Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 novembre 2008

Ségolène, le peuple et le centre

Je reviens sur le sondage opinion way que j'ai commenté tout récemment : ce qu'il y a de plus comique, dans la manière dont le Tout Sauf Ségolène s'organise parmi les pontes du PS, c'est qu'il se fait au nom de la gauche avec la gauche, le MoDem étant pour la circonstance diabolisé. Or, si l'on en croit Opinion Way, les électeurs se contrefichent bien de la vulgate et du bla bla partisan des dits pontes : en effet, si Ségolène Royal obtient 25% d'intentions de vote contre 16 à 18% pour les autres, c'est qu'elle est bien plus populaire chez les gens modestes, et qu'elle récupère en fait une bonne partie des voix qui se portent sinon sur la gauche de la gauche.

Donc, en fait, les électeurs de cette gauche-là se fichent comme de l'an 40 des caculs et des rivalités des éléphants, et la perspective d'une alliance avec Bayrou et le MoDem ne les choquent pas plus que ça. Il n'y a que Delanoë, en fait, pour en faire un casus belli, et, dans la foulée, Benoît Hamon qui s'est recyclé dans la gauche de la gauche. Il faut dire que l'individu prête à rire : après avoir voté NON au TCE de 2005, il a voté OUI au mini-traité de Sarkozy.

Bref, tout cela pour dire que ces gens-là sont ridicules et qu'ils feraient mieux de parler d'idées et de solutions que de leurs guéguerres qui n'intéressent personne. Aa limite, si j'étais cynique, je me pousserais un ouf de soulagement à l'idée de voir Ségolène Royal écartée, puisque c'est la socialiste la plus à même de réaliser un score conséquent aux prochaines présidentielles. Mais bon, je n'ai pas ce cynisme-là.

lundi, 10 novembre 2008

Franck Noël (MoDem) possible député de Reims ?

FranckNoel.jpg

Franck Noël a décidé de se présenter à la députation les 7 et 11 décembre 2008 sous les couleurs du Mouvement Démocrate. J'ai bien aimé la conclusion de sa profession de foi, car en faisant de l'homme le centre de toutes choses, Franck Noël établit une filiation avec l'esprit de la Renaissance et donc l'idéal humaniste. J'aurai l'occasion dans d'autres billets de revenir sur son action de terrain à Reims et sur les problématiques de la circonscription de vote.

Voici ce qu'il déclarait le 17 octobre dernier sur son site :


Abandonnant les Rémois pour New York, la démission du député UMP a pour conséquence de demander aux électeurs de retourner aux urnes. Cette élection partielle coûtera 107.000€ aux contribuables rémois. Bien que nous ne connaissions pas encore la date de cette élection (officieusement les 7 et 14 décembre sont évoqués), je vous fais part de ma candidature à la députation.

Pourquoi suis-je candidat ? Militant politique et associatif, fidèle à mes convictions centristes placées sous le signe de l’engagement et de l’humanisme, mon expérience d’Adjoint au Maire de Reims chargé de la Jeunesse m’autorise aujourd’hui à défendre un bilan. Elu local, j’ai initié le projet des Maisons de quartiers, administré la Cartonnerie dès sa création, développé Reims Vital’Ado, mis en place le forum job rémois en tant que Président du Centre Régional d’Information Jeunesse, etc. Enfin, mon positionnement entre un candidat UMP introuvable et un candidat très socialiste, qui n’a pas hésité à augmenter ses indemnités de 36% (et les impôts locaux de 114€ par ménage) me fait dire que l’heure du Centre a enfin sonné !!

Quel genre de député serai-je ? Un député à temps plein engagé à l’Assemblée Nationale et sur le terrain. Un député qui n’appartient pas un clan, capable de voter les textes qui vont dans le bon sens (plan de sauvetage des banques…) et de ne pas voter ceux qui ne sont pas justes (ficher EDVIGE) ; et qui se battra pour moraliser la politique et le monde économique dans une période où les français sont de plus en plus confrontés à des difficultés de logement, de pouvoir d’achat, d’emploi…

En un mot : je serai un député de terrain qui, à votre écoute, soutiendra tous les textes qui replacent l’Homme au « centre » de toute chose.

vendredi, 07 novembre 2008

La baffe de Ségolène à Bertrand...et aux sondeurs !

Il y a des matins, comme ça, allez savoir pourquoi, on se réveille de bonne humeur :-) Mercredi matin, je sifflotais sous ma douche en songeant que les Américains avaient bien voté, et ce matin, je fredonnais l'hymne à la joie en pensant qu'une part conséquente des militants socialistes avait bien voté, à Reims :-)

Je fais partie de ceux, au MoDem, qui pensent que l'on peut travailler avec Ségolène Royal (mais pas avec Besancenot, il faudra choisir, charmante et belle Ségolène).

C'est donc une bonne nouvelle de voir que Ségolène Royal peut encore, au sein de son parti, emporter beaucoup d'adhésions (29% des suffrages en vue du congrès de Reims). Evidemment, il est probable que Martine Aubry et Bertrand Delanoë s'allient d'ici jeudi prochain. Dommage. Je trouve Martine Aubry sympathique, mais je vois bien qu'entre elle et Ségolène, il y a comme une incompatibilité d'humeur, voire de tempérament...

C'est une bonne baffe aussi aux sondeurs qui prédisaient l'oubli à Ségolène Royal. Il faut dire aussi que si 41% des socialistes jugent que l'alliance avec le MoDem doit être privilégiée, on comprenait mal comment ils pouvaient estimer que le sectaire Delanoë ait vocation à diriger un parti socialiste rénové. Il y avait là comme une contradiction qui a trouvé là son issue.

Soit dit en passant, c'est plutôt un succès pour Martine Aubry, bien au-delà de ce que les sondages prévoyaient. A la décharge des sondeurs, il faut préciser qu'ils ont interrogé des sympathisants socialistes, et non des militants, ce qui fait une différence, le militant, quel que soit son parti, étant une espèce particulière assez peu sensible aux sirènes de l'opinion commune (il faut lui reconnaître cette qualité au milieu de tant de travers).

Pour ma part, je trouve que ce résultat est une bonne nouvelle pour le MoDem et pour François Bayrou. Et puis ça a du leur faire plaisir chez Désirs d'Avenir des Yvelines...Au passage, j'ai lu sa motion. Je la commenterai dans un autre billet, il y a des choses pas mal, dedans.