Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« François Bayrou veut une société qui respecte l'Homme | Page d'accueil | Sarkozy, sagace gendarme du dimanche »

dimanche, 16 novembre 2008

Ségolène, le peuple et le centre

Je reviens sur le sondage opinion way que j'ai commenté tout récemment : ce qu'il y a de plus comique, dans la manière dont le Tout Sauf Ségolène s'organise parmi les pontes du PS, c'est qu'il se fait au nom de la gauche avec la gauche, le MoDem étant pour la circonstance diabolisé. Or, si l'on en croit Opinion Way, les électeurs se contrefichent bien de la vulgate et du bla bla partisan des dits pontes : en effet, si Ségolène Royal obtient 25% d'intentions de vote contre 16 à 18% pour les autres, c'est qu'elle est bien plus populaire chez les gens modestes, et qu'elle récupère en fait une bonne partie des voix qui se portent sinon sur la gauche de la gauche.

Donc, en fait, les électeurs de cette gauche-là se fichent comme de l'an 40 des caculs et des rivalités des éléphants, et la perspective d'une alliance avec Bayrou et le MoDem ne les choquent pas plus que ça. Il n'y a que Delanoë, en fait, pour en faire un casus belli, et, dans la foulée, Benoît Hamon qui s'est recyclé dans la gauche de la gauche. Il faut dire que l'individu prête à rire : après avoir voté NON au TCE de 2005, il a voté OUI au mini-traité de Sarkozy.

Bref, tout cela pour dire que ces gens-là sont ridicules et qu'ils feraient mieux de parler d'idées et de solutions que de leurs guéguerres qui n'intéressent personne. Aa limite, si j'étais cynique, je me pousserais un ouf de soulagement à l'idée de voir Ségolène Royal écartée, puisque c'est la socialiste la plus à même de réaliser un score conséquent aux prochaines présidentielles. Mais bon, je n'ai pas ce cynisme-là.

Commentaires

En plus cela serait un mauvais calcul : avec un MoDem à 18, le PS à 18 et le NPA à 12, Maître Nikos peut ronfler tranquille ...

Écrit par : Claudio Pirrone | dimanche, 16 novembre 2008

Bien d'accord. Et puis je crois que Ségolène (elle n'est pas toute seule dans ce cas)

n'a pas une logique d'"être présidente à tout prix après on s'en fiche on verra à ce moment là".

(Elle a raison, on voit
bien ce que cela donne quand on a eu cette logique ,

si c'est pour faire 14 années de médiocrité Sociafaumoraliste ou

1 an et demi de gonflette et ensuite à n'en pas douter 3 ans et demi de patinage artistique ... )

Écrit par : Candide | dimanche, 16 novembre 2008

J'assume complètement mon cynisme: oui, je m'en contrefous de Ségo et de ses adversaires internes au PS. Je suis d'accord sur une seul point: tout ne vaut pas mieux qu'elle et notamment pas ce moins que rien de Benoît Hamon. Qu'un minus pareil puisse être candidat à la direction du PS en dit long.

Et puis tout de même je ne suis pas d'accord: Quoiqu'on pense de Délanoë ou de Aubry, ils ont autant de droit d'aspirer aux plus hautes fonctions que Mme. Royal. Elle n'a pas le monopole des ambitions, et encore moins de la compétence, quoiqu'elle se plaise à laisser croire.

Écrit par : pastel | dimanche, 16 novembre 2008

tu me fais penser à Diogène en plein jour portant une lanterne et disant " je cherche un homme" ... l'hérétique ou Diogène le chien ! :-)

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 16 novembre 2008

@Pastel

Qui a dit que le(a) meilleur(e) gagne ?

C'est plus marrant quand on a une "tête de Turc" (Paf ds les cordes !!, ah! Marielle
peut-être vous comprendra-t-on mieux !!)
et une Favorite ...

Beau Match, plus que 3. Pour les interviews
des protagonistes peut-être faudra-t-il attendre que les esprits soient retrouvés.

Écrit par : Candide | dimanche, 16 novembre 2008

Le vote des militants ne fera aucun doute, 60 % de ceux-ci ayant adhéré au PS par ségomanie. Ciel. Il y a des javas au zénith avec Ségo dandinant son corps en perspective.

Oh combien cela m'inspire...

Écrit par : pastel | lundi, 17 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.