres sur des directives importantes car le PE fonctionne dans une logique de consensus et de recherche de majorité qui évolue en fonction des sujets. La pratique parlementaire du PE est de ne pas s'opposer systématiquement mais mais de négocier pour faire avancer les choses et donc de faire voter des textes qui satisfasse le plus grand nombre, même s'ils ne sont pas parfaits.

La malhonnêteté intellectuelle du PS, reprise par le post est de stigmatiser le fait que l'ADLE a pu voté avec le PPE, mais c'est l'essence même de la démocratie que d'être constructif et non destructif. le PS a la mémoire courte, il a souvent voté dans ce même esprit au PPE...

A force de faire de la politique de caniveau et d'essayer de faire croire que le PE fonctionne comme l'AN c'est a dire que l'opposition doit s'opposer systématiquement, le PS dérive en permanence et prouve par la même que les élites de gauche ne sont plus que de pathétiques menteurs a cours d'arguments, qu'ils sont devenus les spécialistes du détournement de la vérité....

@ Florent,
l'article est peut donc être choquant si on raisonne avec le référentiel de fonctionnement de l'AN( comme essaie de faire croire le PS), mais si on raisonne avec le référentiel de pratique du PE, il n'y a pas de problème.

Écrit par : europium | lundi, 25 mai 2009

@ europium : merci :) je n'ai pas répondu sur la page car ces attitudes me fatiguent autant qu'elles m'exaspèrent ; mais il est important que des réponses soient publiées pour les autres lecteurs qui pourraient sinon se faire influencer...

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

hum je suis en train de lire votre article en lien et j'en trouve de belles... sur l'hypocrisie de Marielle de Sarnez à propos des services publics, ou sur les candidats du MoDem pour la Commission...

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

Précisez car la je ne comprends pas...

Écrit par : europium | lundi, 25 mai 2009

@ Florent
et quelle serait l'hypocrisie ? S'il y a bien quelqu'un qui ne l'est pas, c'est justement elle. Précisez à quoi vous pensez, je crois que je pourrai vous apporter sans problèmes des éléments de réponse.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 25 mai 2009

lool ce n'est pas moi, c'est ce qui est écrit dans les commentaires de l'article d'europium...

auriez-vous édité un bout de mon propre commentaire ?

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

@ florent

?????
«hum je suis en train de lire votre article en lien et j'en trouve de belles... sur l'hypocrisie de Marielle de Sarnez»
cela apparaît sous votre identité !!! Bon, attendez, je regarde en zone admin ce qu'il s'est produit.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 25 mai 2009

bah, ne vous bilez pas, je vais aller rechercher les extraits et les copier ici ; il faudra leur répondre car j'en ai plus qu'assez des mensonges qui circulent...

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

(citations)

1)
- sur la libéralisation totale du service du courrier en Europe, qui est très dangereuse potentiellement pour le maintien de ce service dans les zones rurales. Vote au parlement le 11 juillet 2007. Les députes européens du PS français ont tous voté contre, à la différence des députés PPE et ALDE (c’est-à-dire UMP et Modem)
- et pourquoi ne jamais parler de la proposition de directive cadre sur les services publics, visant à les préserver et à les différencier des services marchands, proposée par le PSE dans son ensemble, et rejetée par le PPE et la ALDE (avec les votes des députés européens UMP et d’une bonne partie de ceux Modem, les autres modem s’étant abstenus, dont marielle de sarnez, qui a le toupet maintenant de redemander cette directive).

2)
le MoDem soutient Mario Monti, ancien commissaire européen chargé du marché intérieur puis de la concurrence (1995-2004), ou Guy Verhofstadt, chef de file des néolibéraux néerlandais et surnommé "Baby Thatcher"

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

@florent

Je comprends toujours pas quelle serait l'hypocrisie de MDS a propos des services publiques et le choix des candidats Modem à la commission...

Écrit par : europium | lundi, 25 mai 2009

Ben il le dit clairement non ? Selon lui elle réclame un truc maintenant alors qu'elle ne l'aurait pas voté quand elle en avait l'occasion ; et elle a beau jeu de dénoncer l'excès de concurrence et le néolibéralisme, en particulier de Barroso, alors qu'elle propose deux chantres pour le remplacer... Moi ce que j'en dis hein... je n'en pense rien, je remarque juste que des gens diffusent ce genre de trucs (et d'autres bien pires) et que je n'ai aucune envie de perdre mon temps à tracter si c'est pour me recevoir ce genre d'assertions dans la figure, voilà tout.

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

Ce sont loin d'êtres deux chantres du libéralisme...

Portrait de Guy Verhofstadt, qui n'est pas néerlandais mais Belges

http://europe.lesdemocrates.fr/verhofstadt-ou-le-gardien-du-temple-chroniques-europeennes-du-large-n°6/

Portrait de Mario Monti

http://europe.lesdemocrates.fr/11-mai-2009-–-europe-le-bout-du-tunnel-chroniques-europeennes-du-large-n°-5/

Sur quelles bases, de plus, dit-il que MDS aurait voté ou pas cette directive?

la majorité des votes au PE se font à main levée, très peu de vote sont faits à l'aide du boîtier électronique (malheureusement)car pour la traçabilité se serait mieux. qui a tord, qui a raison

Quant a la libéralisation du service postal, serait-ce un crime? Tout dépend du cahier des charges qu'il y a derrières.Pour ceux qui connaissent le fonctionnement de la poste actuellement il est déjà quasiment totalement privé, est-il défectueux?

la gauche a libéraliser le trafic aérien, est-il défectueux,

le Fret est libéralisé, est-il défectueux? le gaz est libéraliser, etc... y-a-t-il des problèmes.

relire la définition du mot libéral
http://europe.lesdemocrates.fr/prends-un-siege-sylvie-prends-et-sur-toute-chose-observe-exactement-la-loi-que-je-t’impose-chroniques-europeennes-du-large-n°-15/

De plus, oui il faut dénoncer l'excès de concurrence comme le font les autres partis( même l'UMP), mais la concurrence est nécessaire, mais pas a n'importe quel prix et pas dans tous les domaines....

Écrit par : europium | lundi, 25 mai 2009

Vous soulevez un sacré lièvre avec cette histoire de vote à main levée : est-ce à dire que le site votewatch.eu n'a aucune valeur ?!

Écrit par : florent | lundi, 25 mai 2009

D'ailleurs qu'appelle-t-on un abstentionniste convaincu et fier de l'être? Sous ses beaux discours anarchistes et anti-etablishement, un poujadiste refoulé bien évidemment.

Écrit par : Aurélien | lundi, 25 mai 2009

L'aérien libéralisé...Euh dérégulé.
A ce sujet les Européens que sont les navigants de l'aéronautique sont trèèèès contrariés des atteintes portées à leurs syndicats "Bisounours".
Merci M. Rochefort :)

Écrit par : Martine | lundi, 25 mai 2009

Ce n'est pas un lièvre c'est quelque chose de connu qui a souvent été débattu ici et ailleurs.J'ai proposé en commission pour le projet Modem que tous les votes soient faits de façon électronique....traçabilité oblige!!!


Il existe aussi un site Roumain qui fait le décompte des votes mais uniquement les votes faits en utilisant le boîtier électronique (c'est expliqué dans leur méthode)sinon ça parait difficile. C'est aussi expliqué ici pour le site que vous indiquez

http://grandlille.eurosblog.eu/spip.php?article57

Je rappelle que la pratique du PE est la recherche de majorité et de consensus donc la plupart du temps le vote a main levée suffit. Quand le vote est serré les euro-députés utilisent le boîtier électronique..

Écrit par : europium | lundi, 25 mai 2009

Les commentaires sont fermés.