Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 mars 2013

Chypre : quoi de plus mortel que les déficits et la dette ?

Franchement, si l'État chypriote n'avait conduit à la faillite son budget, l'île d'Aphrodite aurait pu envoyer ch... la BCE et les menaces de toutes sortes venues du reste de l'Europe.

Quand on commence à dépendre des autres pour son financement, on est foutu. Ce n'est pas une question d 'Europe ou pas Europe, fiston...

Un petit rappel à ce sujet : 66% de la dette française est désormais entre les mains d'étrangers. Un petit cours de géographie ? Tous les pays qui explosent entourent la France : Espagne, Portugal, Grèce, Irlande, Islande (mais ils s'en sont bien sortis), Italie en difficulté, Chypre...

Que croient les Français : que ça va faire comme le nuage de Tchernobyl en 1986 ? En théorie, le nuage s'était pile arrêté aux frontières exactes de la France. Faut pas chercher à comprendre l'explosion progressive des cancers depuis...

La France est dans un sale état : en déficit primaire, c'est à dire que hors emprunt, nous continuons d'être en déficit ! Une classe politique irresponsable à la notable exception de Bayrou. Pas de chance, il n'est pas au pouvoir. Une industrie tellement en berne que les recettes venues de la TVA sont en baisse de plus de trois milliards d'euros pour l'année 2012. Un gouvernement dépourvu de la moindre imagination et plombé par les promesses d'un certain candidat Hollande il y a 9 mois. Je continue ?

Après la démission de Cahuzac, il y a eu au moins une bonne nouvelle : plus de ministère de la formation professionnelle. C'est toujours cela d'économisé. On pourrait à mon avis supprimer les deux tiers des ministères en France sans que les Français ne se rendent compte de quoi ce que ce soit. Et avec un bon gros ménage dans les administrations, même tarif.

Il y avait des centristes, me semble-t-il, à Chypre. Un petit parti qui faisait parti du PDE et donc de l'ADLE. Pour autant que je m'en souvienne, ils n'ont plus d'élus nulle part depuis belle lurette. 

Avec ce qu'il me reste de grec moderne, et l'aide de google translate, j'avais à peu près réussi à traduire leur programme, et, me semble-t-il, j'ai souvenir qu'il y avait un chapitre de taille non-négligeable sur l'importance pour Chypre de vivre avec un budget équilibré et sans déficits.

Au fond, les électeurs finissent toujours par récolter ce qu'ils sèment. Bien fait pour leur g... Certes, beaucoup de politiques mentent, mais les Français le savent et ils continuent à voter pour eux.

A côté de cela, personne ne peut traiter Bayrou de menteur ou de démagogue. On lui reconnaît de l'honnêteté, mais en France, cela passe pour une marque de naïveté même si une partie de la sphère intellectuelle la respecte relativement, quoique d'un oeil attristé.

Je pense que les Socialistes vont vraiment tout faire pour tenter d'en finir avec nos déficits, mais ils vont le payer cash électoralement parce que cette volonté va aller à l'encontre de leurs promesses. De plus, on voit que leur programme pour y parvenir ne repose que sur la fabrication de nouvelles taxes même si des lettres de cadrage commencent à toucher les ministères.

Restent les prestations sociales qui vont commencer à souffrir : une part des allocations familiales sont sur la sellette. Sur le fond, je ne suis pas contre la mesure, mais je trouve les revenus planchers pour appliquer la mesure bien trop bas (4500 euros par mois pour un couple, moi, je n'appelle pas cela une foyer aisé) , primo, et, secundo, il faudrait que la mesure soit dégressive avec une progressivité bien étalée.

A plus de 100 000 euros de revenus par an, je pense qu'on peut en effet réduire considérablement les allocations familiales. A ce niveau-là, je ne dis pas que le foyer fiscal concerné s'en fout de 200 euros de plus ou de moins par mois mais quasiment.

Les Socialistes s'y sont pris une fois de plus comme de manches, imprégnés de leurs préjugés marxistes qu'ils sont. Plutôt que de dire bêtement que les plus aisés doivent payer, ils auraient mieux fait de faire valoir qu'à un certain niveau de revenus, pour certains foyers, ce sont des montants insignifiants. 

Le problème, avec eux, c'est que tout est de ce tonneau. Ils ne sont jamais capables de considérer une réforme sans passer par le prisme de leur idéologie de fond. C'est bien pour cette raison qu'ils ne parviennent pas à alimenter une politique amicale pour les entreprises, ne raisonnant qu'en termes de crédits plutôt que de création de richesses et d'environnement.

23:40 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : chypre, dette, bayrou, socialistes |  Facebook | | |

mardi, 03 juillet 2012

Pas mal de choses positives côté Socialos...

Bon, ça m'arrache la g.... de devoir le reconnaître mais force est d'admettre qu'il y a pas mal de choses positives dans la manière dont les Socialos gouvernent actuellement :

- plutôt bons arbitrages budgétaires

- volonté affirmée de réduire les déficits

- amélioration de la représentativité et de la démocratie (non-cumul des mandats, introduction d'une dose de proportionnelle).

- positions à peu près satisfaisantes sur l'immigration et la sécurité

- droit de vote aux immigrés lors des élections locales après un délai correct s'ils maintiennent les dix années de présence en France. J'ajouterais toutefois l'absence de casier judiciaire et une maîtrise correcte de la langue française ainsi qu'un accord de réciprocité avec le pays d'origine sauf pour les réfugiés politiques.

Mais attention, j'ai parlé du positif, je suis certain d'en venir très vite au négatif, à commencer par le fumeux Peillon : aujourd'hui j'ai assisté à une représentation de mon second fiston à l'école. Cela m'a frappé de voir à quel points ses camarades et lui avaient les yeux cernés. Et Peillon veut les faire rester une semaine supplémentaire en juillet ? Avec l'aval de la courroie de transmission PS qu'on appelle FCPE ? Ça va pas la tête ? En fait, ceux  qui sont surtout d'accord chez les Socialos avec cette mesure, ce sont les profs !!! Sont c... ou quoi ? Ils espèrent peut-être gagner des sous en plus de cette manière, mais ils se fourrent le doigt dans l'oeil. Ils s'ennuient à ce point pendant leurs vacances ?????!!!

S'il y en a qui ont des vélléités on peut leur trouver des taches de toute sorte, j'en suis sûr, mais nom de ... fichez la paix aux enfants !

Bref, y'a l'éducation qui coince, comme d'habitude avec les Socialistes, quoique...comme l'UMP avec Nonos Châtel a fait encore pire...

Après, côté relance économique, il y a clairement peu d'idées, d'autant que l'idéologie mondialisante des Socialistes les empêchent de passer au-delà de leurs propres barrières mentales...

jeudi, 17 mai 2012

Et Delphine Batho, elle y reste dans son HLM ?

Ah, elle commence bien la République irréprochable à la sauce socialiste : Delphine Batho est donc nommée ministre. Et son HLM, elle continue à loger dedans ? 108m2 pour un peu plus de 1500 euros par mois pour quelqu'un dont le salaire de députée se montait à 7100 euros brut plus plus de 6000 de frais de représentation, et je passe les autres indemnités et avantages, c'est du foutage de g... 

Mais là, elle est ministre en prime. Déléguée à la sécurité. Ce n'est pas elle qui accusait la droite de ne protéger que les riches, et de ne rien faire pour les pauvres et les gens modestes ? Et la gauche, alors, elle ne loge que les riches édiles socialistes et laissent paillasse et banlieue jusqu'à s'en crever la carcasse aux Parisiens qui ne sont pas titulaires de la carte du bon parti ?

Tu vas voir, je vais t'en faire, de l'opposition, moi, et elle ne va pas être constructive. Deux jours de gauche, et je ne peux déjà plus la saquer. Déjà que j'avais du mal avant...

Il faut dire que l'UMP 2007-2012 avait déjà eu le don de me hérissser, et le MoDem, lui-même, m'énerve souvent.

Je me demande parfois où je vais finir...Pas chez les fachos...pas chez les cocos...les bobos, plutôt crever, donc, pas de verts non plus...non, franchement, je ne vois plus trop...

22:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : batho, hlm, socialistes, gauche |  Facebook | | |

lundi, 17 septembre 2007

Jospin matraque Royal !

Moi, à la limite, cela ne me regarde pas, ce sont les affaires internes du PS, mais, tout de même, je le trouve gonflé, le Lionel : il se permet des jugements de valeurs envers Ségolène Royal, la cantonnant par avance aux seconds rôles et dénonçant son manque d'envergure, alors que lui-même a été éliminé dès le premier tour par un candidat d'extrême-droite.

Ségolène Royal, elle, en face, a réuni le plus grand nombre de suffrages qu'un candidat de gauche n'ait jamais réuni à une élection présidentielle. Jospin ferait bien de ne pas l'oublier.

Moi, à sa place, je me tairais et je me planquerais, parce que là, je le trouve particulièrement mal placé pour parler, d'autant qu'on a jamais entendu la moindre auto-critique de sa période de gouvernement.

Et il y aurait long à dire sur ce sujet. 

Les Socialistes sont décidément pitoyables envers leur ex-candidate, après l'avoir coulée par l'inanité de leurs propositions pendant la campagne présidentielle. 

09:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Jospin, Royal, PS, Socialistes |  Facebook | | |